Le mal en la demeure (Le cycle des âmes déchues, T1) de Stéphane Soutoul

Éditions du Petit Caveau, 11,90€, 140 pages

Lecture commune avec NyrA/Demoiselle Coquelicote du Blog Sans Grand Intérêt : retrouver son avis ici

4ème de couverture

Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu’entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d’une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n’a d’autre recours que demander l’assistance d’experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d’une longue lignée d’érudits en occultisme et surnaturelle, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus.

Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l’attend. Car le mal qu’il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l’importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s’immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

Entre la lumière et les ténèbres, tout peut arriver…

Résumé

Dans une lettre à Edmond De Lacarme, Hans Kraemer demande de l’aide car un étrange mal semble s’être insinué dans sa demeure de Kreuzberg en Allemagne, une menace plane sur sa femme et ses filles. Pour Hans, seul Edmond est capable de comprendre et de lui venir en aide. Edmond trop faible, envoie alors l’aîné de ses fils Gérald à Kreuzberg dans l’espoir que ce dernier puisse leur venir en aide aussi bien qu’il aurait pu le faire. Mais à son arrivée en Allemagne, Gérald perçoit autant d’hostilité de la part du service et de la demeure des Kraemer qu’il est subjugué par Marion la fille de ses hôtes qui l’accueil …

Mon avis

Une très bonne surprise !

Il s’agit d’une novella, un roman court ou une longue nouvelle comme vous préférez. J’ai beaucoup apprécié cette lecture, surtout parce que l’histoire est très bien écrite. L’action se passe en 1898 et on ressent bien l’époque du récit. L’écriture et le style sont parfaitement adaptés. Cela donne vraiment l’impression d’un écrit de ces années-là tout en étant abordable par le lecteur. Une belle écriture, fluide et des phrases bien tournées. J’ai été charmée par la plume de Stéphane Soutoul. Encore plus vrai dans la nouvelle qui complète le récit. J’ai beaucoup aimé, la composition de ce livre, une lettre en ouverture, le récit et une nouvelle pour prolonger la lecture et donner des informations supplémentaires.

L’histoire sans être des plus originales n’est cependant pas non plus trop convenue et on se laisse prendre dans le récit. On a envie de savoir comme cela va se terminer. Et la nouvelle associée est vraiment une belle source de renseignements supplémentaires sur la famille De Lacarme.

On suit donc Gérald qui arrive de France, envoyé en Allemagne par son père affaiblit par une vie sur les routes, qui ne peut répondre en personne à l’appel à l’aide d’Hans Kraemer. Le récit est à la 3ème personne. J’aime assez car on en apprend beaucoup sur Gérald, ses impressions, ses sentiments et ses souhaits mais aussi sur Marion, la famille Kraemer, son personnel à demeure. Le récit est principalement orienté sur le point de vue de Gérald. Pourquoi j’insiste sur cette façon de faire ? Parce que j’ai trouvé que Stéphane Soutoul été très doué pour se mettre dans la peau d’un homme mais aussi d’une femme. En effet, dans la nouvelle qui fait suite au récit, on découvre la sœur de Gérald, sa vie à elle. Et les deux sont super bien retranscrits !

L’atmosphère dans cette histoire est sinistre et pesante, on le ressent très bien, pas angoissant (en même temps, je ne pense pas qu’on cherche à rendre l’histoire angoissante) mais sombre et mystérieuse oui. Le contraste de Gérald avec l’envoutante Marion est d’autant plus réussi je trouve. Les contrastes dans ce livre sont très imagés et superbement décrits, le chaud/ le froid, la douceur/la cruauté, l’innocence/la perversion, la raison/le cœur, et je pourrais encore en citer plein !

On baigne ici dans le genre romantique, pas romance mais une histoire d’amour impossible, triste et belle. Le héros est torturé entre sa mission et son attirance pour Marion, et il a beaucoup de mal à concilier sens du devoir, raison et sentiments. Un beau personnage que Gérald.

J’ai aimé Marion aussi parce qu’elle est spéciale et lutte contre plein de sentiments, elle a un rêve et décide d’aller au bout. Ce qu’elle fait, elle ne le fait pas qu’égoïstement mais quand même un peu, du coup, c’est un personnage fort et complexe.

Les autres personnages du roman et de la nouvelle (que je ne citerai pas pour vous laisser du mystère), bien que plus secondaires sont tous entourés de mystères et de secrets qui nous sont progressivement dévoilés. On retrouve des êtres sombres, des innocents, … le tout ordonné et conté de façon très juste.

Je ne lis pas trop de livre sur les vampires et je suis contente d’avoir trouvé un style, une histoire, des personnages et une intrigue qui me plaise dans ce genre. Et une fin terrible ! Logique et belle.

Un bémol, c’est assez court, on aimerait tellement rester plus longtemps sur le domaine des Kraemer. Je pense que sans la nouvelle, dont l’action se passe un peu après le récit, je serais vraiment restée sur ma faim et j’aurais beaucoup moins apprécié. Je pense que je lirai le Tome 2 du Cycle des âmes déchues pour retrouver la belle plume de Stéphane Soutoul et cette ambiance 19ème particulière. Pour info, les tomes concernent si j’ai bien compris des membres différents de la famille De Lacarme donc on peut tout à fait s’arrêter à la fin du tome 1.

Désolée c’est pas la grande forme ces jours-ci, je n’arrive pas à mettre mes impressions et mes idées comme j’aimerai, je manque cruellement de vocabulaire pour le coup, mais sachez que j’ai beaucoup aimé, ça se lit vite, bien et c’est très beau.

—————————————

logo challenge

Publicités

4 réflexions sur “Le mal en la demeure (Le cycle des âmes déchues, T1) de Stéphane Soutoul

  1. Cassiopée dit :

    Pareil que pour Coquelicote, je suis contente que tu aies aimé !! J’ai le 2 dans ma PAL, donc on pourra se faire une LC à 3 😉

  2. […]  Stéphane Soutoul avec Le Mal en la demeure (Le cycle des âmes déchues, Tome 1) […]

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s