Les Écriveurs 1- La Cité Lumineuse de Frédéric Mars

Editions Baam!, 14,95€, 350 pages

Quatrième de couverture

« Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ce cadeau ou cette place d’honneur qui vous semblaient destinés ont atterri dans les mains d’un autre que vous ? Pourquoi des obstacles de dernière minute se dressaient sur votre route alors que rien ne semblait s’opposer à votre succès ? Pourquoi le bus que vous deviez prendre partait sans vous à quelques secondes près ?

Vous invoquez le sort, la malchance, la fatalité ? Vous pensez que c’est comme ça et qu’on n’y peut rien ?
Mais bientôt, dans quelques instants, VOUS SAUREZ. Ma vie et la vôtre, que vous le vouliez ou non, sont dorénavant liées à jamais…
Pourquoi ça ?

Oh, c’est très simple, ça se résume même en une phrase : Votre vie, c’est moi qui l’écris ! »

Résumé

Lara Scott a 15 ans et vit sur l’île de Hometone avec ses 2 demi-sœurs et son père, souvent en déplacement. Bethsie l’une de ses demi-soeur la déteste et au cours d’un événement particulier, Lara va bénéficier d’une aide inconnue et être révélée. Oui révélée, elle va apprendre du Gouverneur de l’île en personne, qu’elle est un Écriveur. Elle a le pouvoir d’écrire des vies, d’influer sur  l’existence des personnes (les Ecrits). Et elle n’est pas la seule ! Elle découvre alors la Cité Lumineuse.

Mon avis

La Cité Lumineuse est la premier tome de ce qui sera sans doute une trilogie. Ce premier tome permet de fixer les bases et d’apprendre l’existence des Écriveurs. C’est très rythmé, on rentre dans l’action immédiatement.

C’est Lara qui s’exprime (sauf deux ou trois chapitres où elle n’apparait pas), on vit donc à travers elle, sa vie d’ado, loin d’être idyllique,  sa vie sur cette île volcanique, coupée du monde, sa révélation, ses premiers pas d’Écriveurs. Lara a un fort caractère, tête de mule et coriace, elle ne se laisse pas faire, met les pieds dans le plat, etc. Elle va être amenée à découvrir les possibilités des Écriveurs, et va se servir de ses quelques pouvoirs pour découvrir ce qui est arrivé à sa mère morte il y a des années.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Lara, qui parle franchement, elle est « vraie », elle a aussi de l’humour et de l’auto-dérision, notamment dans les passages où elle nous parle à nous lecteurs (Écrits?). Peut être parfois, il y a des choses qu’elle fait moins crédibles pour une jeune fille de 15 ans mais cela colle avec l’histoire et n’enlève rien à l’intrigue qui se joue.

Ce premier tome est efficace, car il pose les bases et permet aux lecteurs de se poser des questions. Parfois, malheureusement, cela manque un peu de détails, d’explications, les personnages secondaires mériteraient d’être plus approfondis.

On a dans cette histoire un vrai méchant mystérieux et inquiétant, des complots et des pièges. Car oui, Lara semble destinée à marcher dans les pas de sa mère, sans le savoir, elle est donc l’objet de toutes les attentions, observée, manipulée, mais pourquoi ? Qui était sa mère ? Comment est-elle morte ? Les méchants sont-ils là où on les attends ? Qui manipule qui ?

On voit également certains Écrits ou certaines de leurs actions. Tout cela sera à mon avis développé dans la suite, rien de ce qui nous est livré dans ce premier tome, ne sera, je pense inutile pour la suite.

L’écriture de Frédéric Mars est agréable, fluide, on s’attache facilement à son personnage principal, Lara qui a un caractère bien trempée. Il y a également des personnages qu’on aime détester comme sa demi-sœur Bethsie. J’ai beaucoup aimé l’univers et l’idée de départ de cette histoire, des enfants ou des adolescents sont amenés en secret à écrire votre vie, la vie de plusieurs millions de gens. Cela expliquerait bien des choses, les impressions de déjà-vus, les anges gardiens, certaines vies particulières,…

Une première partie efficace, on a indéniablement envie de connaitre la suite! Je lirai donc très probablement le 2 ! J’espère y voir certains personnages plus développés et avoir des réponses aux nombreuses questions que ce premier tome nous pose !

Salon du Livre de Bondues (24/03/12)

Bonjour bonjour !

Hier , j’ai eu la chance d’aller au 14ème Salon du Livre de Bondues-Lille Métropole (59), une première pour moi ! Une excellente découverte !

Merci à mon homme, Sophie et Nicolas de m’avoir accompagnée ❤

Il faisait beau mais beaucoup de monde s’était donné rendez-vous Salle Alain Poher à Bondues pour découvrir, retrouver, échanger, flâner parmi les stands des maisons d’éditions, des auteur(e)s, et des professionnels du métier du livre.

J’ai trouvé la salle principale très bien organisée et l’ambiance chaleureuse et détendue; avec au centre la « boutique » du Furet du Nord avec quelques merveilles et beaucoup de tentations!, autour les auteurs en dédicaces, charmants, souriants et accessibles. Un espace forum avec de petites conférences (30 min environ) sur des thèmes variés : policier, histoire, ado, romanesque, etc., avec deux à quatre auteur(e)s invité(e)s à parler de leur dernière œuvre et questionné(e)s sur divers sujets.

Le long des murs de la salle principale et de la seconde salle : des associations, la découverte et la mise en valeur de maisons d’éditions, pour moi, il faut le reconnaitre beaucoup m’était inconnue, on aimerait s’arrêter à chacun des stands découvrir les collections, les livres proposés,… Il y avait pas mal d’auteurs ou d’illustrateurs conviés par ces maisons d’éditions, ils sont très accueillants et disponibles.

Pour ma part, c’est avec joie que j’ai vu les 3 auteurs que je voulais voir : Franck Thilliez (deux fois en 3 mois), toujours aussi sympathique et répondant aux questions de bon cœur. Il m’a dédicacé Train d’enfer pour  ange rouge (et Fractures que j’ai racheté pour offrir) ; Frédéric Mars !!!! Je suis timide, je me suis lancée, il est très gentil et souriant, il aime écrire dans des registres différents, il a dit « être son premier lecteur et aimer se renouveler dans son travail d’écriture, pour garder toujours le même plaisir d’écrire » , j’ai hâte de découvrir ces romans (j’ai une dédicace de Les Ecriveurs, 1- la cité lumineuse et de Non Stop)  il en parle si bien! Et enfin Gordon Zola, parodiste, dont l’enthousiasme est communicatif, il est lui aussi disponible pour échanger sur ces œuvres, et les messages qu’il veut faire passer. Il a autant d’humour quand on discute avec lui (un calembour par phrase) qu’il y en a, je n’en doute pas, dans ces livres. Il m’a très gentiment dédicacé C’est pas sorcier, Harry . A son stand, il y avait tant de choix ! J’ai pris celui-là pour retrouver un peu de l’univers du célèbre sorcier. Dans la foulée, je découvre Les Éditions du Léopard Masqué que je ne connaissais pas.

Sophie et Nicolas ont discuté avec Marie Caillet, auteur(e) de L’héritage des darcer, Nicolas a eu le droit à une très jolie dédicace. Nous avons prévu de s’échanger L’héritage et Les Ecriveurs, afin que chacun puisse découvrir le 1er tome de ces 2 trilogies.

J’ai ensuite flâné de stand en stand, on ne peut malheureusement pas s’arrêter partout, j’ai découvert Les Editions Gulf Stream, j’ai donné sa chance à une de leur publication dans la collection Courants Noirs: Le Marteau de Thor de Patrick Weber. Il s’agit d’un roman policier historique jeunesse. Dans cette collection (dont les couvertures sont magnifiques, beaucoup d’Aurélien Police), l’intrigue policière est toujours historique, dans le Marteau de Thor, l’histoire se passe entre l’Irlande et la Scandinavie en 850, dans d’autres romans, l’action se déroule à Paris en 1572, au Japon en 1489, à Athènes en 423 avant J.C., etc.

C’était vraiment une excellente première fois, un très chouette salon, où on n’est pas écrasé par la foule, où les auteur(e)s et les maisons d’éditions sont très disponibles. C’est également très sympa d’avoir une multitude de genres différents présentés (petit bémol, pas de SF), des auteur(e)s du Nord et de partout en France.

Vivement le 15ème salon !

Et vous y êtes-vous allés?