Les larmes rouges – T1 Réminiscences de Georgia Caldera

les-larmes-rouges,-tome-1---reminiscences-280734-250-400J’ai lu, 761 page, 10€90

4ème de couverture

« Le temps n est rien, il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s y méprendre avec la réalité.

Mon avis

Cornélia est au bord du gouffre au sens propre comme au sens figuré. Personne ne la comprend, pas d’ami, pas populaire, solitaire, délaissée par son père, elle est seule depuis qu’elle a perdu sa meilleure amie après avoir perdu quelques années plus tôt que sa mère. On la découvre à un moment où elle veut sérieusement en finir avec la vie. Elle enjambe un pont de Paris. De plus, une petite voix dans sa tête la harcèle et la pousse à en finir. Est-elle folle ? Cornélia finit par sauter. Des flashs où elle voit d’étranges choses. Puis un réveil douloureux à l’hôpital. Elle n’est pas morte, quelqu’un l’a sauvé. A l’hôpital, son père lui promet de prendre soin d’elle. Elle voit également un psychologue, qui doit juger de ces tendances suicidaires. Elle se découvre alors, des marques sur les bras qu’elle n’avait pas qu’auparavant et qu’elle ne se souvient pas s’être infligée. En y réfléchissant, elle s’en souvient à travers les flashs qu’elle a eu en tombant du pont. Comment sont-elles arrivées là ? De plus, ses marques paraissent anciennes. Que se passe-t-il ?

A sa sortie de l’hôpital, son père l’emmène dans la demeure de famille qu’il n’a pas vendu au décès de ses parents. Là-bas, loin de la faculté, où les autres étudiants se moquaient d’elle ou l’ignoraient, Cornélia va se remettre de cet « incident ». Cependant, rapidement des phénomènes étranges surviennent. Il semble que quelqu’un lui veuille du mal. Et puis, qui est cet étrange jeune homme qui semble la surveiller ? Tous les villageois et son père s’accordent à dire que ce châtelain est dangereux et qu’elle doit s’en méfier. Cependant, il semble, après qu’elle l’ait rencontré, qu’il en sache beaucoup sur elle. De plus, il s’avère que ce jeune homme est celui qui lui a sauvé la vie à Paris. Comment peut-il se retrouver là à lui aussi ? Est-ce une simple coïncidence ? Quel mystère entoure Cornélia ? Et ce jeune homme ?

J’avais un peu peur de ne pas accrocher à cette histoire, de la trouver trop longue à se mettre en place. Et bien pas du tout !  J’ai rapidement accroché à cette histoire qui se dévore. Il s’agit d’un premier tome riche et passionnant. Georgia Caldera prend son temps pour dévoiler le destin de son héroïne, pour créer une ambiance, pour installer son univers.

Cornélia est un très beau personnage qu’on prend plaisir à suivre. Qui est-elle ? Comment va-t-elle se reconstruire ? Que lui arrive-t-il ? Cette héroïne est fragile. C’est une frêle jeune femme complètement perdue. Solitaire, elle n’aime pas les études qu’elle fait, souffre du manque d’attention d’un père trop souvent absent. Cependant, ses tendances suicidaires sont-elles vraiment dues à tout cela ? Les apparences vont-elles se révéler trompeuses ?

Henri est également un excellent personnage, mystérieux, romantique, cruel également . Le lecteur se demande ce qu’il va apprendre à Cornélia. La façon de faire du jeune homme est assez curieuse mais le lecteur à comprendra vite pourquoi. Au fil des pages, le récit se densifie et on apprend de plus en plus de choses sur Cornélia, Henri et sur leurs relations. Le lecteur découvre de plus en plus de personnages entourant la jeune fille ou Henri. On est également projeté d’une façon très habile dans le passé. On se croirait presque dans le château, dans la chapelle toute proche, dans les lieux où se rendent les deux protagonistes…

L’auteure a su retranscrire parfaitement les émotions de la jeune fille, ses doutes, son mal-être, sa surprise lorsqu’elle découvre qui elle est vraiment. Ajouter à cela que Georgia Caldera dépeint un vrai méchant qui glace le sang par son attitude et ses actions ainsi que des héros ambigus. On obtient un roman vampirique vraiment très bien fait où le surnaturel arrive progressivement et il est bien dosé tout au long du récit. J’ai beaucoup apprécié les descriptions et les passages placés dans le passé. Il y a un très bon équilibre entre ces parties et l’action se déroulant dans le présent.

L’écriture de l’auteur est efficace, fluide et prenante. Pas de lyrisme, c’est vraiment à la portée de tous les lecteurs avec néanmoins les impressions et l’atmosphère si particulières vraiment bien rendues. On ressent les influences de l’auteure, Stoker, Allan Poe, Rice mais tout ayant une prose originale avec un style propre. Quelque chose de lancinant parfois, de nostalgique, le rythme peut sembler un peu lent de prime abord mais en fait c’est juste une impression, car le roman se lit tellement vite.
J’ai hâte de connaître la suite des événements et retrouver Cornélia et Henri. Je suis curieuse de découvrir de ce que va réserver la suite de l’histoire.

Publicités

Les Halliennales An 2 – Salon des littératures fantastiques à Hallennes Lez Haubourdin (12 octobre 2013)

310131_544906732218810_1385326834_nVoici enfin, mon compte-rendu des Halliennales ! Il était temps n’est-ce pas ?

Un festival que j’adore et que j’ai eu la chance de vivre de manière différentes cette année ! En effet, je faisais partie de l’équipe de bénévoles qui pendant la journée, a aidé les organisateurs. Missions principales : accueillir les visiteurs et fournir les auteurs en café et boissons diverses ^^ Parfois aussi, orienter et répondre aux questions le  visiteur perdu et curieux. Et c’était vraiment une super expérience. La journée est passée trop vite, j’avais les pieds défoncés mais ce n’était que de la bonne fatigue !

Arrivée au complexe Pierre de Coubertin à 9h, avec la super équipe de bénévoles : Julie, Gaëlle, Constance, Delphine et François, sans oublié les parents de Maxime Gillio, nous avons aidé à placer des présentoirs destinés aux auteurs, ça m’a déjà permis de voir qui était placé où, très utile quand on sait que je suis venue avec 8 livres à faire dédicacer ! 1457544_10152114370770774_487272769_n

J’ai croisé Adora dans son magnifique costume steampunk et j’ai parcouru trop rapidement quelques stands du marché fantastique en pleine préparation.

A 10h, le festival commence, entre deux tournées de café, j’ai pu commencé mes dédicaces par Ayerdhal, Jess Kaan, Corina Rosenfeld, Anne Fakhouri. J’ai pu discuté avec chacun de ces auteurs, de l’immense bibliothèque numérique ou papier pour Ayerdhal :

IMGP0633

de ses romans, d’une potentielle suite à Créature du Miroir et de son Embaumeur (à paraître le 6 décembre) avec Jess Kaan

IMGP0630

des fans et de l’écriture avec Corina Rozenfeld, charmante et souriante :

IMGP0636

et de la difficulté des blogo-lecteurs à donner envie aux lecteurs du blog sans spoiler un livre avec Anne Fakhouri :

IMGP0641

J’ai ensuite fait dédicacé par les auteurs présents mon exemplaire de l’exquise nouvelle saison 3 : Les aventures du concierge masqué, Pat Bol, l’américaine Nicola Pearson, Alain Temple.

IMGP0639IMGP0638 IMGP0640

Puis entre café et accueil, j’ai dans le désordre :

  • croisé les copines venues elles aussi faire dédicacer ou craquer pour des nouveautés, Coquelicote, Cassiopée, Maia, Tsuki, Aliénor
  • assisté de loin aux discours d’ouverture de la charmante marraine Cassandra O’Donnell,
  • papoter avec Mathieu Guibé et Cécile Guillot des livres sortis dernièrement au Chat Noir, Mathieu m’a donné envie d’acheter Errants, d’ailleurs c’est malin, rendez-vous au Val Joly 😉
  • croiser de charmantes personnes toutes de steampunk inspirées, bravo !
  • croiser des pirates !!!! Chica, Marina, Lisa, Alexandra et leurs copines ^^

Profitant d’une accalmie dans mon « bénévolage » 😉 , j’ai acheté 4 livres et je suis partie en quête de nouvelles dédicaces, notamment de Stéphane Soutoul et pendant que j’attendais devant son stand, Cassiopée m’a gentiment remplacée à l’accueil, merci encore beaucoup !!! J’ai fais dédicacé Le Sacrifice des damnés et Coeur de ténèbres.

IMGP0653

Avec les pirates, nous lui avons offert des chocolats et un marque-page maison :

IMGP0655

J’ai fais dédicacer Fille d’hécate 2 à la charmante Cécile Guillot :

IMGP0652

Puis le premier tome d’Oscar Pills à Eli Anderson :

IMGP0658

Nous avons discuté de ses fans, des couvertures de ces romans. J’ai hâte de découvrir ce premier tome 🙂

Puis j’ai attendu avant d’aller faire dédicacer Les larmes Rouges que la longue file d’attente devant Georgia  Caldera diminue !

Je suis retourné retrouver mes collègues bénévoles à l’accueil, où nous avons pu jauger de la grande fréquentation du salon encore cette année ! Nous avons eu beaucoup de personnes qui cherchaient les activités connexes : l’extrait de la comédie musicale D’ombres et de sang, la projection du court-métrage 300 000 kilomètres/seconde, en présence du réalisateur Stéphane Réthoré et du scénariste Sylvain Blanchot, le concours de cosplays steampunk, la table ronde sur le thème du temps… Je n’ai malheureusement pas pu assister au court métrage 😦 ni à l’extrait de comédie musicale re 😦 encore moins la table ronde 😦 mais j’ai vu plein de photos depuis et ça devait être vraiment super !

J’ai ensuite trouvé un moment pour acheter et me faire dédicacer les autres livres qui me faisaient envie : Danse de sang de Frédéric Livyns (merci infiniment pour m’avoir ajouter à tes remerciements, j’en suis encore toute émue) !

IMGP0659

Enfin le Cauchemar de Cassandre de J.B. Leblanc rejoint ma PAL !

IMGP0660

J’ai réussi à atteindre Georgia Caldera !!!! Toujours aussi adorable, magnifique costume, on a discuté de la nouvelle couverture des Larmes Rouges 🙂

IMGP0662

J’ai croisé Jules Verne et Bram Stocker avec le parrain de l’édition de l’année dernière : David S. Khara :

IMGP0669

Vraiment bravo au stand de maquillage pour ces transformations très réussies !

J’ai pu découvrir des objets insolites de l’exposition Rétrofuturism de la « Uamanab Team », vraiment très chouette, un exemple :

IMGP0674

Avec les copines pirates, j’ai discuté avec la très souriante et agréable marraine de cette seconde édition : Cassandra O’Donnell :

IMGP0671

J’ai fait dédicacer Et on dévora leur coeur à Sylvain Blanchot, on a discuté de son travail et je lui ai pris son second ouvrage qui a l’air super : Mémoire classifiée.

IMGP0680

J’avais envie de découvrir Brice Tarvel et il restait un seul exemplaire du premier des dossiers secrets de Harry Dickson, du coup, je l’ai pris !

IMGP0682

Après le super concours de cosplays, tous magnifiques,  j’ai trouvé un créneau pour faire dédicacer mon Coeur de loups des Editions du Riez, à Corina Rozenfeld, Nadia Coste :

IMGP0688

et Marika Gallman :

IMGP0687

Après un tour du marché fantastique où j’ai trouvé une anthologie Reines et dragons chez une libraire d’occasion, j’ai repris sous le bras mon exquise nouvelle saison 3 pour avoir une dédicace de Sophie Jomain (dont la file d’attente n’a jamais désemplie !) et de David Boidin, un des 3 exquis organisateur !

IMGP0692  IMGP0693

Les halliennales c’est plein d’auteurs, mais aussi un marché fantastique très développé cette année, des animations, une ouverture à la jeunesse, à la BD, … Le temps du temps était une super idée, les éléments de déco, superbes. Je vous laisse le lien vers le billet de ma copine Coquelicote, vous y verrez sa journée là bas et de belles photos : http://sans-grand-interet.cowblog.fr/halliennales-2013-3252922.html

Sinon, sur FB, sur la page des Halliennales 😉

Dans les coulisses, j’ai pu discuter avec plein d’auteurs, je garde de beaux souvenirs ! C’était une journée très remplie, gérée d’une main de maitre par les Exquis Men, que je remercie encore pour m’avoir accepté comme bénévole, j’ai essayé d’aider au mieux tout en profitant du salon et je pense avoir réussie 🙂 Félicitations pour cette organisation magnifique, Maxime, Benjamin et David :)Une pensée affectueuse aux bénévoles souriants avec qui c’était un plaisir de passer cette journée 🙂

Merci à Cassiopée pour m’avoir remplacée à l’accueil c’était chou (sinon, je n’aurai pas pu revoir Stéphane Soutoul).

Bravo et merci à la mairie d’Hallennes Lez Haubourdin, à son personnel super sympa, merci d’avoir rempilé cette année pour cette seconde édition et j’espère vivement une 3ème !

Une journée magnifique qui c’est terminé par un repas avec la team Pirates d’À l’Abordage de la Culture, c’était super !

A l’année prochaine !

1382327_595750450471450_1700563697_nUne belle moisson !

971229_544905135552303_2005835186_n

A la découverte des maisons d’édition #1

Nouveau rendez-vous de début de mois. D’où me vient cette idée ? De ma choupette Chica du blog A l’abordage de la culture qui a l’excellente idée d’organiser chaque mois, une chasse aux trésors des petites maisons d’édition ! Ainsi, internautes-pirates nous nous lançons à la découverte d’une maison d’édition, de ses auteurs et des romans publiés ou à paraitre. A travers une série d’énigmes sous forme de questions, nous explorons la page officielle internet de la maison d’éditions, les pages FB ou sites internet de certains des auteurs, des illustrateurs et des romans édités (ou prévus).

Les logos sont repris ici avec l’accord de Chica, pour les explications de la chasse aux trésors des petites maisons d’édition, tout est très bien expliqué sur son blog, je vous encourage vivement à aller y faire un tour ! Chasse aux Trésors des Petites Maisons d’Edition.

Avec l’accord de Chica, je souhaite vous faire découvrir également à travers ce billet la maison d’édition découverte le mois d’avant : en avril, il s’agissait des Éditions du Chat Noir. Et revenir sur les auteurs, romans et/ou illustrateurs qui m’ont tout particulièrement plut. Pour plus d’informations sur l’ensemble de la maison d’édition : Site internet des Éditions du Chat Noir. Regardez le super logo réalisé par Chica, qui nous a accompagné à chacune des énigmes disponibles sur le blog A l’abordage de la Culture:  n°1, n°2, n°3, n°4, n°5, n°6, n°7 et n°8. :

Pour cette première, j’ai eu l’immense chance et la grande joie de remporter la 1ère place ! Je suis troooooop contente !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et qu’est-ce que j’ai gagné me direz-vous ? Le premier prix généreusement offert par Vanessa Terral, je serais l’un de ses personnages dans son prochain roman qui sera justement publié aux Éditions du Chat Noir !!! Wouah si c’est pas la classe ça !!!!!!!!!!!!!!!!! Merci beaucoup Vanessa !!!!! Et j’ai gagné également (pour avoir un souvenir) un marque-page (MP) des « Damnés de Dana » dédicacé par l’auteure à savoir Ambre Dubois !!! J’suis plus que ravie, ce sont deux magnifiques cadeaux !!!! Merci merci Chica ❤ T’es la meilleure des Capitaines !!!! ❤

J’ai déjà échangé avec Vanessa Terral, je suis impatiente de me retrouver dans son histoire !!!!! Je vous tiendrais au courant, bien évidemment 😉

Voici donc la présentation de la première maison d’éditions découverte : Les Éditions du Chat Noir

Cette maison d’édition est une association ayant pour but de promouvoir la littérature de l’imaginaire ainsi que les jeunes auteurs, elle fonctionne à compte d’éditeur.

Voici les publications parues ou programmées depuis septembre 2011 :

Septembre 2011 : Le Lamento des Ombres – Les Enfants de Walpurgis
Novembre 2011 : Les Larmes Rouges, tome 1 – Georgia Caldera
Janvier 2012 : Dames de Lune, Fées des brumes
Avril 2012 : Les damnes de Dana, tome 1 – Ambre Dubois
Juillet 2012 : Fille d’Hecate, tome 1 – Cécile Guillot
Septembre 2012 : L’aube de la guerriere – Vanessa Terral
Novembre 2012 : Saisons paiennes – Les enfants de Walpurgis
Janvier 2013 : Anges d’apocalypse, tome 1 : Le tourment des aurores – S. Soutoul

Lors de la chasse aux trésors nous avons pu faire le tour de chacune de ces publications, l’occasion de découvrir les anthologies des Enfants de Walpurgis, de (re)découvrir les auteurs publiés : Vanessa Terral, Ambre Dubois, Georgia Caldera, Cécile Guillot, Céline Guillaume, Stéphane Soutoul,…

Personnellement, je suis fortement attirée par :

  • Le Lamento des Ombres, des Enfants de Walpurgis ( Ambre Dubois, Angélique Ferreira, Marianne Gellon, Céline Guillaume, Cécile Guillot, Bettina Nordet, Stéphane Soutoul, Vanessa Terral)

Tempo sourd ou pure envolée, trille innocente ou rugissement de haine, la musique vibre à nos oreilles de ses multiples identités. Tantôt berceuse, parfois fracassante, elle n’a pas de frontières, elle ignore les bornes. Ou plutôt, elle les refuse.
L’harmonie, ce fluide évanescent de cannelle et de myrrhe qui perce jusqu’aux palissades des cultures, marche aux confins de la mortalité. Elle transgresse les limites humaines. Elle apporte l’ailleurs jusqu’à nous, nous y transporte. Elle ouvre des passages vers des mondes imperceptibles et les créatures qui y vivent. Pour la beauté, pour la musique…

Huit auteurs se sont rencontrés autour d’une poignée de notes. Certains ont pris l’immortalité en Dot majeure, d’autres un chant Fa-erique aux accents tragiques. Les restants se sont partagé des partitions en clés de Sol afin de passer une porte, une épreuve… ou la muraille dont s’entoure un cœur.
Dans ce grand opéra à huit voix, l’Histoire croise l’utopie, la fantasy médite en compagnie du fantastique romantique sur la magie et les pactes faustiens. Un arpège délicat se met en œuvre. Une mélodie douce-amère, où les ombres évoluent dans les brumes comme dans les consciences…

Le sentier du lamento vous mènera jusqu’à elles.

Un recueil de 8 nouvelles fantasy, fantastiques,… qui tournent toute autour du thème de la musique, avec chacun la sienne et sa façon de faire vibrer les notes. Je suis vraiment ravie d’avoir découvert ce recueil qui va attérir dans ma wishlist et j’espère bientôt dans ma PAL ! En faisant des recherches j’ai également vu que les Enfants de Walpurgis avaient sorti dans une autre maison d’éditions Sorcières et sortilèges qui est fort fort tentant également !

  • L’aube de la guerrière de Vanessa Terral

« Marre de jouer les éboueuses ! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous envoie sans équipier, direct au casse-pipes ! Trop de boulot, qu’ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c’est à cause de la fin du monde. Quel monde, déjà, je ne sais pas trop… Mais quelle fin en plus ?! On a déjà eu droit à l’éclipse de 1999, au bug de l’an 2000, à l’ère du Verseau qui s’est glissé quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya ! N’importe quoi…
Remarquez, je devrais quand même me méfier ; je suis bien placée pour savoir qu’en matière de légendes, il n’y a pas de fumée sans feu. La preuve : moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier.»

À peine décédée, Solange est envoyée à l’armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé : guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d’aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l’utiliser près des Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d’abriter des Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer…
Un job qui n’a rien de bien intéressant – à part une meilleure connaissance des différents types d’effluves méphitiques – jusqu’à ce qu’elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. Dont Terrence et Aghilas… ce dernier possédant le même Don qu’elle, un pouvoir très rare visiblement : le Feu des Ténèbres

Je trouve l’histoire très originale. J’aime beaucoup le « parler » de Solange dans le résumé, il semble que cette histoire ne soit pas dénuée d’humour de la part de l’héroïne, ça peut carrément me plaire.

  • Dames de Lune, fées des brumes, anthologie dirigée et illustrée par Cécile Guillot avec Ambre Dubois, Aline Finley, Angelique Ferreira, Celine Guillaume, Malaika Macumi, Stephane Soutoul, Vanessa Terral et Lia Vilore.

Une jeune magicienne est désignée pour débarrasser son royaume d’un terrible dragon… Une adolescente insouciante se retrouve transportée dans un monde inquiétant… Une fée est prête à tous les sacrifices pour sauver son prince d’une mort certaine…Un médecin fait une expérience des plus étranges au chevet de sa patiente sur le déclin…

Huit illustrations. Huit contes mêlant magie et amour. Allez à la rencontre de divinités et de créatures démoniaques ou merveilleuses… Découvrez ces histoires au parfum de terribles malédictions, de destins tragiques mais aussi de courage et de nobles sentiments !

Encore un recueil de nouvelles qui me tentent beaucoup, je crois que je suis attirée par la diversité et la façon de mettre en évidence le même thème dans 8 nouvelles de 8 façons différentes. Les anthologies éditées par les Éditions du Chat Noir sont carrément tentantes !!!! J’ai hâte d’en savoir un peu plus sur la dernière à paraitre : Saisons païennes des Enfants de Walpurgis (Ambre Dubois, Angélique Ferreira, Marianne Gellon, Céline Guillaume, Cécile Guillot, Bettina Nordet, Stéphane Soutoul, Vanessa Terral).

  • La dame sombre, Tome 1 de la saga Les Damnés de Dana d’Ambre Dubois !

Résumé : Au pied d’un cercle de menhirs, une jeune femme aux cheveux et aux yeux couleur corbeau se réveille. Qui est elle? Elle l’ignore. Où se trouve-t-elle? Elle va bientôt le découvrir…
En plein territoire picte, résistant aux envahisseurs romains, une tribu celte recueille la mystérieuse femme. Rapidement, elle va se trouver mêlée au quotidien de ce peuple, à ses légendes, à ses mystères et à ses désespoirs.
Le cercle de pierres sera-t-il la clef qui lui rendra son identité? A moins que ce ne soit le vampire qui la surveille dans l’ombre…

Je ne suis pas très histoire de vampires à la base mais je me laisserais bien séduire par une saga qui aborde les thèmes et légendes celtes.

Cette plongée dans les Éditions du Chat noir m’ont permis de découvrir les talents d’illustratrices de Georgia Caldera, Cécile Guillot mais aussi Sylvie Veyres alias Miesis Illustrations. Toutes les trois dotées d’un talent indéniable !!!!

Quelques illustrations de Georgia Caldera :

Son blog : http://blog.georgiacaldera.com/

Le site du livre : http://www.larmesrouges.com/

Son site : http://www.georgiacaldera.com/

Quelques illustrations de Miesis Illustrations: http://www.miesis.com/

De TRÈS belles découvertes grâce à cette chasse aux trésors à travers l’univers des Éditions du Chat Noir !