Quintessence Hiémale – Contes d’hiver de Mathieu Guibé & Cécile Guillot

98 pages, 5€, auto-édition

4ème de couverture

L’hiver venu, la vie ralentit sous un voile glacial. Les cœurs se cachent du froid et s’emmitouflent dans un manteau de neige. Mais les hommes ne sont pas les seuls à endurer la rude saison. La Nature elle-même se métamorphose et dévoile un tout autre visage. Ce recueil vous offre quatre contes pour décrire l’hiver des Éléments.

Naître de la Glace…
Chevaucher le Vent…
Puiser l’essence de la Terre…
Embraser la Flamme intérieure…

Quatre contes pour comprendre comment réchauffer nos âmes, même en hiver.

Mon avis

Un petit recueil qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque pour lire les contes d’hiver à ses enfants ou futurs enfants. Petit par le format et le nombre de pages mais pas par sa qualité.

On trouve dans ce recueil, 4 nouvelles fort bien écrites sur le thème de l’hiver et chacune reprenant un des 4 éléments : eau, air, feu, terre.

La première nouvelle est signée Mathieu Guibé, la seconde Cécile Guillot et les deux autres sont écrites à 4 mains. Leurs univers s’accordent à merveille. On plonge dans des mondes glacés et enchanteurs, où règne l’hiver, sa poésie, sa mélancolie, sa beauté et sa grandeur.

La première nouvelle est ma préférée, La Princesse des neiges, poétique et sensible, dans la lignée des contes type La Reine des Glaces, on est transporté dans ce monde glacé auprès de ce couple royal qui n’arrive pas avoir d’enfant. Un sacrifice énorme sera réalisé pour que s’accomplisse un miracle : La Princesse des Glaces. Puis la passion et l’amour auront des conséquences sur la destinée de chacun. Quelle fin magnifique.

Les trois autres contes m’ont un tout petit peu moins marqués mais sont tout aussi superbement contés.

La deuxième, A bare tree in love with the winter,  nous parle de deux nymphes, un peu fâchée parce que l’une n’accepte pas le compagnon humain dur et froid de l’autre. La fin est très touchante. Le monde poétique créé par Cécile Guillot est magnifique, sur un peu plus adulte que les autres contes.

La troisième, La dernière flamme, nous entraine dans l’existence du dernier des dragons, une histoire amitié et d’amour très belle et délicate. Un début qui m’a fait pensé à La Petite fille aux allumettes mais la comparaison s’arrête à ce début.

La dernière, Là où s’envolent les rêves, nous emmène à la cour d’un roi qui s’est promis de voler un jour, qui oubliera un temps son rêve, qui le rattrapera. Ce roi est prêt à tous les sacrifices pour réaliser son rêve, jusqu’à promettre la main de sa fille unique à celui qui inventera un moyen pour le roi de s’envoler, sans la consulter, quitte à la rendre malheureuse. Un joli conte sur les rêves, sur l’amour d’une fille pour son père, sur l’espoir,…

Je n’en dis volontairement pas plus sur les histoires de nouvelles pour laisser le plaisir de la découverte.

Ce recueil de contes est vraiment très bien fait, j’ai beaucoup aimé le style de Mathieu Guibé et de Cécile Guillot, délicat, simple, avec un univers poétique, magique et travaillé, arrivant à nous transporter grâce à des textes courts, ce qui n’est pas facile. J’ai eu plaisir à découvrir ces deux auteurs et je retenterai l’expérience avec d’autres de leurs textes.

*****************************************

Premier concours !!!!

Bonsoir à tous !

Voici l’heure de mon premier concours sur le blog !!!!

Il n’a que 2 mois, mais je voulais vous remercier de me suivre ici ou via la page FB du blog 🙂

54 personnes me suivent là bas, le blog a 2 330 vues (toutes confondues) et presque 300 commentaires !!! 2 très beaux premiers mois vraiment.

Ce premier concours est un tout petit concours, j’en ferais un plus important plus tard (peut être aux 100 ou 150 fans FB ou aux 6 mois du blog).

Voici donc le lot que je vous propose :

3 MP de chez Black Moon

Quintessence Hiémale (Contes d’Hiver) de Mathieu Guibé & Cécile Guillot

Un stylo Jack

Quintessence Hiémale est un petit recueil de 4 nouvelles sur l’hiver. Le livre est un format poche, moins de 100 pages mais qui véhicule poésie et charme sur un thème original. Et la couverture est sublime.

Le stylo Jack est un clin d’oeil à mon réalisateur préféré Tim Burton.

J’espère que ce petit lot vous plait 🙂

Comment participer ?

Il suffit de m’envoyer un mail à l’adresse suivante : concours.lesdecouvertesdedawn@gmail.com en me donnant vos coordonnées et de commenter ce billet (pour bien m’indiquer la participation, comme ça, si je n’ai rien reçu, je pourrais vous relancer).

N’étant pas une machine, je vous demande un mail poli qui ne contiendra pas uniquement vos coordonnées, un petit mot gentil, et éventuellement votre dernier coup de cœur littéraire et/ou cinématographique, est vivement recommandé pour ne pas être immédiatement exclu !

Vous avez une semaine pour participer, fin dimanche 27 mai minuit.

Une chance supplémentaire pour ceux qui aime ma page FB de blog. N’oubliez pas de me donner le nom sous lequel vous me suivez là-bas pour que je m’y retrouve 🙂

Le concours est aussi ouvert à la Belgique et à la Suisse.

Il n’y aura qu’un seul gagnant. (Sorry)

J’espère vous voir nombreux à participer 🙂