Under a lilac tree de Mathieu Gaborit

reines-et-dragons-c1

Depuis 2009, les Éditions Mnémos publient en partenariat avec le festival, les Imaginales d’Epinal une anthologie annuelle de Fantasy.

Après Rois & Capitaines, Magiciennes & Sorciers et Victimes & Bourreaux, toutes trois dirigées par Stéphanie Nicot, anthologiste et directrice artistique du festival, l’édition 2012 sera co-dirigée par Sylvie Miller et Lionel Davoust.

 Quatrième de couverture:

« LES AILES IMMENSES. LE CORPS VASTE. La tête cornue et mobile au bout du cou. Et ces plaques d’écailles d’un bleu noir. La reine Ayline aurait pu défaillir si elle n’avait connu une succession d’épreuves, si elle n’avait été ballotée d’un cauchemar à l’autre. Son cœur était celui d’une guerrière : il n’était pas invincible mais il ne cesserait de battre qu’au prix d’une défense farouche. Elle sortit son glaive du fourreau ; il lui sembla dérisoire face a la puissance du monstre qui se percha sur l’édifice, ailes toujours déployées. »

Réalisée en partenariat avec les Imaginales le festival d’Epinal où le meilleur des auteurs de la fantasy française et mondiale se retrouve chaque année, l’anthologie Reines et Dragons s’inscrit dans la lignée de Rois et Capitaines, de Magiciennes et Sorciers et de Victimes et Bourreaux, saluée par une critique enthousiaste qui y a vu « sans doute la meilleure anthologie de Fantasy francophone parue à ce jour » (ActuSF).

D’un univers à l’autre, de l’exaltation aventureuse à la retenue intimiste, tout l’éventail de la Fantasy se déploie, porté par sa créature la plus légendaire et par sa figure la plus complexe. Drégongeon et son Elfrie, Chuchoteurs du dragon, Reines protectrices ou vengeresses, Soeurs de la Tarasque, Eveilleuse entre deux mondes, Déesses aux deux visages : vivez les frissons de l’épopée et de l’émotion, assistez à la confrontation de ces Reines et Dragons !

AUTEURS Pierre Bordage Charlotte Bousquet Nathalie Dau Anne Fakhouri Mélanie Fazi Mathieu Gaborit Thomas Geha Vincent Gessler Justine Niogret Chantal Robillard Adrien Tomas Erik Wietzel

Très impliqués dans l’équipe d’animation depuis la création, en 2002, du festival Imaginales, Sylvie Miller et Lionel Davoust y traduisent les propos des invités étrangers ou y assurent la modération des tables rondes. Tous deux écrivains et traducteurs, ils œuvrent depuis de nombreuses années dans le domaine des littératures de l’imaginaire, ayant notamment, pour elle, dirigé plusieurs anthologies et, pour lui, assuré la direction de la revue Asphodale.

L’auteur

Mathieu Gaborit est né en 1972. Comme beaucoup d’écrivain de Fantasy, il commença, à l’âge de 12 ans, par écrire des scénarios de jeux de rôles. Après des études de droit, il travailla à l’élaboration de certains jeux de rôles comme « Guildes », « Dark Earth » ou « Ecryme ». Puis, c’est à l’âge de 23 ans, en 1995, qu’il s’imposa comme le chef de file des nouveaux écrivains de Fantasy française avec le succès de son ambitieux premier roman : Les Chroniques des Crépusculaires. A l’origine, ces chroniques se composaient de 3 titres: « Souffre-jour », « Les danseurs de Lorgol » et « Agone » tous publiés chez Mnémos. L’univers des Crépusculaires s’était ensuite enrichi d’une nouvelle série littéraire : « Abyme », centrée sur les déboires d’un farfadet dans la ville du même nom.
Gaborit est avant tout un créateur d’univers. Son imagination débordante, étrange et poétique s’exprime aussi bien dans la Fantasy épique ou intimiste que dans l’uchronie comme avec le cycle « Bohème » qui fut célébré dans les pages du quotidien Le Monde comme l’invention du steampunk français. Il aime lire les œuvres de Robert E. Howard qu’ils considèrent comme l’alphabet de la Fantasy, ainsi que les romans de J.R.R. Tolkien pour leur richesse grammaticale.
Il a depuis publié de nombreux livres, dont le roman steampunk, en 1999, « Confessions d’un automate mangeur d’opium » écrit en collaboration avec son ami Fabrice Colin et qui reçu le prix Bob Morane – Imaginaire 2000 dans la catégorie meilleur roman francophone. Il a publié quelquefois sous le pseudonyme de William Hawk.
En 1999, il collabora à l’adaptation en jeux de rôle des Crépusculaires sous le titre de « Agone » et édité par Multisim maison d’édition à l’origine des éditions Mnémos, qui reçu le prix Bob Morane – Imaginaire 2000 sous la catégorie « coup de cœur ». Il a également travaillé dans le milieu du jeu vidéo sur « Outcast » et le projet de « Outcast II ».

http://www.pochesf.com/index.php?page=auteur&auteur=2703

Mon avis

Wouh, qu’il n’est pas facile de parler de cette nouvelle ! D’abord, je retrouve avec plaisir la plume de Mathieu Gaborit que j’aime beaucoup. Ensuite, j’ai vraiment adoré ce texte et le style est si spécial que ça n’est pas évident de retranscrire ou de résumer.

Une nuit, dans Paris, une Éveilleuse reçoit un message, en équilibre entre le monde réel et le monde des songes, elle a une idée plus précise de sa nouvelle mission. Elle doit retrouver un homme, qui erre dans une étendue glacée tirant son traineau de livres alourdit par la neige et l’aider. Elle n’est d’aucun monde depuis qu’elle a accepté d’être en lien avec le Dragon. Dans le métro, dans les rues de Paris, dans les cafés la jeune femme voit ce que nul peu apercevoir … Elle va devoir lutter, apprivoiser, séduire le dragon pour trouver celui qu’elle cherche…

Une nouvelle fois, l’imaginaire de l’auteur nous livre un monde onirique et magique mais difficilement dissociable de notre monde et de ces codes. Je vais manquer de vocabulaire je pense pour évoquer le style et l’histoire de Mathieur Gaborit comme une allégorie, l’Éveilleuse, est un lien ténu entre notre réalité et les rêves, un monde fantasmé où règne le roi-dragon. La reine doit jouer de son pouvoir, de son charme pour réussir à attirer le Dragon dans ses filets et découvrir comment trouver à la personne qu’elle recherche, qu’elle doit aider.

Le récit est d’abord perturbant, puis lentement on se laisse dériver, emporter, par les mots de l’auteur. Le texte se fluidifie et le lecteur se laisse entrainer vers la fin du récit, un peu inattendue. Un récit, un monde tout en métaphores, nombreuses justes, subtiles et envoutantes. Deux univers se superposent avec quelques liens entre les deux. Fragiles. Une nouvelle qui nous plonge dans l’angoisse de la page blanche, de l’artiste désœuvré, d’un monde fait de rêves, de cauchemars, d’utopie, d’imaginaire. Le lecture va croiser des créatures désemparées qui comptent sur l’aide de l’Éveilleuse. Un univers comme l’incarnation de l’esprit angoissé et torturé des artistes en déperdition… C’est spécial mais ça a très bien fonctionné sur moi, j’ai adoré cette atmosphère, d’être surprise, déroutée au début, happée ensuite.

J’aimerai tellement réussir à en parler mieux mais je n’ai pas le talent de l’auteur. C’est une nouvelle avec plusieurs niveaux d’interprétation, il faut dépasser le fait de tomber dans un imaginaire un poil difficile à appréhender mais avec les belles images de Mathieu Gaborit on y arrive facilement.

Le thème du recueil est respecté et la nouvelle et son traitement sortent, comme quelques autres, nettement du lot par son originalité et sa poésie légèrement torturée.

 

logo

Les avis des membres de la LC

Marie et Anne :

Nyxx :

Fanny :

Dionysos :

Publicités

Top Ten Tuesday #188

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 auteurs qui prennent le plus de place dans votre bibliothèque

Franck Thilliez est le grand gagnant puisque j’ai tous ses livres en poche ^^

Cécile Guillot j’en ai désormais pas mal de cette charmante auteure, c’est même elle qui gagne le titre de l’auteur la plus achetée en 2015 !

Cecelia Ahern prend aussi pas mal de place

Agatha Christie prend beaucoup de place, mais ça ne me dérange pas qu’elle continue à empiéter sur les autres !

Maxime Gillio prend également une belle place dans ma PAL ^^

Il y a aussi Dan Brown & Kathy Reichs & Michel Bussi

ça c’est pour les auteurs dont le nombre de plus dépasse les 5 ou 6

Ceux qui prennent de la place physiquement :

JB Leblanc sa trilogie est volumineuse et c’est pas pour le déplaisr

Samantha Bailly aussi, faut dire que les Bragelonne sont bien épais

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 séries les plus addictives
 N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

C’est lundi, que lisez-vous ? #188

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai Noces d’éternité d’Aude Reco

noces

et  A l’ombre des falaises de Chloé Bourdon

falaise

Que vais-je lire cette semaine ?

Je poursuis Passeurs T1 Jeffrey Horlaw de Lucille H. James

51ihjhJyRgL._SX322_BO1,204,203,200_

et je lirai si j’ai terminé Passeurs : Zone d’ombres de Frédéric Livyns

12119130_945688412144317_1094336398511505728_n

Livres en pause

undergroung

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

97822913

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

Et vous que lisez-vous ?

In My MailBox #149

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Il s’agit d’un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Quoi de neuf dans mon sac ou ma boite aux lettres cette semaine ?

Le mois d’octobre est un mois de folie !

Cette semaine, j’ai reçu Willow Hall dédicacée par Cécile Guillot et Mina M, magnifique !

12042803_10153777707900774_825824325480778108_n

Et à la librairie, j’ai craqué pour Le pays des contes : Le sortilège perdu de Chris Colfer, je voulais essayer depuis longtemps alors en poche pas cher, je dis pourquoi pas ^^ 12042856_10153777707880774_5806221711249202512_n

Et aujourd’hui, c’était le Val Joly’Maginaire, avec Tsuki et Maia, à votre avis laquelle des 3 n’a pas été raisonnable ? … Gagné c’est moi !

Voici le craquage :

J’ai été récupéré un bol réservé aux Halliennales, trop magnifique chez Kmy Eskaria. Un arbre de vie ❤  Merci de me l’avoir réservé ❤

12065807_10153777707560774_3495113772403256154_n

D’abord le tome 2 et tome 3 de Les étrangers du temps : celui qui est et Passé composé de Corinne Gatel-Chol, le premier était génial ❤

11224106_10153777707605774_1635798679204691258_n

Ensuite, les deux autres sorties du mois du Chat Noir : Par la grâce des sans noms d’Esther Brassac et Les Errants T3 : Dispersions de Denis Labbé.

10537028_10153777707670774_7812816283436502108_n

Puis, j’ai récupéré Salem de Sandra Triname que j’avais précommandé, avec un beau MP bijou ❤ L’équipe de Plume Blanche est adorable ❤

12049533_10153777707385774_6186262017671039310_n

J’avais envie de découvrir Wesley Diguet j’ai donc pris Les déviants qui me fait de l’oeil depuis un moment et l’avis de Tsuki a achevé de me convaincre.

12144881_10153777707855774_7893833484899784574_n

Et enfin deux achats pas vraiment prévu : Le chasseur de sorcières d’Angel M. Meynard et Dévore-moi ! Tome 1 : L’imaginarium de Tiffany Schneuwly et Sarah Bertagna, que j’avais lu en bêta lecture il y a quelques temps déjà et que je suis curieuse de redécouvrir !

12189696_10153777707760774_8559846229471195441_n

11233256_10153777707725774_7657779251236198675_n

Pour finir, deux achats de bijoux chez deux créatrices trop douées : Mel’cuir et Julie Fouret – Chrysallis

12144881_10153777707515774_3761840355786695776_n

Et vous, quoi de beau dans votre BAL cette semaine ? 

Le parfum du mal, T2, Fille d’Hécate de Cécile Guillot

fille-d-hecate-tome-2

Editions du Chat Noir,  pages, 14,90€

4ème de couverture

«Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »

Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus…

Mon avis

Une joie de retrouve Maëlys !

La lecture commence quelques instants après la fin de l’intrigue du 1er tome. On retrouve l’héroïne là où on l’avait quitté, juste après son anniversaire quand elle a été appelée par Patricia. Cette dernière sollicite son aide au plus vite. Maëlys se rend donc sur place accompagnée de  son amie Dorine. Même si elles connaissent Patricia et savent qu’elle aide la police dans ses enquêtes, les jeunes femmes sont quelque peu surprises de se trouver sur une vraie scène de crime. De quoi vous retourner même la plus courageuse des sorcières. Surtout que ce n’est vraiment pas beau à voir. Il s’agit de l’assassinat sauvage d’une jeune femme. Ce n’est pas la première victime et cela ressemble à un crime rituel. La mort a été mise en scène. Maëlys ne  peut malheureusement pas venir en aide à la police mais Dorine se rend compte que le rituel ressemble à ce qu’elle a déjà lu dans des livres de magie noire. Elle va donc faire des recherches pour aider Patricia.

Maëlys l’introvertie change peu à peu, elle s’affirme au contact de ses amies. Elle n’est plus seule, elle peut partager sa découverte de la magie avec des amies de confiance. De plus, la vie de la jeune femme est en complète évolution. En effet, Maëlys a trouvé un travail en CDD pour quelques semaines dans un centre. Elle va remplacer une psychologue en arrêt et va devoir aider des adolescents étranges et perturbés. Un véritable challenge mais Maëlys se sent prête à relever le défi, et elle peut compter sur son récent savoir magique pour affronter ses angoisses. Parmi les adolescents perturbés voire limite psychopathes, Maëlys va tomber sur Jehane qui voit et parle à des personnes décédées. Réalité ou pathologie? Jehane voit-elle réellement des fantômes ? Ou a-t-elle besoin d’une aide médicale ? La jeune sorcière est un peu coincée, l’éthique l’empêche de poser clairement la question à l’adolescente. Mais on peut compter sur Maëlys pour faire tout ce qui sera en son pouvoir pour lui venir en aide.

L’ambiance de ce tome est plus sombre. Il règne ici  une atmosphère noire avec tous ces meurtres et la magie noire.  Le lecteur apprend à nouveau plein de choses sur la magie, sur certaines célébrations païennes, notamment Lughnasad (qui je pense, est une des saisons païenne préférée de l’auteur). Personnellement, j’adore cette fête, son symbolisme et l’ambiance. L’atmosphère d’été et d’abondance. Ici le contexte est particulier, et j’ai apprécié trouvé dans le récit quelque chose différent, presque « détourné », vers de plus sombres desseins. Les informations « magiques » sur la Wicca sont parfaitement distillées dans le tome. Une nouvelle fois, on apprend des choses nouvelles de manière agréable, avec une note encore plus sombre (car ancrée dans la réalité).

J’aime beaucoup cette héroïne qui s’affirme et qui doute aussi. Sa simplicité et sa façon très cohérente de voir les choses, d’appréhender sa nature, sa magie, m’ont séduite. Cécile Guillot a également ajouté des parties rêvées qui sont chargées de symboles, et qui annoncent certainement les révélations du 3ème tome.

Pour l’héroïne, en plus de la pratique de sa magie et de son nouveau travail, il y a des événements dans sa vie amoureuse. Maëlys pense beaucoup à Alex qui est absent mais elle décide d’aller de l’avant. Elle retombe même sur son ex petit copain Anthony, le gendre idéal. Cependant, il va s’apercevoir que la vie de la jeune femme tourne désormais autrement, il voit ses lectures, son environnement et ne cherche pas à en discuter avec elle, pour lui, c’est sur, elle tourne mal ! Comme la jeune sorcière va-t-elle réagir ?
J’ai apprécié que l’héroïne soit d’une nature à ne pas se laisser abattre, qu’elle ne se jette pas non plus à corps perdu vers quelqu’un d’autre. Elle a bien sur des doutes mais elle réfléchit. Elle murit au fil des romans et j’aime vraiment sa personnalité.

J’aime toujours la douceur de l’écriture de Cécile et ses connaissances sur la Wicca, les rituels, le bien-être, les symboles, la magie. Et elle a su durcir son style pour aborder des choses plus sombres, plus noires dans ce nouveau récit.

Seul bémol dans cette lecture, la disparition d’un personnage secondaire qui n’est pas vécu par les protagonistes comme je m’y attendais. Du coup, pour moi il y a eu un manque d’émotion face à cet événement. C’est difficile d’expliquer vraiment pourquoi sans spoiler. En dehors de ce point, j’ai beaucoup aimé retrouver Maëlys, sa quête initiatique, jeune sorcière à la découverte d’elle-même, confrontée à des choix. C’est un personnage que je prends plaisir à suivre même si parfois, il faut le reconnaître, elle a le chic pour aller, avec inconscience, au-devant du danger ! Le tome 3 s’annonce particulièrement intéressant avec des révélations sur l’histoire de Maëlys. Vivement la lecture du chant de la lune !

Top Ten Tuesday #187

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 meilleurs recueils de nouvelles

punk-s-not-dead-347479-250-400

Sutures_web

lamento

saisonspaiennesprev

90921193

pratchett

fissures_jk

Les contes de crimes

ENTREZ

quintessence hiémale

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 auteurs qui prennent le plus de place dans votre bibliothèque
 N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

C’est lundi, que lisez-vous ? #187

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai continué Passeurs T1 Jeffrey Horlaw de Lucille H. James

51ihjhJyRgL._SX322_BO1,204,203,200_

J’ai lu L’Ouroboros d’argent d’Ophélie Bruneau

l-ouroboros-d-argent_zps89501ced

Que vais-je lire cette semaine ?

Je continue Passeurs T1 Jeffrey Horlaw de Lucille H. James

51ihjhJyRgL._SX322_BO1,204,203,200_

et je lis Noces d’éternité d’Aude Reco

noces

Livres en pause

undergroung

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

97822913

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

Et vous que lisez-vous ?