Top Ten Tuesday #158

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

Les 10 livres achetés récemment qui vous font le plus envie

10917432_10153243263815774_5128859501388725791_n 290 les-outrepasseurs,-tome-2---la-reine-des-neiges-449249 91Cs3ksH+wL._SL1500_ victorian-fantasy,-tome-1---dentelle-et-necromancie-466480

la-pelote-d-epingles meme pas mort metamorphoses 9782352946328 1211-journal-darcy_org

Le thème de la semaine prochaine :
Les 10 personnages à qui vous aimeriez pouvoir parler pour savoir ce qu’ils sont devenus après la fin d’un livre ou d’une série
 N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂
Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? #158

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai terminé Le puits des mémoires T1 La Traque de Gabriel Katz

317948_483533085026521_30047717_n

et j’ai lu la nouvelle Ophëa d’Adrien Tomas

et j’ai commencé un manuscrit

Que vais-je lire cette semaine ?

Je lis Le faucheur de Terry Pratchett

9782266211918

et toujours le manuscrit ^^

N’oubliez pas le concours des 3 ans !

ICI

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

evendeadthings 26978_aj_m_5638 black-mambo

l-epreuve,-tome-2---la-terre-brulee-4428953norther

Et vous que lisez-vous ?

In My MailBox #129

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Il s’agit d’un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Quoi de neuf dans mon sac ou ma boite aux lettres cette semaine ?

Cette semaine, PAL +4, c’était le salon du livre de Bondues, je ne devais rien acheter… ouais pas très réussi….

J’ai pris à l’adorable Cassandra O’Donnell, les deux tomes de Malenfer : la foret des ténèbres et la source magique.

11060928_10153279464365774_1056825808422592257_n

A côté de Cassandra, est arrivé Agnès Abécassis, je vais découvrir Les tribulations d’une jeune divorcée !

Et enfin, découvrir un nouvel auteur Pierre-Arnaud Francioso avec Le veilleur, le premier tome de Fondation Deus.

10422149_10153279464275774_6665439938275384225_n

Et vous, quoi de beau dans votre BAL cette semaine ?

Ophëa d’Adrien Tomas

reines-et-dragons-c1

Depuis 2009, les Éditions Mnémos publient en partenariat avec le festival, les Imaginales d’Epinal une anthologie annuelle de Fantasy.

Après Rois & Capitaines, Magiciennes & Sorciers et Victimes & Bourreaux, toutes trois dirigées par Stéphanie Nicot, anthologiste et directrice artistique du festival, l’édition 2012 sera co-dirigée par Sylvie Miller et Lionel Davoust.

 Quatrième de couverture:

« LES AILES IMMENSES. LE CORPS VASTE. La tête cornue et mobile au bout du cou. Et ces plaques d’écailles d’un bleu noir. La reine Ayline aurait pu défaillir si elle n’avait connu une succession d’épreuves, si elle n’avait été ballotée d’un cauchemar à l’autre. Son cœur était celui d’une guerrière : il n’était pas invincible mais il ne cesserait de battre qu’au prix d’une défense farouche. Elle sortit son glaive du fourreau ; il lui sembla dérisoire face a la puissance du monstre qui se percha sur l’édifice, ailes toujours déployées. »

Réalisée en partenariat avec les Imaginales le festival d’Epinal où le meilleur des auteurs de la fantasy française et mondiale se retrouve chaque année, l’anthologie Reines et Dragons s’inscrit dans la lignée de Rois et Capitaines, de Magiciennes et Sorciers et de Victimes et Bourreaux, saluée par une critique enthousiaste qui y a vu « sans doute la meilleure anthologie de Fantasy francophone parue à ce jour » (ActuSF).

D’un univers à l’autre, de l’exaltation aventureuse à la retenue intimiste, tout l’éventail de la Fantasy se déploie, porté par sa créature la plus légendaire et par sa figure la plus complexe. Drégongeon et son Elfrie, Chuchoteurs du dragon, Reines protectrices ou vengeresses, Soeurs de la Tarasque, Eveilleuse entre deux mondes, Déesses aux deux visages : vivez les frissons de l’épopée et de l’émotion, assistez à la confrontation de ces Reines et Dragons !

AUTEURS Pierre Bordage Charlotte Bousquet Nathalie Dau Anne Fakhouri Mélanie Fazi Mathieu Gaborit Thomas Geha Vincent Gessler Justine Niogret Chantal Robillard Adrien Tomas Erik Wietzel

Très impliqués dans l’équipe d’animation depuis la création, en 2002, du festival Imaginales, Sylvie Miller et Lionel Davoust y traduisent les propos des invités étrangers ou y assurent la modération des tables rondes. Tous deux écrivains et traducteurs, ils œuvrent depuis de nombreuses années dans le domaine des littératures de l’imaginaire, ayant notamment, pour elle, dirigé plusieurs anthologies et, pour lui, assuré la direction de la revue Asphodale.

L’auteur

Né en Picardie, dans les années quatre-vingt, Adrien Tomas fait des études d’écologie ; puis, comme nombre de jeunes gens de sa génération, il enchaîne les petits boulots : éleveur d’anémones, chasseur de tortues ou cuisinier dans un restaurant de flammekuches… Quand on lui demande pourquoi il s’est tourné vers l’imaginaire, il répond avec humour que, « devenu grand, les Dragons avaient tous disparu et les Elfes s’étaient planqués »… Alors, à défaut d’occire des monstres et de sauver des princesses, on lit ce genres d’histoires. Conquis par J.R.R. Tolkien, David Gemmell, Orson Scott Card ou David Eddings, et une chose en entraînant une autre, il devient définitivement “geek”, c’est-à-dire, pour rester simple, rôliste, fan de séries télévisées, de jeu vidéo et d’informatique ! Sans trop y croire, pour s’amuser et se plonger dans d’autres mondes, Adrien Tomas écrit. Un soir, en plein hiver, « pour lutter contre l’ennui et l’isolement glacial imposé par les températures lorraines » (On vous dit qu’il aime les légendes !), il crée une nouvelle histoire, sur un coup de tête. Trois ans plus tard, il boucle le manuscrit. Il l’envoie aux éditions Mnémos. La Geste du sixième royaume est née ! Et décroche aussitôt, ce qui est exceptionnel pour un premier roman, le prix Imaginales 2012 (meilleur roman de fantasy). Depuis, sont parus chez le même éditeur : La Maison des Mages et Notre-Dame des loups. Adrien Tomas est également au sommaire de nombreuses anthologies dont la dernière est celle de Trolls & légendes.

Mon avis

Cette fois-ci, ce n’est pas une « vraie » découverte d’auteur, puisque j’ai déjà rencontré Adrien Tomas lors de plusieurs salons mais je n’ai encore pas lu les livres que j’ai de lui (oui j’ai honte) seulement quelques nouvelles. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle, qui est en fait une relecture, puisque c’est la seule que j’avais déjà lu du recueil quand je l’ai acheté.

Le lecteur découvre le royaume de du roi Naïel alors que ce dernier n’est plus. En effet, ce roi bon et juste a été terrassé par le Dragon, la Menace de l’Est. C’est donc la Reine Ophëa qui gouverne le royaume sous les critiques et regards désapprobateurs des Nobles et Conseillers du royaume. La Reine n’est en effet pas issue de la noblesse et n’était l’épouse du roi que depuis 7 mois. Au cours desquels, elle n’est pas tombée enceinte et n’a donc pas assuré au royaume un héritier. Consciente des reproches qui lui sont fait, la reine propose au conseil de se remarier afin qu’elle et le nouveau roi puissent régner ensemble et concevoir un héritier. Sa requête est simple mais dangereuse, elle s’unira à celui qui lui ramènera la tête du dragon qui lui a ravi son époux.

Les plus courageux et nobles chevaliers des puissances familles du royaume vont alors combattre le terrifiant dragon…

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle. Même en relecture, je me suis encore prise au jeu et la chute a de nouveau eu effet sur moi.J’ai apprécié cette Reine qui n’est pas naïve et n’a pas la langue dans sa poche. Elle sait bien que les conseillers du royaume, issus des nobles familles, ne veulent pas la voir régner et que sa vie, son destin ne tient pas à grand chose. Elle se doute bien de ce qui va se tramer dans son dos pour la forcer à renoncer ou à quitter le trône. C’est pourquoi elle va devancer les problèmes, les complots et les trahisons en acceptant de se remarier. Mais pas à n’importe quelle condition.

J’ai apprécié également les descriptions des assauts des chevaliers. Tous éprouvant pour la Reine des sentiments différents mais n’ayant, sauf pour un des chevaliers, qu’un seul but monter sur le trône et détenir le pouvoir. Certains vont affronter le terrible dragon sans stratégie particulière, d’autres vont tenter la ruse ou la force. Qui pourra vaincre la créature ?

Et puis enfin, j’ai vraiment adoré la chute ! Je l’avais oublié d’ailleurs, ce qui fait que même en relecture, j’ai bien accrochée à cette dernière. Je l’ai trouvé très bien vu. C’est ce qui fait l’originalité de la nouvelle, parce que jusqu’à la fin, elle n’est pas très différente des histoires de Reines et de Dragons qu’on peut avoir lu dans notre enfance. Pour mieux nous surprendre peut-être ?

J’ai aimé l’écriture et le style d’Adrien Tomas que je retrouverai dans ses romans qui m’attendent dans ma PAL. Il arrive à se fondre dans les personnages, changeant de style et de façon de penser d’un chevalier à l’autre. Et en se mettant à la place de cette Reine de légendes.

Et si cette année, j’arrivais à lire La geste du sixième royaume avant les Imaginales ? Ou Notre-Dame des loups, pourquoi pas ! (oui il est plus fin…)

logo

Les avis des membres de la LC

Marie et Anne : https://memelessorciereslisent.wordpress.com/2015/03/30/ophea-dadrien-tomas/

Nyxx :

Fanny :

Dionysos : https://bibliocosme.wordpress.com/2015/03/24/ophea-nouvelle/

Trahisons et faux-semblants de Ludovic Rosmorduc

71108702

Baam ! Editions, 14,8€, 286 pages

4ème de couverture

« Je me nomme Aurèle d’Angarande, je suis magicien. Autrefois, ce seul titre suffisait à entrouvrir bien des portes, à faire se courber bien des puissants. Mais ce temps est révolu. Aujourd’hui, plus personne ne peut s’enorgueillir d’être magicien. Moi excepté. Je suis le dernier d’entre eux. »

Dans un monde où religieux et chevaliers se livrent une lutte sans merci pour le pouvoir, Aurèle d’Angarande s’est exilé d’Anoth au moment où sa guilde en a été bannie. Ce qui ne l’empêche pas d’ouvrir l’oeil sur la cité et sur ses habitants. Quand, un matin, c’est un cadavre crispé et bleui par le froid qui s’offre à sa vue, il décide de rompre le serment qu’il s’était fait et de franchir une nouvelle fois les murs de la cité fortifiée. Quitte à mettre les pieds en enfer.

Résumé

Aurèle d’Angarande, dernier des magiciens, s’est exclu de la ville et de la société depuis des années. Au château de Fontgrande, il n’a plus que pour compagnie son valet Alboin et les livres, grimoires et autres ustensiles magiques laissés à sa charge par sa guilde déchue. Il passe ses journées à faire l’inventaire des travaux de ses anciens confrères et à épier la ville depuis sa longue vue. Un matin, il ne voit pas se monter le marché hebdomadaire et se rend compte qu’un drame est survenu au sein de la cité portuaire d’Anoth. Sa curiosité le pousse à se rendre en ville pour en savoir plus. Une jeune femme a été retrouvé morte. Aurèle voit là une opportunité pour réhabiliter sa Guilde déchue. S’il parvenait à résoudre ce crime, la Magie aurait peut-être de nouveau sa place dans le monde ?

Mon avis

Une bonne lecture ^^

Le lecteur découvre donc le dernier des magiciens, Aurèle d’Angarande, qui n’a pas quitté Fontgrande depuis des années. Il tente de classer les travaux des anciens magiciens. Et il y a du boulot. Il vit reclus depuis que l’Église a rejeté la magie et a accusé les magiciens d’être hérétiques. Cette même Église qui désire tant prendre le pouvoir les villes et les âmes des sujets mais qui trouve encore de la résistance dans l’ordre des Chevaliers qui ne sont pas prêts de laisser la place. Religion et Chevalerie se livrent une lutte sournoise et sans merci pour le pouvoir. Tout est bon pour damer le pion à l’autre.

Pendant, ce temps, à Anoth, une série d’assassinat a débuté et terrorise les citoyens. En effet, c’est d’abord le corps sans vie d’une jeune femme qui est retrouvé un matin glacial. Son visage s’est crispé en une horrible grimace d’effroi. Même si rien ne semble indiquer un meurtre, son expression elle convainc le seigneur Gui de Longroi, chef des chevaliers, et le cardinal Thored qu’il s’agit bien d’un assassinat. Mais qui peut être responsable de ce crime ? L’église s’en prend à l’absence de vigilance et au défaut de sécurité dans la gestion de la ville par les Chevaliers. Quand au Faucon Noir, le seigneur de Longroi, il penche plutôt pour le Diable en personne… Alors que chacun s’organise pour découvrir la vérité, un second corps est retrouvé le lendemain matin, celui de l’architecte Guildebert. Encore une fois, il ne semble pas de trace de lutte, pas d’indice matériel, mais son visage s’est figé dans une expression de terreur.

Le magicien Aurèle voit alors l’opportunité de redorer le blason de la magie. S’il parvient à découvrir le coupable, peut-être que de nouveau le peuple et ses dirigeants se tourneront vers l’art de sa guilde… L’enquête du magicien va le conduire en ville et à la rencontre de personnages inquiétants, chacun possédant un bien étrange comportement… Dans quoi, Aurèle a-t-il mis les pieds ?

J’ai passé avec Trahisons et faux-semblants un bon moment de lecture. J’ai apprécié le personnage principal, Aurèle, le dernier magicien. On ressent son désespoir et sa résignation. La magie n’est plus la bienvenue. Les magiciens sont morts peu à peu ou se sont reconvertis. Il n’y a plus que lui pour entretenir les connaissances et pour que tous les enseignements magiques ne tombent dans l’oubli. Mais Aurèle a aussi besoin de distraction. C’est pour cela qu’il espionne un peu la ville de loin et surtout qu’il décide d’enquêter sur les meurtres qui se passent en ville. Et puis, il doit se prouver à lui même qu’il est encore vaillant et capable.

L’histoire est bien construite et le roman se lit facilement. Personnellement, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop d’indices qui m’ont permis de deviner avant la moitié du livre qui est coupable. Ensuite, le tout était de découvrir comment et pourquoi. Je regrette un peu que le récit n’est pas été plus long afin de développer un peu plus le côté magique et les sorts que peut réaliser Aurèle. Et en même temps, je comprends qu’on n’en ait pas forcément plus. En effet, la guilde des magiciens est déchue, plus personne à part Aurèle ne pratique encore la magie et peut lancer des sorts et il ne peut pas tout savoir ou tout appliquer. En réalité, le choix de l’auteur illustre le déclin de cet art.

L’entrée en piste de nombreux personnages secondaires est très réussie, elle permet de semer le doute dans l’esprit du lecteur. Sentiment accentué par une double narration. Le point de vue d’Aurèle, on s’attache ainsi à ce personnage qui nous livre ses impressions et ses états d’âme. Et le point de vue omniscient qui nous permet d’assister aux différents meurtres. Ainsi, il y a beaucoup de mobiles et de possibilités quand à ce qui provoque cette série de mort. Le lecteur fait alors ses pronostics quand à la fin de l’intrigue.
J’ai apprécié les descriptions des deux pouvoirs en place, le cardinal et le chevalier en chef. Leur façon de voir les choses paradoxalement différentes et pourtant similaire. Vers le même but : nuire à l’autre afin de gagner plus de pouvoir. Certaines choses n’ont pas changé depuis le moyen-âge, les fonctions et costumes sont justes différents…

La fin m’a plu, j’ai beaucoup aimé la dernière phase d’ailleurs. Mais je l’ai trouvé peut-être un peu rapide. La confrontation entre les personnages ne dure pas assez longtemps à mon goût. Toutefois, c’est une lecture sympathique (même si le fond est bien sombre) qui m’a permis de découvrir un auteur que je relirai avec plaisir. Son style est agréable, fluide et précis. (Je regrette peut-être le titre qui sans qu’on s’y attend donne déjà trop d’idées sur la construction de l’intrigue. Stop, je n’en dirai pas plus ^^ ) Je retrouverai Ludovic Rosmorduc avec Le flibustier du froid aux Editions du Riez.

100038117.to_resize_150x3000

Top Ten Tuesday #157

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est:

 Les 10 événements historiques que vous avez découverts grâce à la lecture

Grâce à Alexandre Dumas, j’ai découvert les amours de Louis XIV notamment Louise de la Vallière

Avec Jean Teulé, j’ai découvert la vie de Mme de Montespan

Grâce à Deborah Harkness, j’ai découvert L’école de la nuit et les tensions entre la reine Élisabeth I, Jacques I et Rodolphe II

Toujours avec Dumas, j’ai découvert le siège de la Rochelle

Je dois reconnaitre avoir découvert l’affontement entre colère du sultan Mehmed II et Vlad III L’empaleur avec la croisades des carpathes de Vanessa Callico

J’ai découvert la Terreur et la Révolution française avec Victor Hugo et son Quatrevingt-treize

J’ai découvert l’Irlande du Nord des années 1981 avec Adrian McKinty dans une terre si froide

Il y en a certainement d’autres mais là ça ne me revient pas ^^

Le thème de la semaine prochaine :
Les 10 livres achetés récemment qui vous font le plus envie
 N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

C’est lundi, que lisez-vous ? #157

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai terminé Divergente 3 de Veronica Roth

3204890613_1_4_DtpWZ8lw

et Trahisons et faux-semblants de Ludovic Rosmorduc

71108702

Que vais-je lire cette semaine ?

Je lis Le puits des mémoires T1 La Traque de Gabriel Katz

317948_483533085026521_30047717_n

et un manuscrit ^^

N’oubliez pas le concours des 3 ans !

ICI

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

l-epreuve,-tome-2---la-terre-brulee-4428953

Et vous que lisez-vous ?