Swap #2 : L’Art dans tous ses états

Je me lance et je participe à mon deuxième swap !

Rappel : Mais qu’est-ce qu’un swap ? Il s’agit d’un échange de colis entre blogueurs (ou lecteurs passionnés). En général, la personne qui lance un swap choisit un thème et ceux qui sont intéressés s’inscrivent, soit en binôme, soit seul (et là c’est le sort qui vous attribue votre swappé).  Après cette phase d’inscription et d’attribution des binômes (quand ils n’ont pas été créés du début), arrive la phase de préparation des colis avec plein de choses qui correspond au thème (et aux aspirations du swappé, un questionnaire est rempli par chacun des participants). C’est l’initiateur du swap qui indique l’ensemble du déroulement : le thème, les objets à mettre dans le colis, et la date limite d’envoi du colis.

Cette fois-ci, je ne serais pas en binôme, je découvrirai mon swappé à la fin des inscriptions

Ce Swap est proposé par TetedeLitote, une blogueuse extrêment sympathique, actuellement au Québec, swap référencé sur Livr@ddict : SWAP L’ART DANS TOUS SES ETATS

Je me suis inscrite parce que j’aime l’art en général mais je ne m’y connais pas trop encore et je veux découvrir à la fois en faisant mon colis suivant les gouts de mon ou ma swappé(e) et en découvrant ce qu’il ou elle m’aura envoyé.

En plus, le thème est large, on y trouve notamment la sculpture, la peinture, l’architecture, les arts graphiques, et aussi la musique, la danse, la poésie et la littérature. Et certain y ajoute :  la cuisine, le cinéma, le théâtre, la photographie, la bande dessinée, … Il y a de quoi faire !

Voici ce que doit contenir notre colis :

2 livres ayant pour thème l’art (roman, BD, biographie, n’importe quoi ayant pour thème les arts en général ou ciblé sur un art en particulier)
1 livre de la wish de votre swappé
1 surprise en rapport avec le thème
3 marques-page (dont un fait main)
– gourmandises et boissons
– carte, lettre, dessin, parchemin, bref n’importe quoi qui contienne un mot pour son swappé !

Et le planning :

– Inscriptions jusqu’au 02 juillet inclus
– Attribution des binômes et envoi des questionnaires B le 3 juillet
– Préparation des colis du 5 juillet au 20 août
– Envoi des colis du 20 août au 10 septembre

J’ai déjà complété un premier questionnaire pour permettre au destin de m’attribuer mon ou ma swappé(e) et quand le nom sera connu, nous enverrons un second questionnaire, pour permettre de cibler au mieux les gouts de chacun et lui préparer un super colis sur le thème !

Merci Tête de Litote pour ce thème et l’organisation du swap 🙂

La suite lors de nos échanges de colis !


Des saumons dans le désert de Lasse Hallström

adaptation du roman Partie de pêche au Yémen de Paul Torday, paru en 2006

avec Ewan McGregor, Emily Blunt, Kristin Scott Thomas, Amr Waked, …

A Londres, Harriet Chetwode-Talbot (Emily Blunt) travaille pour une société qui gère et place les fonds de personnes riches. Elle contacte le Dr Alfred Jones (Ewan McGregor), expert dans le domaine piscicole et travaillant au ministère de l’agriculture. Un de ces clients, un cheikh yéménite (Amr Waked) souhaite investir plusieurs millions dans un nouveau projet : introduire la pèche au saumon au Yémen. Projet fou et insensé que rejette en bloc Alfred Jones. Comment pourraient survivre des saumons hors de leurs rivières d’origine et qui plus est dans le désert.

En parallèle, Patricia Maxwell (Kristin Scott Thomas) la chargée de relation et communication du premier ministre cherche à mettre en lumière un projet positif pour faire oublier quelques temps les échecs du gouvernement britannique en Afghanistan. Elle tombe sur l’idée peu commune du cheik et contrait le Dr Jones a participé et même diriger le projet d’Harriet et du Cheikh.

Harriet et Alfred vont devoir travailler ensemble malgré les réticences de ce dernier sur la viabilité et la nécessité de ce projet.

Un coup de coeur !!!

J’ai vu le film en VOST et j’ai adoré le charme dégagé par les accents anglais ou arabes. Une atmosphère douce et belle ❤

Le scénario se base sur un livre de Paul Torday, je ne l’ai pas lu, mais j’ai cherché un peu, et ce livre avait été bien accueilli par la critique britannique, assez politique, le style est original car presque tout est écrit sous forme mails, mémo, etc. Pour le film, il n’a pas pu être vraiment repris cette structure mais les passages en font références ou clins d’œil (visioconférence, e-mails, messageries instantanées, etc.).

Une histoire touchante. D’abord, l’idée du cheikh est farfelue, couteuse et on a l’impression qu’on va tomber sur un vieil excentrique. Alors que pas du tout ! Il y a plus derrière son projet qu’une étalement de ses richesses, que de faire une attraction farfelue dans son pays. Il aime profondément son pays, il croit au fait que ce projet permettra d’améliorer les conditions des villageois (pêche, irrigation, agriculture,…). Le projet est insensé mais si ça marche, ça pourrait améliorer plein de choses. La démonstration et les moyens accordés au projet sont bien sur excessifs mais on a envie que le projet se réalise, que cela marche, même si ce changement ne plait pas à tout le monde.

Le choix du scénariste et du réalisateur a été d’atténuer la dimension politique du livre et de cibler plus sur la comédie romantique. Mais le fond politique (guerre, manipulation des médias, …) est quand même présent en toile de fond, avec une dose d’humour anglais sur les relations entre la presse, les ministères,…

C’est une comédie romantique bien sur mais pas mièvre ou mielleuse. Les acteurs sont justes et les personnages aussi. ça fait très réel. Un quadra qui n’est pas heureux dans sa vie et dans son ménage même si ça ne saute pas aux yeux du premier venu, un cheikh à la fois, riche et sur de lui mais également croyant, posé et observateur. Une jeune femme bosseuse et amoureuse qui traverse une épreuve difficile. Les réactions de personnages sont justes, pas précipitées, parfois drôles,  parfois gauches, crédibles et émouvantes.

L’histoire d’amour n’est pas toujours au centre du film et ça fait du bien.

J’ai beaucoup aimé le personnage du cheikh et l’acteur Amr Waked est vraiment très bon

et le duo Emily Blunt / Ewan McGregor fonctionne très bien.

Le personnage joué par Kristine Scott Thomas n’est pas celui qui m’a le plus plut, mais c’est quand même lui qui apporte la touche d’humour et de fraicheur dans le film par les réactions et les actions de Patricia Maxwell et sa façon d’être toujours en train de courir aussi bien dans son job que dans sa vie de famille et son air de tomber des nues :

Et les images sont magnifiques ! ça se voit que c’est produit en partir par la BBC. On alterne entre les splendeurs boisées et verdoyantes de l’Écosse (où le cheikh a une propriété) et les paysages magnifiques du désert yéménite [en réalité le Maroc, puisque le tournage n’a pas pu se faire au Yémen]. Les contrastes sont sublimés. Mais les milieux, les gens, les actions, est-ce vraiment finalement aussi différent d’un pays à l’autre ? Il y a quand même pas mal de réflexions (un peu philosophique, un peu politique) dans ce film, qui n’est donc pas uniquement une jolie comédie romantique.

J’ai vraiment passé un très bon moment 🙂