On My WishList #1

« On my Wishlist » est un petit rendez-vous sympa lancé à la base par Book Chick City, et repris par la belle Chica sur son blog A l’abordage de la Culture – Chica’s Booksland. Je trouve l’idée excellente ! Alors je m’y mets 🙂

Il a lieu tous les samedis et permet dans sa version originale de faire un récap’ de tous les livres que l’on voudrait désespérément ajouter à notre PAL, qu’il s’agisse de parutions récentes ou non. Le RDV français concerne UN livre qui se trouve sur notre Wishlist : votre découverte de la semaine que vous piétinez de vous acheter ou ce livre que vous voyez régulièrement sur les blogs des copinautes ou dans votre librairie, qui vous fait envie mais pour lequel vous n’avez pas encore craqué !!

****************************************************

Mathias Malzieu : Métamorphose en bord de ciel

4ème de couverture : Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques lui valent des jours heureux. Jusqu’à ce qu’un médecin le soignant pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable.Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier…

Ce livre me fait envie depuis sa sortie mais comme j’ai mes précédents en livre de poche, j’ai attendu le petit format…. Et là, la couverture que je trouve si belle et si poétique a été changé et je fais un blocage !

Du coup je n’ai pas encore passé le cap de l’achat. Mais j’adore l’univers de Mathias Malzieu, sombre et poétique, émouvant, parfois optimiste et parfois triste donc je l’achèterai très certainement mais j’attends encore un peu.

Publicités

Hunger Games de Gary Ross

L’adaptation cinématographie du roman de Suzanne Collins : Hunger Games (paru en octobre 2008)

http://www.dailymotion.com/swf/video/xmde4x
Hunger Games – Bande Annonce #1 [VOST|HD] par addictomovie

En Amérique du Nord, le Capitole, capitale de la nation de Panem, est contrôlée par le président Snow. Pour imposer son pouvoir, le gouvernement impose un jeu télévisé : les Hunger Games. Chaque année, les douze districts devront envoyer, via un tirage au sort, un garçon et une fille âgés entre 12 et 18 ans. Une fois les 24 « tributs » réunis, ils seront lâchés dans une arène, où la règle du jeu est simple : tuer ou être tué. Katniss Everdeen n’a que seize ans lorsqu’elle prend la place de sa petite sœur, Primrose, qui avait été tirée au sort. Elle représente désormais le district 12, et affrontera ses adversaires aux côtés de Peeta, choisi dans le même district.

Une fois les douze filles et les douze garçons dans l’arène, des caméras obligeront le peuple de Panem à regarder, en direct, le massacre…

Je ne parlerai pas du livre, et donc ne comparerai pas les deux et pour cause, je ne l’ai pas lu. J’y suis donc allée en ne connaissant que peu de choses sur l’histoire et les personnages.  Je ne rentrerai pas non plus dans la polémique « il ressemble trop à Battle Royal ou Running Man », pourquoi toujours vouloir comparer ? Personnellement je ne les ai pas vu et ne serait pas contre, mais en parler plus longtemps ne servirai à rien, là n’est pas mon sujet.

Et donc ? Moi, j’ai adoré ce film !!!  Je suis vraiment bien rentrée dedans ! J’ai accroché à l’histoire, aux décors, aux costumes, au contraste flagrant entre la pauvreté des derniers districts et le Capitole… Le rythme du film suit la progression de l’histoire, le début plante le décor (il faut bien que ceux qui comme moi n’ont pas lu le livre, fassent connaissance avec le fonctionnement de ce système, des personnages, etc.) puis on passe à l’action avec l’entrée des 24 dans l’arène.

J’ai été saisi du contraste entre les populations de Panem, très bien rendu par les costumes et les attitudes des personnages.

Les derniers districts d’une part : leur monde est dur et cruel, on leur impose un sacrifice annuel pour les maintenir dans un état proche de l’esclavage, ils n’ont pas grand chose, voire rien, et on les contrôle uniquement pour qu’ils travaillent à la production des richesses naturelles (minerais, agriculture,…); leurs révoltes sont vites matées parce qu’ils ne disposent pas de la technologie des habitants du capitole. Ils subissent. [et là je me dis qu’il a deux livres dans lesquels on a de fortes chances de voir tout cela bouger! Non?]. Non seulement, 24 de leurs jeunes gens sont sacrifiés et obligés de se massacrer les uns les autres, ils ne peuvent pas faire autrement que regarder (il y a des écrans partout, c’est diffusé 24h/24 et le « jeu » dure un moment, comment ne pas être amené à regarder au moins une fois même quand on n’en a pas envie!). Non seulement, les « tributs » doivent s’entretuer, mais en plus, le jeu est truqué, la production leur imposant des obstacles supplémentaires. Ils doivent aussi gagner les faveurs du public pour avoir des sponsors et donc des aider à survivre. On s’aperçoit vite qu’ils sont manipulés comme des marionnettes. Comme le sont les districts.

Le Capitole, avec le Président et la Production du jeu télévisé, d’autre part : c’est coloré, les gens sont avides du spectacle, pour eux c’est un vrai jeu, une vraie télé réalité, forcément ils n’ont personne à perdre ! Mais pas rien à perdre ! Le pouvoir, la richesse, tout cela est possible, si les districts continuent de courber le dos et baisser la tête.

J’ai hâte de savoir la suite, les districts vont-ils se rebeller ? Vont-ils trouver quelqu’un pour les mener à la rébellion ?? Que se passe-t-il après ? Qu’arrive-t-il à Katniss et Peeta ?

Certains passages sont durs mais la réalisation permet de pas choquer les âmes sensibles (gros bémol en début de film, la réalisation avec la caméra qui bouge, j’ai cru que j’allais vomir; heureusement c’est beaucoup mieux après). En tout cas, on ne peut pas rester indifférent à ces jeunes gens qui doivent survivre, certains s’entre-aident, les autres s’entretuent sans vraiment d’état d’âme, ils sont cruels, violents et sans pitié.  Il ne soit en rester qu’un alors forcément …

En ce qui concerne les personnages et le casting, j’ai beaucoup aimé ! J’ai retrouver un de mes chouchous : Stanley Tucci (vu dans Julie et Julia, Le diable s’habille en Prada, Burlesques…)

J’ai beaucoup aimé Jennifer Lawrence, elle joue vraiment bien (la fille à côté de ses pompes quand elle ne maitrise pas ce qui lui arrive, appréhension avant de monter dans l’arène, etc.) et puis je la trouve super mimi !!!! et Woody Harrelson dans le rôle du mentor, alcoolique et arrogeant, il va changer au cours du film, j’ai beaucoup apprécié son personnage.

Et puis il y a Lenny (Kravitz) !!!!! J’m’y attendais pas !!!! Il a un rôle vraiment sympa et il s’en sort super bien ! (Et puis le trait d’or au dessus des paupières lui va à ravir !!!) Le personnage de Cinna les aide à sa façon et j’ai aimé ce personnage et ses réactions.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé les acteurs vraiment bons ! Mais ces 4 là sont mes préférés !

J’ai apprécié la réflexion issue de l’histoire, le contraste des populations, le film est équilibré et il y de l’action, de l’émotion, et de la réflexion ! Un bon film quoi !!!!! 2h22 qu’on ne voit pas passé si on est pris dedans du début.

J’irai sans doute voir les suites au cinéma. Et aussi j’aimerai beaucoup lire les livres pour avoir plus de détails sur les réactions des personnages et des districts.

Et vous, l’avez-vous vu ? Aviez-vous lu les romans?

Le Dernier Hiver de Jean-Luc Marcastel

Un grand MERCI à Claire / Agnah’s World chez qui j’ai gagné ce roman lors d’un concours !

Black Moon, 16 €, 450 pages

4ème de couverture

Un ciel de sang.

De la neige à perte de vue.

Et une forêt de pins. Des pins qui dévorent tout.

Demain. L’Hiver engloutira le monde.

Johan refuse de s’agenouiller devant le sort.

Par amour, il décide de retrouver celle qu’il aime.

Par amour, son frère, Théo, va lui ouvrir la voie.

Par amour, ses amis laissent tout derrière eux pour l’accompagner.

Pour cela, ils devront pénétrer jusqu’au cœur des ténèbres…

Au cœur de leurs propres ténèbres.

Résumé

2035, -31°C.  A Aurillac comme sur la planète entière, l’Hiver s’est installé, les océans ont gelés, la neige a tout recouvert, le Crépuscule baigne les villes dans un ciel de sang. Une armée de pins vampires, la Malsève, a presque tout envahi et la Société est complètement désorganisée. C’est dans contexte, que Johan décide de tout quitter pour retrouver sa bien-aimée Léa qui a du suivre ses parents à Bergerac. Par amour, il est prêt à risquer sa vie. Dans sa périlleuse aventure, il sera accompagné de Théo son grand frère, Fanie, leur sœur de cœur, et Khalid son ami d’enfance.

Mon avis

L’auteur nous lâche dans un monde quasi apocalyptique où la Malsève étend ses racines et où le Crépuscule remplace le Jour. C’est un univers sombre, noir, froid et oppressant. J’ai été happé dès le début, la lecture va vite. C’est très rythmé  même si j’ai trouvé que ça perdait un peu en vitesse à l’arrivée  de nos héros à Bergerac mais ça ne dure pas longtemps, on repart dans l’action jusqu’à la fin. Sur leur chemin, ils croisent des créatures engendrées par la Malsève assez terrifiantes mais aussi des humains tels qu’on n’aimerait pas en croiser tous les jours. Rajouté au froid ambiant, j’en ai eu des frissons!

L’auteur a une écriture fluide, le vocabulaire est très travaillé, certains passages sont poétiques et métaphoriques, c’est agréable à lire et j’ai vraiment été prise dans l’histoire. Un panel de sentiments est développé tout le long du roman : l’amour, la détresse, la peur, l’espoir, la déshumanisation, … Mais bien que le monde semble vivre ses derniers hivers, il y a des lueurs d’espoir.

L’auteur ne se prive pas de faire quelques clichés (sur les nationalités, les histoires d’amour, etc.) mais c’est uniquement pour mieux les abattre et nous pousser à la réflexion.

En parlant de réflexion, Jean-Luc Marcastel nous offre une réflexion sur l’Humanité intéressante et poussée.

Dans cette ambiance de fin du monde, il y a ceux qui privilégient l’entre-aide, qui gardent espoir et foi en un avenir même s’il est plus qu’incertain et qui se battent pour ne pas perdre leur humanité et leur âme. Et il y a ceux qui ont abolit les codes, qui vivent « sans foi, ni loi », qui en deviennent égoïstes et cruels, que la peur de disparaître a rendu fou ou plus monstrueux que les créatures engendrées par la Malsève. C’est là que prend tout son sens la locution latine Homo homini lupus est (de Plaute et reprises par d’autres auteurs) : L’homme est un loup pour l’homme !

L’histoire flirte souvent  avec le fantastique, les êtres vivants évoluent au contact de la Malsève et/ou des radiations du Crépuscule, des êtres humains développant certains pouvoirs. Quelques personnes pourront trouver cela invraisemblable mais j’ai trouvé que c’était très bien amené dans le récit. Il est vrai que rien pourtant ne le laisse entrevoir dans le 4ème de couverture.

J’ai apprécié les personnages, on s’attache à eux. Ils ne sont pas parfaits, ils ont leurs forces et leurs faiblesses. Johan est froid et sombre. Il a perdu sa mère jeune et s’est créée une double personnalité appelée « Corbeau » pour ne pas souffrir. Elle prend le dessus dès qu’un évènement difficile ou traumatisant arrive. Ce corbeau est insensible, logique et sans état d’âme. Johan décide de retrouver Léa parce que c’est la seule qui a  vraiment su voir en lui. Théo, le frère de Johan, est un ancien militaire, il est comme un chevalier de l’ancien temps, droit et altruiste. Il a pourtant des secrets. Fanie est une jeune eurasienne, qui n’est pas aimée de ses parents qui voulaient un fils et qui lutte pour se faire une place dans ce qu’il reste de ce monde et dans le cœur de Johan. Enfin, Khalid est celui qui ajoute une touche d’humour et de réflexion (ah son grand père qui faisait des babouches… !), il est toujours prêt à aider ses amis.

J’ai beaucoup aimé l’histoire, l’atmosphère oppressante et sombre, les personnages et leur évolution, la réflexion sur l’humanité. L’action se passe en France et je trouve que c’est vraiment pas mal, je connais peu d’histoires de ce type se passant chez nous.

J’aurai aimé avoir plus d’informations sur la Malsève parce qu’on a qu’un bref aperçu de son mode de fonctionnement. Toutefois, l’histoire se comprend parfaitement sans ça. Et même  cela  contribue à maintenir une tension dans l’histoire, la Malsève et le Crépuscule restant un mystère.

Les « triangles » amoureux, c’était un peu en trop pour moi, mais ils ne prennent toute la place dans l’histoire donc je suis passée très facilement au dessus.

Je ne suis pas déçue par la fin, mais pas convaincue non plus, il y a des choses que j’ai trouvé de trop (je n’en dis pas plus pour ceux qui le liront). Mais l’ensemble est bien mené.

C’est une très bonne surprise, je ne connaissais pas Jean-Luc Marcastel et je trouve qu’il écrit très bien. Je ne suis pas contre découvrir autre chose de lui.

Top Ten Tuesday #1

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous est sur beaucoup de blogs, et comme c’est la semaine des premières fois, je me lance 😉

 Le thème de cette semaine est:

 Les 10 livres que vous avez abandonnés ou que vous avez eu du mal à terminer.

Je me force toujours à finir un livre même quand je n’aime pas, parce que sinon ça me travaille. A toute bonne règle, il y a des exceptions, donc il existe  deux livres que j’ai commencé il y a des années et que je n’ai jamais terminé :

1. L’Iliade d’Homère

2. L’Odyssée d’Homère

La même raison, pour les deux, j’ai eu beaucoup de mal à me faire à l’écriture et j’ai très vite décroché. Mais ils sont dans ma PAL, il est possible que je leur redonne une chance !

Et deux livres que j’ai eu beaucoup de mal à terminer :

3. Tout est sous contrôle d’Hugh Laurie: j’ai pas compris la moitié du livre, je ne  sais pas si c’était pas le bon moment pour lire mais vraiment j’ai eu beaucoup de mal à terminer

4. Le cercle magique de Katherine Neville : je me suis forcée à finir, l’histoire est pas mauvaise mais la traduction était horrible (ou bien est-ce le style de l’auteure?)

Voilà pour mon premier TTT, pas très long !

En regardant sur les blogs,  il semble que le  thème de la semaine prochaine soit :  Les 10 livres de votre PAL  que vous n’avez finalement plus envie de lire.

Il est possible que je radote la semaine prochaine 😉

Teaser Tuesday #1

Teaser Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par MizB de Should Be Reading. N’importe qui peut participer ! Il suffit de faire ce qui suit :

  • Prenez votre lecture actuelle
  • Ouvrez une page au hasard
  • Partagez deux phrases de cette page.
  • Attention à ne pas inclure de spoilers, ne pas trop donner d’information sur l’avancé du livre, pour ne pas le dire aux futurs lecteurs.
  • Indiquez le titre et le nom de l’auteur afin que l’on sache de quel livre, les extraits sont tirés.

« On sait que les pins ont développé des sortes de muscles pour la prédation, comme les dionées d’avant le Crépuscule. Et il semblerait qu’ils réagissent comme des sensitives pour se protéger. »

« Quand on se lance dans un projet qui représente un certain enjeu, par exemple quand on aspire à changer de métier, on passe forcément par des hauts et des bas. On y croit, on  a envie, et puis, d’un seul coup, on a des doutes , on n’y croit plus, on ne se sent plus capable, on a peur du changement, de l’inconnu. »

 N’hésitez pas à partager votre extrait en le postant directement dans les commentaires ou en donnant l’adresse URL de votre Teaser Tuesday :)

Le Grand Secret de René Barjavel

Livre choisi en lecture commune pour la 12ème rencontre du Club de Lecture Alille.com

 

Pocket, 384 pages, 6,10 €

Résumé

Pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, je n’en dirai pas trop sur l’intrigue mais surtout je ne dévoilerai pas le Grand Secret ! Du coup, je vais être assez limitée dans l’écriture de mon ressenti, je serais obligée de laisser quelques impressions de coté.

L’histoire débute en 1955. Elle commence par la présentation de Jeanne et de Roland, qui s’aiment d’un amour fou et passionné. Pourtant chacun est marié et parent, ils sont obligés de se voir en cachette, bien que le mari de Jeanne, brillant professeur, plus âgé qu’elle, le sache. Lui ne voulant que son bonheur, il accepte, alors que la femme de Roland, elle est dans l’ignorance totale.

En parallèle, Nehru, le premier ministre de l’Inde, en plein conseil des ministres, reçoit un appel d’un laboratoire de recherche du pays et arrête sa réunion pour se rendre au plus vite à la rencontre de Shti Bahanda, scientifique, à Bombay. Ce dernier doit lui faire part au plus vite de sa découverte ! Cette découverte qui devra le plus Grand Secret de tous les temps. C’est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde.

Nehru organise alors un voyage à travers le monde afin de rencontrer les chefs d’état des plus grandes nations. Il leur révèle le Grand Secret (sans que nous lecteurs soyons mis dans la confidence) mais ce secret est tellement porteur de conséquences, que même dans ce contexte historique de Guerre Froide, les plus grands s’unissent pour le maintenir secret au-delà de leurs oppositions politiques. Entre temps, de nombreuses personnes disparaissent dans des circonstances suspectes ; Jeanne et Roland sont séparés quand ce dernier disparaît à son tour.

 Mon avis

Le livre est assez facile à lire, le découpage en chapitres plus ou moins longs permettent d’alterner entre les faits historiques romancés et les progrès (ou déceptions)  de Jeanne partie à la recherche de son grand amour disparu. Ce découpage donne du rythme à la lecture. Le début est un peu longuet, avant que le Grand Secret ne soit encore connu, on peut se demander où Barjavel veut nous emmener. Toutefois,  cette mise en place contribue au suspense  et donne envie au lecteur de connaître le Grand Secret.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue scientifique (même si j’avais deviner le grand secret après l’explication de Mélanie lors du club de lecture), les imbrications entre les faits historiques et le grand secret qui expliqueraient, entre autres, la cause de l’assassinat de Kennedy, le comportement de De Gaulle en mai 1968, les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin, etc. J’aime quand les anecdotes historiques contées collent avec l’intrigue développée par l’auteur. On pourrait tout à fait croire que les faits se sont vraiment passés comme ça !

Puis, le Grand Secret une fois dévoilé, à travers les actions et les réflexions des personnages, le lecteur est amené à réfléchir lui aussi sur les conséquences de cette découverte (« qu’aurais-je fait à la place des chercheurs, des hommes d’état ? Si c’était réel, est-ce que j’aurai envie de savoir ? …).

Je n’ai pas adhéré au couple Jeanne / Roland et à la façon qu’à Barjavel de décrire la passion amoureuse. Le livre est parfois inégal mais comme les chapitres peuvent être courts, ça n’est pas un frein à la lecture. Le début n’a pas été une réussite pour ma part, et j’ai commencé à accrocher vraiment qu’une fois Roland disparu. Pas que je n’ai pas aimé son personnage, mais à partir de ce moment-là, l’histoire est beaucoup plus intéressante.

Même si la fin est logique (non non, vous ne saurez pas !), je trouve qu’elle va beaucoup trop vite.

Bon, je n’en dirais pas plus, mais si vous voulez savoir le reste, je vous invite à vous rendre sur le site du Club de Lecture Alille.com, nous allons très certainement échanger sur le livre par écrit après l’avoir fait hier lors de notre rencontre. Là je pourrai parler plus librement de mes impressions sur la fin.

Au final

J’en ressors mitigée, je n’ai pas craquée sur Barjavel même s’il y a de bons cotés. C’était mon premier de cet auteur, j’ai La nuit des temps dans ma PAL donc sure j’en lirai un deuxième. Il me plaira peut être plus.

C’est lundi, que lisez-vous ? #1

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ? Donc, voici mon tout premier c’est lundi ! N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

Malheureusement trop peu de choses! Les semaines de travail sont très chargées en ce moment, je n’ai pas lu beaucoup, je suis à la fin du Dernier Hiver de Jean-Luc Marcastel et j’ai commencé vendredi en parallèle : L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle (offert par ma coupine Sophie pour mon anniversaire).

Que vais-je lire cette semaine ?

Je finis les deux livres en cours et je pense commencer un Franck Thilliez de ma PAL, mais je n’ai pas encore choisi lequel.

Que vais-je lire la semaine prochaine ?

J’ai bien envie de me plonger dans un des univers de Frédéric Mars et donc lire Les Ecriveurs, 1- La cité lumineuse, à moins que je craque pour complétement autre chose !

Et puis, il y aura le livre choisi ce soir lors de la 12ème réunion du Club de lecture Alille.com. J’éditerai ce billet avec la lecture qui sera choisie 😉

EDIT du 27/03/2012 : La lecture pour la prochaine rencontre du Club est :

Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos

Je suis contente, je voulais l’acheter depuis un moment ❤