Les sorties cinéma attendues #6

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous des sorties ciné !

D’abord, petit bilan de septembre : 4 films vus, seulement j’ai envie de dire, je manque de temps (grand-mère radote mais vivement la fin des révisions pour reprendre le cours d’une vie normal lol)  : David et Mme Hansen présenté en juillet;  3 présentés sur 8 des sorties de septembre (The Secret, Jason Bourne : L’héritage, Le magasin des suicides). Déçue de ne pas avoir vu Monsieur Lahzar, Des hommes sans loi et Robot et Franck, qui passent à des heures qui ne m’arrangent pas 😦 On m’a conseillé Camille Redouble mais je n’aurais certainement pas le temps non plus 😦

Le premier film d’OCTOBRE qui me tente est oh Surprise : FRANKENWEENIE de Tim Burton !

Sortie le 31 octobre 2012

Après la mort soudaine de Sparky, son chien qu’il adorait, le jeune Victor se tourne vers le pouvoir de la science pour ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher sa création « faite main », mais quand Sparky s’échappe, les camarades de Victor, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences…

C’est la peine que je m’explique ! J’ai hâte de voir la version longue d’un des premiers courts-métrages de Tim Burton, et j’espère le voir en VO.

Ensuite j’attends : UN PLAN PARFAIT de Pascal Chaumeil, avec Diane Kruger et Dany Boon

Sortie prévue le 31 octobre 2012

Pour contourner la malédiction qui anéantit tous les premiers mariages de sa famille, Isabelle a une stratégie pour épouser l’homme qu’elle aime : trouver un pigeon, le séduire, l’épouser et divorcer.
Un plan parfait si la cible n’était l’infernal Jean-Yves Berthier, rédacteur pour un guide touristique, qu’elle va suivre du Kilimandjaro à Moscou.
Un périple nuptial pour le meilleur et surtout pour le pire.

Une comédie romantique pour changer, drôle et tendre avec un peu de chance.

ASTERIX ET OBELIX : Au service de sa majesté de Laurent Tirard avec Gérard Depardieu, Edouard Baer,…

Sortie le 17 octobre 2012

50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions il décide d’envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Brittania, la Bretagne.
La victoire est rapide et totale. Enfin… presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains…
Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés faire un homme. Et c’est loin d’être gagné.
Quand Jolitorax arrive pour demander de l’aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu…

Bon, je suis contre mais j’irai sans doute quand même ^^ Oui, vous avez bien lu, l’accent anglais me saoule et surtout Edouard en Astérix alors que c’est Otis non mais oh ! Enfin, on verra bien, j’ai envie de me faire ma propre opinion.

TOUS LES ESPOIRS SONT PERMIS de David Frankel avec Meryl Streep, Tommy Lee Jones, Steve Carell, …


Sortie le 10 octobre 2012

Kay et Arnold forment un couple fidèle depuis de longues années, mais Kay rêve de pimenter un peu leur vie et de resserrer les liens avec son mari. Lorsqu’elle entend parler d’un thérapeute spécialisé dans les problèmes conjugaux qui exerce dans la ville de Great Hope Springs, elle fait tout pour persuader son mari de prendre l’avion pour une semaine intense de thérapie de couple… Tout recommencer n’est pas évident, mais c’est loin d’être triste !

Meryl Streep est mon actrice préférée du moment, j’aime beaucoup Steve Carell en ce moment aussi, alors je dis bingo !

Et puis peut-être :

PAULINE DETECTIVE de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain, Audrey Lamy,…

Sortie le 3 octobre 2012

Plaquée par son petit ami, Pauline se laisse entraîner par sa sœur dans un palace de la riviera italienne. Au lieu de savourer les joies du farniente, elle se persuade qu’un crime a été commis dans l’hôtel et s’improvise détective, embarquant dans ses investigations un séduisant maître-nageur…

Pas fan de Sandrine Kiberlain mais la BA m’a plut alors pourquoi pas 🙂

SKYFALL  de Sam Mendes avec Daniel Craig, Ralph Fiennes, Javier Bardem

Sortie le 24 octobre 2012

Dans sa 23ème aventure ciné, James Bond doit prouver sa loyauté envers M lorsque le passé de celle-ci revient la hanter, et que le MI6 est attaqué.


Pas très fan de James bond, c’est toujours un peu la même chose pour moi, mais Monsieur aura envie de le voir je pense 😉 Et j’aime bien les acteurs 🙂

TAKEN 2 d’Olivier Megaton avec Liam Neeson, Maggie Grace, Famke Janssen

Sortie le 03 octobre 2012

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Dans Taken, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Pareil c’est sans doute plus Monsieur que moi qui voudrait le voir.

DANS LA MAISON de François Ozon avec Fabrice Luchini, Ernst Umhauer, Kristin Scott Thomas

sortie le 10 octobre 2012

Un garçon de 16 ans s’immisce dans la maison d’un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l’enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d’événements incontrôlables.

Les Ozon sont toujours intrigants, celui là n’échappe pas à la règle, alors pourquoi pas

STAR 80 de Frédéric Forestier avec Richard Anconina, Patrick Timsit,…

Sortie le 24 octobre 2012

Vincent et Antoine, deux fans des années 80, dirigent une petite société de spectacle qui fait tourner des sosies dans toute la France. Entre déboires sentimentaux et caprices de leurs pseudo vedettes, l’affaire finit par péricliter. A la veille du dépôt de bilan, ils retrouvent un carton de vieux 45 tours : Jeanne Mas, Jean-Luc Lahaye, Lio, Desireless, Peter & Sloane, François Feldman, Début de soirée, Images, Cookie Dingler, Sabrina, Gilbert Montagné… tous les tubes des années 80 ! Immédiatement, l’étincelle jaillit : pourquoi ne pas faire remonter sur scène les vraies Stars des années 80 ? Les deux producteurs partent alors en quête de ces vedettes oubliées, et montent une tournée de concerts qui débutera dans la galère avant de cartonner en province et triompher… au Stade de France !


Parce que j’aime bien les années 80 alors pourquoi pas !

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en septembre ?

Publicités

In My MailBox #23

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Il s’agit d’un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Quoi de neuf dans mon sac ou ma boite aux lettres cette semaine ?

Cette semaine, puisque je n’ai pas le temps de lire, à cause de mon oral, je me suis acheté 9 livres !!! LOL

C’est un peu vrai mais c’est surtout parce que je suis allée hier matin au Salon du Polar de Templemars où il y avait plein d’auteurs extrêmement sympathiques ! Comme le temps des impôts ne va pas tarder à arriver, je me suis limitée au format poche même s’il y avait beaucoup de livres intéressants en grand format ou semi poche, ils rentreront dans ma wish list ou dans la liste des cadeaux de noël.

Voici les 9 livres dédicacés :

– les 3 Franck Thilliez qui me manquaient (il restera Vertige, vivement noël !) : La Mémoire Fantôme, La Forêt des Ombres et Deuils de Miel

Dunkerque, baie des anges de Maxime Gillio (je voulais découvrir une nouvelle facette de cet auteur avec un roman plus noir et sans trace d’humour)

Meurtre au dix-huitième trou de John-Erich Nielsen (1er d’une série comprenant 9 livres pour le moment, avec comme personnage un inspecteur écossais)

Printemps rouge à Lille d’Estelle et Richard Brichet (finaliste du concours sang pour 100 de Ravet-Anceau)

Roubaix 70’s : itinéraire d’un flic ordinaire de Luc Watteau (le gagnant du concours sang pour 100 de Ravet-Anceau)

Footing Fatal de Martine Festas (c’était le On my wishlist de la semaine dernière, je n’ai pas pu résister !)

Un Corse à Lille d’Eléna Piacentini (une auteure que j’avais envie de découvrir et j’ai eu la chance que le 1er soit dispo, il était en rupture à Dainville quand je suis passée à son stand)

J’ai également reçu cette semaine A vos Souhaits de Fabrice Colin, une occasion en très bon état, auteur à découvrir pour la prochaine rencontre du Club de Lecture L’île aux Livres/ Alille.com

Et vous de bonnes surprises dans votre BAL ?

On My WishList #27

« On my Wishlist » est un petit rendez-vous sympa lancé à la base par Book Chick City, et repris par la belle Chica sur son blog A l’abordage de la Culture – Chica’s Booksland. Je trouve l’idée excellente ! Alors je m’y mets 🙂

Il a lieu tous les samedis et permet dans sa version originale de faire un récap’ de tous les livres que l’on voudrait désespérément ajouter à notre PAL, qu’il s’agisse de parutions récentes ou non. Le RDV français concerne UN livre qui se trouve sur notre Wishlist : votre découverte de la semaine que vous piétinez de vous acheter ou ce livre que vous voyez régulièrement sur les blogs des copinautes ou dans votre librairie, qui vous fait envie mais pour lequel vous n’avez pas encore craqué !!

****************************************************

Gaïa de Yannick Monget

4ème de couverture

Et si un jour l’homme prédateur devenait la proie, à son tour menacée d’extinction ?

Le monde sombre dans le chaos : un phénomène nouveau et inexpliqué affecte les écosystèmes du monde entier. Le comportement des animaux est bouleversé, les espèces végétales sont frappées d’impossibles mutations alors qu’une étrange épidémie se répand, qui pourrait causer la mort de millions de personnes.

Au coeur de la forêt tropicale amazonienne, Alexandre Grant, P.-D.G. d’une société de biotechnologie américaine, rencontre Anne Cendras. La célèbre biologiste française est convaincue que ce cataclysme n’a rien à voir avec le réchauffement climatique, mais qu’il menace la survie de toute l’humanité.

Aucun gouvernement ne sait comment enrayer ce phénomène et déjà le contact est rompu avec certaines régions du globe. Seuls quelques individus, que tout oppose en apparence, sont bien décidés à comprendre et à lutter…

L’auteur :

Yannick Monget est le fondateur et président de Symbiome International , qui développe d’ambitieux projets de recherche, de développement et de sensibilisation pour un meilleur respect de l’environnement à travers le monde. II vit à Metz, et est également l’auteur de différents ouvrages, notamment Demain, la Terre… (Editions de La Martinière) qui a donné naissance à une grande exposition au succès international, et dont l’itinérance est assurée par le groupe Symbiome depuis 2007.

Pourquoi ce livre ?

Je ne connais pas cet auteur mais la couverture et la phrase d’accroche de ce roman m’interpelle, m’intrigue et me donne donc envie de découvrir le dernier ouvrage de Yannick Monget. J’aime l’idée de départ de ce roman : « on a tellement « pourri » la Terre, qu’à un moment donné, cela va se retourner contre nous ». En fait, j’en suis convaincue. Pas très optimiste c’est vrai mais faut bien dire que certaines choses ne vont pas et que ça n’est pas prêt de s’arranger. Je suis donc curieuse de savoir comment cette thématique est traitée et comment l’intrigue est tournée.

Le résumé lui aussi me donne envie, j’aimerai vraiment avoir l’occasion de lire ce roman un jour.

Et vous, quel est le livre que vous très envie d’avoir cette semaine ?

—————-

L’Aube de la Guerrière de Vanessa Terral

Quatrième de couverture

« Marre de jouer les éboueuses! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous envoie sans équipier, direct au casse-pipes! Trop de boulot, qu’ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c’est à cause de la fin du monde. Quel monde, déjà, je ne sais pas trop… Mais quelle fin en plus?! On a déjà eu droit à l’éclipse de 1999, au bug de l’an 2000, à l’ère du Verseau qui s’est glissé quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya! N’importe quoi…
Remarquez, je devrais quand même me méfier; je suis bien placée pour savoir qu’en matière de légendes, il n’y a pas de fumée sans feu. La preuve: moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier. »

À peine décédée, Solange est envoyée à l’armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé: guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d’aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l’employer dans les Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d’abriter les Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer…
Un job qui n’a rien de bien intéressant – à part une meilleure connaissance des différents types d’effluves méphitiques – jusqu’à ce qu’elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. Dont Terrence et Aghilas… ce dernier possédant le même Don qu’elle, un pouvoir très rare visiblement: le Feu des Ténèbres.

Résumé du début

Solange est un ange depuis peu de temps, elle a pour mission de combattre les Larves, de très grosses et affreuses créatures qui essayent d’envahir les différents plans d’existence, annihilant tout sur leur passage, une sorte d’éclaireur du Néant. Une sale besogne où elle risque la dispersion de son âme; heureusement, son Don, le Feu des Ténèbres lui donne un avantage, d’autant plus que le Saint-Office ne lui a pas assigné de partenaire, elle doit combattre les Larves seule. Bizarre, trop bizarre, Solange est convaincue qu’on souhaite sa disparition! Pas d’autres solutions que donner le change jusqu’à l’opportunité de « déserter ». Lors d’un nouveau combat, elle ne doit la vie, enfin, la non-dispersion de son âme, qu’à l’intervention de deux guerriers, du renfort ? Non, deux démons qui comme elle ont pour mission de combattre les Larves. Elle va rester un moment avec eux après être passé chercher ses maigres affaires au Paradis. L’occasion pour Solange de découvrir qu’on lui a volontairement caché pas mal de chose. Et si sa destinée était ailleurs ?

Mon avis

J’ai adoré ! Moi qui ne suis pas bit-lit, pas ange ou démon, j’ai vraiment été prise dans l’histoire et je suis convaincue que je peux trouver de belles histoires  dans ce genre !

D’abord, ça n’est pas simple de résumer le début, parce que c’est dense (sans être complexe toutefois) car on découvre Solange, le Paradis, son « emploi » et sa rencontre avec Aghilas et Terrence, des démons guerriers. Je vais essayer de ne pas trop en dire pour ne pas gâcher la surprise de cette histoire. Une histoire hyper travaillée, j’ai trouvé tous les éléments nécessaires à sa compréhension et j’ai beaucoup aimé la vision de « l’après-vie » de Vanessa Terral. J’ai aimé que tout ne soit pas tout blanc ou tout noir, il y a le Paradis, les Enfers, mais pas que; qu’il y ai des anges avec des différents rôles , idem pour les démons, mais il n’y a pas que ça, on a le cas de ceux qui ne croyaient pas pendant leur vie ou de ceux qui croient en autre chose (dieux païens, Nordique ici notamment), d’anges différents,… Des « marginaux » peut-être, en tout cas,  des êtres qui ont tout autant leur place dans cette après-vie que les autres. L’intrigue est très prenante, remplie de révélations que va découvrir Solange au fur et à mesure, des scènes d’actions, une destinée découverte et à accomplir, des tensions entre les plans d’existences. Dès le début, on est directement dans l’action et ça c’est déjà pour moi un super bon départ ! et le reste se déroule de façon énergique, rapide, cohérente, structurée et passionnante. Après le 1/3 tiers, plus possible de le lâcher !

L’histoire est racontée au passé par Solange. J’ai beaucoup aimé ce personnage, ange depuis 3 semaines, très jeune donc, qui accomplit sa tâche consciencieusement mais qui ne suit pas bêtement le troupeau. Fraîche et pétillante, elle reste la personnalité complexe, un peu mystérieuse, un peu paumée, qu’elle était dans sa vie. Elle réfléchit et comprend rapidement que qu’il y a quelque chose de pourri au Paradis ! Elle décide d’aller voir ailleurs, tâtonne et va apprendre de la part de différents protagonistes beaucoup de choses de façon différente (directe parfois, détournée souvent). Elle a un parler bien à elle, ne mâche pas ces mots, utilise un langage familier mais elle n’est pas vulgaire. Sa façon d’être n’alourdit pas le récit, bien au contraire, et très souvent ses emportements s’expliquent. Je me suis beaucoup attachée à Solange, on découvre son passé dans son existence humaine et on a là un personnage creusé, intéressant et combattif.
Comme d’ailleurs les autres personnages du roman, notamment Aghilas et Terrence. Le premier est un pur guerrier, froid, solide, très soldat, qui ne manque pas de charme, personnalité démoniaque complexe. Le second est un incube qui joue beaucoup de séduction et de charisme (un incube quoi!), mais ça serait trop simple qu’il ne se résume qu’à ça! Il a donc lui aussi une personnalité assez complexe en plus d’être ambigüe. On a ici un duo qui met en avant alternativement l’un ou l’autre, mais l’équilibre est parfait, chacun est utile à l’autre et a sa personnalité qui apporte beaucoup au roman. Solange perturbe cet équilibre. Vont-ils l’aider alors ? Ou essayer de s’en débarrasser ? Gros points forts, il y a beaucoup d’humour dans l’Aube de la Guerrière, de tensions entre Solange et Aghilas ou Terrence et pas que nerveuse, si vous voyez ce que je veux dire 😉
J’ai beaucoup aimé la façon qu’a Solange de remettre les deux démons à leur place mais j’ai aussi beaucoup aimé la naissance de sentiments plus forts entre deux personnages.

D’autres personnages ont su également retenir mon attention, Héléna, une ange un peu particulière, elle a un rôle essentiel et pourtant ce n’est qu’un personnage secondaire. Bel aussi de la Forge divine, ou encore Sabina, qui appartient à un Clan païen, les moissonsdes-Æsir et mention spéciale au chat Toto 😉 Un livre qui fait la part belle aux personnages féminins il faut le reconnaitre.

Un défaut, j’en trouve pas… Peut être pas d’anges masculins ou de démons féminins pour équilibrer un peu, mais vraiment c’est pour trouver quelque chose !

J’ai vraiment aimé la plume et le style de Vanessa Terral. C’est travaillé, les valeurs, les notions sont reprises à la base, on sent un univers et une inspiration riches mais c’est dosé comme il le faut, le récit ne s’alourdit pas de choses inutiles. L’écriture est fluide et simple sans être trop légère, tout l’univers est amené de manière aisée. En plus, l’histoire est dynamique, rythmée, il y a beaucoup d’actions entrecoupées de moments plus propice à la découverte des personnages. C’est un très bon premier roman !

Y a pas Solange me manque déjà ! C’est ici un one-shot mais peut être qu’on la re-croissera dans une autre histoire. En tout cas, ça me plairait de retrouver l’univers créé par Vanessa Terral et de découvrir d’autres de ses écrits (hé mais j’ai des nouvelles qui m’attendent dans des anthologies!!!). Un premier roman vraiment très réussi ! Vivement les prochains ! Moi je le recommande chaudement en tout cas.

Si vous voulez en découvrir plus, il y a une belle page FB : L’aube de la Guerrière avec du fan art magnifique, des descriptions détaillés de Terrence et Aghilas, …

Extra

Une fois n’est pas coutume, je prolonge mon billet. Déjà, je souhaite remercier Chica Nessita du blog d’A l’abordage de la Culture qui a créé la chasse aux trésors de petites maisons d’édition et qui nous a fait découvrir les Éditions du Chat Noir. Merci ma toute belle ❤ Puis, je remercie Vanessa Terral d’avoir accepté d’offrir le premier lot de la chasse : un personnage qui vous ressemble et qui porte votre nom dans son prochain roman ❤ Et voilà l’honneur que j’ai eu en gagnant ! Déjà c’était une formidable expérience de pouvoir échanger avec Vanessa qui était en train d’écrire son roman. Et ensuite de découvrir Aurore dans l’Aube de la Guerrière. Que dire?  Wouha, ça claque quand même !!!

Alors, on va (peut-être? certainement?) me reprocher de ne pas être objective. Tant pis, même si je n’avais pas eu cette chance « d’être intégrée » à ce roman, je l’aurai beaucoup aimé, parce qu’il est travaillé, les personnages sont attachants, on ne s’ennuie pas à sa lecture, on découvre un univers riche, des croyances païennes, et c’est superbement bien écrit. Et oui, en plus, comment ne pas lui accorder une place encore plus particulière quand on a eu la chance que j’ai eu ? Alors voilà, j’suis super émue et touchée parce que Vanessa a su très bien me décrire et avec son talent, elle m’a concocté un rôle qui m’a beaucoup plu, parce qu’Aurore n’est pas banale quand même. J’ai hâte de discuter avec Vanessa pour découvrir si elle l’avait déjà en tête comme ça, si elle lui a donné les actions et pensées qu’elle a voulu, qui allait avec ce qu’elle avait imaginer écrire ou si elle a du s’adapter à ce que je lui avais dit ? Ce personnage (« Mon personnage ») arrive à la fin et est secondaire mais le rôle super, j’en aurai jamais espéré autant.

J’ai hâte (appréhende aussi) de savoir ce que les lecteurs auront pensé d’Aurore ?! C’est très mégalo hein ? Mais j’aimerai bien !

MERCI infiniment Vanessa, tu m’as cité dans tes remerciements alors que c’est à moi de te dire merci !!!! Merci de cette opportunité, de cette incroyable expérience et d’avoir su tout simplement. L’Aube de la Guerrière a une place toute particulière dans ma bibliothèque et dans mon cœur maintenant. J’ai hâte de te le faire dédicacer au Val Joly et de pouvoir en discuter avec toi 🙂
Et pour répondre à ta question : OUI, 1 000 fois oui !!!!!!!

Je rajouterai encore une chose, Foutrecorne, L’Aube de la guerrière, lisez-le !!!!!!!!

(et tant pis pour ceux qui penseront que j’en fais trop et que je manque d’objectivité)

*****************************************************

Teaser Tuesday #27

Teaser Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par MizB de Should Be Reading. N’importe qui peut participer ! Il suffit de faire ce qui suit :

  • Prenez votre lecture actuelle
  • Ouvrez une page au hasard
  • Partagez deux phrases de cette page.
  • Attention à ne pas inclure de spoilers, ne pas trop donner d’information sur l’avancé du livre, pour ne pas le dire aux futurs lecteurs.
  • Indiquez le titre et le nom de l’auteur afin que l’on sache de quel livre, les extraits sont tirés.

**************

« – Oui mais quand même, là.. Hou… Vous n’auriez pas un petit verre d’eau-de-vie par hasard ?

– De l’eau de ? Ah non, on a pas ça en rayon, s’excuse Mishima. »

Le Magasin des suicides, Jean Teulé, Pocket

**************

 N’hésitez pas à partager votre extrait en le postant directement dans les commentaires ou en donnant l’adresse URL de votre Teaser Tuesday :)

Top Ten Tuesday #27

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

 Le thème de cette semaine est:

Les 10 sagas préférées (dyptiques, trilogies, séries plus longues,…)

Mouais, moi qui n’aime pas trop ça les séries… Je me creuse la tête…

Les « sagas » terminés (tous lus) :

1. Harry Potter de J.K. Rowling : Harry potter à l’école des sorciers HP et la chambres des secrets HP et le prisonnier d’Azkaban HP et la coupe de feu HP et l’ordre du Phénix HP et le prince de sang-mêlé HP et les reliques de la mort

2. Alexandre Dumas : Les trois mousquetairesVingt ans aprèsLe Vicomte de Bragelonne

3. Le Cycle de Pendragon de Stephen Lawhead – Le cycle de Pendragon : TaliesinMerlinArthurPendragonLe Graal

4. Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien :  La communauté de l’anneauLes deux Tours Le retour du roi

Les héros récurrents (on peut considéré ça comme une série finalement)

Arsène Lupin de Maurice Leblanc (Arsène lupin Gentleman cambrioleur Le formidable événement La Comtesse de Cagliostro Victor de la brigade mondaine Le collier de la reine et autres nouvelles La demeure mystérieuse L’aiguille creuse La Cagliostro se venge La demoiselle aux yeux verts Les confidences d’Arsène Lupin 813 / Les 3 crimes d’Arsène Lupin – 813 / La double vie d’Arsène Lupin L’Agence Barnett et Cie Les huit coups d’horloge Arsène Lupin contre Herlock Sholmès La barre-y-va Les dents du tigre La femme aux deux sourires Le bouchon de cristal L’éclat d’obus)

Temperance Brennan de Kathy Reichs (Déjà dead Passage mortel Mortelles décisions Voyage fatal Secrets d’outre-tombe Os trouble Meurtres à la carte)

Robert Langdon de Dan Brown (Da Vinci Code, Anges et démons)

Les séries commencées que je pense continuer (qui ont donc leur place ici)

Lucie Hennebelle de Franck Thilliez (La chambre des morts)

Thuesday Next de Jasper Fforde (L’Affaire Jane Eyre)

Lily Bard de Charlaine Harris (Meurtre à Shakespeare)

 Les écriveurs de Frédéric Mars (La Cité Lumineuse)

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 animaux de compagnie préférés dans les livres

N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

Quintessence Hiémale – Contes d’hiver de Mathieu Guibé & Cécile Guillot

98 pages, 5€, auto-édition

4ème de couverture

L’hiver venu, la vie ralentit sous un voile glacial. Les cœurs se cachent du froid et s’emmitouflent dans un manteau de neige. Mais les hommes ne sont pas les seuls à endurer la rude saison. La Nature elle-même se métamorphose et dévoile un tout autre visage. Ce recueil vous offre quatre contes pour décrire l’hiver des Éléments.

Naître de la Glace…
Chevaucher le Vent…
Puiser l’essence de la Terre…
Embraser la Flamme intérieure…

Quatre contes pour comprendre comment réchauffer nos âmes, même en hiver.

Mon avis

Un petit recueil qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque pour lire les contes d’hiver à ses enfants ou futurs enfants. Petit par le format et le nombre de pages mais pas par sa qualité.

On trouve dans ce recueil, 4 nouvelles fort bien écrites sur le thème de l’hiver et chacune reprenant un des 4 éléments : eau, air, feu, terre.

La première nouvelle est signée Mathieu Guibé, la seconde Cécile Guillot et les deux autres sont écrites à 4 mains. Leurs univers s’accordent à merveille. On plonge dans des mondes glacés et enchanteurs, où règne l’hiver, sa poésie, sa mélancolie, sa beauté et sa grandeur.

La première nouvelle est ma préférée, La Princesse des neiges, poétique et sensible, dans la lignée des contes type La Reine des Glaces, on est transporté dans ce monde glacé auprès de ce couple royal qui n’arrive pas avoir d’enfant. Un sacrifice énorme sera réalisé pour que s’accomplisse un miracle : La Princesse des Glaces. Puis la passion et l’amour auront des conséquences sur la destinée de chacun. Quelle fin magnifique.

Les trois autres contes m’ont un tout petit peu moins marqués mais sont tout aussi superbement contés.

La deuxième, A bare tree in love with the winter,  nous parle de deux nymphes, un peu fâchée parce que l’une n’accepte pas le compagnon humain dur et froid de l’autre. La fin est très touchante. Le monde poétique créé par Cécile Guillot est magnifique, sur un peu plus adulte que les autres contes.

La troisième, La dernière flamme, nous entraine dans l’existence du dernier des dragons, une histoire amitié et d’amour très belle et délicate. Un début qui m’a fait pensé à La Petite fille aux allumettes mais la comparaison s’arrête à ce début.

La dernière, Là où s’envolent les rêves, nous emmène à la cour d’un roi qui s’est promis de voler un jour, qui oubliera un temps son rêve, qui le rattrapera. Ce roi est prêt à tous les sacrifices pour réaliser son rêve, jusqu’à promettre la main de sa fille unique à celui qui inventera un moyen pour le roi de s’envoler, sans la consulter, quitte à la rendre malheureuse. Un joli conte sur les rêves, sur l’amour d’une fille pour son père, sur l’espoir,…

Je n’en dis volontairement pas plus sur les histoires de nouvelles pour laisser le plaisir de la découverte.

Ce recueil de contes est vraiment très bien fait, j’ai beaucoup aimé le style de Mathieu Guibé et de Cécile Guillot, délicat, simple, avec un univers poétique, magique et travaillé, arrivant à nous transporter grâce à des textes courts, ce qui n’est pas facile. J’ai eu plaisir à découvrir ces deux auteurs et je retenterai l’expérience avec d’autres de leurs textes.

*****************************************