Passeurs – T1 : Jeffrey Horlaw de Lucille H. James

51ihjhJyRgL._SX322_BO1,204,203,200_

Nats Editions, 374 pages, 17€

Merci à Nats Editions de m’avoir sollicitée et pour la découverte d’un de leur titre. C’est toujours un plaisir de découvrir une maison d’éditions, merci de votre confiance.

4ème de couverture

Outre des professeurs détestables et une cantine infecte, l’institut Walter Walbotte totalise près d’une dizaine d’élèves portés disparus. Depuis cinquante ans, des collégiens s’aventurent dans la forêt autour de l’école pour ne plus jamais en revenir. Aussi, lorsque le jeune Nathan disparaît à son tour, Jeffrey Horlaw redoute le pire. Lancé à sa poursuite avec son ami Ted, il découvre un puits secret, un manoir envahi de squelettes mutants et une organisation armée bien déterminée à intercepter les intrus. Jeff avait tort : le pire ne fait que commencer.

Mon avis

Un roman jeunesse très sympathique.

Le premier tome de Passeurs raconte l’histoire d’un jeune garçon de 14 ans élève à l’Institut Walbotte et qui va vivre une aventure extraordinaire. Jeffrey Horlaw fait parti un groupe d’amis qui la nuit tombée se retrouve à l’extérieur de l’Institut pour fumer quelques clopes et discuter des derniers ragots. Braver les interdits leur permet de tenir le coup dans ce lieu austère et légèrement déprimant. Jeff, Nathan, Ted et les autres commentent les rumeurs qu’on entend dans les couloirs. Comme celle qui raconte que presque qu’une dizaine d’élèves aurait disparu dans les bois et personne ne les aurait jamais revu.

Un matin, Jeff arrive en retard et se retrouve exclu du cours. Dans la bibliothèque de l’Institut, Jeff déniche un vieux carton avec des coupures de presse qui relatent la disparition des élèves de l’Institut. Elles racontent les enquêtes qui piétinent, des affaires certainement étouffées par le directeur de l’Institut. Par une des vitres du lieu, il aperçoit Nathan jouait au foot avec les gamins de son âge pendant que Ted drague une fille. Il aperçoit également le surveillant venir vers Ted et probablement lui demandé de garder à l’œil le groupe de Nathan pendant qu’il s’en va faire autre chose. Mais l’adolescent n’a d’yeux pour sa conquête du jour…

Pendant sa retenue, Jeffrey s’endort. Ted le réveille paniqué. Alors qu’il devait surveiller les garçons, il est retourné draguer la fille. Pendant ce temps, Nathan a disparu. Il s’est dirigé vers la forêt. C’est là-bas que les autres enfants ont déjà disparu. Jeff propose d’appeler la police alors que Ted veut partir à la recherche de Nathan dans les bois. Après une dispute, ils partent finalement à la recherche de Nathan dans la forêt. Au cœur de la forêt, ils tombent sur un puits. Ils y entendent un hurlement et Jeff décide de descendre dedans. Bizarrement, la matière se déforme et Jeff atterrit devant un tunnel. Ted le rejoint et ensemble, ils vont explorer les lieux à la recherche de Nathan. Cependant, des choses étranges vont survenir. Comme croiser une armée de squelettes hostiles et en cherchant à leur échapper, ils se heurteront à des militaires spécialistes des explosions. Où sont-ils tombés ?

J’ai bien aimé ce roman jeunesse remplit d’action et de rebondissements. A la lecture du résumé, on ne s’attend pas du tout à ce que va découvrir Jeffrey. Le début est un peu classique, j’avoue avoir eu du mal à visualiser certaines scènes. Il y a en effet, quelques bizarreries au début. Mais ces dernières finissent par s’expliquer. Et ensuite, tout s’enchaine très vite. L’aventure de Jeffrey ressemble à une longue course mais on ne s’ennuie nullement en le suivant. De l’autre « côté », il est récupéré par un groupe d’adolescents et il comprend vite que le monde dans lequel il est « tombé » est semblable en certains points au sien mais que sur bien des points, il est très différent !

Des portes relient le monde dans lequel il est passé à celui de l’Institut Walbotte. Et il existe des passeurs qui surveillent les portes, aident ceux qui passent mais le but n’est pas de les laisser rester, plutôt de les renvoyer chez eux dans les meilleurs conditions. Seulement, des circonstances particulières n’ont pas permis à Jeff de rentrer chez lui. Malgré son manque d’expérience, d’endurance, de condition physique et son âge, il réussit peu à peu à s’intégrer au groupe de passeurs qui l’a recueilli. Parmi eux, Jeffrey apprend à connaître Réo un guérisseur, Lyune une guerrière et Dinn qui aime faire des étincelles. Toutefois, il a vécu des choses traumatisantes et peine à trouver sa place. Jeffrey est un personnage sympathique même si j’avoue ne pas avoir réussi à m’attacher complètement à lui. Il m’a manqué quelque chose mais je ne serais pas vraiment dire quoi. Mais les personnages secondaires m’ont tellement plu que finalement, ça ne m’a pas tellement dérangé.

J’ai beaucoup aimé le monde de Réo, Lyune et les autres, un monde de magie : prophétie, carte explosive, potion de guérison, différents pouvoirs, comme manipuler la matière, arrêter le temps… Ce monde est composé de choses issues de notre monde et d’autres choses complètement différentes… Les habitants sont « gouvernés » par des oracles, au nombre de 5. Chacun à ses caractéristiques et ses « dons ». Une prophétie existe qui lie la destinée des oracles. Il est dit que les 5 oracles réunis peuvent ouvrir une porte vers un 3ème monde où ils trouveront le Dieu endormi. Mais des guerres ont dévasté le monde, deux oracles ont disparus et une partie du monde est depuis aux mains d’une étrange milice… On sent progressivement qu’il y a des choses étranges dans la politique de ce monde. Que certaines choses ne collent pas mais on ne sait pas quoi…. Certaines choses inexpliquées arrivent sans que l’on puisse trouver qui les a provoqué. Que se trame-t-il dans l’ombre ?

Il n’y a pas que des passeurs et 5 oracles, le monde comprend aussi des disciples (religion), des marchands (commerce), les alchimistes (scientifique), des guérisseurs (santé), etc. Et la milice… Qui traquent les voyageurs, les clandestins, et qui n’hésitent pas à tuer pour obtenir ce que ces dirigeants veulent. Ils ont déjà l’Est et chercher à conquérir le Sud. Que cherchent-ils ? Pourquoi ? Qui se cache derrière la milice ?

Dans ce premier tome, l’auteur pose son univers, commence à semer la trame de son histoire. Il est toutefois pas non plus trop introductif, il y a beaucoup d’action, c’est très rythmé. Le lecteur est vraiment pris dedans l’histoire, à vouloir savoir ce qu’il va se passer et il y a pas mal de rebondissements. Attention, il ne faut pas trop s’attacher aux personnages, en effet, l’auteur ne fait pas dans la dentelle avec eux et prend un malin plaisir à en faire disparaître. Et pour ce qui me connaissent, c’est un bon point ! Je ne m’attendais pas du tout à la fin et là encore c’est un très bon point ! J’ai trouvé le style de l’auteur hésitant au début, mais très rapidement, dès qu’on bascule avec Jeffrey dans l’imaginaire, que l’intrigue se met en place, le style est plus fluide, les pages se tournent toute seule (ou presque).

Passeurs est un jeunesse / Young adult avec ses qualités et ses petits défauts. J’ai relevé quelques incohérences qui ne gâchent cependant pas la lecture (comme une erreur de prénom) mais j’ai trouvé qu’il y avait parfois un peu trop de surenchère « magique ». Je suis à fond pour les formules magiques, les pouvoirs des oracles, les sorts, etc. parce qu’ils sont essentiels à l’histoire mais je me serais bien passé des licornes et des grenouilles qui parlent…  Le gros point fort du récit c’est l’action, j’en ai même oublié de descendre à ma station de métro, c’est pour dire. J’ai vraiment envie de connaître la suite, je continuais donc à suivre les passeurs… J’ai apprécié les illustrations intérieures aussi à chaque début de chapitre, ça donne un petit plus à l’imaginaire. Une série qui s’annonce passionnante et sympathique.

Publicités

Tendre veillée de Scarlett Bailey

Tendre veillée de Scarlett Bailey

Milady, collection Central Park, 408 pages, 7,60 €

Lu en ebook

4ème de couverture

Quel homme déballera-t-elle au pied du sapin ?
 
Lydia a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n’hésite-t-elle pas une seule seconde quand ses meilleures amies l’invitent à réveillonner en leur compagnie. Au programme, feux de cheminée et marrons chauds – le tout dans un décor digne d’une carte de vœux. Mais quand elle se retrouve bloquée par la neige en compagnie de son petit ami, de son ex et d’un irrésistible inconnu, son Noël idéal est sérieusement mis à mal. Pourtant, trois rois mages, c’est la tradition à cette époque de l’année…

Résumé

Lydia Grant est une jolie avocate anglaise. Romantique mais posée quand même, elle adore les vieilles romances cinématographiques et les Noël blanc. Sauf que Lydia n’a jamais eu le Noël de rêve qu’elle souhaite pourtant. Mais cette année, elle saute sur l’occasion de le passer dans une charmante demeure ancienne, à la campagne anglaise avec ses meilleures amies, il ne pourra qu’être merveilleux. Et en plus, il annonce de la neige, quand de mieux ? Elle saute sur l’occasion d’autant plus qu’elle a découvert une bague dans les affaires de son petit ami et qu’elle se pose désormais plein de question sur son avenir…

Mon avis

Une lecture détente qui convient bien à la période de Nowel ❤

Le 4 décembre, alors qu’elle n’a plus trop de temps et qu’elle cherche une paire de chaussette propre, Lydia se décide à piquer une paire à Stephen son petit ami depuis un peu plus d’un an. A sa grande surprise, elle découvre une bague magnifique de chez Tiffany. La bague parfaite car en grande romantique, Lydia aime les vieux films à l’eau de rose comme Diamants sur canapé. Mais Lydia n’est pas certaine de vouloir se marier. Or ce n’est pas dans la nature et le caractère de Lydia de ne pas savoir ce qu’elle veut. Cette brillante avocate est sure d’elle, dynamique et compétente. Que lui arrive-t-il ?

Le 21 décembre, elle fait route avec son petit ami vers leur lieu de vacances Heron’s Pike, demeure victorienne près d’un lac. Rares les occasions pour eux de se retrouver à deux, eux qui ne prennent quasiment jamais de congés. Mais alors que Stephen avait envisagé une escapade romantique en tête à tête, Lydia a sauté sur la proposition de son amie Katy qui vient, avec son mari Jim, d’acheter une vieille demeure dans la campagne anglaise dans le but d’y ouvrir un hôtel. Stephen en tient un peu rigueur à Lydia mais la jeune femme le convainc, elle va avoir un Noël comme dans ses rêves. Parce que Lydia n’a jamais eu de chance à Noël, entre ses parents qui se détestaient et ensuite les Noël chez l’un et pas chez l’autre source d’engueulade… Elle n’a pas été gâtée. Mais là, il y aura de la neige, de belles tablées, des décors de Noël, une dinde, des rires…

Un Noël de rêve avec ses 3 meilleures amies qu’elle n’a pas vu depuis un bail. Katy qui s’occupe donc de retaper un peu la demeure avant l’ouverture, elle a deux enfants et un mari assez cool la vie Joanna, belle, présentatrice star du télé achat, ancienne coloc’ de Lydia, toujours sur le point de se marier mais qui n’a jamais fait le grand saut. Et Alex, sportive, aventurière et engagée dans une association combattant le cancer. Enceinte de 8 mois et qui commence à avoir des doutes sur sa capacité à devenir mère. Elle est accompagnée de David, son époux.

Joanna a annoncé qu’en plus elle serait accompagnée. Mystérieuse, elle a clairement raconté à Katy que celui là c’était le bon, elle est prête à l’épouser. Il s’agit de Jackson, un bel américain. Qui s’avère être l’ex petit ami de Lydia ! L’horreur ! Surtout qu’elle a tellement peu parler de lui, qu’elle ne sait pas comment l’apprendre aux autres… En plus, ce Jack lui a tourné la tête et briser le coeur, les retrouvailles ne s’annoncent pas sous de bons hospices.

Alors que le four, pièce essentielle dans les fêtes de Noël, car sans lui pas de repas, lâche, les hommes affrontent la neige pour aller chercher de l’aide au village. L’entrepreneur du coin accepte de les aider. Il ne sait pas où il débarque… L’atmosphère est aussi joyeuse qu’explosive. Bien venu chez les cinglés.

J’ai beaucoup aimé cette romance, fraiche et douce. Lue au moment de Noël, elle est parfaite. L’ambiance, les détails du lieu de vacances, cheminée, odeur du sapin, les décos de Noël, boules et rubans, l’effervescence des jours avant Noël, c’est génial ! L’auteur nous offre rebondissements, catastrophes, coup d’éclat, yeux qui pétillent, voix et regard embués par l’alcool, des confidences, des trahisons, des coups de gueule, de l’amour. C’est un peu convenu, on se doute bien de ce qu’il va se passer mais c’est vraiment l’atmosphère qui fait tout le charme du livre. Et puis, il se lit vite, c’est sympathique, pas culcul, un peu mièvre parfois mais juste ce qu’il faut. J’ai passé un bon moment de lecture. Le style est simple et frais mais pas non plus fade. On a plein de détails qui nous aident à nous immerger dans le lieu, dans le décor, avec les personnages.

L’héroïne, Lydia a plutôt la tête sur les épaules, elle réfléchit avant d’agir mais pas forcément avant de parler, elle et ses amies sont drôles. Lydia est romantique, avec plein d’envies et d’idéaux mais elle grandit, murit et comprend que la vie n’est pas un conte de prince et princesse et donc évite de foncer tête baissée. Quoique…

J’ai beaucoup aimé les liens entre les personnages, surtout entre les copines. Leur amitié m’a paru crédible et je me suis parfois retrouvée, toute proportion gardée, chez l’une ou chez l’autre. Et puis, ce sont des femmes, avec des responsabilités, pas niaise, un peu naïve (mais on est toute de temps en temps un peu naïve),  ce qui m’a empêché d’avoir envie d’en prendre une pour frapper l’autre, si je puis dire. Mais très différente, la mère de famille, la working girl, la bimbo star et la sportive (non, ce n’est pas le retour des Spice Girls), 4 femmes avec du caractère, ça ne peut faire que des étincelles, que cela soit positif ou négatif !

D’habitude, ce n’est pas mon genre de lecture, du moins, j’ai du mal avec la romance, mais là, j’ai passé un très bon moment avec Lydia, mon petit coeur a aimé la voir douter, choisir, décider, abandonner, rebondir, etc. L’ambiance Noël, que j’adore, m’a beaucoup aidé à apprécier cette histoire. Une lecture doudou que je pourrais bien relire dans quelques années.