On My WishList #14

« On my Wishlist » est un petit rendez-vous sympa lancé à la base par Book Chick City, et repris par la belle Chica sur son blog A l’abordage de la Culture – Chica’s Booksland. Je trouve l’idée excellente ! Alors je m’y mets 🙂

Il a lieu tous les samedis et permet dans sa version originale de faire un récap’ de tous les livres que l’on voudrait désespérément ajouter à notre PAL, qu’il s’agisse de parutions récentes ou non. Le RDV français concerne UN livre qui se trouve sur notre Wishlist : votre découverte de la semaine que vous piétinez de vous acheter ou ce livre que vous voyez régulièrement sur les blogs des copinautes ou dans votre librairie, qui vous fait envie mais pour lequel vous n’avez pas encore craqué !!

****************************************************

Intrusion de Elena Sender


4ème de couverture

Brillante neuropsychiatre, spécialiste des troubles de l’âme, Cyrille Blake reçoit un nouveau
patient : Julien Daumas. Très séduisant, mais obsessionnel, impulsif, le regard inquiétant. D’emblée, il la tutoie, lui dit qu’il la préférait avec ses cheveux blonds. Cyrille est pourtant sûre de n’avoir jamais vu cet homme. En vérifiant dans ses dossiers, elle doit se rendre à l’évidence : elle l’a soigné lorsqu’elle terminait son internat de médecine. Comment peut-elle ne plus s’en souvenir ?
Déstabilisée, Cyrille fouille son passé et découvre l’impensable : elle a oublié des pans entiers de son existence. C’est incompréhensible. D’autant qu’au même moment, des événements inhabituels surviennent autour d’elle. Epiée en permanence, traquée jusque dans son appartement, Cyrille croit devenir folle ! Il faut qu’elle retrouve la mémoire. Coûte que coûte. Sauf que dans certains cas, il vaut mieux ne jamais se souvenir car, parfois, l’oubli est la seule solution pour continuer à vivre.

Pourquoi ce livre ?

Cela fait un moment que ce livre est dans ma wishlist et il est tout récemment sorti en poche chez pocket. Un thriller qui a l’air très prometteur et qui est écrit par une journaliste de Science et Avenir spécialiste des secrets du cerveau, de la psyché et des émotions. Il a de très bons échos sur la blogosphère et cette semaine, Snoopixi l’a proposé au club de lecture Alille.com, il est donc revenu en tête de mes priorités.

Même si j’appréhende un peu que ça soit trop complexe ou scientifique, il sera sans doute source d’information sur la psychologie humaine, et ça me plait quand même pas mal. Je pense qu’en juillet, il va passer de ma wishlist à ma PAL, parce qu’il a été choisi en 2ème livre à lire pour le club. Je ne sais pas si je serais en mesure de lire les deux livres choisis (dont le prioritaire qui est déjà dans ma PAL) mais c’est l’excuse rêvée pour ne plus reporter son achat.

Et vous, quel est le livre que vous très envie d’avoir cette semaine ?

—————-

Les On My Wishlist de NyrA, Thalyssa,…

Publicités

Sérum, Saison 1, Episode 1 d’Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

J’ai lu, 6€, 182 pages

4ème de couverture

1773 : MESMER INVENTE L HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

En cas d accoutumance à la série Serum, consultez notre site : www.serum-online.com

Résumé

Une jeune femme est en train de fuir, elle sait que c’est la, ils sont déjà à ses trousses, elle n’arrive pas à leur échapper. Elle court dans les rue de Brooklyn, prend le bus, empreinte des rues au hasard, mais elle les sent toujours derrière elle. Arrivée dans le musée de Brooklyn, elle sait qu’elle n’en a plus pour longtemps, elle tente une diversion en déclenchant une alarme et continue sa fuite, mais ils sont là, une fusillade commence. Arrivée dans le Parc de Fort Greene, elle pense pouvoir les semer, trop tard, elle se fait tirer dessus.
Arrive alors sur place la police (mise en alerte depuis la fusillade du musée) et notamment le Détective Gallagher qui sera en charge de l’enquête…

Mon avis

C’est vraiment un très bon polar !

L’idée de la série Sérum est une idée intéressante et originale, elle fonctionne comme une série TV en plusieurs épisodes (6 par saison). Le texte est agrémenté de flashcodes et un site internet a été développé pour obtenir des informations en plus. Ce premier tome pose bien les bases de l’histoire, on en ressort avec une indéniable envie de continuer et d’avoir les réponses aux questions posées dans cet épisode.

Les personnages sont déjà attachants et mystérieux. On découvre le détective Lola Gallagher, j’ai beaucoup apprécié ce personnage, une femme qui a la quarantaine, un fils, des soucis dans sa famille et qui cache une partie de sa vie privée à ses collègues (et donc au lecteur!). Les auteurs prennent le temps de nous faire rentrer dans sa vie, on apprend certaines choses sur elle, on s’attache vite à Lola. En parallèle de son enquête sur la jeune femme, dont on ne connait rien, sauf peut être son prénom Emily, on découvre d’autres personnages, un psychiatre étrange, le Dr Draken, dans certains de ses comportements et une mystérieuse organisation avec à sa tête un homme au chapeau noir, dont on apprend peu de choses mais qui va très certainement jouer un rôle important dans la suite de la saison.

Le psychiatre va aussi avoir un rôle très important, c’est lui qui a mis au point le « Sérum » qui va aider Lola dans son enquête. Ils seront amenés à l’utiliser sur Emily. Emily est une jeune femme touchante et sympathique mais elle est amnésique et son cas intrigue beaucoup le Dr Draken. Ces personnages sont pleins de mystères et plus d’une fois, je pense, nous serons amenés à nous interroger, je parie que comme dans une bonne série TV, nous serons surpris et de nombreux rebondissements seront mis en place avant de nous révéler tous les mystères !

L’action est l’élément clé de ce tome, c’est rapide, efficace, rythmé. On est au cœur de l’action tout de suite, on a tout de suite des questions et des mystères que Lola devra résoudre et nous avec elle, on part sur plein de pistes, on cherche, on tâtonne, comme elle. Le style est percutant et ce premier tome se dévore, c’est très bien écrit, ça se lit très vite, l’action va à 100 à l’heure et on en redemande.

Petits bémols, pour le nombre de pages, le prix est un poil élevé, vu qu’en plus, il y a 6 tomes dans une saison. Je connais des gens qui attendent déjà une intégrale pour économiser un peu. Les flashcodes c’est sympa mais ça n’apporte pas grand chose au final, dans ce tome, il s’agit uniquement d’extraits musicaux, je m’attendais à d’autres types de supports (photos, vidéos, sites, etc.). Mais le site internet est un bon complément.

Dans ce roman-série, le positif est qu’on n’attendra pas des mois et des années pour finir la saison. Les dates de publication des épisodes suivants sont déjà connus :

– Episode 1 : 28 mars 2012
– Episode 2 : 25 avril 2012
– Episode 3 : 27 juin 2012
– Episode 4 : septembre 2012
– Episode 5 : octobre 2012
– Episode 6 : novembre 2012

Je conseille ce livre aux fans de polar et aux fans de séries TV également. Et vivement la suite !

J’ai lu ce livre dans le cadre de la Lecture Commune du Club de Lecture de mai, ça tombait bien, j’avais repéré ce roman avant qu’il soit choisi. Vous pouvez retrouver les avis des membres de la lecture commune sur le site en cliquant ici.

Les sorties cinéma attendues #3

Oooohh mais c’est déjà la fin du mois !!!! Voici donc le billet des sorties de films que j’attends en JUILLET !

Et peut être que ce billet vous permettra de découvrir un ou deux films dont vous n’aviez pas encore entendu parler.

D’abord, petit bilan de juin : 8 films présentés, 3 vus (Blanche-Neige et le chasseur, Arrête de pleurer Pénélope, Madagascar 3,) , 1 vu non présenté : Des saumons dans le désert; 3 qui seront vus fin du mois ou le mois prochain (Bel-Ami, Un bonheur n’arrive jamais seul et l’Age de glace 4).

Le premier film de JUILLET  qui me tente est PIEGEE de Steven Soderbergh avec Gina Carano, Michael Fassbender, Ewan McGregor, Antonio Banderas,…

Sortie prévue le 11 juillet 2012!!

Agent d’élite, Mallory Kane est spécialiste des missions dans les endroits les plus risqués de la planète. Après avoir réussi à libérer un journaliste chinois retenu en otage à Barcelone, elle découvre qu’il a été assassiné – et que tous les indices l’accusent. Elle est désormais la cible de tueurs qui semblent en savoir beaucoup trop sur elle… Mallory a été trahie. Mais par qui ? Et pourquoi ?

Bon, il a de mauvaises critiques, mais c’est un thriller et le casting claque ! Channing Tatum, Ewan McGregor, Michael Douglas, Michael Fassbender, Antonio Banderas, Mathieu Kassovitz, Gina Carano, Bill Paxton, alors j’irai sans doute le voir me faire mon propre avis.

Ensuite j’attends : TO ROME WITH LOVE de Woody Allen avec Woody Allen, Alec Baldwin, Roberto Benigni, Penélope Cruz, Ellen Paige

Sortie prévue le 4 juillet 2012.

To Rome with Love nous fait partir à la découverte de la ville éternelle à travers différentes histoires de personnages, de simples résidents ou de visiteurs pour l’été, mêlant romances, aventures et quiproquos.

J’ai pas mal aimé les derniers films de Woody Allen donc je pense retenter l’expérience 🙂 ça à l’air frais et léger, une comédie d’été, c’est noté !

BOWLING de Marie-Castille Mention-Schaar avec Catherine Frot, Mathilde Seigner, Firmine Richard,…

Sortie le 18 juillet 2012.

L’histoire se passe à Carhaix. En plein coeur de la Bretagne. Un petit hôpital, une maternité paisible. Pas beaucoup d’accouchements. Mathilde, sage-femme, Firmine, puéricultrice, et Louise, propriétaire du Bowling de Carhaix y vivent, heureuses et amies. Catherine, DRH, y est envoyée pour restructurer l’hôpital et surtout fermer à terme la maternité qui perd de l’argent. Quatre femmes dont l’âge, la personnalité, les origines sont différentes et qui vont pourtant former un quatuor fort en humanité et en humour pour défendre cette maternité. La vie, l’amour, l’amitié, la Bretagne et… le bowling !

Je suis tombée sur l’affiche et ça ne m’a pas botté plus que ça, mais la bande annonce laisse supposé un film drôle et touchant sur fond de détresse sociale et d’amitié et ça se passe en Bretagne, les images ont l’air magnifique. ça se tente ! Et puis j’aime beaucoup Catherine Frot !

Une nouvelle adaptation de JANE EYRE de Cary Fukunaga avec Mia Wasikowska , Michael Fassbender, Jamie Bell, Judi Dench…

Sortie le 25 juillet 2012

Jane Eyre est engagée comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune fille. C’est le début d’une folle passion…

Je n’ai pas encore lu le roman, bien qu’il soit dans ma PAL même si je préfère lire avant de voir une adaptation, si j’ai le temps, j’irai quand même sans doute voir ce film ci 🙂

Deux grosses productions de juillet ensuite, que je n’attends pas vraiment, c’est plus pour le spectacle et pour faire plaisir à monsieur :

THE AMAZING SPIDERMAN de Marc Webb avec Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans,…

Sortie prévue le 4 juillet 2012

Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…

Je n’aime pas trop le principe de refaire ce qui a déjà été fait, mais il semble qu’ici ce film soit beaucoup plus fidèle aux comics, donc il y a de fortes chances qu’on aille le voir.

Et THE DARK KNIGHT RISES de Christopher Nolan avec Christian Bale, Anne Hathaway, Tom Hardy,…

Sortie prévue le 25 juillet 2012

Huit ans après que Batman ait endossé la responsabilité des crimes de Double-Face, un nouveau terroriste du nom de Bane apparaît, et plonge Gotham City dans le chaos. Le chevalier noir va devoir refaire surface, et protéger une ville qui le considère comme un paria.

Il ne vient pas dans mes priorités parce que je n’aime pas Christian Bale et même si j’aime Anne Hattaway, la voir en Catwoman, je sais pas, j’y arrive pas trop, mais on peut reconnaitre que les Batman de Christopher Nolan sont très bons, très sombres, très bien réalisés donc, on ira très certainement le voir !

Deux derniers films que j’irai peut être voir, mais vraiment pas sur :

Une comédie musicale : ROCK FOREVER de Adam Shankman avec Tom Cruise, Malin Akerman, Bryan Cranston, …

Sortie prévue le  11 juillet 2012

Et là clairement ce qui me bloque c’est Tom Cruise en Rock Star… J’ai juste comme une envie de rire ou de pleurer je sais pas encore ! Mais mon amie Sophie a envie de le voir, alors si on se trouve un créneau, j’irai avec elle.

Et un film d’animation : LE LORAX  de Chris Renaud

Sortie prévue le 18 juillet 2012

Pour conquérir le cœur de sa jolie voisine, Audrey, Ted va s’échapper de Thneedville, un monde totalement artificiel où toute végétation a définitivement disparu, pour partir en quête d’un arbre vivant. Ted va rencontrer le Gash-pilleur, un vieil ermite aigri reclus dans sa cabane au milieu de nulle part, et découvrir la légende du Lorax, cette créature aussi renfrognée que craquante qui vit dans la magnifique vallée de Truffala et lutte avec ardeur pour la protection de la nature. Avec l’aide de sa grand-mère, Mamie Norma, Ted va devoir déjouer les pièges de O’Hare et ses sbires pour rapporter à Audrey la dernière graine d’arbre vivant au monde. Sans le savoir, le jeune garçon va transformer le destin de Thneedville.

Bon, c’est pour les enfants mais pourquoi pas hein ;D Et puis par ceux qui ont fait Moi, Moche et Méchant, ça annonce du bon non ?

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en juillet  ?

Ikigami, Préavis de Mort (01) de Motorô Mase

Kazé Editions, 206 pages, 7,99 €

4ème de couverture

Dans notre pays, une loi entend assurer la prospérité de la nation en rappelant à tous à tous la valeur de la vie. Pour ce faire, un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est arbitrairement condamné à mort pour une micro-capsule injectée lors de son entrée à l’école. Lorsque l’on reçoit l’Ikagami, c’est qu’il ne nous reste plus que 24 heures à vivre. Mais à quoi passer cette dernière journée, lorsqu’on n’a pas eu le temps de faire sa vie ? Que feriez-vous de vos dernières 24 heures ?

Résumé

Dans la pays où se déroule l’action, les élèves lors de leur premier jour d’école se font vacciner. Mais il ne s’agit pas une vaccination médicale, une seringue sur mille contient une nanocapsule qui entrainera la mort du vacciné entre 18 et 24 ans, comme le veut la Loi pour la Sauvegarde de la Prospérité Nationale. Fujimoto est fonctionnaire d’Etat et sa fonction est de délivrer les Ikigami, préavis indiquant au sujet qu’il va mourir dans 24h. Il débute dans la fonction et doit livrer 2 à 3 Ikigiami par mois. Cette tâche semble simple mais annoncer la mort est difficile, le « livreur » doit être détaché, seulement Fujimoto commence à se poser des questions sur l’honorabilité de sa tâche.

Mon avis

On assiste à deux « livraisons » d’Ikigami. Les adulescents qui reçoivent ces préavis, ne vont pas avoir la même réaction face à leur mort prochaine et rapide. Et en fil conducteur, on observe Fujimoto lors de la livraison de l’ikigami, éventuellement pendant les 24h et le point effectué avec son supérieur à chaque fin d’histoire.

Je n’aime pas tellement les mangas (ni même les BD) mais ce livre a été choisi comme lecture commune de la 14 réunion du Club de Lecture Alille.com, j’ai donc joué le jeu et je l’ai lu. Et je dois dire que ce n’était pas si mal. Même si j’ai beaucoup de mal à me concentrer sur les images et sur les textes -je suis régulièrement obligée de revenir en arrière regarder les dessins pour être sure de ne rien louper- j’ai trouvé le thème abordé bien trouvé et les dessins sombres et noirs, précis et réalistes tout à fait en phase avec le sujet traité ici.

On débarque dans un régime qu’on peut considérer comme totalitaire, qui pour « la Prospérité Nationale » décide de terrifier la population dès leur plus jeune âge et en leur mettant une épée de Damoclès au dessus de la tête. Ils peuvent très bien vivre vieux comme mourir entre 18 et 24 ans. Cette solution a été mise en place principalement pour réduire la délinquance et le nombre de suicide dans le pays. Ainsi les dirigeants sont convaincus que les jeunes vivront leur jeunesse pleinement et en filant droit. Les familles des « victimes de la nanocapsule » sont indemnisées. Mais si le « condamné » n’emploie pas à bon escient les 24h qui lui restent, toutes les conséquences de ses actes retomberont sur sa famille…

Seulement, on s’aperçoit assez vite que ça ne marche pas vraiment, la première personne a qui Fujimoto remet l’Ikigami a été maltraité et violenté par ses camarades de classe et il s’aperçoit, des années plus tard, que certains jeunes de son quartier, le sont aussi. La menace d’une éventuelle mort prochaine, n’empêche pas la haine, la délinquance et l’irrespect. En plus, cette échéance aléatoire tombe sur n’importe qui, d’où un sentiment profond d’injustice !

Fujimoto commence à mesure qu’il découvre sa fonction à se poser des questions, il tente bien d’en parler à son supérieur mais se rappelle aussitôt que poser des questions est mal vu, tellement mal vu, qu’à la moindre rébellion, le fonctionnaire se voit injecter la nanocapsule. De ce fait, Fujimoto nous apparait un peu passif, mais il est « coincé » dans sa fonction et ne sait probablement pas quoi faire. Nous occidentaux, on a envie qu’il se rebelle, s’oppose à cette Loi et vite, mais il est pris dans un système, dans les rouages d’une administration et dans une culture de groupe qui laissent peu de place à une réaction violente et spontanée.

Les histoires contées (deux dans ce tome) montrent les réactions différentes des personnes recevant l’Igikami :  de la colère, de la résignation, du déni, de l’incompréhension,… L’Ikigami, ça n’arrive qu’aux autres non?  Dans ce tome, le premier à recevoir l’Ikigami, au regard de son passé va se tourner vers la vengeance, mais est-ce la peine de se venger quand vous n’avez plus la possibilité de faire des projets d’avenir ? Le second personnage va plutôt profiter pour changer la situation dans laquelle il est, va tenter d’accomplir quelque chose.

L’idée de base de ce manga est très intéressante et le traitement est bien fait, ce premier tome est vraiment pas mal. On se pose beaucoup de questions, on est amené à réfléchir non seulement à ce qu’on aurait fait à la place des personnages mais également à ce qu’on ferait nous, à ce qu’est cette société, la notre, etc.

J’ai eu du mal au début, parce que tous les fonctionnaires se ressemblent et j’en suis même venue à confondre des personnages, je me suis même demandée si c’était voulu ou non. Les fonctionnaires sont dans un tel système qu’il n’y a pas d’individualité, tous alors se ressemblent. Mais peut être que c’est juste moi, qui n’est pas l’habitude des graphismes et des mangas et qui n’est pas assez fait attention aux détails.

Lors de la réunion du Club de lecture, ceux qui ont lus les tomes suivants sont déçus parce qu’il ne se passe pas grand chose, Fijimoto continue ses interrogations mais ne passe pas à la phase de révolte, les histoires contées manquent d’originalité et se répètent un peu. Je ne sais pas du coup, n’étant pas déjà fan à la base en plus, poursuivre cette série même si ce volume est très bien.

Moi dans cette histoire, j’aimerai un rebondissement du style : livraison d’un Ikigami, la personne déconne mais le système a eu une faille et le « condamné » ne meurt pas. L’administration essaie de cacher l’évènement mais les rumeurs se propagent, le « miraculé » doit assumer ses actes mais en profite pour alerter l’opinion publique, la révolte gronde, le pays se soulève. Mais je ne pense pas que ça se passe comme ça 😀

Et vous l’avez-vous lu, qu’en avez-vous pensé ?

Blanche-Neige et le chasseur de Rupert Sanders

avec Kristen Stewart, Charlize Theron, Chris Hemsworth,…

Réécriture du conte des frères Grimm

Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoutante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna.

La mère de Blanche-Neige, la reine du royaume meurt quelques années après la naissance de sa fille, de maladie. Le roi est accablé de tristesse et pense ne jamais pouvoir la remplacer. Une mystérieuse armée noire s’approche du royaume et le roi avec ses hommes s’en va la combattre dans la forêt. Tous les ennemis vaincus, les hommes du roi tombent sur une roulotte où une jeune femme est prisonnière:  Ravenna. Elle est magnifique et le roi en tombe amoureux au premier regard. Le lendemain ils se marient et le soir venu, la nouvelle reine tue le roi, prend possession du royaume et fait emprisonner Blanche-Neige dans la plus haute tour du château. Le mal s’étend alors sur le royaume. Des années plus tard, la maléfique reine découvre que son pouvoir s’affaiblit d’autant que la beauté et la pureté de Blanche-Neige s’épanouissent, elle envoie son gardien, son frère tuer Blanche-Neige. Mais celle-ci parvient à s’échapper dans la foret obscure. La reine demande alors à son frère de lui trouver un homme qui pourra pister Blanche-Neige et la lui ramener.

J’ai beaucoup aimé cette adaptation revue et corrigée du conte des frères Grimm. Un spectacle esthétique et de bons acteurs. L’histoire est un peu convenue et peu surprenante peut être, mais le film est quand même, je trouve, très réussi. Ce qui m’a interpelé, c’est vraiment les images, les effets spéciaux et l’ambiance sombre dès que la reine Ravenna prend le pouvoir. J’ai adoré la performance de Charlize Théron qui fait une méchante à la fois cruelle, orgueilleuse mais qu’on sent rongée par le mal et ses secrets. On apprend petit à petit pourquoi elle est devenue ce qu’elle est et comment et on ne peut s’empêcher de comprendre pourquoi elle fait tout ça. J’ai beaucoup aimé les transformations, du point de vue effets spéciaux c’est très réussi, aussi bien lorsque la reine décline et qu’elle vieillit ou alors quand elle se transforme pour rejoindre la forêt noire.

C’était pour moi, le premier film avec Kristen Stewart, j’ai trouvé qu’elle faisait une très belle et convaincante Blanche-Neige, naturelle et sensible. Enfin une Blanche-Neige qui n’est pas niaise ou naïve. Par contre, le personnage n’est pas très creusé. Elle n’a pas beaucoup de consistance avant le passage de la pomme et la bataille. L’accent est beaucoup plus mis sur la reine et je pense que c’était plus tourné sur son point de vue. Du coup, je regrette un peu de ne pas avoir vraiment eu les sentiments de Blanche-Neige sur la mort de ses parents, son enfermement, etc.

J’aime beaucoup Chris Hemsworth (et pas que physiquement, je vous vois venir), j’ai trouvé qu’il avait le regard juste et le jeu qu’il fallait pour jouer le chasseur. Il y a de très belles scènes entre lui et Blanche-Neige. Il n’est pas que bourru, son comportement est plus profond. Des personnages intéressants ont été ajoutés dans cette histoire, le frère de la reine ou encore William (le meilleur ami de Blanche-Neige) mais là encore, comme pour l’héroïne, les rôles n’ont pas vraiment été trop creusés. Du coup, il y a une nette préférence scénaristique pour le chasseur (forcément, vu le titre du film). Toutefois, pas de réelle histoire d’amour, pas de prince charmant, et vraiment j’ai trouvé ça bien.

J’ai beaucoup aimé les nains et leur histoire avec quelques clins d’œil appréciables et des touches d’humour. Je n’en ai pas réellement eu de préféré même si je ne nierai pas que j’ai apprécié retrouver Ian McShane, Nick Frost et Bob Hoskins.

J’ai vu qu’il y avait une polémique sur le choix du réalisateur d’avoir fait jouer des acteurs dits de taille normale et d’avoir ensuite tout retravaillé par ordinateur. Il me semble qu’il en était de même pour le Seigneur des Anneaux et je ne me souviens pas d’avoir entendu des protestations. Je comprends le point de vue de l’association Little People of America même si je salue la prouesse technique, parce qu’on y voit que du feu.

Comme j’ai pu voir Blanche-Neige (Mirror Mirror) de Tarsem Singh avec Julia Roberts, il y a peu de temps, je peux dire que les deux films sont du point de vue histoire fort peu comparables. Ils sont même complètement différents. Même si dans les deux, sont présentées, une reine maléfique et une Blanche-Neige combative, la comparaison s’arrête là. Ici c’est sombre et noir, Mirror, Mirror est burlesque, absolument second degrés, coloré et nettement sur le ton de la comédie. J’avais beaucoup aimé d’ailleurs ce décalage voulu avec le compte (même s’il manque vraiment quelque chose pour que ça soit génial). Dans Mirror, Mirror, les nains sont plus présents dans l’histoire, c’est peut être ce que j’aimerai aimé retrouver ici.

Des deux, je préfère quand même celui-ci, plus esthétiquement sombre, avec une reine qu’on adore détester, des effets spéciaux qui claquent, des sentiments mais pas d’histoire d’amour. C’est un très bon premier film pour Rupert Sanders, j’attends de voir son prochain film maintenant 🙂

Des bémols ? Pas beaucoup plus que ce qui a déjà été dit, peut être, juste ceci: le Merveilleux dans le film, même si j’ai aimé, j’ai trouvé que cela tombait un peu bizarrement ? Comment ? Quel sens donner à tout ça ? Mais ce n’est qu’un détail.

Sinon, je l’ai vu en VF, et je pense que je le reverrai en VO pour avoir les vraies intonations des personnages.

Là où je dis NON, c’est qu’une suite est annoncée, voire même une trilogie ! Franchement, si c’est pour nous faire le coup d’une histoire d’amour, je refuse l’idée. J’attendrai donc de lire le synopsis de ce volet supplémentaire avant de me décider sur la possibilité d’aller ou non le voir au cinéma.

Si vous voulez un autre avis très complet sur le film, je vous encourage à aller lire le billet de Dame Coquelicote sur Sans Grand Intérêt, avec qui je partage pas mal de points de vue sur ce film 🙂


Top Ten Tuesday #14

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

 Le thème de cette semaine est:

Les 10 livres qui vous remontent le moral rien que d’y penser

Harry Potter de J.K. Rowling , oui il revient régulièrement mais c’est normal on y trouve de tout et les bons moments passés à les lire et l’humour de certains personnages, en font le livre (les livres) qui remonte le moral

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows (un bijou ce livre, une héroïne pleine d’humour et des lettres drôles, émouvantes ou cocasses, un panel de personnages attachants,…)

Mort sur le nil d’Agatha Christie (Parce qu’un livre d’Agatha c’est toujours un régal)

Orgueil et Préjugés de Jane Austen (Un de mes livres préférés, je ne peux pas passer à côté sans sourire béatement :D)

PS : I Love You de Cecelia Ahern (l’histoire n’est pas drôle mais elle est belle, bien traitée, c’est optimiste et on passe du rire aux larmes puis au rire, vraiment un livre que je pourrais relire sans problème)

Le Journal de Bridget Jones d’Helen Fielding (ses manies comme faire des listes, se faire des films, ses boulettes, … elle sait me remonter le moral Bridget !)

Da Vinci Code de Dan Brown (oui jeté moi des cailloux, j’aime Dan Brown et me remémorer cette lecture me remonte le moral)

Le Diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger (ça me fait du bien de voir que certains ont des boulots plus pourris que le mien !)

Je m’arrête à 8, je suis déjà surprise d’en avoir trouvé autant !

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 histoires livresques que vous aimeriez pouvoir vivre

N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

Teaser Tuesday #14

Teaser Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par MizB de Should Be Reading. N’importe qui peut participer ! Il suffit de faire ce qui suit :

  • Prenez votre lecture actuelle
  • Ouvrez une page au hasard
  • Partagez deux phrases de cette page.
  • Attention à ne pas inclure de spoilers, ne pas trop donner d’information sur l’avancé du livre, pour ne pas le dire aux futurs lecteurs.
  • Indiquez le titre et le nom de l’auteur afin que l’on sache de quel livre, les extraits sont tirés.

« Allan n’avait jamais de son plein gré et en connaissance de causse caressé l’idée d’éliminer son prochain comme on raye un pont de la carte. Et il n’en avait aucune envie. Mais il fallait réfléchir.  »

page 223,  Le vieux que ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson, Pocket

 N’hésitez pas à partager votre extrait en le postant directement dans les commentaires ou en donnant l’adresse URL de votre Teaser Tuesday :)

Et puis maintenant vous pourrez retrouver un max de Teaser Tuesday chez Marika du blog Des livres et des étoiles !