Les sorties cinéma attendues #26

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous des sorties ciné !

D’abord, comme d’habitude un petit bilan du moi de mai même s’il n’ est pas encore terminé, j’ai vu : Barbecue, The Amazing Spiderman 2, Godzilla, X-Men : Days of future past et Maléfique. Je compte essayer de voir Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et La liste de mes envies.

Quels sont les films qui sortent en juin que je pourrais aller voir :

EDGE OF TOMORROW de Doug Liman avec Tom Cruise, Emily Blunt et Bill Paxton

     300170.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 4 juin

Dans un futur proche, des hordes d’extratterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…


Vous connaissez mon amour pour Tom Cruise… lol Bon, j’essaierai quand même parce que j’aime les films de SF ^^

LES VOIES DU DESTIN de Jonathan Teplitzky avec Colin Firth, Nicole Kidman, Jeremy Irvine, …

Sortie le 11 juin

553553.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le lieutenant écossais Eric Lomax, a été fait prisonnier par les Japonais à Singapour durant la Seconde Guerre mondiale et envoyé dans un camp en Thaïlande. Là-bas, il a été forcé de contribuer à la construction du fameux pont sur la rivière Kwaï. Des années plus tard, il souffre toujours d’un stress post-traumatique. Sa deuxième femme, Patricia Wallace, décidée à l’aider à surmonter ses démons, découvre que le jeune officier japonais qui hante sa mémoire est toujours vivant. Doit-elle donner à Eric une chance de se confronter à celui qui l’a torturé ?

Pour Colin, of course ^^

THE TWO FACES OF JANUARY  de Hossein Amini, avec Viggo Mortensen, Kirsten Dunst, Oscar Isaac

344396.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le  18 juin

1962. Un couple de touristes américains très élégants, le charismatique Chester MacFarland et sa jeune épouse Colette, arrive à Athènes. À l’Acropole, ils rencontrent Rydal, jeune guide américain parlant grec, arnaqueur de touristes à l’occasion. Séduit par la beauté de Colette et impressionné par la fortune de Chester, Rydal accepte sans hésiter leur invitation à dîner. Les McFarland se révèlent moins lisses qu’il n’y paraît : le luxe et leur raffinement cachent bien mal leur part d’ombre.

Maybe ^^

JERSEY BOYS de Clint Eastwood  avec John Lloyd Young, Christopher Walken, Erich Bergen

147796.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 18 juin

Quatre garçons du New Jersey, issus d’un milieu modeste, montent le groupe « The Four Seasons » qui deviendra mythique dans les années 60. Leurs épreuves et leurs triomphes sont ponctués par les tubes emblématiques de toute une génération qui sont repris aujourd’hui par les fans de la comédie musicale…

Parce que j’aime bien les Four Seasons et les films de Clint Eastwood

 

TRANSCENDANCE de  Wally Pfister avec Johnny Depp, Rebecca Hall, Paul Bettany

543364.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 25 juin

Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?


Tiens de la SF avec Johnny !

 

ZERO THEOREM  de Terry Gilliam avec Christoph Waltz, David Thewlis, Mélanie Thierry

020182.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 25 juin

Londres, dans un avenir proche. Les avancées technologiques ont placé le monde sous la surveillance d’une autorité invisible et toute-puissante : Management. Qohen Leth, génie de l’informatique, vit en reclus dans une chapelle abandonnée où il attend désespérément l’appel téléphonique qui lui apportera les réponses à toutes les questions qu’il se pose. Management le fait travailler sur un projet secret visant à décrypter le but de l’Existence – ou son absence de finalité – une bonne fois pour toutes. La solitude de Qohen est interrompue par les visites des émissaires de Management : Bob, le fils prodige de Management et Bainsley, une jeune femme mystérieuse qui tente de le séduire. Malgré toute sa science, ce n’est que lorsqu’il aura éprouvé la force du sentiment amoureux et du désir que Qohen pourra enfin comprendre le sens de la vie…

Prendre le risque de ne rien comprendre?

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en juin ?

Publicités

Les Imaginales à Epinal les 22/23/24 et 25 mai 2014

2014-aguilera

Festival des mondes Imaginaires, organisé par la ville d’Epinal depuis 2002

Deuxième fois que je me rends à ce festival, cette année, j’ai eu la chance de participer aux 4 jours des Imaginales ! Festival de l’Imaginaire, des belles rencontres, des instants magiques, comme hors du temps.

Déjà un grand merci à Meli, Tsuki et Maia de m’avoir répondu positivement quand j’ai demandé à me greffer à leur groupe pour ce séjour sous le signe de l’Imaginaire. Je suis plus que ravie d’avoir passé ces 4 jours avec vous ❤

Jeudi

IMGP2664  IMGP2581

Parc Epinal

IMGP2584 IMGP2662 IMGP2663

Levée 4h30, je fignole ma valise et je me mets en route à 5h30 vers la demeure de Tsuki ! La demoiselle a géré la conduite et la route tout le weekend, je tiens à le dire, chapeau ! On décolle donc vers 6h15 sous le soleil direction Les Vosges ! Après 8 heures de route dans la bonne humeur et l’excitation (et la fatigue quand même un peu), nous arrivons vers 14h à Epinal puis dans l’appartement / gîte loué dans le centre avec les filles. Nous retrouvons Meli. Après choix de chambre, ouverture de la valise, déballage des 10 livres pris pour l’occasion, pendre la robe que je mettrais le vendredi… nous arrivons vers 16h à la Bulle aux Livres. Un bonjour à Mathieu Guibé et Cécile Guillot au stand des Editions du Chat Noir puis on observe déjà les livres comme tous les auteurs ne sont pas là, il n’y a pas encore trop de foule. Par hasard (lol), nous arrivons au stand de l’Homme Sans Nom, un bonjour à Magali Villeneuve et Alexandre Dainche. Un peu gauche pour ma part, je n’arrive pas à me présenter mais une fois le badge que m’a fait Tsuki avec le nom de mon blog mis, ça va mieux ^^ Un bisou (gros bisou) à Céline Landressie aussi ^^ Et nous craquons déjà sur les magnifiques illustrations d’Alex et Magali (de peur qu’elles soient vites en rupture de stock et on a bien fait je pense). Pour ma part, je prend pour l’anniversaire de mon homme : Gandalf et pour moi, le poster de la Dernière Terre, trop trop beau. Je décide de ne pas attendre et de prendre de suite Des certitudes, le tome 2 de la Dernière Terre. La dédicace d’Alexandre est sublime et touchante comme celle de Magali et là je me demande toujours comme mes maigres chroniques littéraires peuvent toucher à ce point ^^

IMGP2639Magali Villeneuve

10177278_10152558637550774_8691492927074819635_n

Je repars aussi avec 3 livres « auteurs » si gentiment offert par le duo de choc ! Nous terminons notre tour de la bulle aux livres en repassant par le chat noir, où j’achète Montres Enchantées, l’anthologie si belle des Editions, pour Coquelicote qui a la chance d’avoir gagné le 1er lot du concours des deux ans ! Nous partons chercher les courses pendant que Maia assiste à sa première conférence du weekend. Toutes de retour à l’appart, Maia nous cuisine un bon petit plat, on prend une tisane, on discute et puis on s’effondre jusqu’au lendemain.

IMGP2568 IMGP2569

Vendredi

Debout 8h15 ! Petit déj, préparation, mise en route, nous arrivons à la Bulle aux Livres vers 10h30. Distribution de coucous et de bisous aux Editions du Chat Noir, au Editions de l’Homme Sans Nom mes deux stands chouchous !!! Avec Maia, à 11h, on assiste à la conférence « Magie d’autrefois, imaginaire d’aujourd’hui… » avec Alice Scarling, Patrick Mc Spare et Fabrice Colin. Trop peu de magie dans cette conférence, beaucoup de digression. Mais c’est l’occasion de découvrir Alice Scarling et son héroïne et mais surtout Patrick Mc Spare qui m’a donné envie de découvrir ses écrits ^^ Nous rejoignions Tsuki et Meli restées dans la Bulle aux livres. Je fais dédicacer Frankia livre I de Jean-Luc Marcastel que j’ai adore ! Dommage j’ai oublié de prendre une photo. Meli fait dédicacer son exemplaire de Contes de Crimes à l’époustouflant Pierre Dubois. J’en profite pour les écouter et ensuite faire dédicace mon exemplaire du même !

IMGP2567IMGP2570

Pierre Dubois – Pierre Pevel

Après la pause du midi, c’est opération dédicaces et achats avant le rush du samedi. Je commence par Pierre Pevel a qui je confie avoir adorer Les lames du Cardinal et L’Alchimiste des Ombres, fan des mousquetaires de Dumas, ayant lu sa trilogie des Mousquetaires, je suis heureuse de replonger dans cet imaginaire sous la plume du très doué Pierre Pevel ! A proximité, avec Tsuki, je retrouve avec plaisir Vanessa Terral ❤ Même en manque de sommeil, elle arrive à me dédicacer de sa façon si originale mon exemplaire de Cinq pas sous terre ^^ Merci encore Vanessa pour ta gentillesse 🙂

IMGP2571IMGP2572

Vanessa Terral

Je retrouve ensuite les filles qui se font dédicacer Les hauts conteurs par Patrick Mc Spare et Olivier Peru. Je craque et achète le 1er tome afin de découvrir ^^ Bien sur, je reste le faire dédicacer par les deux comparses, bavards certes, taquins l’un envers l’autre, à la bonne humeur contagieuse. Ecouter Patrick Mc Spare me convint de revenir le samedi lui prendre sa Comtesse Bathory ! Cet espace devient mon 3ème point de chute favori !!! Merci à Oliv’ et Pat’ comme ils se nomment entre eux pour ces bons moments passés !

IMGP2573IMGP2574

Patrick Mc Spare – Olivier Peru

A proximité, avec les filles on repasse à l’Homme Sans Nom, où j’achète Xénome, le tout dernier bébé de la maison écrit par Nicolas Debandt. Une dédicace et une discussion plus tard avec Céline Landressie.

IMGP2608IMGP2610

Stand de l’Homme sans Nom

J’abandonne les filles pour partir, n’ayons pas honte, à la chasse à la dédicace ! J’ai pris 10 livres dans ma valise, pas possible de les avoir pris pour rien ! Je file trouver les auteurs de l’anthologie Les Coups de Coeur des Imaginales qui sont présents, notamment Jean-Philippe Jaworski dont la nouvelle m’a beaucoup plu et Sire Cédric avec qui je discute des blogs, réseaux sociaux et de l’importance de ses vecteurs pour les auteurs ! Comme toujours, un réel plaisir d’échanger avec lui.

 IMGP2575  IMGP2579

Jean-Philippe Joworski – Sire Cédric

Avant de retrouver les filles, je passe aux Éditions du Chat Noir, histoire d’aborder les choses sérieuses ! Prendre les 4 dernières sorties rien que ça : Néachonical de Jean Vigne, La nuit des coeurs froids d’Esther Brassac et Dead Time de Mathieu Guibé et enfin Fragments et cicatrices de Sophie Dabat et je file retrouver au centre pour une belle dédicace.

IMGP2576IMGP2577IMGP2578

Jean Vigne – Mathieu Guibé – Sophie Dabat

Les filles m’abandonnent pour s’aérer un peu et là je pars rencontrer Christophe Nicolas, édité aux Editions du Riez, une maison d’édition que j’adore (et donc j’ai 3 livres qui m’attends à leur stand !!) c’est une belle rencontre, ravie d’échanger enfin en vrai avec lui, notamment sur Projet Harmonie, j’ai hâte de découvrir son prochain écrit ! J’allais enfin sortir de la Bulle aux livres quand je vois enfin Cindy Van Wilder !!!! Je la cherchais partout depuis la veille. Je lui fait dédicacer les Outrepasseurs, que j’ai beaucoup aimé et grâce au badge de Tsuki, elle se rappelle de moi qui est chroniqué « Au service des insectes » chez Voy’el Editions, un e-court très réussi. Je suis plus que ravie d’avoir enfin rencontré Cindy 🙂

IMGP2605IMGP2580

Christophe Nicolas et Cindy Van Wilder

J’ai aussi croisé Chica et Stéphanie dans l’aprem, avec leurs valises bien remplies ! Toujours un plaisir de croiser les copines !!

Je retrouve (enfin!) les filles qui m’attendaient quand même depuis un moment ^^ et on file se préparer pour le soir. Nous avons la chance d’être reçues chez Alexandre et Magali dans leur antre pour un apéro blogueurs/auteurs ! Très sympathique, ils commencent dehors mais un orage terrible vosgien nous poussons à nous abriter. J’ai connu une des plus intéressantes discussions de ma vie depuis que je blogue. Magali nous a raconté ses débuts, le métier d’illustratrice mais aussi comment elle a réussi à faire perdre du poids à son chat boulimique ^^ Magali a aussi baptisé sa bestiole dans LDT « Ghislaine » et nous promet une Chibi Ghislaine rien que pour nous le lendemain ^^ Quelle soirée ! J’avoue ne pas être très à l’aise quand il y a du monde, je n’ai donc pas beaucoup parlé aux personnes présentes mais l’occasion nous a été donné de nous retrouver de nouveau dans le weekend et les langues ont pu mieux se délier ^^ Merci infiniment à Magali et Alex pour leur accueil et leur bonne humeur communicative. Merci aux auteurs de l’homme sans nom d’être aussi sympathiques ! Enfin merci Tsuki d’avoir affronté l’orage vosgien sur le retour, c’était chaud, les éclairs, la forêt, les trombes d’eau…

10338462_813316198679310_2242984673763427939_o

Une nuit de sommeil plus tard et c’est déjà…

samedi

Départ vers 11h, et alors que nous sommes en route pour le Festival, je me rend compte que j’ai oublié le lot de Coq à l’appart et comme je mange avec elle le midi, ça serait dommage de ne pas le lui donner. Avec Tsuki, nous repassons alors au gite et finalement, nous arrivons à la bulle aux livres à … 11h45 ^^ Il y a déjà peu de monde et de bruit. On rejoint  Maia et Meli en dédicace avec Patrick Mc Spare, ses exemplaires de Comtesse Bathory sont arrivés le matin, les filles ont déjà craquées, c’est mon tour ^^ Encore une fois, c’est la folie à cet endroit là, et nous découvrons que ce n’est pas Olivier Péru le plus bavard des deux, non non non 😀 J’aperçois ma belle Coquelicote au loin qui attend devant Pierre Dubois. Avec Meli, nous passons …. à l’Homme Sans Nom (oui encore, c’est donc officiellement notre point de chute!!) et Magali tient sa promesse, une dédicace Chibi Ghislaine collector, que « je perds mon MP je meurs » ^^

10268507_10152557808555774_2511803868769783346_n

Quand Coquelicote nous rejoint, il est déjà l’heure de manger ! Je rencontre Fanny du Manoir aux livres et pendant que Maia et Tuski partent à l’apéro avec Georgia Caldera, avec les filles : Coq’, Fanny (et leurs conjoints) et Meli nous allons manger dans Epinal. Après le déjeuner, avec Meli on part assister à la conférence de Récits celtiques avec Krystal Campurbi, Oliver Peru et Jean-Philippe Jaworski. Là-bas, on retrouve la jolie et adorable Bouchon, que l’on avait rencontré la veille chez Magali et Alexandre; ravie de la  voir on discute de nos achats avant le début de la conférence. Maia et Tsuki nous rejoignent et on assiste ensemble à 1h très sympa de conférence (avec de drôles de questions à la fin), même si je crois que l’on a toute accusé la fatigue à être assises comme ça dans la pénombre.

IMGP2588

Retour dans la bulle aux livres, je passe aux Editions du Chat Noir, où j’apprends qu’Anthony Boulanger ne sera finalement pas là. Dommage, j’ai beaucoup aimé son recueil, j’aurai aimé en discuter avec lui. Et je loupe à 3 secondes près Agnès Marot. Je me décide donc (enfin) à récupérer ma commande faite début du mois aux Editions du Riez. Arnaud Prieur me dédicace La maison Ogre, Maëlig Duval son gros livre ( :p ) Le goût des cendres et je récupère Yanis Déesse de la Mort déjà dédicacé, Alexis a du se dire que je ne pourrais peut être pas attendre le retour de Valérie Simon à son stand, et effectivement même si je l’ai croisé ensuite, c’est dur de voir tout le monde quand même !  En plus de ces 3 livres, Alexis m’offre Destination Mars ! 4 EDR rien que pour moi, c’est presque Noël !!!

IMGP2600 IMGP2592IMGP2593

Valérie Simon – Arnaud Prieur – Maëlig Duval

Je retourne chez Le Chat Noir où Agnès sous la menace de Mathieu m’attend comme enchainée à son stand 😉 S’en suit une très sympathique rencontre et discussion avec elle sur son De l’autre côté du mur.

IMGP2594IMGP2595IMGP2597

Agnès Marot et le stand Editions du Chat Noir

Puis, il est temps de retourner à l’Homme Sans Nom pour enfin me faire dédicacer Le Songe d’Adam par Sébastien Péguin, un livre que je n’ai pas su lâcher avant la fin ! Et d’assister à sa transformation en John Ethan Py ^^ On a bien discuté de ses écrits, de sa schizophrénie, c’était encore une fois, une belle rencontre ^^ Hâte de lire Chesstomb maintenant !

IMGP2598IMGP2599

Sébastien Péguin / John Ethan Py

Il doit être quelque chose comme 17h30 quand Meli et Tsu décident de rentrer au gite avant le resto du soir. Avec Maia, nous décidons de rester un peu. On croire Chica, Stéphanie, Coquelicote, … C’est dur de vraiment discuter mais, c’est l’occasion de savoir sur quoi, l’une ou l’autre a craqué ^^ Maia et moi arpentons le salon à la recherche d’auteurs « inconnus » pour nous à découvrir ! Entre deux recherches, je demande une dédicace à la douce Samantha Bailly ^^

IMGP2611Samantha Bailly

Puis, enfin nous voyons Chloe Neill, l’invitée américaine. Maia se charge de demander la dédicace pour le livre de Tsuki et celui de Cassiopée que j’avais pris pour elle, pendant que je prend des photos. Nulle en anglais, je ne peux pas vraiment échanger et je ne connais pas ses livres mais Chloe est souriante, à l’aise et très sympathique ^^ Voilà Cassie, ton exemplaire des Vampires de Chicago est dédicacé !!!

IMGP2612 IMGP2615

Chloe Neill

Avec Maia, il est l’heure de décider de nos achats « découvertes ». Elle prend Manesh de Stefan Platteau (faudra me le prêter !!!) et La geste du sixième royaume d’Adrien Tomas (une LC promis). De mon côté, je prend Les légions dangereuses de Fabien Clavel et Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu.

IMGP2621IMGP2616IMGP2617

Fabien Clavel – Morgane Caussarieu – Adrien Tomas

Puis avant de partir, Maia aperçoit Michel Robert et Paul Beorn, elle sait que je cherche à prendre La Malerune et 14-14. Malheureusement, Michel est déjà parti, je croise les doigts pour le voir le dimanche matin avant de partir. Mais Paul Beorn et Silène Edgar sont là, je prend donc 14-14. Et discutent avec les auteurs de leur façon de travailler sur cet ouvrage.

IMGP2624 IMGP2625

Paul Beorn et Silène Edgar

Je ne sais pas comment c’est possible mais on se retrouve encore à l’Homme Sans Nom :d On écoute Magali discuté avec une lectrice puis soudain… Magali nous fait découvrir un autre de ses talents : le chant !!! Elle l’avait dit la veille, elle connait par cœur Le chasseur de Michel Delpech et en effet… c’est le cas !!!! Merci pour cet instant culte Magali !

IMGP2640IMGP2641

Concert de Magali Villeneuve

Quelques photos plus tard, avec Maia il est l’heure de rentrer avant le resto du soir. Nous devons retrouver à l’âne bleu, Vanesse du Frat, une jeune auteure, Harmonie (d’une critique aiguisée mais avisée), Lydie (Les éphémères gourmandises de Lilou) et Péléane (accompagné de son conjoint). C’était un très bon moment même si la fatigue et un beau mal de crâne ne m’a pas permit d’en profiter pleinement. En tout cas, ravie de nous avons rencontré pendant ce salon les filles ^^

Puis dernière nuit à Epinal, discussions autour d’une tisane post-repas, avec les girls, on essaie de s’organiser pour le lendemain. Retourner à la Bulle aux Livres dire au revoir et merci à tous nos chouchous, manger et nettoyer l’appart avant de partir.

Dimanche

Arrivées vers 10h30, nous faisons un dernier tour. Meli part chercher son précieux (même pas mort de Jaworski). J’accompagne Tsuki chez Rebelles Editions où elle prend Alsorvampred de Chloé Delalandre. Hé là, craquage, Chloé et Sylvie Veyres (la talentueuse illustratrice Miesis) sont tellement chouettes (private joke) que je craque moi aussi ^^

IMGP2642IMGP2644

Chloé Delalandre et Miésis

Puis, j’aperçois enfin Michel Robert, je cours faire la queue devant le stand afin de prendre enfin La Malerune. Ravie de cette rencontre et de l’échange avec cet auteur sympathique ^^J’en profite pour tenir ma promesse faite à Maryline Weyl et je passe à son stand, lui prend un très joli collier Pégasse, déjà porté 3 fois cette semaine…

IMGP2647

Michel Robert

Puis c’est l’heure des au-revoirs avec Magali Villeneuve, Alexandre Dainche et Céline Landressie d’un côté, Cécile Guillot et Mathieu Guibé de l’autre. Étrange sentiment de tristesse, de joie partagée, de fatigue, de bonheur… Quelques photos plus tard (et l’an prochain, j’ai prend une de suite fraiche et jolie parce que là, on accuse la fatigue quand même). Nous nous dirigeons vers la sortie. Mais, je repère des carnets trop beaux et des MPs magnifiques. Ce sont mes derniers achats.

10372879_1411836372432024_1518099374493566409_o

IMGP2658IMGP2657IMGP2656

Puis c’est manger, ranger, nettoyer. On quitte Meli vers 14h50, elle descend vers son Sud, nous on remonte vers le Nord, c’est une belle histoire (Michel Fugain inside). Nous retrouvons nos chez nous après la route,  crevées, heureuses, ravies et en pensant déjà aux Imaginales 2015 au 25 au 31 mai !!!!

Mes précieux :

   10409302_10152558645320774_7919813847254967149_n

10247195_10152558645705774_2741254904964406319_n

10341711_10152558694760774_2145979122381114507_n

Quelques photos :

IMGP2632IMGP2633

IMGP2618IMGP2653

Les dédicaces : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.704324139614080.1073741833.343729139006917&type=1&l=d498f44a82

Extraits choisis :

10416580_704787262901101_65451357664550864_n 10371418_704787209567773_802739388425247812_n 10368201_704787162901111_4400184508883846630_n 10323985_704787112901116_7889594246346946907_n 10341837_704787096234451_2717143128183087142_n 10300225_704787082901119_4284261775706614550_n 10358887_704787062901121_720647205264139244_n 10409081_704787009567793_7072670651796383826_n 10257030_704786986234462_5061224005227014920_n 10311857_704786892901138_4738955983864488156_n 10329225_704786869567807_8821293609800235454_n 10339612_704786839567810_4147923723829249272_n 282995_704786856234475_4514764879000601547_n 10356230_704786829567811_1924337619179266459_n 10313599_704786782901149_9096225962874749980_n 10368385_704786792901148_3554672023371553735_n 10322709_704786729567821_3430241554128763063_n

Top Ten Tuesday #114

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 plus belles couvertures de livres que vous n’avez pas aimés
ET / OU
Les 10 moins belles couvertures de livres que vous avez aimés

mais je préfère mettre

Les 10 plus belles couvertures de livres que j’ai eu ce weekend !
l-age-du-feu,-tome-1---dragon-410916 1308-sang-dragon_org  Comtesse Bathory_Patrick Mc Spare yanis-deesse-de-la-mort fragments-et-cicatrices neachronical-t1 la-nuit-des-coeurs-froids MAISON-OGRE-4-typo la-derniere-terre-2 1781555_10202899150338010_807154849_n

 Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 personnages que vous embarqueriez dans votre équipe en cas d’Apocalypse

N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

 

C’est lundi, que lisez-vous ? #114

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Je suis rentrée des Imaginales !

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai lu 5 des 10 nouvelles de Les coups de coeur des Imaginales

42793

Que vais-je lire cette semaine ?

Je lis L’étrangleur de Cater Street d’Anne Perry

perry

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL ^^

Et vous que lisez-vous ?

Les Outrepasseurs – T1 : Les héritiers de Cindy Van Wilder

Les-outrepasseurs-01Gulf Stream éditeur, 350 pages, 18€

4ème de couverture

«- Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux.»

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

Résumé

Un homme étrange au coeur plein de magie traine une jeune femme inconsciente dans une grande salle obscure, à l’atmosphère étrange. Au centre de la pièce un bassin. La jeune femme reprend peu à peu ses esprits. Elle découvre où elle a été conduite et pourquoi. L’homme lui explique qu’elle est tombée sous le charme d’un fé et qu’en tant qu’employeur, il ne peux se permettre que les secrets de son entreprise soient divulgués à ses ennemis….

Entre temps, Peter un jeune garçon excelle sur le terrain de foot. Son entraineur lui laisse entendre qu’un sélectionneur va venir bientôt et qu’il a toutes ses chances. Euphorique, il rentre annoncer  à sa mère la bonne nouvelle. Sur le chemin, il a toutefois l’impression d’être suivi et une fois rentré, il est refroidi par le comportement de Marcelline, celle qui s’est occupée de lui toute son enfance pendant les absences de sa mère. Cette dernière est d’ailleurs introuvable dans la maison. Peter part la retrouver dans le jardin. Quand il est attaqué par des chiens affreux comme tout droit sortis des Enfers…

Mon avis

Un très bon roman jeunesse !

J’avais beaucoup aimé un e-court paru chez Voy’el éditions de Cindy Van Wilder (Au service des insectes) et quand j’ai vu qu’elle avait sorti son premier roman, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir un texte plus long. Et c’est une très belle surprise. On peut le dire, j’ai beaucoup de chance ces temps-ci, je suis très peu déçue par mes lectures. Les héritiers est un très bon premier roman, un tome introductif certes, mais une introduction dense, travaillée et passionnante.

Le lecteur découvre Peter un londonien assez banal qui depuis quelques temps se révèle être un très bon joueur de football. Sa mère l’élève seule mais elle n’est pas très présente. Elle travaille pour une firme chic qui l’envoie un peu partout, n’importe quand. C’est Marcelline, une excellente cuisinière et une oreille attentive qui s’occupe en général de Peter. La vie de ce dernier est somme toute assez banale. Mais un soir, alors qu’il rentre avec des projets plein la tête, il est attaqué dans le jardin de la propriété familiale par deux chiens terrifiants. Alors qu’il pense qu’il ne pourra pas se soustraire à ces chiens infernaux, il reçoit une aide complètement inattendue ! Un renard roux le défend et met en déroute les deux molosses. Quand le renard prend apparence humaine, s’en est trop pour Peter. Que se passe-t-il ? Que signifie cette attaque mais surtout par quel prodige un humain peut-il se changer en renard ?

Un homme étrange Noble arrive peu de temps après chez lui. Sa mère semble lui vouer une vraie déférence. Qui est-il ? Pourquoi, lui sert-elle du Monseigneur à chaque phrase ? Noble est assez spécial, déjà dans son apparence, mais il émane de lui une puissance et une aura forte, et il est difficile de dire s’il veut le bien de Peter ou pas… En tout cas, si ce dernier veut des réponses à ses questions, il n’a pas le choix, il doit se rendre avec sa mère à Lion House, la demeure de Monseigneur. Même s’il souhaite mettre le plus de distance possible entre lui et Noble, Peter accepte de suivre sa mère, le besoin de savoir étant plus fort que ses appréhensions.

A Lion House, Peter découvre qu’il n’est pas le seul convié dans la demeure de Noble, d’autres jeunes gens sont là aussi. D’une bien étrange façon, il va découvrir qu’il est un Héritier, un Outrepasseur.

L’intrigue est vraiment très bien menée ! Il y a du suspense, des rebondissements, des découvertes. L’histoire oscille entre le présent en 2013 à Lion House avec Peter et les autres jeunes gens présents avec leurs parents et le moyen-âge, là où tout a commencé. Au 13ème siècle, le lecteur suit un moine qui remonte la France vers le nord mais qui a interrompu son voyage pour comprendre un étrange phénomène qui ravage les contrées : des jeunes gens disparaissent. Des villages entiers sont pillés. Mais aucune trace, aucun indice ne permet de retrouver les coupables. Le lecteur découvre également Le chasseur, un fé qui semble obsédé par les humains. A la tête d’un groupe, il arpente le monde extérieur pour leur reine. Mais ils doivent obligatoirement rentrer avant l’hiver. Enfin, le lecteur rencontre les villageois de la villeneuve de Maupertuis.

Les passages en 1206 sont passionnants. On est plongé dans le quotidien des villageois et dans la traque du Chasseur. Ces passages sont denses, très travaillés; on sent qu’il y a beaucoup de recherches derrière ces écrits. L’auteure ne s’est pas contentée de baser une partie de son récit à cette période. On a vraiment toute une histoire développée, les liens entre les personnages, leur relation avec les fés, les coups du sort, des choses qui semblent possibles à cette époque trouble où le malin semble partout (superstition, religion) … On est happé dans cet univers et on est fasciné par ce qu’on y découvre. Moi qui était fâchée avec la période (mes lectures de l’imaginaire sur cette période ne m’ont pas vraiment marquée en bien), je suis ravie d’avoir enfin une bonne lecture, je vais peut-être finir par changer d’avis !!!

J’ai beaucoup aimé comment l’intrigue a été découpée, cette façon de découvrir le destin de Peter, un parcours initiatique original. Ce dernier est un personnage qui a du mal à accepter ce qui lui arrive. Et j’ai beaucoup apprécié qu’il ait du mal à comprendre, qu’il ait envie de se révolter contre ce qu’il découvre. Il est perturbé et j’ai trouvé cela très cohérent. Il n’est pas parfait parfois égoïste, parfois prétentieux mais il réagit vraiment comme un ado de son âge. La psychologie des personnages m’a beaucoup plu.

Il y a des personnages que j’ai aimé et d’autres que j’ai détesté. Certains qui m’ont donné la chair de poule ! Certains qui demeurent encore très mystérieux mais c’est le 1er tome d’une trilogie, nul doute que les choses se dévoileront par la suite. En tout cas, ce premier tome est très bien mené et bien construit. Le style de Cindy Van Wilder est fluide, très agréable. ça se lit vite. Le vocabulaire est riche et on ne croule pas sous les faits inutiles. L’action est détaillée et on ne s’ennuie pas une minute. Le fantastique et la magie rentrent progressivement en action. J’espère que la suite nous en apprendra plus sur les fés, leur reine, leur monde. Et sur tout ce qu’il se passe de nos jours. Je lirai avec plaisir la suite qui j’espère sera aussi passionnante que ce premier tome. Ravie de tomber sur des romans jeunesse qui ne prennent pas les ados pour des enfants et qui creusent les intrigues. Les Outrepasseurs devraient donc plaire à un très large public.

Un petit, tout petit bémol, il y a une erreur de prénom qui m’a perturbée. Elle arrive assez tôt dans le récit et si on est attentif, elle spoile sur la suite des événements. Enfin, une fois cet instant passé, on se reconcentre sur le récit et on est de nouveau captivé.

Une lecture jeunesse construite, travaillée et passionnante. Une auteure qui ne fait pas dans la facilité de l’intrigue. A découvrir !

*********************

DefiPALImaginales2014

Géniteurs & Fils d’Anthony Boulanger

90921193

Chat Noir Éditions, 14,90€, 170 pages

4ème de couverture

L’union tissée tre un père et son enfant est un lien primordial qui demeure bien au-delà du temps partagé, mais que se passe-t-il lorsque cette relation est non-fonctionnelle, défaillante, dangereuse ? Rabaissées, violentées, ignorées, quel destin attend ces pauvres âmes qui portent les stigmates d’une jeunesse gâchée ? Pourront-ils engendrer une nouvelle génération ou bien les séquelles de leurs traumas ne provoqueront-elles que la répétition de maux profonds ?
À travers les nouvelles de ce recueil, oscillant entre réel et fantasme, des Fils et leur Géniteur se fuient, se pourchassent, se détruisent, volant en éclats de vie et de peur. La plume d’Anthony Boulanger suit l’évolution de cette relation, en quête de compréhension et d’un changement possible afin d’effacer les erreurs vécues par les générations meurtries.

Mon avis

Un très, très bon recueil !

Une fois n’est pas coutume, je commence avec la couverture. J’ai longtemps hésité parce qu’elle est aussi belle qu’elle me touche et me fait peur. Je pensais que ça serait très difficile de lire un recueil sur un thème comme celui du père, du fils, et les poings serrés du père et le regard triste du fils laissent penser que ça ne va pas bien se passer. Et j’ai vraiment bien fait de dépasser mon appréhension, car ce recueil est une vraie réussite !

Géniteurs & fils est un recueil aux nouvelles sombres, parfois dures mais poétiques et fantastiques. Découpé en 5 parties, le lecteur découvre des nouvelles des plus poignantes, aux plus optimistes. 5 visions de l’enfance et de la confrontation entre la progéniture et le père. De multiples variations très réussies sur un même thème.

Je vais essayer de donner rapidement mon impression sur les nouvelles, sans toute fois, les résumer en détail afin de garder du suspense ^^

1ère partie : Génération première

Tombent les pluies

Cette nouvelle, c’est comme une rengaine, un poème. C’est différente façon de voir, de ressentir la douleur et la souffrance. Elle est très dure mais la façon d’écrire, le style d’Anthony Boulanger sublime l’écrit alors que le thème  reste très difficile, dur.

Entre 4 murs, entre 4 murmures

Un texte dur également. Un enfant enfermé pour un crime mais l’a-t-il commis ? La cruauté apparait progressivement et comme bien souvent les apparences peuvent être trompeuses.

Johann…

A sa façon, Anthony Boulanger traite de la violence conjugale et du drame familiale en mêlant fantastique, imaginaire, créatures et réalité. Une nouvelle magnifique, qui prend aux tripes.  Une histoire aussi belle que cruelle, très prenante.

Après le mot fin

Un côté fantastique très prenant également pour cette nouvelle, un hymne à l’amour d’un fils pour sa mère, un combat, des choix à faire.

Les 4 nouvelles de cette première partie donnent le ton du recueil, mélant de réalité froide et cruelle avec une dose plus ou moins importante d’imaginaire et de fantastique. 4 nouvelles traitées dont le thème de la violence est traitée de façon subtile, touchante, poignante, sans tomber dans le glauque et le pathos. Le lecteur n’en sort toutefois indemne. La violence d’un père, la maltraitance, la souffrance, … sont des thèmes dures à traiter qui sont ici abordés avec une certaine pudeur. Anthony Boulanger y parvient en introduisant une note fantastique qui loin de dédramatiser la réalité, permet de créer un échappatoire, de faire surgir un espoir, un moyen de fuir, de s’échapper d’une réalité trop dure.

2ème partie : Génération abandonnée

Proie et chasseur

L’histoire d’un homme traqué par un enfant accompagné de loups. Cet enfant pourchasse pour l’empire les déserteurs. Mais l’homme fuit, affronte les tempêtes, car il a espoir de revoir sa femme et son fils qu’il a du quitter pour combattre.

C’est une belle nouvelle même si on voit venir le twist on apprécie énormément de découvrir comment tout cela se passe. La traque est très bien contée. On s’y croirait vraiment !

L’écume des nuits

Deux adolescents, Delphine et Pierre se disputent. L’un veut attendre avant d’enfin s’échapper de l’emprise de son père. L’autre n’en peux plus et n’imagine pas rester plus longtemps.  L’histoire de l’indifférence de pères pour leurs enfants qui ne font pas le poids face à la Mer.

C’était pas mal du tout, on ressent bien les sentiments des adolescents et on aurait presque envie de les aider dans leurs desseins.

Disparition programmée

La vie d’un homme invisible, cobaye de son propre père, contée par l’homme invisible lui-même. Un être sensible, qui va s’épanouir dans l’Art. Et quelle fin !

Une nouvelle très surprenante et rondement bien menée ^^

3 nouvelles dans cette deuxième partie qui traitent de l’indifférence, du rejet et de l’abandon. Quand l’amour paternel fait défaut. On s’éloigne ici de la violence et on rentre dans la psychologie de l’ado ou de l’enfant qui a grandit beaucoup trop vite.

3ème partie : Génération perdue

Entretien de validation

En 2025, un enfant de 6 ans passe son entretien de validation. Peut-il présenter un valeur ajoutée sociétale ? Le jury va en décider.

Une nouvelle futuriste dans une société qui fait froid dans le dos. Une nouvelle courte mais efficace, qui donne matière à réflexion !

Repas de famille

Un enfant réveille sa mère en pleine nuit. Il est terrifié, il entend des coups donnés depuis le rez-de-chaussée et si des voleurs s’étaient introduit chez eux ?

Une fin terrible qu’on voit pas venir. Une nouvelle noire et glauque, courte mais terrifiante à souhait ^^

Hommes et chimères

Des hommes fuient afin d’échapper à la chimère de leur territoire. Cette créature qui autrefois les aidait et devenir récemment synonyme de malheur et de destruction. Les héros d’autrefois sont devenus des tyrans. Les hommes n’ont plus beaucoup d’espoir, vie est devenue synonyme de mort.

A travers la relation entre un homme et son fils, Anthony Boulanger nous transporte dans un univers que l’on aimerait voir développer. C’est avec plaisir qu’on lit cette nouvelle plus longue que les précédentes. Un univers créé en quelques pages déjà passionnants avec un vrai fond ! Très réussi !

Déchirures et tissages

Stephen marin aguerrit a fait fortune grâce à sa femme et son fils doués de don précieux en navigation. Cependant, il a eu le revers de la médaille, à trop en vouloir, le capitaine traine sa mélancolique, sa peine, et sa douleur derrière lui. Son fils survit plus qu’il ne vit. Ombre de lui même. L’équipage du navire se rend vers une station pour commercer. Mais elle a été attaquée ! Par qui et pourquoi ?

Comme pour la nouvelle précédente, Anthony Boulnager réussi à créer un univers original et qui tient la route en quelques pages. Un côté SF qui m’a beaucoup plut. Et toujours en arrière fond, la relation terrible, touchante et triste d’un père et son fils.

Ici Anthony Boulanger s’essaie à des thèmes différents en gardant en fils conducteur les relations parents / enfants. Des essais assez réussis dans des genres variéUs : SF, fantasy, horreur… 4 nouvelles avec beaucoup de travail d’univers. Un plaisir !

4ème partie : Génération sauvée

Il avait pour mères le brume et les Neufs filles…

Un viking fou de douleur d’avoir perdu sa femme  en couche et  dont le bébé ne va pas survivre, embarque avec son bébé à la proue de son navire pour mourir et rejoindre son aimée.  L’enfant est toutefois sauvé  par la brume.

Une légende Nordique très joliment écrite et contée ! J’ai beaucoup aimé l’atmosphère dégagée par l’histoire, le mélange légende et réel.

Le mal de pierre

Un jeune homme défie son père. Pour lui prouver que ce n’est pas un couard, il décide d’aller voir ce qui se trouve de l’autre côté de la cascade. Il découvre alors ce qu’il n’aurait jamais imaginer trouver. Mais une malédiction semble s’être déclenchée …

Une jolie nouvelle mais je dois le reconnaitre, elle m’a beaucoup moins plus que les autres.

L’écorce des coeurs

Une jolie histoire d’un homme amoureux dryade, mi femme ni arbre. Elle attend son promis et ne prête aucune attention au pauvre jeune homme….

Idem ici, à croire que je ne suis pas une romantique ^^ Mais l’histoire est jolie, elle est douce et la chute m’a bien plu ^^

3 nouvelles plus optimistes sur la relation père / fils, enfin parce que l’Amour est présent pour sauver cette génération perdue ^^  J’ai un peu moins aimé les 2 derniers textes mais cette petite baisse ne retire rien à l’intérêt des histoires et la qualité de l’écriture.

5ème partie : Génération seconde

Le rouge, le blanc et l’Artefact

Ressil Maler nous raconte les derniers événement survenus dans son monde. Tous les 262 ans, les 5 lunes forment un pentagone qui permet l’accès à une caverne, dont laquelle se trouve l’Artefact. Parmi les aspirants présents, serviteur de la Voie Blanche, un Pur, un seul aura le droit de demander quelque chose qui sera   accomplit. Mais qui est cet homme en rouge qui attend lui aussi de rentrer dans la caverne. Ressil ne peut rester à l’observer. Il décide d’aller l’aborder. S’en suit alors un échange très surprenant…

Une nouvelle très intéressante. Qui creuse le thème de la volonté, du choix, de la liberté. Il y a plusieurs niveaux d’interprétation et le récit est très prenant. Philosophique, la nouvelle aborde le libre arbitre, la violence, la rédemption, la foi, le pouvoir, la puissance. C’est très intéressant. Le thème père et fils est plus ténu mais on finit par le trouver et le comprendre.

Cette nouvelle allume le flambeau de l’espoir et conclue parfaitement le recueil.

Géniteurs & Fils est un très bon recueil de nouvelles, divers et variées. Tout en gardant, le fil conducteur, Anthony Boulanger suit une progression de l’horreur à l’espoir. Le fil conducteur est plus ténu dans les derniers textes, est-ce parce que l’image du père peut s’améliorer ? En tout cas, je découvre un auteur qui arrive à traiter de thèmes durs d’une manière poignante et belle, avec simplicité, avec l’aide d’un imaginaire curieux et prenant. Un auteur qui arrivent en peu de mots à créer des univers passionnants, à décrire les relations entre les hommes. Un auteur à découvrir.

Encore un très bon ouvrage, différent et réussi des Editions du Chat Noir ^^

********************

DefiPALImaginales2014

Top Ten Tuesday #113

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 objets magiques que vous aimeriez posséder

Un retourneur de temps
Une baguette magique

Un tardis

Un balai magique ou un tapis volant

Une cape d’invisibilité

Un livre des ombres

Le chaudron du Dagda

Un arc magique

La Pierre philosophale

 Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 plus belles couvertures de livres que vous n’avez pas aimés
ET / OU
Les 10 moins belles couvertures de livres que vous avez aimés

N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂