Les herbes de la lune d’Anne Laure

les-herbes-de-la-lune-t1

Éditions du Chat Noir, 231 pages, 14,90€

4ème de couverture

« Elle est différente, c’est certain. Pas seulement différente des autres filles. Elle est Autre. » Aussi sûrement que ses cauchemars récurrents ne sont pas le fruit de son imagination, l’univers que s’apprête à découvrir Abigail va lui ouvrir les portes de son passé, mais aussi de son avenir.
Les brumes mystérieuses de la lande, la force destructrice de la mer, la célébration du solstice d’hiver et la fête celtique de l’Alban Arthan : autant de secrets que la jeune étudiante ne pouvait soupçonner.

À présent, Abigail devra puiser dans la puissance du cycle lunaire pour affronter son destin qui s’est rapidement mis en marche. Bien trop rapidement…

Résumé

Début décembre. Abigail se réveille suite à un cauchemar qui lui a semblé si réel. Dans ce mauvais rêve, elle se trouve dans les Landes poursuivie par un homme. Pour lui échapper, elle se réfugie dans une grotte mais il la rejoint et elle doit s’enfoncer toujours plus profondément jusqu’à une chute sans fin. Réveillée très tôt, Abigail décide de sortir prendre l’air et de rejoindre Morgan son meilleur ami pour le petit déjeuner. Dans le vieux troquet, elle cherche à savoir si le lieu déserté de son cauchemar existe et en effet, il semble s’agir de la Lande des brumes, un endroit réputé maudit. Ceci ne sera que la première des révélations qui vont changer la vie de la jeune femme…

Mon avis

Un énorme coup de coeur ❤

C’est simple, j’ai tout aimé dans ce roman, même ce qui m’agace d’ordinaire !!! Il rassemble tout ce que j’aime comme thématiques et l’histoire d’Abigail et ce qu’elle est m’ont énormément plu.

Le lecteur découvre une jeune femme encore étudiante, orpheline qui vit chez sa grand-mère. Abigail fait un étrange cauchemar dans lequel elle veut échapper à un homme duquel émane une étrange puissance, mélange d’attraction et de peur. Elle est donc souvent réveillée en pleine nuit et ses insomnies la fatiguent de plus en plus. Ce cauchemar récurrent et le manque de sommeil jouent sur son moral et sa motivation pour ses études d’histoire. Heureusement, la grand-mère d’Abigail est là pour elle, ainsi que son meilleur ami Morgan. Et puis, il y a Timothée, un garçon dont elle est pathétiquement amoureuse, comme une collégienne, en l’observant de loin, en rougissant quand il lui adresse la parole.

Pour l’aider à retrouver le sommeil, Abigail a essayé il y a quelques temps des infusions de sommeil et tombe sur un livre qu’André, un ami libraire de sa grand-mère, lui a offert, qui provient de l’Herboristerie Lune, en centre ville de Madden. Elle ressent au fond d’elle qu’elle doit se rendre dans ce lieu, sans réussir à se l’expliquer, cela lui parait important. Là bas, elle fait la rencontre de Ler le propriétaire, et ressent de drôles de chose, notamment quand elle croise un jeune homme brun, mystérieux et sombre. Puis presque au même moment dans sa vie, Timothée lui propose de travailler ensemble, alors qu’il bosse ses TD depuis le début de l’année avec Merewenn, grande et belle jeune fille qui a elle aussi des vues sur Tim. Abigail se rend compte que son attirance pour Timothée est peut-être réciproque, elle accepte donc de travailler avec lui sur un exposé de médecine médiévale.

Ils vont avoir l’occasion de passer du temps ensemble et de se rapprocher. De plus, pour leur exposé, ils vont s’inscrire à des ateliers à l’herboristerie Lune. Abigail se révèle très attirée par l’art des plantes et de leurs pouvoirs. A l’herboristerie, Abigail tombe sur le garçon qui ne l’a pas laissée indifférente lors de sa première venue, il s’agit de Maelann le neveu de Ler. Il lui propose de venir célébrer l’Alban Arthan, le 21 décembre, le solstice d’hiver. Troublée, elle ne sait pas quoi faire et puis elle ne connait pas bien ces célébrations anciennes. Elle décide cependant de s’y rendre avec Timothée avec qui elle ne pourra pas passé Noël. Mais il va se passer d’étranges choses lors de la célébration du solstice qui vont bouleverser la vie d’Abigail.

On est donc amené à suivre Abigail et en parallèle, le lecture découvre quelques impressions de Timothée. J’ai commencé le roman en ne sachant pas grand chose de l’histoire et je me suis lassée complètement portée. J’ai beaucoup aimé la tournure que prennnent les événements. Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai adoré !

De plus, on a vraiment l’impression d’y être, la lande sauvage, le bord de mer, les villages aux rues pittoresques, des personnalités bourrues et attachantes. Une multitude de décors, de caractères et d’habitudes qui donne une atmosphère particulière, mystique et mystérieuse au roman, qui lui donne du caractère. Et Abigail est entourée de personnages atypiques et charismatiques.  Sa grand mère d’abord, parfois ouverte, parfois vieux jeu mais adorable. Leur maison est un petit nid confortable, avec du thé, des plaids en tweed et de l’amour. Cette vielle femme a un caractère bien trempé, pilier de la vie d’Abigail, elle a aussi ses secrets. Il y a aussi André l’ami libraire de la grand mère, il est ouvert, patient et offre son aide aux deux femmes, il est le confident, la figure paternelle. Abigail a deux meilleurs amis, Morgan qui fut sa première peine de cœur, le beau jeune homme étant de l’autre bord et Gwen sa meilleure amie qui malheureusement n’est plus aussi présente depuis qu’elle est partie vivre avec son compagnon. Et puis, il y a Ler, l’herboriste, récemment rencontré qui permettra à Abigail de se connaitre.

Notre héroïne va se découvrir à l’occasion du solstice d’hiver, nous allons découvrir pourquoi elle est Autre. Elle va apprendre aussi des choses sur ses parents disparus quand elle était jeune. Au fil de l’histoire, le passé remonte à la surface. Le passé de la jeune femme mais pas seulement. Le monde d’Abigail s’ouvre à elle mais elle n’a pas le révélateur qu’elle devrait avoir à ses côtés qui lui permettrait de comprendre les choses qui se passent. Le temps des choix est arrivé. La belle relation entre Abi et Timothée, trop intense et trop rapide sera mise à l’épreuve. Mais pas seulement, elle va devoir affronter bien pire que des doutes sur une histoire d’amour. On vibre avec Abigail. On ressent sa détresse, ses doutes, sa frustration et son impatience. On ouvre les yeux avec elle sur ce qu’elle est. On se demande ce qu’il va lui arriver, comment elle va réagir, ce qu’elle va choisir et comment les choses vont tourner pour elle et ceux qui l’entourent.

J’ai, d’habitude, bien du mal avec les couples, la romance ou les effets type triangle amoureux, la jalousie, les doutes, l’incohérence de certaines réactions, mais ici, j’étais tellement prise que je n’en suis aperçu qu’une fois fini ^^
L’écriture d’Anne Laure est simple mais ce n’est pas un défaut, la beauté des choses, la force des éléments, la puissance des événements sont extrêmement bien décrites et elles n’ont pas besoin de lyrisme ou de longues phrases compliquées. Le style s’est se faire apaisant et terrifiant quand il le faut. Atmosphère et ambiance sont justes comme il le faut. J’ai adoré la structure du récit aussi découpé en jour, avec le cycle de la lune.

Dans le roman, Anne Laure nous transmet sa passion pour les plantes, la magie, la puissance de la Lune, des éléments, de la Nature, leurs beautés et leur importance, … De petits détails qui m’ont fait accrocher au récit, j’ai redécouvert des choses, j’en ai appris d’autres. J’ai adoré me promener dans les forêts, assister aux célébrations, vivre au rythme de la Lune. J’ai été complément immergée dans l’histoire. Je devais me forcer à me « défaire » du récit, c’est comme si j’étais à côté d’Abigail. Le seul défaut du roman c’est d’être trop court ! Une fois fini, je me suis dit plusieurs fois, que j’allais le reprendre et continuer mais non, j’étais bien à la dernière page. J’avais vraiment envie de poursuivre l’aventure et découvrir le destin de cette jeune fille. C’est sur, je me jetterai sur la suite à sa sortie. Je l’attends avec impatience.

Voilà, j’ai la méchante impression de pas réussir à transmettre ce que j’ai ressenti lors de cette lecture. Peut-être que je ne le peux simplement pas. Les thèmes, ce qu’est Abigail, tout cela me parle. Vivement la suite ❤ Je vous recommande cette lecture, et encore plus si comme moi, en secret pour aimeriez un jour ouvrir une herboristerie ^^

Et je vous conseille si vous avez FB de passer sur la page du roman, l’auteure est adorable et poste régulièrement des photos magnifiques qui permettent de mettre le lecteur dans l’ambiance de son récit.

La couverture du 1er tome est magnifique et celle du second tout autant, regarder :

10173680_969916243036250_8362532469175075890_n

Publicités

5 réflexions sur “Les herbes de la lune d’Anne Laure

  1. […] Les herbes de la lune d’Anne Laure […]

  2. Justine dit :

    J’ai encore plus envie de le lire maintenant!!

  3. […] Les herbes de la lune d’Anne Laure […]

  4. […] Les herbes de la lune d’Anne Laure […]

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s