Jane Eyre de Cary Fukunaga

Une adaptation du roman de Charlotte Brontë

Mia Wasikowska , Michael Fassbender, Jamie Bell, Judi Dench…

Jane (Mia Wasikowska) s’enfuit de la demeure où elle travaille, elle parcourt la lande et prise dans une tempête autant émotionnelle que climatique, elle se retrouve perdue et atterrie mal en point devant la porte d’une maison. Elle est recueillit par St John Rivers (Jamie Bell) et ses deux soeurs.  De temps à autre, Jane se remémore des parties de son passé, de son enfance auprès d’une tante et d’un cousin qui la détestent jusqu’à sa fuite de Thornfield la demeure d’Edward Rochester (Michael Fassbender) chez qui elle est gouvernante d’Adèle,…

Thornfield: Haddon Hall

C’était une très belle adaptation, bon ok, je n’ai pas lu le roman, alors de là à dire que c’est fidèle ou pas, c’est vrai je ne sais pas, mais je connais l’histoire dont on m’a parlé et pour avoir lu l’affaire Jane Eyre de Jasper Fforde (la trame du roman sert de base à l’intrigue) et franchement c’était conforme à l’idée que je m’en faisais.

En plus, la réalisation est efficace, on a du suspense, des flashbacks bien intégrés, des décors et des costumes d’époque sont sublimes, et de très belles images. La réalisation a bien su montrer un aspect mystérieux, sombre et lugubre de la demeure de Rochester. Un travail a été fait pour accentuer les noirs, les gris, atténuer les couleurs afin de donner une atmosphère plus inquiétante, plus dure, plus sinistre à certains lieux. C’était très réussi. Les ambiances sont vraiment dans la tonalité qu’il fallait à l’histoire.

On est vraiment pris dans l’histoire, il y a de très beaux passages mis en exergue par une interprétation excellente des acteurs, qu’il s’agisse des adultes comme  Mia Wasikowska et Michael Fassbender, ou des enfants comme la jeune actrice qui joue Jane. Jane n’est pas d’une beauté époustouflante mais on sent qu’elle a du caractère, qu’elle a des bagages mais qu’elle ne veut pas qu’on la prenne en pitié ou qu’on la méprise. Jane n’a pas eu une enfance facile, sa tante est un teigne, comme son cousin et elle n’a pas vraiment eu le choix de sa vie, entourée comme elle l’était de mépris et haine. Et même adulte, elle subira encore les actions de sa tante. Mia Wasikowska a énormément de charme et m’a convaincue dans ce rôle.

Michael Fassbender que l’on voit partout en ce moment fait un très bon Rochester, à voir quand même quand je lirai le roman, s’il lui correspond vraiment. Il est hautain et en même temps on sent qu’il n’est pas tel qu’il le parait, il a des failles, des secrets, qui est-t-il vraiment ?

En tout cas, beaux de choses se passent dans le regard et les expressions du visage, il y a souvent peu de dialogue entre Edward et Jane et j’ai trouvé que les acteurs s’en étaient très bien sortis, faire passer les émotions et les idées de cette manière est loin d’être très évident. Leur duo fonctionne très bien.

C’est vrai que quand on connait l’histoire, on a pas les mêmes effets de surprise que si on voit l’adaptation sans savoir, mais ils sont bien présents et bien mis en scène. J’ai quand même trouvé que ça allait un peu vite sur la fin.

Je m’attendais aussi à un peu plus de passion, d’émotions dans le sens où comme on est pas complètement dans la tête de Jane ou de Rochester, on ne sait pas vraiment leur sentiment (le fait qu’il n’y est pas de correspondance, ou de longues rencontres par exemple), même si c’est très bien joué, ça donne une petite impression que ça va vite entre certains événements. Et comme c’est beaucoup dans les regards / gestes que ça se passe, veut mieux rester bien concentrer pendant le visionnage de ce film.

J’ai beaucoup aimé retrouver Judi Dench et Jamie Bell, même si leur rôles ne sont que secondaires, ils les jouent avec une maitrise et un talent que l’on peut saluer.

J’ai apprécié qu’il s’agisse bien plus qu’une histoire d’amour, on retrouve le désir d’une égalité homme-femme, de l’émancipation de la femme, de sa condition dans la société de cette époque.  Elle a su C’est vraiment une histoire complexe et je lirai le livre avec plaisir (il m’attend sagement dans ma PAL).

J’ai beaucoup aimé, je pense que si je tombe sur une autre adaptation je la regarderai pour comparer 🙂

Piégée de Steven Soderbergh

avec Gina Carano, Michael Fassbender, Ewan McGregor, Antonio Banderas, …

Agent d’élite, Mallory Kane est spécialiste des missions dans les endroits les plus risqués de la planète. Après avoir réussi à libérer un journaliste chinois retenu en otage à Barcelone, elle découvre qu’il a été assassiné – et que tous les indices l’accusent. Elle est désormais la cible de tueurs qui semblent en savoir beaucoup trop sur elle… Mallory a été trahie. Mais par qui ? Et pourquoi ?

Mallory Kane (Gina Carano) est un agent d’élite, elle a rendez-vous avec quelqu’un mais ça n’est pas la personne attendue qui la rejoint. Après une bagarre déclenchée par Aaron (Channing Tatum) , un autre agent, Mallory s’enfuit au volant de la voiture de Scott (Michael Angarano), qui monte avec elle. Elle lui raconte alors les 10 dernières journées passées. Avec une équipe d’agent, elle a libéré un journaliste chinois détenu à Barcelone. Cette libération est une décision commune des gouvernements américains (Michael Douglas) et espagnols (Antonio Banderas). Une fois rentrée, Mallory est renvoyée à Dublin par son patron et ex-boyfriend Kenneth (Ewan McGregor) pour une nouvelle mission avec Paul (Michael Fassbender), un agent free-lance, elle se fait passer pour sa femme. Ils doivent rencontrer Studer (Mathieu Kassovitz). Mais rien ne se passe comme prévu pour Mallory…

Cela n’est pas facile de faire un résumé du film, il est complexe à raconter, il y a pas mal de personnages et pas mal de liens qui ne se découvrent qu’au fil du film. L’histoire est complexe mais on la comprend le long du film. C’est rapide, intéressant, il y a de l’action mais l’histoire n’est pas franchement originale. L’intérêt est de découvrir pourquoi Mallory a été piégée. Seulement, on voit un peu venir les choses et c’est parfois très confus ou peu explicite.

Il y a un sacré casting ! Les rôles sont bien distribués et chacun joue bien son jeu, malheureusement, on a pas trop le temps de s’attacher ou de tout comprendre des personnages, parce qu’ils sont nombreux. Je n’ai pas beaucoup aimé la réalisation de Steven Soderbergh. Des plans sont magnifiques mais d’autres à contre-jour ne permettent pas de garder l’ambiance voulue. Certains effets de style ne m’ont pas trop plu, ça alourdit les scènes, parfois, je me suis dit que ça manquait de rythme ou de musique, ou que certaines scènes étaient un peu trop longues.

Le rôle principal est tenu par Gina Carano, que je n’avais jamais vu, je pense. Elle est assez juste dans son rôle, quelque chose m’a gêné que je n’arrive pas à m’expliquer (la moue peut être ? Oui réflexion purement féminine!) mais je l’ai quand même trouvé bien.

J’étais contente de retrouver Antonio Banderas ou Michael Douglas, surtout ce dernier, même si son rôle n’est pas très développé et qu’on le voit peu, je trouve que ça crédibilise le film (oui je sais c’est bête mais bon).

Par contre, je n’ai pas trop compris le rôle et la trame liée à Studer, joué par Mathieu Kassowitz, il y a des lacunes dans la narration, c’est pas assez précis. Même si on comprend certaines choses, je ne fais que me demander : mais pourquoi ?

Je n’ai pas trop aimé la fin, ça va trop vite, il y a trop de non-dits et on reste du coup sur sa faim. C’est voulu, je pense, pas pour faire une ouverture, une potentielle suite, mais plus pour un effet de style. Mais ça n’est pas mon truc.
En plus, il fait 1h33 donc il y avait encore moyen d’approfondir la fin, je trouve.

Je sors mitigée de ce film. Le casting et l’action ne font pas tout. Je n’en dis pas plus sur l’histoire pour ne pas spoiler, c’est pas la plus originale mais c’est pas mal quand même. A voir donc mais peut être pas au cinéma.

Prometheus de Ridley Scott

avec Michael Fassbender, Charlize Theron, Noomi Rapace, … Un gros casting en vue !

Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

En 2093 par là (ou 2095, j’sais déjà plus!), deux explorateurs Elizabeth Shaw et Charly Holloway découvre une sorte de message délivré par ce qui serait les créateurs de l’humanité. Ils souhaitent les trouver et les rencontrer. Leur découverte va passionner M. Weyland, un étrange mécène grâce à qui une expédition spatiale pourra voir le jour deux ou trois années plus tard. Une équipe de scientifiques (géologue, biologiste, généticien, etc.) est formée, et accompagnée d’Elizabeth, Charly , l’équipe des pilotes et l’énigmatique Meredith Vickers, font le voyage à bord du Prometheus. En stase, ils sont sous la surveillance de David, un androïde qui apprend de nombreux dialectes et langues anciennes…

Alors mon avis est mitigé. Je ne suis pas une grande fan d’Alien et de Ridley Scott, je ne suis pas sure d’avoir vu tous les Aliens, et si j’en ai vu un, je l’ai vu en plusieurs fois. J’ai toujours eu peur d’avoir peur ! Là, je dirai que je n’ai pas eu peur mais quand même quelques scènes font bien leurs petits effets !

La réalisation et les effets spéciaux sont très réussis, c’est là qu’on peut parler du retour de Ridley Scott à la SF mais par contre, je suis personnellement déçue par l’intrigue du film. Il y a des scènes fortes et intéressantes (comme au début) mais on n’a pas d’explication et on reste sur sa faim. D’autres scènes sont là sans qu’on sache vraiment pourquoi. Certains personnages sont intrigants et ambigus mais pas assez développés. Et pour un film où il y a pleins de scientifiques, il y a vachement d’incohérences, de trucs qui clochent, d’actions improbables. Du grand spectacle oui mais mince, y a pas des gens dans le métier du cinéma qui sont conseillers techniques ? Parce que parfois, il faudrait quand même. ça éviterait des choses abracadabrantes.

« Le film qui au début était voué à être un prequel d’Alien le 8ème passager, s’oriente finalement vers une histoire indépendante. » Oui mais on retrouve quand même une ou deux références à Alien. Du coup, je trouve que le film en devient un peu bancal. Soit il aurait du s’agir d’un prequel soit d’une histoire complètement indépendante. Pas un mixe des 2. J’ai eu l’impression (je peux me tromper je ne suis pas une spécialiste du genre, hein), que les flous étaient voulus pour laisser la possibilité d’une suite…

J’ai beaucoup aimé Michael Fassbender, il arrive bien à jouer les androïdes et son côté ambigu est réussi. Mais le perso, c’est quoi son problème ? Il fait des trucs qu’on ne comprend pas, et on a une presque réponse apportée par un autre personnage qui ne lui a jamais adressé la parole… ça manque grandement de cohérence. Après, j’ai pas vraiment été fasciné par les autres rôles ou incarnations, pas assez abouti pour moi.

Je suis donc mitigée parce que c’est loin d’être mauvais, les acteurs sont bons, les images magnifiques, ça claque mais  il y a une presque histoire, je n’ai pas eu l’impression que c’était abouti, pas de réelles surprises, pas eu peur non plus.

Ce billet n’est pas de plus complet parce que je ne veux pas tout dévoiler pour ceux qui iront le voir. Mais si vous n’avez pas l’intention d’y aller et que vous voulez savoir les points sur lesquels j’ai tiqué, aller voir le post d’un de mes copains sur Alille.com : LouisCroixVBâton (http://www.alille.com/boardseen./films/prometheus_7497.msg93549.html#new) dans le spoiler, c’est tout ce que je voudrais dire mais que je ne dirais pas!

Et vous, vous allez y aller ? Vous l’avez vu ? Vous en avez penser quoi ?