Les sœurs de la Tarasque de Mélanie Fazi

reines-et-dragons-c1

Depuis 2009, les Éditions Mnémos publient en partenariat avec le festival, les Imaginales d’Epinal une anthologie annuelle de Fantasy.

Après Rois & Capitaines, Magiciennes & Sorciers et Victimes & Bourreaux, toutes trois dirigées par Stéphanie Nicot, anthologiste et directrice artistique du festival, l’édition 2012 sera co-dirigée par Sylvie Miller et Lionel Davoust.

 Quatrième de couverture:

« LES AILES IMMENSES. LE CORPS VASTE. La tête cornue et mobile au bout du cou. Et ces plaques d’écailles d’un bleu noir. La reine Ayline aurait pu défaillir si elle n’avait connu une succession d’épreuves, si elle n’avait été ballotée d’un cauchemar à l’autre. Son cœur était celui d’une guerrière : il n’était pas invincible mais il ne cesserait de battre qu’au prix d’une défense farouche. Elle sortit son glaive du fourreau ; il lui sembla dérisoire face a la puissance du monstre qui se percha sur l’édifice, ailes toujours déployées. »

Réalisée en partenariat avec les Imaginales le festival d’Epinal où le meilleur des auteurs de la fantasy française et mondiale se retrouve chaque année, l’anthologie Reines et Dragons s’inscrit dans la lignée de Rois et Capitaines, de Magiciennes et Sorciers et de Victimes et Bourreaux, saluée par une critique enthousiaste qui y a vu « sans doute la meilleure anthologie de Fantasy francophone parue à ce jour » (ActuSF).

D’un univers à l’autre, de l’exaltation aventureuse à la retenue intimiste, tout l’éventail de la Fantasy se déploie, porté par sa créature la plus légendaire et par sa figure la plus complexe. Drégongeon et son Elfrie, Chuchoteurs du dragon, Reines protectrices ou vengeresses, Soeurs de la Tarasque, Eveilleuse entre deux mondes, Déesses aux deux visages : vivez les frissons de l’épopée et de l’émotion, assistez à la confrontation de ces Reines et Dragons !

AUTEURS Pierre Bordage Charlotte Bousquet Nathalie Dau Anne Fakhouri Mélanie Fazi Mathieu Gaborit Thomas Geha Vincent Gessler Justine Niogret Chantal Robillard Adrien Tomas Erik Wietzel

Très impliqués dans l’équipe d’animation depuis la création, en 2002, du festival Imaginales, Sylvie Miller et Lionel Davoust y traduisent les propos des invités étrangers ou y assurent la modération des tables rondes. Tous deux écrivains et traducteurs, ils œuvrent depuis de nombreuses années dans le domaine des littératures de l’imaginaire, ayant notamment, pour elle, dirigé plusieurs anthologies et, pour lui, assuré la direction de la revue Asphodale.

L’auteur

Après des études d’anglais, elle passe un DESS de traduction. Elle commence à traduire des nouvelles pour la revue Ténèbres tout en commençant à en écrire à son tour. Ses nouvelles paraissent dans des anthologies à partir de l’an 2000. En 2002, les éditions Bragelonne l’embauchent comme traductrice. Elle traduit notamment des œuvres de Lois McMaster Bujold, Elizabeth Moon, Poppy Z. Brite, Graham Joyce, Kelley Armstrong, Lilith Saintcrow, Brandon Sanderson, etc. En 2011, elle a réuni et préfacé un recueil de nouvelles de Lisa Tuttle pour les éditions Dystopia : Ainsi naissent les fantômes.

Mélanie Fazi vit à Paris où elle continue à écrire des nouvelles.

Depuis mai 2013, elle fait partie du groupe The Deep Ones, un collectif de musiciens et d’auteurs de l’imaginaire proposant des lectures de textes en live avec accompagnement musical. Auteurs-lecteurs lors du concert donné le 15 décembre 2013 au Dernier bar avant la fin du monde : Sire Cedric, Nathalie Dau, Mélanie Fazi, Ophélie Bruneau, Patrick Eris, Lionel Davoust, Ghislain Morel. Musiciens : Ophélie Bruneau (chant, flûtes irlandaises), Nathalie Dau (chant, percussions), Shan Millan (harpe celtique), Ghislain Morel (percussions), Christophe Thill (sitar, lap-steel, viole de gambe).

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle.

Je découvre Mélanie Fazi avec ce texte. Et j’ai beaucoup apprécié son écriture, simple mais douce, avec une sorte de poésie latente, dans ce texte quelque peu mélancolique.

Rachel est une jeune fille de 15 ans qui avec 6 autres jeunes filles de l’île sont rentrées au service du Dragon. Elles doivent l’aimer. Un Pacte entre les Soeurs et le Dragon protège l’île. Si les habitants fournissent au Dragon une Reine, à chacun de ses réveils, alors il ne détruira pas l’île.

Les cours donnés aux jeunes filles sont destinés à faire d’elles des jeunes filles respectables, elles doivent connaître leur Histoire et une d’entre elles sera choisie par l’Avatar du Dragon, sa projection humaine. Elle deviendra alors la Reine-Mère qui subira la mue et portera et donnera naissance aux enfants du Dragon.

Les jeunes filles entre elles sont froides et méprisantes. Sauf Solène qui est très discrète et n’adresse pas beaucoup la parole aux autres et Rachel qui préfère faire profil bas. Rachel a un secret, elle n’arrive pas à aimer le Dragon et a peur que les autres filles et les Soeurs du pensionnat, qui s’occupent d’elles, le découvrent. Car être une des choisies pour ce collègue est un honneur, une chance. Les parents vendent leur fille et leur assure une existence à servir le Dragon. Elles doivent l’aimer et rien d’autre ne doit compter. Rachel est différente, elle n’a pas les yeux qui brillent à son évocation et ne ressent pas d’attirance pour l’Avatar.

Un matin, l’Avatar passe dans la salle de classe et fait son choix. Ce dernier va bouleverser la vie de Rachel.

J’ai apprécié que le choix fait par l’Avatar ne soit pas si convenu. Cela permet de mettre en évidence les conséquences pour les autres et non pour celle qui est choisie. Je me suis attachée à Rachel qui doit lutter pour ne rien laisser paraître de ses sentiments et qui va devoir faire un choix pour son avenir. Les filles sont encore pires après le choix de l’Avatar et on voit bien comment entre elles les nanas peuvent être de véritables pestes. Solène va confier des choses à Rachel qui même si elles sont au final évidentes, font froid dans le dos et surtout éclairent le lecteur sur cette tradition qui est loin d’être aussi idyllique que les Soeurs le racontent. On comprend surtout que le Pacte conclu avec le Dragon est malsain… la politique, les conflits auraient pu être un peu plus développés mais la nouvelle est surtout centrée sur Rachel et ses sentiments, son combat intérieur. Et j’ai apprécié ce choix.

Je serai ravie de retrouver d’autres textes de Mélanie Fazi dont l’écriture et les idées m’ont séduite.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécié ce recueil Reines et dragons avec deux figures emblématiques de la Fantasy qui sont vraiment intéressantes. C’était agréable de découvrir la vision des auteurs et de se laisser porter par leurs récits. Il y a des nouvelles qui m’auront plus marquées que d’autres mais dans l’ensemble j’ai vraiment apprécié cette anthologie. Je pense lire avec plaisir les autres anthologies des Imaginales que j’ai acheté au fil des années, si elles sont aussi bien faites que celle-ci.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette LC 2015 ^^ Même si ce ne fut pas régulier je suis contente d’avoir pu lire vos avis et d’avoir partager cette lecture avec vous.

logo

Les avis des membres de la LC

Marie et Anne :

Nyxx :

Fanny :

Dionysos :

Publicités

Les sorties cinéma attendues #44

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous des sorties ciné !

D’abord, comme d’habitude un petit bilan, en décembre grosse catastrophe, je n’ai vu que Le voyage d’Arlo … Il se peut que je vois Star Wars VII avant la fin de l’année mais sinon décembre non rentabilisé… 😥

Quels sont les films qui sortent en janvier que je pourrais aller voir :

LES HUIT SALOPARDS  de Quentin Tarantino avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh,…

    255916.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 6 janvier

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

 

CAROL de Todd Haynes avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler,…

008997.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 13 janvier

Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

 

THE DANISH GIRL de Tom Hooper avec  Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Whishaw,…

359378.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 20 janvier

The Danish Girl retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l’artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu’ils s’embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre.

 

LA 5EME VAGUE de  J Blakeson avec Chloë Grace Moretz, Nick Robinson, Alex Roe,…

531725.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 27 janvier

Cassie Sullivan, adolescente de 16 ans, essaie de survivre dans un monde en proie à des invasions extraterrestres, appelés Les Autres, ayant déjà décimé la population et part à la recherche de son frère.

 

LES SAISONS de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud

356866.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortir le 27 janvier

Après avoir parcouru le globe à tire d’ailes avec les oiseaux migrateurs et surfé dans tous les océans en compagnie des baleines et des raies mantas, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud reviennent pour ce nouvel opus sur des terres plus familières. Ils nous convient à un formidable voyage à travers le temps pour redécouvrir ces territoires européens que nous partageons avec les animaux sauvages depuis la dernière ère glaciaire jusqu’à nos jours.
L’hiver durait depuis 80 000 ans lorsque, en un temps très bref, une forêt immense recouvre tout le continent. Une nouvelle configuration planétaire et tout est bouleversé. Le cycle des saisons se met en place, le paysage se métamorphose, la faune et la flore évoluent. L’histoire commence… À un interminable âge de glace succède une forêt profonde et riche puis, sous l’impulsion d’hommes nouveaux, une campagne riante.
Les Saisons est une épopée sensible et inédite qui relate la longue et tumultueuse histoire commune qui lie l’homme aux animaux.


JANE GOT A GUN de Gavin O’Connor avec Natalie Portman, Joel Edgerton, Ewan McGregor

janegotagun

Sortir le 27 janvier

Jane Hammond est une femme au caractère bien trempé mariée à Bill, l’un des pires bandits de la ville. Lorsque celui-ci se retourne contre son propre clan, les terribles frères Bishop, et qu’il rentre agonisant avec huit balles dans le dos, Jane sait qu’il est maintenant temps pour elle de troquer la robe contre le pantalon et de ressortir son propre pistolet. Le meilleur espoir de Jane n’est autre que son ancien amour Dan Frost, dont la haine envers Bill n’a d’égal que son amour pour Jane.

 

Et vous, quels films pensez-vous aller voir en janvier  !?

(Résumé by Allociné)

Dagon de H.P. Lovecraft

dagon

J’ai lu, 431 pages, 6€80

4ème de couverture

Indicible et innommable, l’horreur est partout. Une menace universelle, aux dimensions démesurées du cosmos : dans la brume entourant les falaises de Kingsport, dans une vieille maison solitaire qui entre en résonance avec l’au-delà, dans le cadre rassurant de l’université Miskatonic d’Arkham, où le docteur Herbert West réanime les morts… Mais aussi en d’autres temps, d’autres lieux : au plus profond des abysses marines, antre du terrible dieu Dagon ; à Ulthar, où règnent en maîtres les chats ; au grand temple d’Ilarnek, dans lequel les hideux servants de Bokrug, destructeurs de la ville de Sarnath, adorent encore aujourd’hui leur idole impie… Trente nouvelles d’effroi et de poésie ténébreuse, trente terribles révélations sur les secrets que dissimule la réalité.

Mon avis

Je suis très mitigée sur cette lecture. C’était mon premier Lovecraft et j’avoue j’en attendais beaucoup, on m’a tellement vendu l’auteur comme le maître de l’horreur que j’ai été déçue par cet aspect de ma lecture. L’horreur est partout oui mais elle est finalement très peu décrite et j’ai au final trouvé ce recueil de 30 nouvelles assez inégal et long. Je m’attendais à de récits plus horrifiques et j’ai donc été déçue.

Ce recueil comporte beaucoup de récits oniriques, à la limite c’est vrai de la folie, et j’avoue que c’est ceux auxquels, même si les histoires sont bien trouvées, j’ai le moins accroché. Aussi c’est sans doute pourquoi j’ai trouvé le recueil trop long. Toutefois, il y a de très beaux « exercices d’écriture », des nouvelles originales dans leur construction, comme La rue, que j’ai trouvé extrêmement bien faite même si je ne partage pas certaines choses / idées de l’auteur. Et une certaine poésie se dégage de ces nouvelles oniriques, sombres et mélancoliques.

En ce qui concerne l’écriture, je regrette les nombreux préjugés de certaines nouvelles même si malheureusement ils correspondent à l’époque. Le style peut être parfois un peu plus « compliqué » mais finalement comme ce sont des nouvelles le recueil n’est pas dur à lire.

Je me souviens de 3 ou 4 nouvelles plus longues que j’ai beaucoup aimé, celle où le docteur Herbert West réanime les morts, celle en Égypte où le narrateur est dupé par son guide touristique, ou encore celle, classée SF, où un homme se perd dans un labyrinthe sur Vénus. Le bémol de certaines de ces nouvelles, et qu’elles ont été assemblées à partir de feuilletons écrits pour la presse de l’époque, et elles présentent de ce fait, des répétitions qui rendent le récit plus lourd. C’est flagrant sur celle du Dr West et c’est dommage.

J’adhère par contre au principe de la nouvelle où l’on ne sait jamais si le protagoniste est drogué, fou ou complètement transporté dans un monde fantasmé et terrifiant. Il se dégage vraiment quelque chose du style de l’auteur et je comprend pourquoi il a inspiré autant de nos auteurs contemporains. Beaucoup de novellistes, lui rendent hommage et je comprend désormais mieux leurs références.

Il y a beaucoup de nouvelles sur le thème de la recherche de l’ailleurs, d’îles au delà des continents, du royaume des rêves, etc. et bien souvent, pour ne pas dire à chaque fois, le protagoniste y trouve des choses encore pires que dans notre monde, et pourtant ce dernier n’est pas exempt de ses créatures mythologiques et de ses abysses terrifiants. Les personnages ne ressortent pas indemnes de leurs expériences voire même n’en ressortent pas du tout… Il n’est pas toujours bon vouloir découvrir ce qui n’est pas visible…

Lovecraft sait parfaitement faire passer les émotions, certes assez négatives et malsaines. Il se dégage surtout des sentiments de désespoir, d’angoisse,  de malaise et c’est ce qui fait la marque de fabrique de l’auteur. Il sait aussi bien créé des choses mystérieuses, une ambiance pesante, des montres mythiques et surnaturels mais aussi des montres humains. Je regrette toutefois que les nouvelles choisies ne soient pas plus horrifiques, plus détaillées. Sur 30, on doit avoir à peine 5 nouvelles où apparaissent des créatures de cauchemar. Le plus gros problème pour moi c’est donc le déséquilibre des nouvelles. J’ai lu ce livre pour mon club de lecture et les autres membres m’ont assuré que d’autres étaient mieux construits.

Il est dommage que ce recueil n’est pas été plus équilibré concernant les périodes de l’auteur et qu’il n’y ait pas un fil conducteur vers le reste de son oeuvre. Parce que si je reste sur ce livre, je n’ai pas vraiment envie d’en découvrir plus et de creuser la bibliographie de l’auteur. Je pense que Dagon n’est pas forcément la meilleure façon de découvrir l’auteur et d’avoir envie de continuer. Toutefois, on ne sait jamais, il se peut qu’un jour je découvre un roman de l’auteur, pourquoi pas, L’Affaire Charles Dexter Ward ou Le mythe de Cthulhu.

 

Challenge « Il était 3 fois Noël » : 29 décembre

logo2

Le Père Noël a-t-il été généreux ? N’hésitez pas à nous montrer toutes les jolies choses que vous avez reçues…

Oh oui plus que généreux !

D’abord par mes amies (il manque la photo du DVD de L’âge de glace 4) !

11215732_10153893564200774_3463527004880350797_n 12373290_10153889787545774_5484189035575589095_n

1923727_10153889748545774_8270895148102283006_n 21588_10153889722550774_4237802014306108368_n

et ensuite par la belle-famille et la famille

12391020_10153897838625774_8003358436364160840_n

Mon homme m’a offert la machine à coudre depuis le temps que je la voulais ❤

C’était un très beau Noël.

Top Ten Tuesday #197

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani puis Frogzine.

Les 10 auteurs qui fut une belle découverte en 2015

Timothée de Fombelle

Corinne Gatel-Chol

Morgane Caussarieu

Manon Fargetton

Aurélie Wellenstein

Bettina Nordet

Chloé Bourdon

Laurent Genefort

Tesha Garisaki

Cécile G. Cortes

Le thème de la semaine prochaine :

Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016
 N’hésitez pas à me donner les vôtres en commentaire ou le lien vers votre TTT 🙂

C’est lundi, que lisez-vous ? #197

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

J’ai terminé Un cadeau du ciel de Cecelia Ahern

un-cadeau-cu-ciel

J’ai lu Veillées de Noël au coin du feu

veillées

Que vais-je lire cette semaine ?

Je n’ai encore rien commencé et j’avoue que je n’ai pas encore choisi ma nouvelle lecture

Que vais-je lire la (les) semaine(s) prochaine(s) ?

A voir dans ma PAL mais certainement un de ceux là :

  66884497_13712855

Livres en pause

undergroung

Et vous que lisez-vous ?