La Chambre des morts de Franck Thilliez

Pocket, 6,70€, 342 pages

4ème de couverture

Imaginez… Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d’éoliennes désert. Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de main. Que feriez-vous ? Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

Résumé

Prologue : en 1987, dans le Nord de la France, on assiste impuissant au quotidien d’une petite fille de 9 ans, « coincée » dans un endroit sordide, et à sa délivrance par un policier.

Licenciés il y a 6 mois par leur société, les informaticiens Vigo et Sylvain, cumulent les entretiens infructueux, les galères financières et matérielles. Un soir, pour se venger et passer leurs nerfs, ils partent taguer les murs de leur ancienne entreprise. Après leur forfait, Vigo décide que rien ne vaut une belle montrée d’adrénaline, au volant de la voiture de Sylvain, il fonce à plus de 100 km/h dans un champ d’éolienne, tout feux éteints. Soudain, le choc, ils ont percutés quelqu’un !

En parallèle, Mélodie a été enlevée par la Bête, le Monstre lui dit que si elle est sage, elle reverra ses parents. Mais pour le moment, la voilà forcée à subir de drôles attentions de la part du Monstre, obligée de sourire pendant qu’on lui brosse les cheveux aux sangs, assise dans une position inconfortable. Mélodie sent bien que quelque chose ne va pas, sa perception des choses à changer, la nuit l’envahie… pour toujours.

Vigo et Sylvain découvre un sac de billets verts à côté du corps. L’espoir d’une vie meilleure, même si elle nait du chaos s’offre à Vigo et Sylvain. Ils décident de nettoyer leurs traces et de se débarrasser du corps. Et de s’enfuir avec le magot.

A proximité du lieu de l’accident, la Bête rôde, elle a tout vu et compte bien récupérer ce qui est à elle.

Mon avis

Il s’agit de mon 2ème Thilliez et il est plus sombre, plus glauque que Fractures mais pas moins réussit !

L’intrigue est très bien menée, tout s’enchaine avec cohérence, l’action progresse comme l’enquête et le suspens monte progressivement. On évolue dans un univers très sombre, souvent glauque, dans le cerveau « malade » de la Bête,  l’alternance avec les scènes plus faciles de l’enquête permet de souffler entre deux scènes assez dures. Et ces scènes ne concernant pas que le tueur ! Ce livre permet une réflexion sur le comportement humain. Les hommes normaux peuvent être aussi horribles et avoir des comportements égaux voire pires que les monstres qui tuent. Pourquoi les monstres agissent-ils ainsi ? Et si un événement s’était déroulé différemment, comment tout cela aurait-il tourné ? Mais si certaines choses n’avaient pas eu lieu, comment d’autres auraient-elles été découvertes ?

Je me suis laissée portée par l’intrigue et je n’ai pas toujours tout vu venir, certaines actions ou décisions sont faciles à entrevoir mais il y a de très bons retournements de situations ou des passages surprenants.

On suit à la fois Vigo et Sylvain depuis la fameuse nuit de l’accident, la Bête et l’enquête de police qui débute suite à la découverte du corps de la petite Mélodie. On découvre Lucie Hennebelle brigadier, pas habituée au terrain, accompagnée du Lieutenant Norman. Jeune maman, Lucie est fascinée par les tueurs en série, leurs méthodes, la psychologie, la traque, elle a beaucoup de livres sur le sujet, lit et fait beaucoup de recherches, elle essaie d’avoir une stratégie de profiler pour résoudre cette enquête, de se mettre à la place du meurtrier de Mélodie. C’est quelqu’un de déterminée qui a ses mystères et ses secrets. C’est un personnage que l’on retrouvera dans d’autres romans de Franck Thilliez. J’ai beaucoup aimé ce personnage, sa sensibilité de maman, lui permet de déduire facilement plus de choses que ses collègues masculins. Elle a son coté sombre et une fascination presque malsaine pour le morbide, les tueurs,… ça donne un personnage plus fort que le simple flic qui cherche à bien faire son travail.

Bon, il y a toujours le côté « je fonce tout(e)e seul(e) » que l’on retrouve dans beaucoup de romans ou de films. Je ne suis pas sure que ça soit le scénario le plus crédible mais disons que ça quand même marche bien dans les romans pour créer angoisse et suspens.

On ressent dans la lecture que Franck Thilliez fait beaucoup de recherches pour ses romans, les exemples fourmillent de détails précis qui rendent le tout très cohérent, presque effrayant. J’aime toujours autant lire des histoires qui se passent dans des lieux que je connais (les marches de la Voix du Nord, le Zoo de Lille,…) , je peux visualiser plus facilement, et j’adore ça ! Par contre, je tique de temps en temps sur des choses qui ne sont pas vraies mais bon c’est un roman, une histoire inventée alors on passe facilement au dessus 🙂

J’ai beaucoup apprécié ma lecture et je pense que oui, je lirai tous les Thilliez parce que c’est très bien écrit, documenté, sombre et noir, tout ce que j’aime !

J’aimerai bien voir le film réalisé par Alfred Lot, même si je ne suis pas une grande fan de Mélanie Laurent, pour voir comment cette histoire a été transposée au cinéma 🙂

**************************************

5ème lecture réalisée dans le cadre du Challenge  La littérature fait son cinéma (2e année) via le blog Kabaret Kulturel

Publicités

Teaser Tuesday #8

Teaser Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par MizB de Should Be Reading. N’importe qui peut participer ! Il suffit de faire ce qui suit :

  • Prenez votre lecture actuelle
  • Ouvrez une page au hasard
  • Partagez deux phrases de cette page.
  • Attention à ne pas inclure de spoilers, ne pas trop donner d’information sur l’avancé du livre, pour ne pas le dire aux futurs lecteurs.
  • Indiquez le titre et le nom de l’auteur afin que l’on sache de quel livre, les extraits sont tirés.

« Autour, des écharpes lumineuses enrubannaient la ville métallique, décochant des clins d’œil incisifs. Comme des sentinelles témoins d’une abomination… »

page 26,  La chambre des morts de Franck Thilliez, Pocket

(page choisie par mon patron !)

 N’hésitez pas à partager votre extrait en le postant directement dans les commentaires ou en donnant l’adresse URL de votre Teaser Tuesday :)

C’est lundi, que lisez-vous ? #8

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

La semaine dernière,  j’ai lu Un autre de Christophe Nicolas et j’ai commencé La chambre des morts de Franck Thilliez (96/342).

Que vais-je lire cette semaine ?

Je continue La chambre des morts de Franck Thilliez et ce soir c’est le club de lecture Alille.com, normalement, je devrais y récupérer des livres en prêt donc il est fortement probable que je commence ceux là afin de les rendre au plus tôt à leurs propriétaires ! Il y aura sûrement Hunger Games de Suzanne Collins et peut être Côté Face d’Anne Denier.

La chambre des morts  de Franck Thilliez

« En pleine nuit, au milieu de nulle part, un homme surgit et se fait renverser. A ses côtés, un sac rempli de billets. Voleur ? Trafiquant ? Peu importe. Deux millions d’euros, là, à portée de main. Aucun témoin. Que faire ? Appeler la police, ou disparaître avec l’argent ? Vigo et Sylvain, jeunes informaticiens au chômage, ne tardent pas à se décider.
Le lendemain, une fillette aveugle est retrouvée morte dans un entrepôt. Peu après, une autre est enlevée. Diabétique. Ses heures sont comptées.
Et si le magot n’était autre que la rançon destinée à sauver la vie d’une gamine ?  »

Que vais-je lire la semaine prochaine ?

En fait, je lirai peut être un peu moins parce que je dois me mettre à réviser un concours que je passe en juin 😦

Mais je lirai les livres en prêt, l’œuvre graphique qui sera choisie ce soir, et puis je n’oublie pas les deux lectures communes : Rosa Candida d’Audur Ava Ólafsdóttir et Sérum saison 1, épisode 1 d’Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

Et vous que lisez-vous ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #7

Découvert sur plusieurs blogs livresques, le lundi est le jour de la semaine choisi pour le  C’est lundi, que lisez-vous ?

N’hésitez à commenter avec vos lectures passées, en cours et/ou à venir.

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

La semaine dernière,  j’ai lu Un secret de Philippe Grimbert, Dix petits nègres d’Agatha Christie et j’ai commencé Un autre de Christophe Nicolas.

Que vais-je lire cette semaine ?

Je continue Un Autre de Christophe Nicolas. Si je le finis cette semaine, je commencerai peut être La chambre des morts de Franck Thilliez.

Un autre de Christophe Nicolas

« Au milieu de la nuit, deux hommes débarquent chez Sam et le jettent sur la banquette arrière d’une voiture, un sac de toile sur la tête, le canon d’un revolver contre la tempe. Samuel Marx a accumulé les dettes depuis son divorce, et l’ardoise a été rachetée par un dangereux mafieux. Mais Sam réussit à s’enfuir en volant la voiture du caïd, et sa cavale le mène dans un village où débute l’étrange méprise… Pourquoi le pompiste l’appelle-t-il Vince ? Et pourquoi cette jeune femme l’accueille-t-elle chez elle et l’embrasse en croyant étreindre son mari ? »

Que vais-je lire la semaine prochaine ?

La chambre des morts de Franck Thilliez si Un Autre me prend la semaine, et peut être bien Starters de Lissa Price ou  La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern.

Et vous que lisez-vous ?

In My MailBox #6

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Il s’agit d’un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Quoi de neuf dans mon sac ou ma boite aux lettres cette semaine ?

Moins raisonnable cette semaine… J’ai craquée un peu sur des titres pour des challenges et des lectures communes.

Tout d’abord, lundi j’ai reçu ma première commande priceminister :

Starters de Lissa Price

Présentation de l’éditeur: Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !
Le premier volet du thriller dystopique événement qui vous plongera au coeur d’une société dangereusement fascinée par les apparences, dans un avenir ou la jeunesse est devenu le bien le plus convoité et une véritable marchandise.

J’ai hâte de découvrir cette dystopie qui semble faire l’unanimité sur la toile et au delà.

J’ai ensuite reçu vendredi ma deuxième commande priceminister

Les Meurtriers de Dieu de Jean Depreux

Présentation de l’éditeur: Une course contre la montre sur la trace d’un secret millénaire qui pourrait bien mettre en péril l’Église catholique…. Holy Island, petite île du nord de l’Angletterre chargée d’histoire et de spiritualité, avait tout du parfait lieu de villégiature pour l’inspecteur Carver de Scotland Yard, qui pensait pouvoir y faire le point sur sa vie. Mais les apparences sont trompeuses. Le lendemain de son arrivée, on retrouve un corps supplicié. Isolé sur l’île, bloqué par la tempête, Carver doit prendre en charge l’enquête. Les meurtres s’enchaînent, tous commis avec des instruments de torture médiévaux. Rejoint par son adjointe Sarah et par Charleen, la ravissante étudiante en histoire, Carver va remonter la piste laissée par l’assassin et apprendre l’incroyable secret de Cuthbert, moine du vue siècle.

J’ai découvert ce roman au Salon du Polar de Dainville (62) en début d’année mais il n’y en avait plus quand j’ai enfin pu croisé l’auteur. Quel succès pour lui mais j’étais un peu déçue quand même! Du coup, quand j’ai pu j’ai sauté sur l’occasion de me le commander. C’est un thriller ésotérique sur fond historique, je sens que ça va me plaire ! Et puis Jean Depreux est originaire du même coin que moi dans le Nord, quand même ça joue non ? 🙂

Samedi, surprise ! Est arrivé le lot que j’ai gagné lors du concours organisé par Thibaut (Les chroniques de Thib), Tom (La voix du livre) et Nathan (Le cahier de lecture de Nathan) pour l’anniversaire de leurs blogs : TRIANA, vacances à l’île de la Réunion Tome 1 : Premier séjour sur l’île de Jérôme Giovannoni. Il est super beau, j’ai eu une très belle dédicace !!!! Et 2 MP dédicacés aussi !!!! Je suis super contente, j’ai hâte de découvrir l’univers de Jérôme.

Ces MP dédicacés me permettent de découvrir les « partenaires » de Jérôme Giovannoni ! Je ne manquerais pas de vous en parler quand je lirai TRIANA !

MERCI beaucoup à Jérôme pour ce lot et ses très belles dédicaces et à Nathan, Thibaut et Tom pour leur magnifique semaine de concours !

Enfin, 3 autres livres achetés par plaisir (<3) mais un peu plus tôt que prévu car objets de lectures communes et/ou de challenges !

– La chambre des morts de Franck Thillier (lecture dans le cadre du challenge « La littérature fait son cinéma (2ème année) »)

En pleine nuit, au milieu de nulle part, un homme surgit et se fait renverser. A ses côtés, un sac rempli de billets. Voleur ? Trafiquant ? Peu importe. Deux millions d’euros, là, à portée de main. Aucun témoin. Que faire ? Appeler la police, ou disparaître avec l’argent ? Vigo et Sylvain, jeunes informaticiens au chômage, ne tardent pas à se décider.
Le lendemain, une fillette aveugle est retrouvée morte dans un entrepôt. Peu après, une autre est enlevée. Diabétique. Ses heures sont comptées.
Et si le magot n’était autre que la rançon destinée à sauver la vie d’une gamine ?
La Chambre des morts, adapté au cinéma par Alfred Lot, a remporté le Prix Quais du Polar 2006 et le Prix SNCF du polar 2006.

Rosa Candida de Audur Ava Ólafsdóttir (lecture dans le cadre d’une lecture commune avec Natiora et d’autres blogueurs intéressés pour le 15 juin dans le cadre du challenge « Littératures Nordiques »)

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s’en rendre compte les dernières paroles d’une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C’est là qu’Arnljótur aura aimé Anna, une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte. En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

Serum, saison 1, épisode 1, d’Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza (lecture dans le cadre d’une LC sur le site Club de Lecture, LC traditionnelle de mai, à lire pour le 30 juin)

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

Le facteur a du me détester cette semaine !!!! 😉

Et vous de bonnes surprises dans votre BAL cette semaine ?