Le Grand Secret de René Barjavel

Livre choisi en lecture commune pour la 12ème rencontre du Club de Lecture Alille.com

 

Pocket, 384 pages, 6,10 €

Résumé

Pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, je n’en dirai pas trop sur l’intrigue mais surtout je ne dévoilerai pas le Grand Secret ! Du coup, je vais être assez limitée dans l’écriture de mon ressenti, je serais obligée de laisser quelques impressions de coté.

L’histoire débute en 1955. Elle commence par la présentation de Jeanne et de Roland, qui s’aiment d’un amour fou et passionné. Pourtant chacun est marié et parent, ils sont obligés de se voir en cachette, bien que le mari de Jeanne, brillant professeur, plus âgé qu’elle, le sache. Lui ne voulant que son bonheur, il accepte, alors que la femme de Roland, elle est dans l’ignorance totale.

En parallèle, Nehru, le premier ministre de l’Inde, en plein conseil des ministres, reçoit un appel d’un laboratoire de recherche du pays et arrête sa réunion pour se rendre au plus vite à la rencontre de Shti Bahanda, scientifique, à Bombay. Ce dernier doit lui faire part au plus vite de sa découverte ! Cette découverte qui devra le plus Grand Secret de tous les temps. C’est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde.

Nehru organise alors un voyage à travers le monde afin de rencontrer les chefs d’état des plus grandes nations. Il leur révèle le Grand Secret (sans que nous lecteurs soyons mis dans la confidence) mais ce secret est tellement porteur de conséquences, que même dans ce contexte historique de Guerre Froide, les plus grands s’unissent pour le maintenir secret au-delà de leurs oppositions politiques. Entre temps, de nombreuses personnes disparaissent dans des circonstances suspectes ; Jeanne et Roland sont séparés quand ce dernier disparaît à son tour.

 Mon avis

Le livre est assez facile à lire, le découpage en chapitres plus ou moins longs permettent d’alterner entre les faits historiques romancés et les progrès (ou déceptions)  de Jeanne partie à la recherche de son grand amour disparu. Ce découpage donne du rythme à la lecture. Le début est un peu longuet, avant que le Grand Secret ne soit encore connu, on peut se demander où Barjavel veut nous emmener. Toutefois,  cette mise en place contribue au suspense  et donne envie au lecteur de connaître le Grand Secret.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue scientifique (même si j’avais deviner le grand secret après l’explication de Mélanie lors du club de lecture), les imbrications entre les faits historiques et le grand secret qui expliqueraient, entre autres, la cause de l’assassinat de Kennedy, le comportement de De Gaulle en mai 1968, les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin, etc. J’aime quand les anecdotes historiques contées collent avec l’intrigue développée par l’auteur. On pourrait tout à fait croire que les faits se sont vraiment passés comme ça !

Puis, le Grand Secret une fois dévoilé, à travers les actions et les réflexions des personnages, le lecteur est amené à réfléchir lui aussi sur les conséquences de cette découverte (« qu’aurais-je fait à la place des chercheurs, des hommes d’état ? Si c’était réel, est-ce que j’aurai envie de savoir ? …).

Je n’ai pas adhéré au couple Jeanne / Roland et à la façon qu’à Barjavel de décrire la passion amoureuse. Le livre est parfois inégal mais comme les chapitres peuvent être courts, ça n’est pas un frein à la lecture. Le début n’a pas été une réussite pour ma part, et j’ai commencé à accrocher vraiment qu’une fois Roland disparu. Pas que je n’ai pas aimé son personnage, mais à partir de ce moment-là, l’histoire est beaucoup plus intéressante.

Même si la fin est logique (non non, vous ne saurez pas !), je trouve qu’elle va beaucoup trop vite.

Bon, je n’en dirais pas plus, mais si vous voulez savoir le reste, je vous invite à vous rendre sur le site du Club de Lecture Alille.com, nous allons très certainement échanger sur le livre par écrit après l’avoir fait hier lors de notre rencontre. Là je pourrai parler plus librement de mes impressions sur la fin.

Au final

J’en ressors mitigée, je n’ai pas craquée sur Barjavel même s’il y a de bons cotés. C’était mon premier de cet auteur, j’ai La nuit des temps dans ma PAL donc sure j’en lirai un deuxième. Il me plaira peut être plus.