Le chaudron des âmes d’Anne Rossi

12004851_732935566850223_3355729888814499450_n

Editions Voy’[el], collection e-court, ebook, 0,99€

4ème de couverture

Plusieurs siècles après son incarnation en Dana, la séraphine Viviane doit se rendre sur Terre : le chaudron de Dagda a repris du service et les morts reviennent à la vie. L’archange Arthur sera là pour la seconder. Ainsi que Merlin, toujours aussi enchanteur… Mais la présence de leur vieille ennemie Morgane risque de changer la donne.

Mon avis

Tout d’abord merci à Editions Voy’el, à la Collection e-court et Manon & Tesha pour l’envoi de cet e-court 🙂

Je n’avais pas encore découvert Anne Rossi et je suis bien contente d’en avoir eu l’occasion avec cette nouvelle. J’aurais pu pourtant parce qu’elle a déjà été publié dans un recueil que j’ai à la maison mais que je n’ai pas encore lu…

Le lecteur découvre la Séraphine Viviane en train de scanner un codex dans la bibliothèque du Paradis. Métatron le régent des Séraphins rentre dans une vive colère, le chaudron de Dagda a été retrouvé et est utilisé. Cet artéfact des Enfants de Dana a pour propriété de ramener les morts. Métatron va charger, bien malgré elle, Viviane, de la recherche de ce chaudron, elle pourra compter sur l’aide d’un Archange qu’elle connait bien Arthur. Comme elle, ce dernier s’est déjà réincarné sur Terre. Ils pourront également compter sur Merlin, ange à part entière, qui lui est rester sur Terre. Les retrouvailles où souffleront le chaud et le froid, satiné du danger de retrouver leur vieille ennemie la Morrigane.

Je l’avoue il faut adhérer au concept de retrouver de nouveau à notre époque Viviane, Arthur et Merlin. Oublié les chevaux et les codex, bonjour les ordinateurs, les portables et les voitures. Mais l’ancienne magie est toujours présente et les trois amis savent toujours d’en servir. Une fois qu’on adhère à cette réécriture, la nouvelle se lit toute seule comme une mini enquête sur la réapparition du chaudron qui ressuscite les morts et l’affrontement avec ceux qui tire les ficelles.

J’ai bloqué un peu au début, les deux premières pages mais ça m’a beaucoup plu de retrouver les personnages de la légende arthurienne, qui ont conservé leur passé en mémoire et qui ont même, pour Viviane connu d’autres réincarnations légendaires sur Terre.

L’auteur n’épargne pas ses personnages et la tournure du récit va prendre des accents plus dramatiques. Les liens entre les personnages, leur façon de voir les choses, de les appréhender,rendent les personnages attachants. L’auteur est resté, même si le décor est différent, dans la veine de la légende arthurienne avec le lien entre Merlin et Viviane, Arthur et son âme guerrière. On trouve parfaitement l’idée que l’on se fait d’eux et celle de ce qu’ils pourraient ressentir en débarquant en plein 21ème siècle.

L’auteur a décidé d’émailler son récit de confrontation entre les anciens us et coutumes et l’ancienne magie avec la technologie actuelle. Ce qui crée un décalage assez drôle. Et à la fois, il y a une sorte de nostalgie qui règne entre les lignes.

J’ai aimé le style de l’auteur, assez sobre mais efficace. Anne Rossi dispose d’un bagage sur les légendes et les contes solides et j’ai aimé retrouvé les références qu’elle utilise dans son texte.

La fin du récit est émouvante, c’est une jolie fin teintée d’espoir, symbole de renaissance. Un texte très sympathique pour découvrir l’auteur.

Merci encore à la collection e-court pour ce partenariat très enrichissant et rempli de découverte.

Publicités

2 réflexions sur “Le chaudron des âmes d’Anne Rossi

  1. Je pense ne pas y résister… 😉

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s