Les sorties cinéma attendues #17

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous des sorties ciné !

D’abord, comme d’habitude un petit bilan du mois en cours, j’ai été un peu plus au ciné que le moi dernier, j’ai vu : Insaisissable, Lone ranger, Elysium et Kick ass 2. Je pense que je ne verrai pas grand chose d’autre ce mois-ci. 

Quels sont les films qui sortent en septembre que je pourrais aller voir :

LE MAJORDOME de Lee Danielsi avec Forest Whitaker, Oprah Winfrey, Mariah Carey,…

    21017975_20130705175456051.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxsorti le 11 septembre

Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale.
À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d’une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s’éloigne de lui et les disputes avec l’un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes.
À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l’évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l’assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des « Black Panthers », de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l’intérieur, mais aussi en père de famille…


Plutôt bon public pour ce type de film qui retrace l’histoire de façon originale

LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE de Rawson Marshall Thurber avec Jennifer Aniston, Jason Sudeikis, Emma Roberts,…

21009919_20130603161429389.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 18 septembre

David Burke est un dealer à la petite semaine qui se contente de vendre sa marchandise à des chefs cuisiniers et des mamans accompagnant leurs fils au football, mais pas à des ados – car, au fond, il a quand même des principes ! Alors que tout devrait se passer au mieux pour lui, les ennuis s’accumulent… Préférant garder profil bas pour des raisons évidentes, David comprend, à son corps défendant, qu’on peut subir la pire injustice même lorsqu’on est animé des meilleures intentions : tentant de venir en aide à des jeunes du quartier, il se fait agresser par trois voyous qui lui volent sa marchandise et son argent. Il se retrouve dans une situation des plus délicates puisqu’il doit désormais rembourser son fournisseur, Brad.Afin d’éponger sa dette – et de rester en vie –, David n’a d’autre choix que de jouer dans la cour des grands en se rendant au Mexique pour ramener une importante cargaison de drogue à Brad. Réussissant à convaincre ses voisins – Rose, une strip-teaseuse cynique, Kenny, qui aimerait bien tester la marchandise et Casey, une ado débrouillarde couverte de tatouages et de piercings – de lui venir en aide, il met au point un plan censé être infaillible : avec ses complices qu’il fait passer pour sa femme et ses deux grands enfants, il met le cap sur le Mexique au volant d’un camping-car flambant neuf le jour de la fête nationale. Ce week-end risque bien d’être explosif…


Pourquoi pas, une comédie …

MA VIE AVEC LIBERACE de Steven Soderbergh avec Michael Douglas, Matt Damon, Dan Aykroyd,…

21006804_20130517155215519.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 18 septembre

Avant Elvis, Elton John et Madonna, il y a eu Liberace : pianiste virtuose, artiste exubérant, bête de scène et des plateaux télévisés. Liberace affectionnait la démesure et cultivait l’excès, sur scène et hors scène. Un jour de l’été 1977, le bel et jeune Scott Thorson pénétra dans sa loge et, malgré la différence d’âge et de milieu social, les deux hommes entamèrent une liaison secrète qui allait durer cinq ans. « Ma Vie avec Liberace » narre les coulisses de cette relation orageuse, de leur rencontre au Las Vegas Hilton à leur douloureuse rupture publique..

Je n’aime pas Matt Damon, mais je suis intéressé par l’histoire.

PLAYERS de Brad Furman avec Justin Timberlake, Ben Affleck, Gemma Arterton,…

21029934_2013082117251707.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 25 septembre

Richie, étudiant à Princeton, joue au poker en ligne pour payer ses frais de scolarité. Lorsqu’il se retrouve ruiné, et persuadé d’avoir été arnaqué, il décide de s’envoler pour le Costa Rica afin de retrouver la trace d’Ivan Block, le créateur du site. Ivan prend Richie sous son aile et l’amène à intégrer son business. Sentant grandir le danger et réalisant les ambitions démesurées de son boss, Richie va tenter de renverser la donne en sa faveur.


J’aime bien Ben Affleck alors peut-être ^^

RUSH de Ron Howard avec Chris Hemsworth, Daniel Brühl, Olivia Wilde,…

21023887_20130801123843604.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 25 septembre

Situé durant l’âge d’or de la Formule 1, RUSH retrace le passionnant et haletant combat entre deux des plus grands rivaux que l’histoire du sport ait jamais connus, celui de James Hunt et Niki Lauda concourant pour les illustres écuries McLaren et Ferrari. Issu de la classe des privilégiés, charismatique et beau garçon, tout oppose le play-boy anglais James Hunt à Niki Lauda, son adversaire autrichien, réservé et méthodique. RUSH suit la vie instable de ces deux pilotes, sur les circuits et en dehors, et retrace leur rivalité depuis leurs débuts.

Pourquoi pas pour Chris et Olivia !

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en septembre ?

Publicités

Top Ten Tuesday #75

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 personnages secondaires les plus mémorables

Arthos, Porthos et Aramis. D’Artagnan est le perso principal c’est lui que l’on suit dans les 3 livres d’Alexandre Dumas, mais il ne serait rien sans les 3 mousquetaires si emblématiques !

Ronald Weasley, sa famille, Hermione Granger et nombre d’autres ^^. Oui Harry Potter est celui qui donne son nom à la saga mais il ne serait rien sans ses amis et ceux qui le protègent ! Et contre les méchants aussi en fait ^^

Le Dr Watson ! Oui pas de Sherlock sans son acolyte !

Les soeurs Bennett, surtout Lydia et Jane non ?

Lord Akeldama, le vampire excentrique, ami d’Alexia Tarabotti

Adelphe et Vassili dans Rose Morte : La Floraison et Trois épines

Le Haut-Garde Cenerianh, dans la Dernière Terre

Pour le reste, je sèche un peu, hâte de voir les vôtres, je gage que je me dirai « ha oui, lui ! » et « elle aussi c’est vrai! » !!!

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 raisons qui vous font aimer les ebooks et les liseuses
N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

C’est lundi, que lisez-vous ? #75

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai continué Lughnasadh de Pat McMurphy (environ 50%). Je le met en pause à la fin de la seconde partie, car j’ai des services presse à lire. Et notamment Comme son ombre de Val McDermid (opération Entrée Livre !)

Que vais-je lire cette semaine ?

Donc je vais lire Comme son ombre de Val McDermid et j’ai aussi un nouveau partenariat extra avec la collection e-court de Voy’el Editions et donc, je vais lire leurs premières publications !!!!!

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A venir : Le Chant premier de Yoann Berjaud , Créature du Miroir de Jess Kaan, Le Lamento des ombres – Collectif au Chat Noir, …

Et vous que lisez-vous ?

In My MailBox #65

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Il s’agit d’un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Quoi de neuf dans mon sac ou ma boite aux lettres cette semaine ?

Cette semaine, j’ai reçu un service presse, grâce à l’opération d’Entrée Livre, Comme son ombre de Val McDermid, j’ai hâte de commencer !

1187201_10151898876855774_1567496847_n

Et puis au Club de lecture l’île aux livres, j’ai eu le cadeau gagné pour ma deuxième place au concours des 2 ans : La Part de l’autre d’Eric Emmanuel Schmitt, avec plein de marques pages, donc un fait part la talentueuse Blandine !!! Merci beaucoup à mon club et ses responsables que j’aime d’amour !

Et merci à Coquelicote, qui m’a donné un livre qu’elle a en double et que je voulais lire, incroyablement fort et extrêmement prés de Jonathan Safran Foer, Merci beaucoup ma belle ❤

1237370_10151898876975774_1994977188_o

Et vous de bonnes surprises dans votre BAL ?

Sérum, Saison 1, Episode 2 d’Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

9782290041734

J’ai lu, 6€, 212 pages

4ème de couverture

1773 : MESMER INVENTE L HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

En cas d accoutumance à la série Serum, consultez notre site : www.serum-online.com

Résumé

Emily Scott est amnésique, elle ne se souvient plus de sa vie, de son passé. Lola Gallagher, le flic en charge de l’enquête décide de conduire la jeune femme auprès du meilleur psychiatre de la ville, le docteur Draken. Ce dernier pratique l’hypnose. Mais depuis quelques temps, il utilise un sérum crée par un de ses amis. 7 minutes pour accéder au subconscient de la personne… Sans le savoir, Lola laisse Draken utiliser le sérum sur Emily. Que va révéler son subconscient ?

Et qui est l’homme au chapeau, que trame-t-il ? Quelles sont les expériences que subissent ses patients ?

Mon avis

Une suite qui carbure !

Pour rappel, l’idée de la série Sérum est une idée intéressante et originale, elle fonctionne comme une série TV en plusieurs épisodes (6 par saison). Le texte est agrémenté de flashcodes et un site internet a été développé pour obtenir des informations en plus. Ce second tome repend là où s’arrête le 1er épisode. Mais comme une série TV, on a droit à un « résumé de l’épisode précedent » en début de livre. Et c’est pas plus mal ! Parce que j’ai vraiment laissé passer du temps entre les deux et j’avais besoin d’une piqure de rappel. Comme le premier tome, on en ressort avec une indéniable envie de continuer et d’avoir les réponses aux questions posées. On déroule l’intrigue et on apprend certaines choses dans cet opus mais il y a encore beaucoup de questions !

Ce deuxième épisode reprend les personnages du premier, il n’y en a que 2 ou 3 de plus par rapport au précédent. Et même si tout n’est pas rappelé, on se remet plutôt bien les persos en tête et les actions associés. Les personnages attachants et mystérieux le reste dans ce second opus. On retrouve le détective Lola Gallagher, on n’en apprend moins sur elle mais on apprécie toujours autant sa compagnie et de suivre son enquête. On retrouve également Emily qui participe à des séances d’hypnose avec le Dr Draken. On commence à relier les scènes du subconscient d’Emily à certaines choses qui nous sont racontés en parallèle à cette histoire. Comme un puzzle à reconstituer, un jeu de piste. On apprend un peu plus de choses sur Draken, on découvre son père, leur relation mais aussi certains traits de caractère de ce psy particulier. Et on commence à comprendre certaines choses sur le sérum. Encore de temps en temps, le lecteur retrouve le mystérieuse organisation avec à sa tête un homme au chapeau noir, qui reste mystérieuse même si on sent que la pelote de laine commence à se dérouler ! Le contenu des séances d’Emily est intéressant, on a vraiment des choses un peu loufoques mais assez sombres et on a envie de comprendre nous aussi ! On est un peu plus à la place du Dr Draken que de Lola dans ce tome, j’aime assez cette alternance.

Il n’y a pas encore beaucoup de rebondissement dans ce tome, mais il en reste 4 pour avoir notre lot de surprise, je pense. Qui est Emily ? Que cherche l’homme au chapeau ? Qui est vraiment le Dr Draken ? Ses intentions sont-elles louables? Le mystère s’épaissit par endroit et donne envie au lecteur d’en apprendre plus. Comme une bonne série TV, c’est addictif, le lecteur est amené à s’interroger, à « se faire » des films, émettre ses hypothèses, les mettre de côté, les suivre, ….

Comme le premier tome, l’action est vraiment l’élément clé de la saga, c’est rapide, efficace, rythmé, percutant et on s’interroge beaucoup. On reprend l’action tout de suite, on part sur plein de pistes, on cherche, on tâtonne, comme le détective Gallaher et ses collègues. Le style est percutant et comme l’épisode 1, ce livre se dévore, c’est très bien écrit, ça se lit très vite, l’action ralenti un petit peu mais on a quand même une impression de vitesse surtout sur la fin (ici du fait des découvertes des enquêteurs) et on en redemande. J’espère ne pas mettre de nouveau des mois avant de lire la suite, parce que là, comme la première fois, on a envie de savoir !!! Et là tous les tomes sont sortis ! Plus d’excuse !!!

Ce tome est un peu plus long que le premier, mais toujours pour le nombre de pages, le prix est un poil élevé, mais maintenant on trouve les livres en occasion et peut être qu’une intégrale sortira (cependant, je trouve quand même le concept super, et je garderai les 6 tomes).  Comme pour le 1er, les flashcodes c’est sympa mais ça n’apporte pas grand chose et je n’ai pas vraiment eu le temps d’aller me pencher sur le site internet.

Je continue de conseiller ce livre aux fans de polar et aux fans de séries TV également. Vivement que je lise l’épisode 3 !

Et vous, vous avez lu ce tome ? Le début ? Tout la série ? Qu’en pensez vous ? (sans spoiler dans les commentaires, merci 🙂 )

*******************************

88054463_p

44 Scotland Street (Chroniques d’Edimbourg, T1) de Alexander McCall Smith

44scotlandstreet1

Édition 10/18, 7€10, 414 pages

Lu dans le cadre du Club de Lecure L’île aux Livres

4ème de couverture

« Au 44 Scotland Street, dans le quartier Bohème d’Édimbourg, la vie frémit à tous les étages. Entre Bruce, jeune Apollon aussi narcissique que séduisant, la vieille Macdonald, une excentrique en mal de ragots et le petit Bertie, enfant prodige, Pat, découvre sa nouvelle famille. Des chroniques inoubliables empreintes de tendresse et d’humour so british !

Résumé

Pat arrive au 44 Scotland Street, pour visiter un appartement. Elle est accueillie par Bruce, un des 4 colocataires de l’appart. Il est grand, sportif et beau garçon, mais un de ceux qui le savaient et qui en jouent. Elle, elle entame sa 2ème année sabbatique, mais cette fois-ci, elle sera différente, Pat veut vivre en coloc dans ce quartier tranquille d’Édimbourg et a trouvé un travail dans une galerie d’art. Elle est prise dans la coloc, même si elle ne plait pas à Bruce, elle a l’avantage de payer son loyer d’avance et avec le manque créé par l’ancienne colocataire, une de ces filles à qui on ne peut faire confiance, il ne peut refuser l’aubaine. Pat va progressivement découvrir les autres habitants du 44 Scotland Street et commencer son boulot à la galerie…

Mon avis

Je n’ai pas aimé. Je n’irai pas dire que c’est une déception, parce que je n’attendais rien de ce livre mais c’est quand même pas loin. Certaines choses m’ont quand-même un peu plu mais pas suffisamment avec le recul.

L’histoire se passe en Écosse, à Édimbourg, dans un quartier tranquille mais branché de cette ville et plus particulièrement au 44 Scotland Street et ses rues proches. Pat commence une 2ème année off, on sait peu de chose de la première année mais elle ne semble pas s’être bien passée, elle cherche donc à rebondir, et dans le souhait de s’émanciper un peu de sa famille, elle prend une colocation au 44 Scotland Street. Pour le moment, elle est uniquement en coloc avec Bruce, un jeune homme, deux autres personnes font parti de la coloc mais ils ne sont pas présents actuellement.

Pat est jeune et « se cherche », elle a la chance d’avoir trouver un travail pas très loin de son logement, cependant, elle est surprise de la façon dont elle a été embauché et même se demande bien comment elle va occuper ses journées ! On a peu de renseignement sur Pat finalement. Je ne me suis pas vraiment attachée à elle. Elle aurait pu être touchante par son côté paumée, mais elle a fini par m’agacer. Peut être est-ce de n’avoir pas vraiment de billes pour la connaitre, on se demande ce qu’il lui ai arrivé mais on a aucune piste, aucun élément. Au début du livre, ça a été mais plus je lisais plus son comportement m’a agacé, elle tombe dans le schéma qu’on voyait venir comme le nez au milieu de la figure… ça m’a beaucoup saoulé.

JKV03

Le lecteur découvre plein de personnages, une belle galerie de caractères et de personnes différentes (ça c’est le point positif), Bruce, narcissique et prétentieux, il n’est pas complètement idiot mais son univers tourne autour des apparences, des faux semblants, du rugby et des filles… Bref, le type de gars macho qui m’est très antipathique. Je l’ai trouvé superficiel, creux et arrogant. On a aussi le patron de Bruce, Todd et sa femme, encore des personnages pour qui les apparences ont plus de poids que le reste. Dans le série des boss, on a celui de Pat : Matthew, le bon à rien, fils à papa, qui rate tout ce qu’il entreprend, paresseux et sans force de caractère. Et puis d’autres locataires du 44 Scotland Street, Irène, la mère de Bertie, 5 ans, enfant surdoué. Irène est horripilante, insupportable, prétentieuse, hautaine et snob. Je crois que c’est le personnage que j’ai le plus détesté du livre. Elle est convaincue qu’elle fait tout pour le développement et le bien être de son fils, or, on a beaucoup beaucoup de mal à être d’accord avec elle, ses idées et son comportement. Son mari ne vaut guère mieux. Dans l’immeuble, Pat fait la connaissance de Dominica, une femme de 61 ans, mais loin de la vieille chiante, elle vive et enjouée, elle a ses petites manies mais elle est tellement sensée ! Anthropologue, elle a souvent des remarques justes et pleines de bon sens. Et puis pas loin du travail de Pat, il y a Lou, une jeune femme qui tient un bar (une ancienne librairie reconvertie). Lou cherche à s’instruire, beaucoup, elle a gardé tous les livres de la librairie et les lit ! Et il y a encore d’autres personnages plus ou moins important dans l’histoire.Bref, vous le voyez, une grande et belle galerie de personnages ! Mais je peux compter sur les doigts d’une seule main les personnages que j’ai aimé suivre ou que j’ai apprécié. Beaucoup de personnages, sont insupportables et c’est un peu à qui le sera plus que l’autre !  Un ou deux évoluent. Pas toujours dans le sens qu’on voudrait (Pat par exemple) ou bien on découvre une personnalité un peu « moins pire » que prévu (je pense à Matthew).

Samuel-Peploe-Ione

J’ai lu 200 pages en une journée, soit la moitié mais il ne se passe pas grand chose finalement, ou bien on apprend plein de choses sur des personnages horripilants, ce qui fait que j’ai eu beaucoup de mal à lire l’autre moitié. Alors que j’aurai pu le lire en une deuxième journée, je l’ai trainé encore 3 jours… Je n’ai apprécié les passages que sur Lou et Dominica qui a leur façon m’ont plu ou touchée. Et heureusement qu’il y avait ces deux femmes sympathiques parce que j’aurai peut-être abandonné ma lecture. Pas que ça soit mauvais mais ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Il n’y a que l’humour de l’intrigue de fin qui m’a emballée, le reste, je me suis ennuyée… Heureusement, les chapitres sont courts (il s’agit de chroniques publiées tous les jours dans un journal), et ça se lit facilement. Le principe de chroniques est sympathique mais je crois que j’aurais préféré lire ça au jour le jour dans le journal plutôt qu’en livre… Et puis ce roman ne m’a pas vraiment fait voyager, je ne peux pas (à part quelques peintres écossais) dire que j’ai appris / retenu grand chose, pas un monument, une architecture, … rien que je puisse citer. Pour moi, ça s’adresse à ceux qui y vivent ou connaissent parce que sinon… A la rigueur, je suis intriguée par l’opposition régulièrement faite entre Édimbourg et Glasgow, à part ça… Bref, je n’ai pas aimé, je me suis ennuyée et je n’ai pas envie de continuer (il existe au moins 3 tomes en plus). Je ne trépigne pas d’impatience pour ce que va faire Pat, vivre Bertie… Peut être que je suis passée à côté de certaines choses parce que je n’ai pas rit. Comme indiqué, seule la péripétie de la fin m’a fait sourire ^^

Concernant l’histoire… Il s’agit de suivre les personnages et il y a une « sous-intrigue » concernant un tableau de la galerie d’art de Matthew. C’est cette sous-intrigue qui m’a accrochée le plus, j’avais envie de savoir où ça allait mener. Mais c’est quand même long à venir, à se développer…Un personnage est lié à cette intrigue secondaire : Angus Lordie, un peintre excentrique mais très sympathique (ça nous fait 3 persos que j’ai aimé!).  La « chute » m’a bien surprise et m’a bien plut ^^

Bref, au final, une histoire assez peu mémorable, vite lu (enfin si on accroche), vite oublié pour ma part… Et pas suffisamment creusée ou drôle pour que je poursuive. Une lecture détente, oui, c’est bien pour l’été mais …. pas pour moi quoi ^^ L’auteur aura peut être droit à une seconde chance mais pas de suite et avec complètement autre chose, je pense.

****************************

logo club lecture

Top Ten Tuesday #74

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 choses qui vous facilitent la vie en tant que bloggueur (Bibliomania, Goodreads, un carnet, etc…)

J’utilise un carnet de note pour noter mes idées pour mes prochains billets, ou bien pour faire des listes (actuellement c’est un carnet que m’a offert ma Lilith dans un swap), c’est carrément bien pratique !

J’utilise Bibliomania sur Livraddict parce que c’est un bon moyen de lister la PAL ou les envies. Et puis c’est pratique de voir sa progression dans un livre en cours !

Parfois, je m’envoie des mails avec le téléphone quand mon carnet n’est pas à côté ou bien que je l’ai oublié. Et j’utilise alors parfois la fonction dictaphone du téléphone ^^

Les albums sur FB sont très pratiques pour mettre à jour la PAL, et les lectures lues, ça me plait bien de tout voir dans un album photo comme ça !

Et bien sur :

Une bonne connexion internet

Un ordinateur

Quelques lecteurs

Des livres

Du temps

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 personnages secondaires les plus mémorables
N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂