La balance brisée -T1 : Subliminale de Lise Syven

91Cs3ksH+wL._SL1500_

Castelmore, 480 pages, 10€90

4ème de couverture

Mystères et sortilèges ! À la maison, rien ne va plus depuis qu’Élie et son frère Karl ont perdu leurs parents. Karl nourrit une obsession absurde pour les canards en plastique et leur tante Magalie se met à fabriquer des badges à la chaîne.
Le jour où l’adolescente surprend des messes basses entre eux deux où il est question d’un Ordre mystérieux et de sortilèges, Élie se demande si elle n’est pas la seule personne saine d’esprit de sa famille…
Intriguée par tant de cachotteries, la voilà bien décidée à découvrir la vérité sur sa famille et ses secrets si bien gardés !

Résumé

Karl, au lycée et Élie, collégienne, viennent de perdre leurs parents dans un accident de voiture. C’est leur tante Magalie qui devient leur tutrice. Elle aménage donc temporairement chez ses neveux. La douleur est encore vive mais chacun essaie de continuer sa vie. Élie a la (mauvaise?) habitude d’épier les conversations des autres. C’est alors qu’elle entend des choses étranges dites entre son frère  sa tante Mag, une histoire d’Ordre et de sortilèges ? Élie commence à se poser de sérieuses questions sur la santé mentale de sa famille ! Mais de plus en plus de choses étranges vont se passer et Élie va devoir se rendre à l’évidence, soit elle est aussi cinglée que sa famille, soit il y a vraiment de la magie dans l’air…

Mon avis

Une très bonne lecture ! Je lis de plus en plus de « jeunesse », et si c’est de cette qualité, je dis oui, je continue !

Élie va avoir 14 ans et vit des instants difficiles. Elle vient de perdre quelques jours plus tôt ses parents. Son grand frère Karl est heureusement un soutien, tout comme sa tante Magalie, la jeune sœur de sa défunte maman. Au collège, Élie n’arrive plus vraiment à suivre, l’esprit dans le vague, des bas dus à son état d’esprit, ses notes et sa motivation dégringolent. Mais là encore, elle peut compter sur sa meilleure amie Fatou pour l’aider à ne pas sombrer. Un soir, Élie écoute une conversation entre son grand frère Karl et sa tante Mag. Ils semblent de plus en plus lui cacher des choses. Qu’est donc l’Ordre dont ils parlent ?  Cette histoire bizarre de badges qui seraient la seule chose que Magalie serait faire parce qu’elle est nulle dans le reste ? Plus tard, Karl semble fasciné par un canard en plastique, pourquoi ne cesse-t-il pas de lui en demander la couleur ? Elle les entend parler de sortilèges ! Ils essaient tous d’aller de l’avant mais ces mystères perturbent la jeune fille. Mais que se passe-t-il dans cette maison ?

Magalie décide donc deux choses : raconter la vérité à Élie sur sa famille et éviter à ses neveux de passer les fêtes de fin d’année chez eux. Elle achète donc un voyage de dernière minute direction le soleil et la plage. ça n’effacera en rien ce qui est arrivé et toute leur peine mais ça aura le mérite de leur changer un peu les idées et d’ambiance. A leur retour, c’est la stupéfaction ! La maison a été cambriolée pendant leur absence. Enfin, cambriolée, disons qu’il y a eu plus de vandalisme que d’objets disparus. Étrange. Et cette mare de sang retrouvée au bas d’une des portes ? Que cherchait donc les cambrioleurs ? Et si tout cela avait à voir avec la mort des parents de Karl et Élie ?

Au départ donc, j’ai eu un peu peur pour deux choses. 1/ parce que pour des adolescents qui perdent leurs parents, j’ai trouvé Élie assez détachée mais il n’en était rien. Il m’a suffit d’être complètement immergée dans la lecture pour comprendre la façon dont l’auteur a voulu aborder ce sujet difficile et d’approuver sa façon de faire. 2/ il y a des coquilles dans les dates des chapitres, c’est dommage, ça m’a perturbée au début (il faut dire que j’ai le chic pour repérer ce genre de détails que d’autres ne verraient même pas, mais je suis de nature à décortiquer que voulez-vous). Mais ensuite embarquée dans l’histoire d’Élie, je n’y ai plus prêté attention. Je ne pourrais même pas dire si ça se reproduit ou non !

Donc, cela très vite mis de côté, j’ai passé un excellent moment de lecture. Je ne me suis jamais ennuyée dans l’histoire. Les rebondissements et les découvertes d’Élie sur le monde qui est désormais le sien m’ont captivée. Ce n’est pas évident quand on crée un univers de magie, de mystères et de secrets de ne pas répéter des procédés qui ont déjà été réalisés et je trouve que Syven s’en tire vraiment très bien. La magie se fond dans le quotidien et les différentes natures de cette dernière ne sont pas toutes détaillées ce qui garde du mystère pour la suite mais le lecteur en sait assez pour s’imprégner dans cet univers qui est désormais celui de la jeune adolescente et l’apprécier.

Élie ouvre donc les yeux sur son nouvel univers et ce n’est pas forcément facile. Elle a d’abord une réaction logique, une sorte de rejet puis d’incompréhension et de trahison. Elle s’interroge sur ce qui sont ou étaient vraiment les gens autour d’elle. Puis, elle apprend certains choses qui vont la pousser à rechercher la vérité sur la tragédie qui touche sa famille. Elle va donc comprendre et accepter. Apprendre et finalement murir plus vite sans s’en rendre compte. Élie est attachante. Elle a de la répartie, de la gouaille et du bon sens. Bien sur, elle reste une collégienne avec ses tracas d’ado, les copines, les mecs,… Elle va devoir apprendre à concilier ses deux univers. Facilité peut-être par certaines révélations surprises ^^ Mais le danger rôde et elle sera amenée à prendre des risques.  Toutefois, ces derniers seront cohérents et pas si impossible pour une jeune fille de son âge. C’est bien dosé de la part de l’auteur. J’ai vraiment apprécié cet aspect.

C’est un jeunesse rapide à lire et entraînant. Une écriture fluide et simple. Un premier tome qui garde une part de mystère et qui arroche le lecteur. Je ne suis pas d’accord avec certains qui ont pu trouver le vocabulaire trop djeuns, c’est même parfois le contraire pour moi. Élie ne s’exprime pas toujours comme une fille de 13 ans. Le style est simple lui aussi mais c’est rythmé, ce qui permet au jeune lecteur de rester accroché à sa lecture. Puis, ça reste le récit d’une adolescente, ça correspond bien ^^
Je me suis attachée à Élie et à sa famille, dans son ensemble. J’ai beaucoup aimé ce qu’ils sont, ce qu’ils représentent. Tous les personnages secondaires sont importants pour comprendre Elie et sa famille. Ce n’est peut-être pas un récit hyper dense ou détaillé mais on a envie de suivre le destin de cette jeune fille. C’est souvent drôle, parfois émouvant et on retrouve des valeurs qui toucheront le public visé (et les autres) l’amitié, la famille, l’amour, la transmission de certaines valeurs.

J’ai acheté la novella : Tombeau et pâtés de sable (tome 1.5) pour nourrir ma liseuse et j’achetai le T2 aux Imaginales ^^

Publicités

7 réflexions sur “La balance brisée -T1 : Subliminale de Lise Syven

  1. A part Harry Poter, ça faisait un bail que j’avais abandonné la jeunesse. J’ai repris avec Gardien des cités perdues, qui est juste superbe. Et la Balance brisée fait partie de ceux qui me tente à fond!

  2. Ravie que tu aies aimé 🙂 et le tome 2 est à la hauteur hé hé !

  3. Il me fait très envie !

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s