C’est lundi, que lisez-vous ? #219

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai continué Les outrepasseurs T2 : La reine des neiges de Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249

et j’ai commencé Bienvenue à Dunkerque de Maxime Gillio

Maxime-Gillio-Bienvenue-A-Dunkerque-Livre-893745439_L

Que vais-je lire cette semaine ?

J’ai continue Les outrepasseurs T2 : La reine des neiges de Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249

et

Bienvenue à Dunkerque de Maxime Gillio

Maxime-Gillio-Bienvenue-A-Dunkerque-Livre-893745439_L

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

montres-enchantees

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

le-paris-des-merveilles,-tome-1---les-enchantements-d-ambremer-605886-250-400

victorian-fantasy,-tome-1---dentelle-et-necromancie-466480

rose-morte-3

enoch

Livres en pause

undergroung

Et vous que lisez-vous ?

Publicités

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

miss-peregrine

Bayard Jeunesse, 438 pages, 15€90

4ème de couverture

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…

Mon avis

Jacob nous raconte l’avant et l’après un événement marquant de sa vie : la disparition de son grand-père, Abe Portman, un juif polonais, ayant fait la guerre et s’étant ensuite établit en Amérique.

Le lecteur découvre donc que petit, Jacob était très proche de son grand-père qui lui racontait son enfance. Envoyé par ses parents sur une petite île en Angleterre, dans un manoir, pour fuir la menace nazie et la guerre. Sur cette île, raconte-t-il à son petit-fils, il va faire la rencontre d’êtres extraordinaires. Des enfants qui présentent des dons particuliers. Le vieil homme lui montrera même quelques photographies étranges de certains de ces enfants. Il évoque aussi les monstres qui voulaient s’en prendre à eux. Abe partage aussi avec Jacob sa passion pour les voyages. Ils sont virtuels pour le petit garçon mais ces lieux et les souvenirs de son grand-père font de de lui un futur explorateur de contrées lointaines. Cependant, en grandissant, Jacob n’a plus eu le même regard sur toutes ses histoires et se met à les considérer comme de belles fables.  Même s’il a vu les photos étranges, tout cela ne devient pour lui que montage, trucage et mise en scène. Et les monstres évoqués par le vieux monsieur ne sont plus qu’inventions ou métaphores pour parler de la guerre et des nazis.

A 16 ans, Jacob travaille en stage dans une des enseignes de l’entreprise familiale. Il s’y ennuie ferme et déteste ce qu’il fait. Il sait qu’il devra un jour rejoindre l’entreprise mais il n’en a aucune envie. Il a un seul ami, peu de loisirs et aide de temps en temps ses parents à s’occuper de son grand-père dont la santé mentale semble décliner. En effet, depuis quelques temps, le vieil homme se sent observé et il devient paranoïaque. Il refuse de prendre son traitement et se sent en danger dans sa propre maison.  Un jour, alors que Jacob travaille dans le magasin, il reçoit un appel de son grand-père encore plus perturbé qu’à l’ordinaire. Après avoir joint son père, Jacob  décide de passer voir son aïeul. Mais quand il arrive la maison est vide.  Abe est sorti par derrière vers la forêt. C’est là-bas que Jacob va découvrir le corps de son grand-père, affreusement attaqué.  Par quoi? Jacob croit voir un monstre comme ceux que son grand-père lui avait décrit dans son enfance. Et ce dernier lui délivre alors un message énigmatique avant de mourir.

A partir de se moment là, traumatisé par la mort de son grand-père , Jacob va se poser mille questions, faire des cauchemars,… Il finira par accepter de voir un psychiatre.  Et de séance en séance,  il se rendra compte que découvrir le passé de son grand-père lui permettra de mieux gérer l’angoisse et le deuil. Mais comment faire ? Quand il découvre une étrange correspondance entre son grand-père et une certaine miss Peregrine, Jacob se dit que les histoires de son grand-père avait bien un fond de vérité. Il décide se rendre sur l’île décrite par le vieil homme et voir par lui-même. Peut-être que cette miss Peregrine pourra l’éclairer sur le passé d’Abe et sur ses dernières étranges paroles ?

Miss Peregrine et les enfants particuliers est une très bonne lecture. Elle ne m’a pas autant transportée ou effrayée que je l’aurais cru mais j’ai dévoré ce roman en 1 weekend et j’ai beaucoup aimé malgré ses quelques défauts / faiblesses.

Déjà, j’ai vraiment aimé l’atmosphère noire et angoissante créée par les photos que l’on découvre tout le long de la lecture. Elles ont vraiment le don de mettre mal à l’aise. J’ai aussi adoré l’oscillation entre réel et fantastique dans les récits du grand père et les réactions de Jacob, accentué par ses photographies. Sont-elles réelles ? S’agit-il de trucage ?
Toutefois, je déplore que l’ambiguïté du récit, bascule trop vite. J’ai trouvé que l’ambiance étrange s’effaçait trop vite. Finalement, ce n’était pas, pour moi, assez sombre. Sans doute, est-ce du au fait que c’est une publication jeunesse et qu’il faut qu’elle reste abordable pour le plus grand nombre.

L’histoire est vraiment bien menée et j’ai aimé la découvrir à travers les yeux de Jacob. La partie sur l’île m’a beaucoup plu. J’ai aimé cette île son climat, les paysages escarpés, les marais,  la rudesse des gens, la vie sans le confort, etc. Et surtout, apprendre ce qui se passe sur l’île…
Autre point appréciable, le parallèle entre les enfants particuliers et les juifs / les monstres et les nazis. C’est une bonne façon de transmettre les idées, de faire une sorte de travail de mémoire. Mais pour le moment, je n’ai pas trouvé ce parallèle pas assez poussé. Je m’attendais à plus de choses sur la guerre. Peut-être que ça sera plus développé dans la suite mais j’émets des doutes.

Jacob est un personnage attachant. Il apparait au début nonchalant et sa situation familiale fait de lui un garçon qui n’a pas besoin de faire grand chose pour que ça lui tombe tout cuit dans la bouche. Mais, progressivement, on s’aperçoit que ce n’est pas si simple pour lui de gérer ça et qu’il est plutôt seul et triste. Dans les personnages secondaires, il y en a aussi qui sont attachants, d’autres plus agaçants et certains horripilants mais pour les connaître, il faudra lire le roman ^^

L’écriture de Ransom Riggs est fluide et très accessible. Mais je regrette qu’elle n’est pas été un peu plus enlevée. Toutefois, c’est un bon page turner, ça se lit vraiment bien et vite. C’est très prenant, on a envie de savoir ce que va faire Jacob et ce qu’il va découvrir sur le passé de son grand-père.
Pour moi, il y aurait peut-être eu matière à développé plus certains points, mais je ne suis pas auteur ^^ En tout cas, j’aimerai bien pour la suite que certains aspects soient plus détaillés. Je verrais bien, ça sera peut-être le cas, ou pas, en tout cas, je pense que je prendrais plaisir à lire la suite.

A noter que l’édition de Bayard est vraiment sympa, l’esthétisme et les illustrations. ça serait dommage d’être perdu lors du passage du grand format au poche. Alors, on croise les doigts pour ceux qui attendent le poche pour lire cette trilogie ^^
Et j’espère pouvoir voir l’adaptation cinéma même s’il y a déjà dans la bande annonce des choses qui m’ont dérangé… on se refait pas !

C’est lundi, que lisez-vous ? #218

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai terminé Le carnaval aux corbeaux d’Anthelme Hauchecorne

le-carnaval-aux-corbeaux

et

L’anneau de Moebius de Franck Thilliez

moebius

J’ai commencé Les outrepasseurs T2 : La reine des neiges de Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249

Que vais-je lire cette semaine ?

J’ai continue Les outrepasseurs T2 : La reine des neiges de Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249

 

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

montres-enchantees

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

le-paris-des-merveilles,-tome-1---les-enchantements-d-ambremer-605886-250-400

victorian-fantasy,-tome-1---dentelle-et-necromancie-466480

rose-morte-3

enoch

Livres en pause

undergroung

Et vous que lisez-vous ?

Les Dossiers Dresden – T1 : Avis de Tempête de Jim Butcher

519QQ8itpuL._SX307_BO1,204,203,200_

Milady, 7,00€, 384 pages

4ème de couverture

Tous les bons magiciens s’appellent Harry, et Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c’est même le seul dans sa  » catégorie  » : lorsque la police de Chicago est sur une affaire qui la dépasse, c’est vers lui qu’elle se tourne. Car notre monde regorge de choses étranges et magiques… et la plupart ne s’entendent pas très bien avec les humains. La magie, ça vous flingue un gars en moins de deux !

Mon avis

Une lecture détente mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Harry est magicien, il est aussi le seul qui officie régulièrement pour la police de Chicago, complément de son boulot de détective privé. Boulot qui ne paie pas fort, et faut reconnaitre qu’Harry a bien du mal à payer son loyer et ses factures. Pour la police, il bosse sur les affaires étranges et complexes, des affaires sur lesquelles elle bute face au paranormal. Surtout, que seule Murphy, croit vraiment à la magie, aux dons d’Harry, du moins c’est la moins septique de son équipe. C’est d’ailleurs pourquoi, elle doit gérer son service et subit énormément de pression de sa hiérarchie. Une relation tendue mais amicale unies les deux personnages.

Les affaires semblent repartir quand il reçoit un appel d’une femme qui souhaite l’engager pour retrouver son mari. Et qu’ensuite, il reçoit un appel du lieutenant Murphy. Cette fois-ci, Harry doit se rendre au plus vite dans un hôtel, où deux personnes ont été assassinées, de façon peu banale. Voire même sans équivoque, il y a de la magie là-dessous, un sort très puissant. Murphy demande alors à Harry de se renseigner sur la façon dont ce sort a pu être jeté et par qui. Cependant, Harry ne peut pas promettre à la flic de lui venir en aide, il est tenu de respecter les lois de la confrérie blanche, et sent que ce cas va le mener trop loin. Or il a une malédiction de Damoclès au dessus de sa tête et ne peut pas se permettre un pas de travers.

Il va alors devoir jouer serré, dans les deux affaires, car il a bien besoin de l’argent qu’il va pouvoir récupérer. Mais cela ne s’annonce pas facile, à peine sorti de l’hôtel, il est confronté au parrain du coin… Lors de son rendez-vous avec sa cliente, il sent qu’elle ne lui avoue pas tout… Harry aurait-il mis le pied dans un nid de guêpe ?

Une lecture en demi-teinte pour moi. D’abord, j’ai bien aimé la magie et la façon de la faire d’Harry, avec des petits riens, des choses basiques, c’est vraiment sympa. Harry a beaucoup d’humour, d’auto-dérision, se parle à voix haute. Il semble vraiment très puissant mais lutter pour ne pas sombrer vers la magie noire.
Dommage, cependant, on s’attache peu à ce personnage. Il n’est pas assez creusé, on a que des pistes sur son passé mais aucun développement. Forcément, c’est une saga, donc si le lecteur veut savoir ce qu’a vécu Harry pour devenir qui il est,  pourquoi il est sous le coup d’une malédiction, … et bien, il faudra lire la suite. Je ne suis pas forcément contre l’idée mais il reste qu’on a bien peu de billes pour s’attacher à lui.

La lecture est rapide mais toutefois, je n’avais pas une envie folle de me jeter sur le livre pour continuer. Le style est sympa mais pas transcendent. Toutefois, l’humour distillé par l’auteur rattrape la simplicité de l’écriture. Certaines scènes sont assez cocasses. Je reconnais avoir souri plus d’une fois. C’est ce qui permet, je pense, de sortir cette histoire du lot.

L’intrigue est bien menée, beaucoup d’actions et de rythme. On ne se repose jamais en fait, enfin, Harry. Il vit une véritable course contre la montre à la seconde moitié du roman. De ce fait, la lecture est dynamique. C’est dommage que l’auteur ne nous livre pas lus d’informations sur Harry et son passé, parce que du coup, je suis restée en attente et je n’ai vu que le côté « je vais toujours m’en tirer ». Alors que creuser un peu, l’aurais peut-être rendu plus attachant mais plus faillible aussi. J’aurai moins eu cette impression que tout est trop facile.
Pour l’histoire, on se doute vraiment vite de qui est le coupable. Mais, il est intéressant d’apprendre pourquoi et comment. De plus, j’ai été surprise par certains liens entre les personnages. De ce côté-là, c’est plutôt bien fait.
En tout cas, le personnage et les « dossiers » se prêtent bien à un approfondissement, je ne suis pas étonnée qu’une série ait été faite. Je suis assez curieuse de voir ce que ça a donné.

Un roman fantastique avec du bon et du moins bon, pas suffisamment original pour qu’il me marque plus que ça toutefois. Je ne pense pas lire la suite sauf si une opportunité se présente mais comme j’ai déjà plein de livres qui m’attendent, ça ne serait pas pour toute de suite de toute façon.

C’est lundi, que lisez-vous ? #217

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai poursuivi Le carnaval aux corbeaux d’Anthelme Hauchecorne

le-carnaval-aux-corbeaux

et

L’anneau de Moebius de Franck Thilliez

moebius

Que vais-je lire cette semaine ?

J’ai continue L’anneau de Moebius de Franck Thilliez

moebius

et je pense terminer Le carnaval aux corbeaux d’Anthelme Hauchecorne

le-carnaval-aux-corbeaux

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

montres-enchantees

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

le-paris-des-merveilles,-tome-1---les-enchantements-d-ambremer-605886-250-400

victorian-fantasy,-tome-1---dentelle-et-necromancie-466480

rose-morte-3

enoch

les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249

Livres en pause

undergroung

Et vous que lisez-vous ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #216

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai terminé Les dossiers Dresden – 1 : Avis de tempête de Jim Butcher

519QQ8itpuL._SX307_BO1,204,203,200_

J’ai lu Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

miss-peregrine

J’ai poursuivi Le carnaval aux corbeaux d’Anthelme Hauchecorne

le-carnaval-aux-corbeaux

Que vais-je lire cette semaine ?

J’ai commencé L’anneau de Moebius de Franck Thilliez

moebius

et je continue Le carnaval aux corbeaux d’Anthelme Hauchecorne

le-carnaval-aux-corbeaux

 

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

montres-enchantees

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

le-paris-des-merveilles,-tome-1---les-enchantements-d-ambremer-605886-250-400

victorian-fantasy,-tome-1---dentelle-et-necromancie-466480

rose-morte-3

enoch

les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249

Livres en pause

undergroung

Et vous que lisez-vous ?

Les tribulations d’une gothique amoureuse de Cécile Guillot

les-tribulations-d-une-gothique-amoureuse

EDB Editions, 200 pages, 13,00€ / 2,99€ en ebbok

4ème de couverture

Lily est amoureuse de Vince, mais pas seulement… Elle aime aussi…

La vie.
La musique.
Son travail.
Ses corsets.
Les cupcakes.
Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… elle décide de vivre ses rêves au lieu de rêver sa vie…

Mon avis

Les tribulations d’une gothique amoureuse est une lecture légère et fraîche, de celles qui font du bien.

Lily travaille dans une école, elle s’occupe d’enfants présentant des difficultés d’apprentissage pour diverses raisons. Lily a son style bien à elle et ne s’en lasse pas compter. Oui, car Lily est gothique et n’est pas bien vue par sa directrice pincée et aigrie et certaines collègues vieux jeu. Mais Lily ne va certainement pas changer ce qu’elle est pour plaire à de vieilles mégères (bon ok pas si vieilles mais quand l’esprit est étriqué…).

Lily est aussi membre d’un groupe de musique branché, métal, elle joue avec ses amis et elle est secrètement amoureuse de Vince, le musicien rebelle de la bande. Ils répètent tous ensemble toutes les semaines, mais le rythme s’accélère quand une belle opportunité s’offre à eux.

Lily met du cœur à l’ouvrage mais ne peut s’empêcher d’être un peu à cran. Peut-être, parce qu’elle n’arrive pas à avouer ses sentiments à celui qu’elle couve pourtant du regard. Il faut dire que le bad boy collectionne les conquêtes et Lily aimerait tellement être celle pour qui il laisserait tomber ses mauvais travers. Mais rien ne va se passer comme Lily l’aurait espéré. Ajouter une directrice qui s’acharne sur une de ses collègues… La vie de Lily est simple mais pas de tout repos pour autant !

Lily est attachante, c’est une jeune femme avec ses doutes mais qui dégage quelque chose de plus que les autres. Même si on ne partage pas tous les traits de caractère ou le gout vestimentaire de l’héroïne, on s’identifie toujours à un moment où à un autre à elle. J’ai apprécié sa façon d’être, sa manière de répondre aux clichés sur les gothiques, son goût pour les cupcakes, sa relation avec sa meilleure amie, etc.

Il faut dire que Cécile Guillot nous sert une romance certes mais sans nombre des clichés associés au genre. Des petits quiproquos, mais pas l’un des schémas agaçants qu’on retrouve trop souvent (au choix, jeu du chat et de la souris, triangle amoureux ou propos nian-nian).

Les tribulations de Lily sont à des années lumières de celle de l’accro du shopping qui m’avait agacé.  Ici, point de jeune fille écervelée qui trouve tous les bonnes raisons pour ne pas faire face à ses responsabilités. Lily avec ses défauts a cependant la tête sur les épaules. Bien sur, cela ne l’empêche pas d’être une rêveuse. Au contraire.  Mais elle décide de vivre ses rêves et de faire face au bon comme au mauvais. Une jeune fille normale, qui peut se faire des films, qui peut se replier sur elle-même, qui peut être jalouse mais qui n’en reste pas moins sympathique, attentive aux autres, même si ce n’est pas toujours facile. Les situations dans lesquelles se retrouvent Lily sont crédibles. Et crédibilité ne rime pas avec ennui. Les pages se tournent toutes seules et on a envie de savoir ce que va faire Lily. J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires mais je ne préfère pas les décrire pour vous les laisser les découvrir.

Ce roman est une lecture agréable, douce et qui met du baume au coeur, servie par la plume apaisante de Cécile Guillot. On retrouve pas mal de choses et de passions de Cécile Guillot,  la musique,  la mode (vintage, gothique chic,…),… et l’auteure nous partage subtilement ses coups de coeur et ses bonnes adresses.

J’ai vraiment passé un très bon moment avec cette lecture, que je me reverrais bien relire plus tard. Et oui, je peux adorer une lecture classée romance quand celle-ci est juste, sympathique et drôle. A découvrir.