Le mal en la demeure (Le cycle des âmes déchues, T1) de Stéphane Soutoul

Éditions du Petit Caveau, 11,90€, 140 pages

Lecture commune avec NyrA/Demoiselle Coquelicote du Blog Sans Grand Intérêt : retrouver son avis ici

4ème de couverture

Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu’entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d’une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n’a d’autre recours que demander l’assistance d’experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d’une longue lignée d’érudits en occultisme et surnaturelle, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus.

Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l’attend. Car le mal qu’il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l’importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s’immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

Entre la lumière et les ténèbres, tout peut arriver…

Résumé

Dans une lettre à Edmond De Lacarme, Hans Kraemer demande de l’aide car un étrange mal semble s’être insinué dans sa demeure de Kreuzberg en Allemagne, une menace plane sur sa femme et ses filles. Pour Hans, seul Edmond est capable de comprendre et de lui venir en aide. Edmond trop faible, envoie alors l’aîné de ses fils Gérald à Kreuzberg dans l’espoir que ce dernier puisse leur venir en aide aussi bien qu’il aurait pu le faire. Mais à son arrivée en Allemagne, Gérald perçoit autant d’hostilité de la part du service et de la demeure des Kraemer qu’il est subjugué par Marion la fille de ses hôtes qui l’accueil …

Mon avis

Une très bonne surprise !

Il s’agit d’une novella, un roman court ou une longue nouvelle comme vous préférez. J’ai beaucoup apprécié cette lecture, surtout parce que l’histoire est très bien écrite. L’action se passe en 1898 et on ressent bien l’époque du récit. L’écriture et le style sont parfaitement adaptés. Cela donne vraiment l’impression d’un écrit de ces années-là tout en étant abordable par le lecteur. Une belle écriture, fluide et des phrases bien tournées. J’ai été charmée par la plume de Stéphane Soutoul. Encore plus vrai dans la nouvelle qui complète le récit. J’ai beaucoup aimé, la composition de ce livre, une lettre en ouverture, le récit et une nouvelle pour prolonger la lecture et donner des informations supplémentaires.

L’histoire sans être des plus originales n’est cependant pas non plus trop convenue et on se laisse prendre dans le récit. On a envie de savoir comme cela va se terminer. Et la nouvelle associée est vraiment une belle source de renseignements supplémentaires sur la famille De Lacarme.

On suit donc Gérald qui arrive de France, envoyé en Allemagne par son père affaiblit par une vie sur les routes, qui ne peut répondre en personne à l’appel à l’aide d’Hans Kraemer. Le récit est à la 3ème personne. J’aime assez car on en apprend beaucoup sur Gérald, ses impressions, ses sentiments et ses souhaits mais aussi sur Marion, la famille Kraemer, son personnel à demeure. Le récit est principalement orienté sur le point de vue de Gérald. Pourquoi j’insiste sur cette façon de faire ? Parce que j’ai trouvé que Stéphane Soutoul été très doué pour se mettre dans la peau d’un homme mais aussi d’une femme. En effet, dans la nouvelle qui fait suite au récit, on découvre la sœur de Gérald, sa vie à elle. Et les deux sont super bien retranscrits !

L’atmosphère dans cette histoire est sinistre et pesante, on le ressent très bien, pas angoissant (en même temps, je ne pense pas qu’on cherche à rendre l’histoire angoissante) mais sombre et mystérieuse oui. Le contraste de Gérald avec l’envoutante Marion est d’autant plus réussi je trouve. Les contrastes dans ce livre sont très imagés et superbement décrits, le chaud/ le froid, la douceur/la cruauté, l’innocence/la perversion, la raison/le cœur, et je pourrais encore en citer plein !

On baigne ici dans le genre romantique, pas romance mais une histoire d’amour impossible, triste et belle. Le héros est torturé entre sa mission et son attirance pour Marion, et il a beaucoup de mal à concilier sens du devoir, raison et sentiments. Un beau personnage que Gérald.

J’ai aimé Marion aussi parce qu’elle est spéciale et lutte contre plein de sentiments, elle a un rêve et décide d’aller au bout. Ce qu’elle fait, elle ne le fait pas qu’égoïstement mais quand même un peu, du coup, c’est un personnage fort et complexe.

Les autres personnages du roman et de la nouvelle (que je ne citerai pas pour vous laisser du mystère), bien que plus secondaires sont tous entourés de mystères et de secrets qui nous sont progressivement dévoilés. On retrouve des êtres sombres, des innocents, … le tout ordonné et conté de façon très juste.

Je ne lis pas trop de livre sur les vampires et je suis contente d’avoir trouvé un style, une histoire, des personnages et une intrigue qui me plaise dans ce genre. Et une fin terrible ! Logique et belle.

Un bémol, c’est assez court, on aimerait tellement rester plus longtemps sur le domaine des Kraemer. Je pense que sans la nouvelle, dont l’action se passe un peu après le récit, je serais vraiment restée sur ma faim et j’aurais beaucoup moins apprécié. Je pense que je lirai le Tome 2 du Cycle des âmes déchues pour retrouver la belle plume de Stéphane Soutoul et cette ambiance 19ème particulière. Pour info, les tomes concernent si j’ai bien compris des membres différents de la famille De Lacarme donc on peut tout à fait s’arrêter à la fin du tome 1.

Désolée c’est pas la grande forme ces jours-ci, je n’arrive pas à mettre mes impressions et mes idées comme j’aimerai, je manque cruellement de vocabulaire pour le coup, mais sachez que j’ai beaucoup aimé, ça se lit vite, bien et c’est très beau.

—————————————

logo challenge

Publicités

Les sorties cinéma attendues #8

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous des sorties ciné !

D’abord, petit bilan de novembre même si le mois n’est pas encore terminé, j’irai peut être encore une fois au ciné mais rien de sur : 6 films vus : Frankenweenie, Un plan parfait, Looper, Argo, The Impossible et Comme des frères.  Idéalement, j’aimerai bien voir Populaire et Les cinq légendes mais en 2 jours, ça risque d’être compliqué surtout que M. veut pas les voir ! 6 c’est moins qu’en octobre mais bon, je n’ai pas eu beaucoup l’envie et le temps.

Alors que sort-il de beau en décembre ?

LES MONDES DE RALPH de Rich Moore

Film d’animation sorti le 5 décembre

Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous…
Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course, fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous…
Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?

Trop trop envie de le voir, j’aime pas les jeu vidéo mais là, la BA me plait, ça sent l’humour et l’action !

ANNA KARENINE De Joe Wright avec Keira Knightley, Jude Law,…

Sortie le 5 décembre

Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonctionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-Pétersbourg. À la réception d’une lettre de son incorrigible séducteur de frère Oblonski, la suppliant de venir l’aider à sauver son mariage avec Dolly, elle se rend à Moscou. Au cours de son voyage, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle. Oblonski reçoit également la visite de son meilleur ami Levine, un propriétaire terrien sensible et idéaliste. Épris de la sœur cadette de Dolly, Kitty, il la demande gauchement en mariage, mais Kitty n’a d’yeux que pour Vronski. Dévasté, Levine se retire à Pokrovskoïe et se consacre entièrement à la culture de ses terres. Mais le cœur de Kitty est lui aussi brisé quand elle prend conscience, lors d’un grand bal, de l’infatuation réciproque d’Anna et Vronski. Anna, désorientée, rentre à Saint-Pétersbourg, mais Vronski l’y suit. Elle s’évertue à reprendre sa calme vie de famille mais son obsession pour le jeune officier ne cesse de la tourmenter. Elle s’abandonne alors à une relation adultère qui scandalise toute l’aristocratie locale. Le statut et la respectabilité de Karénine sont mis en péril, le poussant à lancer un ultimatum à sa femme. Dans sa recherche éperdue de bonheur, Anna révèle au grand jour l’hypocrisie d’une société obsédée par le paraître. Incapable de renoncer à sa passion, elle fait le choix du cœur.

Oui vous ne rêvez pas un film avec Keira Knightley, c’est pas parce que je ne l’aime pas, que je refuse de voir les films dans lesquels elle joue, j’espère juste que l’histoire me transportera pour que j’oublie qu’elle est là :p

Nan, un film d’époque qui a l’air vraiment bien, j’essaie de le voir s’il est diffusé sur Lille.

LE HOBBIT : UN VOYAGE INATTENDU de Peter Jackson avec  Martin Freeman, Richard Armitage,…

Sortie le 12 décembre

Les aventures de Bilbon Sacquet, entraîné dans une quête héroïque pour reprendre le Royaume perdu des nains d’Erebor, conquis longtemps auparavant par le dragon Smaug. Abordé à l’improviste par le magicien Gandalf le Gris, Bilbon se retrouve à intégrer une compagnie de 13 nains menée par Thorin Ecu-de-Chêne, guerrier légendaire. Ce voyage les emmènera au Pays sauvage, à travers des territoires dangereux grouillant de gobelins et d’orques, de wargs assassins et d’énormes araignées, de changeurs de peau et de sorciers.

Retrouver l’atmosphère de la trilogie du Seigneur des Anneaux, je dis OUI !

L’ODYSSÉE DE PI de Ang Lee avec Suraj Sharma, Irrfan Khan,…

Sortie le 19 décembre

Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d’un canot de sauvetage. Seul, ou presque… Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

Je n’avais jamais entendu parler du livre mais je suis tombée amoureuse de la bande annonce, j’irai voir ce que ça donne.

DE L’AUTRE COTE DU PERIPH’ de David Charhon avec Omar Sy, Laurent Lafitte

Sortie le 19 décembre

Un matin à l’aube dans une cité de Bobigny, près d’un vieux tripot clandestin, est retrouvé le corps sans vie de Eponine Chaligny, femme du très influent Jean-Éric Chaligny, premier patron de France, au centre d’un climat social extrême qui secoue la France depuis quelques semaines. Ce matin-là deux mondes radicalement opposés vont alors se croiser : Ousmane Diakité, policier de la section financière de Bobigny et François Monge, capitaine de la fameuse police criminelle de Paris. Leur enquête va les emmener d’un côté à Paris et son syndicat patronal, de l’autre en banlieue de Bobigny et ses affaires clandestines. Tour à tour, de l’autre côté du périph.

Une comédie ! Qui a l’air bien faite, le ton de la bande annonce est juste, espérons que l’ensemble du film aussi.

JACK REACHER de de Christopher McQuarrie avec Tom Cruise, Rosamund Pike,…

Sortie le 26 décembre

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Un homme armé fait retentir six coups de feu. Cinq personnes sont tuées. Toutes les preuves accusent l’homme qui a été arrêté. Lors de son interrogatoire, le suspect ne prononce qu’une phrase : « Trouvez Jack Reacher. »
Commence alors une haletante course pour découvrir la vérité, qui va conduire Jack Reacher à affronter un ennemi inattendu mais redoutable, qui garde un lourd secret.

Je n’aime pas Tom Cruise mais le scénario a l’air pas mal, et un peu d’action, c’est très bien aussi.

Deux autres films sortent aussi en décembre mais ils intéresseront plus mon homme que moi :

Mais qui a re-tué Pamela Rose de et avec Kad Merad et Olivier Baroux

Sortie le 5 décembre

Quand il reçoit un appel du shérif de Bornsville lui annonçant que le cercueil de Pamela Rose a été volé, l’agent Douglas Riper voit là une occasion de renouer les liens avec son ancien coéquipier Richard Bullit. Un ex-ami avec lequel il est brouillé, depuis des années, suite à une fâcheuse histoire de femme et de Fuego. Les deux anciennes gloires du FBI, devenus des purs has been, se retrouvent donc pour enquêter sur cette profanation, sans savoir qu’ils sont en réalité attirés dans un piège par un homme qui leur en veut beaucoup. Sans se douter non plus qu’ils seront bientôt les seuls à être au courant que la présidente des Etats-Unis of America est sur le point d’être assassinée. Rien que ça…

Cogan, Killing them softly d’Andrew Dominik avec Brad Pitt, Scoot McNairy,…

Sortie le 5 décembre

Interdit aux moins de 12 ans

Lorsqu’une partie de poker illégale est braquée, c’est tout le monde des bas-fonds de la pègre qui est menacé. Les caïds de la Mafia font appel à Jackie Cogan pour trouver les coupables. Mais entre des commanditaires indécis, des escrocs à la petite semaine, des assassins fatigués et ceux qui ont fomenté le coup, Cogan va avoir du mal à garder le contrôle d’une situation qui dégénère…

Il y a aussi une adaptation de Les Hauts de Hurlevent qui sort mais la bande annonce ne m’a pas plu… Je verrai bien si j’en entend parlé en bien et qu’il est diffusé dans le coin, je changerai peut-être d’avis.

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en décembre ?

Le cercle des poètes disparus de Nancy H. Kleinbaum

Le livre de poche, 190 pages, 5,10€

Merci à mon amie Lilith pour le prêt 🙂

4ème de couverture

Il fut leur inspiration. Il a transformé leur vie à jamais…

A Welton, un austère collège du Vermont, dans les années 60, la vie studieuse des pensionnaires est bouleversée par l’arrivée d’un nouveau professeur de lettres, monsieur Keating.

Ce pédagogue peu orthodoxe va leur communiquer sa passion de la poésie, de la liberté, de l’anticonformisme, secouant la poussière des autorités parentales, académiques et sociales. Même si le drame _ le suicide d’un adolescent _ déchire finalement cette expérience unique, même si Keating doit quitter le collège, il restera pour tous celui qui leur a fait découvrir le sens de la vie.

Résumé

C’est le jour de la rentrée à Welton, collège de garçons strict et austère, préparant les élèves à de hautes études et de brillantes carrières. C’est la première année pour Todd Anderson dans cet établissement qui a vu passer son frère avant lui. Il est dans la classe de Steven, Charlie, Neil, Knox,… et partage sa chambre avec Neil. Todd est timide et réservé et Neil est talentueux, bosseur et surtout sa vie est réglée toute entière par son père. C’est aussi la première année dans l’établissement du nouveau professeur de littérature M. Keating, anticonformiste, il va tout faire pour ses jeunes élèves réfléchissent par eux-même, fassent leur propre choix,…

Mon avis

J’ai adoré retrouver l’atmosphère et les personnages d’un de mes films préférés !

Ce livre est issu du film, et on retrouve en tout point les personnages et les actions du film de Peter Weir. Jusqu’à certains dialogues. C’est génial pour se remémorer le film et avoir une trace des poèmes et des auteurs de littérature cités tout le long. Cependant, c’est aussi le bémol du livre, car il est extrêmement fidèle, il ne complète pas les ellipses de temps qui peuvent exister dans l’histoire, ne rajoute pas de détails en plus sur la vie ou les impressions des personnages. Il faut donc bien le prendre pour un rappel, un autre support mais pas comme un développement.

Mais même comme ça, c’est une histoire fabuleuse, qui m’avait déjà complètement retournée adolescente devant ma télévision et la même émotion était là pendant ma lecture, jusqu’à verser une larme à la fin, alors que je connais l’histoire par cœur !

Du coup, parler du livre, c’est parler du film sans les jeux d’acteurs. Adorant le film, j’ai lu en ayant les acteurs en tête, ça ne m’a pas gêné bien au contraire. Cette histoire est magnifique et bouleversante, pas étonnant que le scénario est eu l’Oscar. Presque tout le monde connait l’histoire maintenant (le film a 23 ans déjà!), ce professeur qui va insuffler à ces élèves de nouvelles valeurs, différentes de celles de Welton (tradition, discipline, honneur, excellence) mais oh combien aussi utiles pour éviter de passer à vie à être un mouton : penser par soi-même, avoir différents points de vue, vivre le moment présent, etc. Le tout amené par des références littéraires, l’amour de l’écriture, de la poésie, … La re-formation du Cercle des Poètes Disparus permettant aux jeunes héros de se détendre, de se construire, de s’évader de leurs quotidien, … Bien  sur, un drame survient et alors on se voile la face et ce professeur devient le coupable idéal, lui qui a mis des idées stupides et dérangeantes dans les esprits de pauvres adolescents influençables ! Révoltant aussi bien sur l’écran que sur le papier !

L’action se passe dans les années 60, alors oui, les temps ont changés, certaines choses ne sont plus les mêmes, mais on est pas encore « sauvés ». Si ce n’est plus vraiment à l’école, au collège qu’on nous apprend à être des moutons, la publicité, la société de consommation, une certaine politique, parfois encore l’éducation, nous empêche (encore ? parfois ? souvent ?) de faire vraiment ce qu’on a envie de faire. Tout ça pour dire que les idées véhiculées par le livre (le film) sont toujours d’actualité. Une histoire magnifique qui fait réfléchir.

Pour les personnages, les 3 principaux Neil, Todd et M. Keating, sont vraiment les plus touchants, existence d’une relation entre les élèves et leur professeur, remplie d’admiration, si opposée à celle entre les adolescents et leurs parents remplie de révolte et d’incompréhension. M. Keating, sans chercher à remplacer l’affection que ces adolescents n’ont pas de leurs parents, leur transmet qu’il existe quelqu’un qui croit en eux et qui les font se dépasser. Quoiqu’il leur arrive, tous les personnages en ressortiront transformés. Les rôles secondaires sont aussi importants et apportent tous un enseignement différent, Knox qui va se battre pour conquérir le cœur d’une fille, Charlie qui va aller au bout des idéaux du Cercle des Poètes Disparus, le vieux professeur de latin qui admire M. Keating même s’il ne peut vraiment le lui dire, …

Mon passage préféré, reste la scène finale, l’hommage à ce que le professeur a apporté à ses élèves contre le système mis en place, ultime bravade au proviseur Nolan : Oh Capitaine, mon Capitaine !

Ce livre se lit très vite, de manière aisée, l’atmosphère austère et pesante est bien retranscrite, l’avancement vers le drame également. Je conseille le livre à ceux qui veulent revivre de manière différente le film, à ceux qui n’aiment pas le cinéma et ne verront pas le film, parce que c’est une belle histoire à découvrir. J’en aurais voulu plus mais je suis quand même contente de l’avoir lu.

Et maintenant, j’ai envie de revoir le film (avec un paquet de kleenex comme à chaque fois).

Et n’oubliez pas : Carpe Diem

Vous l’avez lu ? Vu le film ?

Vos avis m’intéressent 😉

Top Ten Tuesday #36

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 livres à paraître en 2013 que vous attendez impatiemment

Alors là, je connais rarement les nouvelles sorties et comme je lis peu de série ou saga, je n’attends pas souvent après des livres en particulier.

Je peux quand même citer :

28 allée des Ormeaux de Tiffany Schneuwly (qui sortira chez Nergäl Éditions)

Even dead things feel your love de Mathieu Guibé (aux Éditions du Chat Noir)

Demain est un autre monde, T2 d’Emilie Witwicki-Barbet (Chez Val Sombre Éditions)

Enders de Lissa Price (Collection R)

Le journal du colonel brandon d’Amanda Grange (Milady)

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 livres que vous aimeriez recevoir pour Noël

N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

Swap #4 : Jane Austen and England : La réception du swap !!!!!!!!!!!

Hier le 25 novembre, un mois avant Noël, c’était déjà noël !!! Si si !!!! C’est la date que nous avions choisi Coquelicote et moi pour nous échanger nos swaps Jane Austen and England. Et j’ai été très très gâtée, vous allez voir !

Mais d’abord rappel :

Mais qu’est-ce qu’un swap ? Il s’agit d’un échange de colis entre blogueurs (ou lecteurs passionnés). En général, la personne qui lance un swap choisit un thème et ceux qui sont intéressés s’inscrivent, soit en binôme, soit seul (et là c’est le sort qui vous attribue votre swappé).  Après cette phase d’inscription et d’attribution des binômes (quand ils n’ont pas été créés du début), arrive la phase de préparation des colis avec plein de choses qui correspond au thème (et aux aspirations du swappé, un questionnaire est rempli par chacun des participants). C’est l’initiateur du swap qui indique l’ensemble du déroulement : le thème, les objets à mettre dans le colis, et la date limite d’envoi du colis.

Ce swap était  proposé par Dragomir sur le forum Livr@ddict.  

Il devait contenir :

« – 2 livres (Soit un live de Jane Austen, soit un roman se passant en Angleterre si vous avez déjà tous les Austen !)
1 à 2 surprises (mug, cartes, stylo, carnets, dvd, etc.)
Un ou plusieurs marque-page
Une carte, une lettre, un petit mot sur le contenu de votre colis !
Quelques gourmandises ! { En rapport avec la gastronomie anglaise ; vous pouvez trouvé cela dans votre supermarché ou dans des magasins spécialisés comme Le Comptoir Irlandais ( Qui vent des biscuits et bondons so british ! ) } »

Coquelicote participait à son premier swap et pour avoir un souvenir aussi riche qu’inoubliable, elle m’a proposé un brunch, ou petit-déjeuner anglais et en grande gourmande que je suis, j’ai bien entendu accepté. Elle s’est mise aux fourneaux pour notre plus grand plaisir mais avant de vous conter le menu, nous avons échangé nos colis, comme des gamines le jour de Noël !!!!

Voici la bête :

Un énorme carton mais qu’est-ce qu’il y a dedans ?!?!?

Rappel du thème, miam !!!

Plein de paquets !!!! Hiiiiiiiiiii c’est parti ! Dans le premier, des marques pages fait main par ma jolie Coquelicote, qui n’a pas à rougir de son premier essai, ils sont magnifiques : Un portait de Jane Austen et un sur le thème raison et sentiments avec une photo extraite du film de 1995 :

Je les adore, ils ont chacun élu « domicile » dans leur livre respectif car oui, ils vont très bien avec les deux livres que m’a choisi Coquelicote :

Raison et sentiments de Jane Austen, mais attention pas n’importe quelle édition ! Celle de la bibliothèque du collectionneur, édition spéciale pour le 200ème anniversaire du livre et là, je le dis j’ai rarement vu un livre aussi beau ❤ et surtout qui soit à moi !!!!! Merci Coquelicote,  il est à tomber !!!!

Magnifique non ?

Son compagnon de colis : Jane Austen à Scargrave Manor de Stephanie Barron !!! Un policier parce que Coquelicote sait que c’est un de mes genres préférées ❤

Ensuite les gourmandises, une bière blonde Lancelot (elle sait que je suis alcoolique amatrice de bière et elle a prise celle-ci car elle sait que j’aime beaucoup les légendes arthuriennes,  je suis touchée que tu t’en sois rappelée 🙂 )

Ensuite, j’ai trouvé dans ce grand carton, du chocolat en poudre anglais qui s’accompagne de ses marshmallows en forme de coeur, j’ai déjà gouté hier après-midi c’est une tuerie !!!! Pas trop amer, pas trop sucré, juste p-a-r-f-a-i-t !!!!  Coquelicote a eu l’occasion de boire ça en Écosse et elle a décidé de me faire découvrir et vraiment c’est une super idée !!!! En plus, elle a choisi chocolat noir parce qu’elle sait que je le préfère au chocolat normal. ❤

et du thé anglais en sachet individuel que je boirai le matin

Si un jour, Coquelicote vous dit qu’elle pensait ne pas être inspirée par les gourmandises, il ne faut pas la croire !!!

Puis elle m’a gâtée encore un peu plus avec les surprises :

Un MAGNIFIQUE foulard représentant l’Union Jack, il est trop trop beau :

Un repose sachet de thé, qu’elle m’a acheté en Ecosse, je suis touchée, qu’elle est pensé à moi pendant son voyage là-bas, et moi qui bois beaucoup de thé, c’est hyper pratique !

Et puis j’ai eu un CD avec les meilleurs morceaux des BOs de films et téléfilms BBC adaptés des livres de Jane Austen, Raisons et sentiments et Orgueil et préjugés. Une idée très originale, on l’a écouté, il y a des airs vraiment sympas et j’aime beaucoup que ce soit Coquelicote qui est choisi les morceaux, c’est un cadeau personnel et je suis touchée.

Vous voyez, je ne vous mentais pas quand je disais que j’avais été gâtée !!! J’adore les choix de Coquelicote, rien n’est inutile et tous les sens sont en éveil grâce à elle !

Une vue d’ensemble, désolée pour le vilain contre jour:

Et donc ensuite nous avons brunché et c’était excellent, pancakes aux pommes caramélisées, délicieux, j’attends la recette pour pouvoir en refaire à la maison, œufs brouillés – bacon grillé sur pain complet, miam, j’en salive encore ! Et muffin au chocolat ❤ Le tout servi avec jus d’orange pressé maison et du thé anglais ! Un régal, merci infiniment pour tout jolie Coquelicote, ce swap sur Jane Austen et l’Angleterre, je m’en souviendrais longtemps !!!

J’ai même récupéré des séries made in british (et d’autres moins), Downton Abbey, ça compte dans le thème hein ? 😉

Merci à Dragomir pour l’organisation de ce swap et un énorme MERCI à Coquelicote pour le swap et le brunch, une jolie journée, bien remplie et en excellente compagnie autour de la grande Jane, un magnifique souvenir ❤

Si vous voulez voir ce que Coquelicote a pensé de son premier swap, de sa journée, de son colis, c’est par ici

C’est lundi, que lisez-vous ? #36

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

Cette semaine j’ai lu Le mal en la demeure, Le cycle des âmes déchues, Tome 1, de Stéphane Soutoul, pour une LC avec Demoiselle Coquelicote / NyrA pour le 30 novembre, donc billet à venir le 30/11. Puis j’ai lu Le cercle des poètes disparus de de Nancy H. Kleinbaum (roman du film). J’ai commencé Delirium Tremens de Ken Bruen pour la LC que j’organise via Livraddict dans le cadre de mon challenge Irlande et littérature irlandaise.

Que vais-je lire cette semaine ?

Je continue Delirium Tremens de Ken Bruen  et après je ne sais pas encore, je reprendrais bien Train d’enfer pour ange rouge de Franck Thilliez, que j’ai abandonné pour les LC.

 Que vais-je lire la semaine prochaine ?

Sans doute, serais-je dans le même livre. Après, je vais lire les livres qu’on m’a prêté, les petits formats, parce que les grands j’ai pas envie de les abimer dans les transports, au choix, Confession d’un automate mangeur d’opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit, La Vie sexuelle des super-héros de Marco Mancassola ou  5 filles, 3 cadavres, mais plus de volant d’Andrea H. Japp.

Et peut être que je me laisserai tenter par un autre livre court de ma PAL ou un recueil de nouvelles =)

Et vous que lisez-vous ?

In My MailBox #31

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Il s’agit d’un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Quoi de neuf dans mon sac ou ma boite aux lettres cette semaine ?

Cette semaine, une surprise, au Club de Lecture, ma copine Vanessa (Natiora) m’a donné Sirellia d’Alissandre chez Sortilèges Édition, je voulais le lire mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle me dise de le garder ! Merci ma belle ❤

Et puis, aujourd’hui, avec ma belle Camille (Demoiselle-Coquelicote) nous échangions nos swaps « Jane Austen et England » et j’ai été plus que gâtée (billet à venir), 2 livres rejoignent ma PAL : Jane Austen à Scargrave Manor de Stephanie Barron, ma première vraie Austenerie !!! Un policer que j’ai hâte de lire. Et une édition MAGNIFIQUE  (vous verrez dans le billet sur le swap) Raison et sentiments de Jane Austen, édition faite pour le bicentenaire ! J’ai rarement vu un livre aussi beau ❤

Merci ma Coquelicote ❤

Une belle semaine ❤

Et vous de bonnes surprises dans votre BAL ?