Le magasin des suicides de Jean Teulé

Pocket, 157 pages, 5,20€

4ème de couverture

Vous avez raté votre vie ?
Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

Résumé du début

A une époque pas très éloignée de la nôtre mais après des guerres, des catastrophes naturelles, …, Mishima et Lucrèce Tuvache tiennent un magasin plus qu’utile à leurs concitoyens, on y trouve de tout, à tous les prix, pour tous les goûts, une diversité qui fait leur bonheur, ils vendent : des articles de suicides ! Des poisons, des lames rouillées, des cordes, des pistolets –avec une seule balle forcément-, des kits pour se donner la mort. Ils ont deux enfants à l’image de leur clientèle, dépressifs, inutiles et ennuyeux : Vincent et Marilyn. Mais bientôt Alan, un petit troisième, pas vraiment désiré, débarque dans cet univers. Un bébé qui sourit. Comment est-ce possible ? Il est si différent de ses frères et sœurs. Et en grandissant, les choses ne vont pas s’arranger pour Lucrèce et Mishima, Alan c’est comme une fleur alors que les fleurs n’existent plus, c’est la joie de vivre faite homme ! Mais la « vie » ce n’est pas vraiment le credo des Tuvache !

Mon avis

Un livre énorme alors qu’il ne fait que 157 pages !

C’est d’ailleurs pourquoi je n’en dirai pas trop sur l’histoire pour vous laisser la découverte.

Ce livre est bourré d’humour, d’humour noir. J’ai beaucoup souri, j’ai même parfois ri de bon cœur. La liste des façons de se donner la mort est excellente ! (ça fait bizarre d’écrire ça ! Une prouesse pour l’auteur sans doute !!!) Oui, parce que le thème somme toute assez morbide choisi est poussé à l’extrême, c’est détaillé (et oui, même si l’œuvre ne fait que 157 pages !), et on a du coup un énorme contraste entre l’univers sombre et les personnes désespérés et Alan, petit garçon en décalage total avec tout ça. On s’attache beaucoup à lui, un gamin, qui chante, qui dessine en couleur, qui rit et qui a un cheveu sur la langue.

Dans la famille Tuvache, on a des prénoms de suicidés célèbres, la marque du magasin jusque dans le prénom ! Je vous laisse retrouver qui est qui 😀

Les parents d’Alan, Mishima et Lucrèce voient plutôt la vie du bon côté, ils ont la chance d’être utiles à leur clientèle qui souhaite en finir avec cette existence, triste, froide et sombre. Il n’y a plus d’espoir pour eux alors « si vous avez raté votre vie, réussissez votre mort » garanti ou remboursé ! comme le dit si bien la devise du Magasin des Suicides. Mais quand même, c’est agaçant, un fils qui voit toujours le bon côté des choses quand votre boulot c’est aider les gens à mourir en quelque sorte.

On découvre aussi Vincent et Marylin, son frère et sa sœur, opposés total du point de vue caractère à leur petit frère, forcément. J’ai beaucoup aimé cette famille, j’ai pris plaisir à la découvrir.

Les thèmes abordés par Teulé, font réfléchir, la vie, la mort, l’espoir, le désespoir, etc. Et aussi une réflexion sur la société comme elle pourrait un jour le devenir si on ne prend pas garde à ce qu’on fait.  Mais ça n’est pas glauque du tout, c’est même le contraire ^^

J’ai de nouveau beaucoup aimé la plume de Jean Teulé, elle aussi tout en contraste, c’est léger et aérien alors que les propos sont souvent graves, c’est détaillé et bourré d’anecdotes subtiles, de jeux de mots, de clins d’œil, …

Des situations burlesques ou cocasses, de l’humour (noir), et de la réflexion c’est ce qu’apporte Le Magasin des suicides de Jean Teulé. Un livre marquant.

Je reviens dans la semaine avec un billet sur le film de Patrice Leconte !

*************************

Advertisements

5 réflexions sur “Le magasin des suicides de Jean Teulé

  1. lireparelora dit :

    Je l’ai lu il y a de longs mois mais je me souviens avoir beaucoup aimé les premières pages et que le coup de coeur était retombé au fur et à mesure des pages… La fin de ma lecture avait été un vrai supplice.

  2. Cassiopée dit :

    J’en suis en plein milieu et j’adore ! Je ris beaucoup ! J’ai hâte de le terminer voir comment il va terminer cette histoire ^^

  3. Natiora dit :

    J’ai beaucoup aimé ce roman, même si je me souviens mieux du début, qui m’a enchantée, que de la fin, qui m’a déçue. J’adore l’humour noir, et j’en ai eu pour mon compte ^^

    • Il a voulu une fin marquante et qui amène à se poser pleins de questions sur la vie, l’espoir, etc.
      Je ne l’ai pas particulièrement aimé, j’avais senti le tournant que ça prenait, mais c’est court, lu en très peu de temps, comme une fable en fait… Alors ça reste un ensemble pour moi.

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s