Swap #2 : Swap L’Art dans tous ses états : La réception du swap !!!!!!!!!!!

Voici le bilan du 2ème swap auquel je participe, swap proposé par TetedeLitote, sur Livr@ddict : swap L’art dans tous ses états. Le sort m’a attribué la chance d’être avec Nyenna, qui a un blog : Les Lectures de Ludivine

Et vous allez voir, j’étais été énormément gâtée !!! MERCI infiniment à Nyenna, elle a su trouver ce dont j’avais envie !

Voici ce que devait (si possible) contenir notre colis :

2 livres ayant pour thème l’art (roman, BD, biographie, n’importe quoi ayant pour thème les arts en général ou ciblé sur un art en particulier)
1 livre de la wish de votre swappé
1 surprise en rapport avec le thème
3 marques-page (dont un fait main)
– gourmandises et boissons
– carte, lettre, dessin, parchemin, bref n’importe quoi qui contienne un mot pour son swappé !

Et voici ce que j’ai reçu :

le colis !!!

le contenu non déballé

les gourmandise : du maïs à Pop Corn dans sa boite « cinéma » et de la citronnade

deux livres de ma wish list : Sors de ce sors, William de David Safier ( univers du théâtre) et Le Fantôme de l’opéra de Gaston Leroux

et un livre pour découvrir Degas et ses peintures !

un roman policier de Michel Bussi (de la région de Nyenna) : Nymphéas Noirs (pour l’anecdote, je l’avais repéré pour elle mais elle l’avait déjà lu et je l’avais trouvé pas mal du tout) et Maitres du cinéma : Tim Burton (là chapeau, c’est le seul qui me manquait et je ne l’avais même pas indiqué dans ma wish list !!!)

les marques pages fait par Nyenna (architecture, danse et peinture) tous ont une symbolique pour elle ❤

les surprises : une magnifique reproduction de Van Gogh un peintre que j’aime beaucoup, une boite de crayon aquarelle pour faire mes propres œuvres d’art et la boite de jeu de l’Art (avec plein de questions pour être incollable !)

vue d’ensemble de ce magnifique colis !

Un ENORME MERCI à Nyenna pour ses choix, je vais faire de magnifiques découvertes avec ce qu’elle m’a trouvé et je vais en savoir plus sur l’Art, ce pourquoi, je m’étais inscrite à ce swap.

Et merci à  Tête de litote, pour  pour l’organisation de ce swap original brillamment mené.

Pour voir ce que j’ai mis dans la box pour Nyenna : clic clic

Publicités

Starbuck de Ken Scott

Film canadien de Ken Scott avec Patrick Huard, Julie Le Breton, Antoine Bertrand …


 Alors qu’il s’apprête à être père, David Wosniak, éternel adolescent de 42 ans, découvre être le géniteur anonyme de 533 enfants déterminés à le retrouver.

David Wosniak travaille dans l’entreprise familiale, la boucherie de son père, il est livreur de viande. Ses deux frères travaillent également dans l’entreprise. A 42 ans, David est plus ou moins célibataire, endetté, il a tout de l’éternel adolescent :  la garde-robe, les problèmes financiers et la manière de penser. Il n’est pris au sérieux ni par sa famille, ni par Valérie avec qui il sort sauf qu’il ne prend jamais de ses nouvelles. Quand il apprend que Valérie est enceinte, il décide de changer mais cette grossesse tombe au même moment que la demande de reconnaissance de paternité de 142 enfants sur 533. Car dans la vingtaine, David, sous le pseudonyme de Starbuck, a beaucoup donné son sperme à la clinique à côté de chez lui…

Ce film est un bijou, un énorme coup de cœur. Du coup, ce n’est pas simple de mettre des mots sur mes impressions. Désolée par avance si ce billet semble décousu !

D’abord, c’est l’histoire peu banale d’un éternel adolescent qui apprend que ses dons de sperme ont permit à des mères et à des familles de tout milieu social de donner vie à 533 enfants ! Un recourt en justice de la part de 142 d’entre eux à l’encontre de la clinique est en cours pour que l’identité de Starbuck soit révélée. Voilà les conséquences pour un jeune homme qui pour gagner un peu d’argent s’est rendu très souvent dans la clinique de don de sperme. Comment David va-t-il réagir à cette annonce ?

Ensuite c’est la réaction des habitants, de monsieur tout-l’monde, face à l’annonce publique qu’un homme, dont le pseudonyme est Starbuck soit le père de 533 enfants.

Enfin, c’est le parcours de David suite à l’annonce du représentant de la clinique. Il a la possibilité de révéler son identité et de connaitre les 142 enfants ou bien de se taire. La vie de David n’est déjà pas très stable, que va-t-il décider ? En plus, son meilleur ami, qui est « presque » avocat, cherche à le convaincre de porter plainte contre la clinique, de réclamer des dommages et intérêt et surtout de toute faire pour empêcher les 142 enfants de découvrir qu’il est leur père.

David est un personnage atypique, loin d’être ce qu’il semble être, il est extrêmement attachant. Quoi qu’il décide, j’étais de tout cœur avec lui ! Et il a une façon de faire face aux événements de manière très juste mais toujours avec humour et émotion. Patrick Huard est formidable, il a une présence physique, de l’humour et fait passer à merveille les émotions.

Les autres acteurs sont aussi sont très bons  Julie Le Breton qui joue Valérie, ou encore les enfants de David notamment ceux dont on suit un peu leurs vie, David Michael (Antoine) ou Patrick Martin  (Etienne), ou les personnages secondaires : les frères de David joués par Marc Bélanger et Dominic Philie , son meilleur ami et avocat joué par Antoine Bertrand, son père (Igor Ovadis).

Ce film est bourré d’humour, on a des situations et des échanges vraiment très drôles. Mais le film est aussi très émouvant. On passe du rire aux larmes, des larmes au rire ! Le traitement des sujets, pourtant pas si simple : la paternité, s’émanciper, assumer, etc., est magnifiquement réalisé. Les propos sont justes, les réflexions poussées et c’est criant de sincérité, tout sonne vrai, plausible alors que le sujet de départ est énorme ! Les clichés sont mis en pièce, les situations sont souvent inversées par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir. L’évolution de David est passionnante à suivre et ses relations avec sa famille, Valérie et les enfants.

Pour ceux qui se le demande, les expressions typiques québécoises sont traduites. C’est aussi dépaysant, on a rarement des films québécois/ canadiens, diffusés chez nous, je ne regrette absolument pas d’avoir vu celui-là. En plus, après ça, j’en encore plus envie de découvrir Montréal et le Québec. Un jour peut-être…

Ce film est une bouffée d’air frais dans le cinéma d’aujourd’hui. Il y a un équilibre réussi entre humour, sentiments et réflexion. Si vous n’avez plus la possibilité de le voir au cinéma, jetez-vous sur le DVD à sa sortie. En tout cas, moi qui en achète de moins en moins, je sais que je prendrais celui-là !

Sûr, que si le sujet avait été traité par Hollywood et ses scénaristes, on aurait eu droit à une comédie poussive, jouant avec les clichés, avec de l’humour graveleux et potache, des situations rocambolesques et une flopée de bons sentiments. Le pire étant qu’un remake est effectivement prévu avec Vince Vaughn. Croyez bien que j’espère me trompé et tout cas, je ne suis pas sure d’aller le voir ! Pourquoi les américains ne se contentent jamais de l’original, surtout quand il est aussi réussi !

Confessions d’une accro du shopping de Sophie Kinsella

Pocket, 7€20, 371 pages

4ème de couverture

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

Résumé du début

Rebecca Bloomwood reçoit sa facture de carte bancaire, et stupéfaction, elle ne s’attendait pas à avoir dépenser autant en si peu de temps ! L’occasion pour elle de faire le point sur ses dépenses, malheureusement rien ne cloche, elle est juste accro au shopping. Rebecca, dite Becky, est journaliste financière, boulot rébarbatif et peu intéressant, où elle a l’impression de ne faire que recopier les brochures de presse que lui envoient les banques, les assurances, …
A une conférence, elle papote avec une amie journaliste sans faire attention le moins du monde à ce pourquoi elle est là, obsédée par l’écharpe en solde qu’elle n’a pas pu payé faute d’avoir oublié sa carte bancaire au bureau. Son sauveur sera Luke Brandon, un patron de Brandon Communication, qui lui prêtera la somme qui lui manque en billet pour acheter cette écharpe après l’avoir entendu se morfondre de ne pas avoir assez d’argent liquide sur elle pour cet achat important.
Seulement, la facture de carte bancaire n’est pas la seule que Rebecca reçoit, elle a aussi des relances d’autres banques, pour d’autres cartes impayées, le loyer, … Comment va-t-elle s’en sortir…

Mon avis

Je cherchais une lecture légère d’été et je n’ai pas été déçue, c’est  léger, très léger, … malheureusement trop léger à mon gout.

C’était mon premier Sophie Kinsella, j’ai bien aimé son style, c’est fluide, ça se lit vite. J’ai apprécié les insertions des lettres de banques qui réclament les paiements et qui indiquent les excuses qu’utilise Becky pour ne pas régler la totalité de ses factures. Ces lettres et certains passages ou situations dans le livre sont très drôles par contre, j’ai trouvé le reste très agaçant.

Becky est une jeune femme fraiche, pétillante, qui est accro aux achats, aux bons plans mode, aux produits de beauté,… Elle s’y connait hyper bien parce qu’elle passe beaucoup de temps dans les boutiques. J’aurai pu m’attacher à elle, parce que parfois, je me suis reconnue dans certains passages : une contrariété, un passage à vide, hop, un tour dans une boutique, dans une librairie et ça va déjà mieux niveau moral. A la différence que souvent flâner me suffit, elle, elle achète toujours mais surtout elle a toujours une bonne excuse à fournir pour faire passer la pilule de la dépense.  Et encore pire, quand elle est à court d’arguments et de bonnes excuses, elle a comme par hasard, la capacité extraordinaire d’oublier ce qui l’angoisse ou la contrarie ! Comme c’est pratique !
Et puis on peut être accro au shopping (je suis bien accro aux bouquins, j’en ai plus que je ne peux en lire pour deux vies! et mon armoire de fringues, suit le même chemin que de ma bibliothèque, elle déborde !) et avoir un peu de cervelle ou de l’amour propre (le pôvre Tarquin quand même) ! Faut reconnaitre que certains passages sont limite affligeants !
Donc voilà, Becky, m’a plus agacée que charmée. Attention, je ne suis pas contre les achats (compulsifs, ça m’arrive d’en avoir), de choses et d’autres (souvent inutiles, je me fais avoir aussi),… ça arrive de ne pas savoir gérer correctement ses dépenses, ça ne fait pas de ces gens de mauvaises personnes, ce qui m’a gêné c’est la manière dont ça se passe pour elle. C’est trop facile, ça se veut trop léger alors la résolution de ses problèmes financiers vont lui tomber tout cru dans l’bec ! Même pas besoin de réfléchir, d’assumer un petit peu sa situation, … Y a quand même une légère prise de conscience, mais attend ! il fait beau là, c’est les soldes, pfut, envolée la prise de conscience.

Je n’ai pas détesté ma lecture, mais c’est quand même trop léger, trop facile, … On sait très vite comment elle va s’en sortir, très vite avec qui elle va finir.

On sent derrière tout ça, une dénonciation de la société de consommation (la banque qui vous propose une carte avec un gros découvert, à peine sorti de la fac, alors que vous ne bossez pas encore), de faire attention à ses placements, etc. Mais comme, on reste dans la légèreté et bien les situations s’arrangent vite, personne n’est malheureux, n’est triste, n’est pauvre… Un peu à l’image de la couverture, ça reste beaucoup trop rose même pour une lecture détente ! J’ai déjà lu des livres chick-lit où c’était quand même plus creusé. Après, je peux comprendre qu’on aime ou adore ça, mais pour moi, il manque quelque chose pour vraiment m’accrocher.

Du coup, à moins de tomber sur la suite à 20 cts ou au kilo, je ne pense pas poursuivre les aventures de Becky. Par contre, j’ai apprécié le style de Sophie Kinsella, alors peut être qu’un jour je me pencherai sur un autre de ses écrits.

*******************************

Top Ten Tuesday #23

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

 Le thème de cette semaine est:

Les 10 livres que vous conseilleriez à quelqu’un qui n’aime pas lire

J’avoue que je sèche un peu sur ce thème.

Si je prend mon frère qui n’aime pas lire, il a adoré plus jeune les livres dont vous êtes le héros, qui permet de lire et de jouer en même temps :

Puis les livres Star Wars, donc là ça marche de conseiller de lire des livres dérivés de séries TV ou films qui ont été apprécié (Buffy, etc.) :

photographie Sebiwan dans les étoiles :  http://www.sebiwandanslesetoiles.com/article-12480664.html

Il a aimé les incontournables : Harry Potter de J.K. Rowling^^

Après, mon homme par exemple ne lit pas beaucoup, il aime pas trop ça, il cherche l’humour dans les livres, il adore Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett :

Ensuite, en livre assez facile à lire, il y a les Hunger Games de Suzanne Collins

Et des mangas mais là, moi, je suis pas du tout une spécialiste étant donné que je n’ai lu que Les Chevaliers du Zodiaque et Ikigami, Préavis de Mort, T01.

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 livres à lire cet automne (Votre PAL pour cet automne)

N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

Teaser Tuesday #23

Teaser Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par MizB de Should Be Reading. N’importe qui peut participer ! Il suffit de faire ce qui suit :

  • Prenez votre lecture actuelle
  • Ouvrez une page au hasard
  • Partagez deux phrases de cette page.
  • Attention à ne pas inclure de spoilers, ne pas trop donner d’information sur l’avancé du livre, pour ne pas le dire aux futurs lecteurs.
  • Indiquez le titre et le nom de l’auteur afin que l’on sache de quel livre, les extraits sont tirés.

**************

« La conversation cessa un bref instant pour permettre à l’habitant de Holy Island de réfléchir à la situation.

– Ils mijotent quelque chose. Ils ont dû comprendre plus vite que prévu qu’elle n’était pour rien dans l’affaire. »

page 281, Les meurtriers de Dieu de Jean Depreux, Éditions Les Nouveaux Auteurs

**************

 N’hésitez pas à partager votre extrait en le postant directement dans les commentaires ou en donnant l’adresse URL de votre Teaser Tuesday :)

Les sorties cinéma attendues #5

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous des sorties ciné !

D’abord, petit bilan de aout : 9 films vus  dont 1 présenté lors des sorties de juillet : Jane Eyre;  6 présentés sur 7 des sorties d’aout (Rebelle, Abraham Lincoln : chasseur de vampires, Les Saphirs, Total Recall : Mémoires programmées, Associés contre le crime et Expendables 2 : unité spéciale); 2 non présentés : Starbuck et Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare. Il me reste à voir le film d’Alexandre Astier : David et Madame Hansen qui sort le 29/08.

Le premier film de SEPTEMBRE qui me tente est THE SECRET de Pascal Laugier avec Jessica Biel

Sortie le 5 septembre 2012

Interdit aux moins de 12 ans
Chaque année 750 000 enfants disparaissent aux États-Unis. La plupart d’entre eux sont retrouvés dans l’heure ou les jours qui suivent. En revanche, 0.3% d’entre eux disparaissent à jamais sans laisser de trace.

A Cold Rock, petite ville minière isolée, plusieurs disparitions suspectes ont été répertoriées ces dernières années. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia, qui fait office de médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 5 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

Une atmosphère étrange, un thriller, je n’y vais pas pour l’allusion à 6ème sens, sinon, je risque d’être déçue, mais le Bande Annonce m’a plu, le synopsis aussi. J’espère en voir le moins possible pour être surprise.

Ensuite j’attends : MONSIEUR LAZHAR de Philippe Falardeau avec Mohamed Fellag

Sortie prévue le 5 septembre 2012

A Montréal, Bachir Lazhar, un immigré algérien, est embauché au pied levé pour remplacer une enseignante de primaire disparue subitement. Il apprend peu à peu à connaître et à s’attacher à ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès la première leçon. Pendant que la classe amorce un lent processus de guérison, personne à l’école ne soupçonne le passé douloureux de Bachir, qui risque l’expulsion du pays à tout moment.

J’ai vu la bande-annonce et ça me tente vraiment bien.

DES HOMMES SANS LOI de John Hillcoat avec Shia LaBeouf, Tom Hardy, Jason Clarke,…

Sortie le 12 septembre 2012

Interdit aux moins de 12 ans
1931. Au cœur de l’Amérique en pleine Prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, état célèbre pour sa production d’alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires : Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d’envergure. Il rêve de beaux costumes, d’armes, et espère impressionner la sublime Bertha… Howard, le cadet, est le bagarreur de la famille. Loyal, son bon sens se dissout régulièrement dans l’alcool qu’il ne sait pas refuser… Forrest, l’aîné, fait figure de chef et reste déterminé à protéger sa famille des nouvelles règles qu’impose un nouveau monde économique. Lorsque Maggie débarque fuyant Chicago, il la prend aussi sous sa protection. Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l’or du crime.

Je viens de découvrir la bande annonce, ça me tente pas mal, si j’ai l’occasion d’y aller, j’irai ;=)

ROBOT AND FRANK de Jake Schreier avec Frank Langella, James Marsden, Liv Tyler, …

Sortie le 19 septembre 2012

Frank est un ancien cambrioleur, retraité atrabilaire et kleptomane, qui s’ennuie ferme et passe le plus clair de son temps à dévaliser les boutiques de souvenirs. Ses enfants, inquiets de ses pertes de mémoire, lui achètent un robot humanoïde supérieurement intelligent, programmé pour veiller sur lui et améliorer sa santé mentale.
Ce n’est pas du goût de Frank de se faire materner par un tas de ferraille… Mais lorsque la librairie du coin est menacée de disparaître, il entrevoit l’occasion de la sauver en complotant, avec l’aide du Robot, ce qui pourrait bien être son tout dernier casse…

Pareil, je découvre le film via cette bande annonce, un film qui me plairait bien 🙂

LE MAGASIN DES SUICIDES de Patrice Leconte

Sortie le 26 septembre 2012.

Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

Pas encore lu ce livre de Jean Teulé mais je compte bien le lire et voir cette adaptation !

Voilà pour les films que je veux voir, sinon, il sort aussi trois autres films mais pas sure d’y aller :

Camille redouble de Noémie Lvovsky

Sortie le 12 septembre

Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Eric. Ils s’aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille…
25 ans plus tard : Eric quitte Camille pour une femme plus jeune.
Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé.
Elle a de nouveau seize ans. Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Eric.
Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l’aimer à nouveau alors qu’elle connaît la fin de leur histoire ?

 Jason Bourne : l’héritage de Tony Gilroy (mais je n’ai vu aucun des 3 premiers)

Sortie le 19 septembre

On croyait tout connaître de l’histoire de Jason Bourne et de son passé d’agent tueur malgré lui. Mais l’essentiel restait à découvrir. Le programme Treadstone dont Jason était le cobaye n’était que la partie émergée d’une conspiration plus ténébreuse, ourdie par d’autres branches du gouvernement et mettant en jeu d’autres agences de renseignement, d’autres programmes militaires, d’autres laboratoires secrets…
De Treadstone est né « Outcome », dont Aaron Cross est un des six agents. Sa finalité n’est plus de fabriquer des tueurs, mais des hommes capables d’assurer isolément des missions à haut risque. En dévoilant une partie de cette organisation, Jason laissait derrière lui un « héritage » explosif : compromis, les agents « Outcome » sont désormais promis à une liquidation brutale. Effacés à jamais pour que le « père » du programme, le Colonel Byer puisse poursuivre ses sinistres activités.
Une gigantesque chasse à l’homme commence, et Cross, devenue sa première cible, n’a d’autre recours que de retrouver et gagner la confiance de la biochimiste d’ »Outcome », Marta Shearing, elle-même menacée de mort…

Savage d’Oliver Stone

sortie le 26 septembre

Ben, diplômé en botanique et marketing, et Chon, jeune vétéran d’Irak, ont monté un business très lucratif en produisant de l’hydro, le meilleur cannabis de tout le pays. Avec la sublime Ophelia, ils forment un trio fusionnel et mènent une vie idyllique en Californie.
Mais lorsque la reine d’un Cartel mexicain décide de s’installer dans la région et que le trio refuse de travailler pour eux, Ophelia est kidnappée et la belle vie tourne au cauchemar…

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en septembre ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #23

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai fini Intrusion d’Elena Sender  : mon billet est ici. J’ai lu Les confessions d’une accro du shopping de Sophie Kinsella (billet à venir). Et j’ai commencé Les meurtriers de Dieu de Jean Depreux.

Que vais-je lire cette semaine ?

Je continue Les meurtriers de Dieu de Jean Depreux.

Une course contre la montre sur la trace d’un secret millénaire qui pourrait bien mettre en péril l’Église catholique….

Holy Island, petite île du nord de l’Angletterre chargée d’histoire et de spiritualité, avait tout du parfait lieu de villégiature pour l’inspecteur Carver de Scotland Yard, qui pensait pouvoir y faire le point sur sa vie. Mais les apparences sont trompeuses.

Le lendemain de son arrivée, on retrouve un corps supplicié. Isolé sur l’île, bloqué par la tempête, Carver doit prendre en charge l’enquête. Les meurtres s’enchaînent, tous commis avec des instruments de torture médiévaux.

Rejoint par son adjointe Sarah et par Charleen, la ravissante étudiante en histoire, Carver va remonter la piste laissée par l’assassin et apprendre l’incroyable secret de Cuthbert, moine du vue siècle.

 

Et j’espère commencer Merci pour les souvenirs de Cecelia Ahern pour la LC organisée par Tête de Litote.

Que vais-je lire la semaine prochaine ?

A voir ce que j’aurai commencé ou fini. Si je reçoit L’Aube de la guerrière de Vanessa Terral, je pense que je le lirai assez vite. Sinon, j’ai toujours envie de lire Le Lamento des Ombres des Enfants de Walpurgis et Train d’enfer pour Ange rouge de Franck Thilliez.

Et vous que lisez-vous ?