Hunger Games de Gary Ross

L’adaptation cinématographie du roman de Suzanne Collins : Hunger Games (paru en octobre 2008)

http://www.dailymotion.com/swf/video/xmde4x
Hunger Games – Bande Annonce #1 [VOST|HD] par addictomovie

En Amérique du Nord, le Capitole, capitale de la nation de Panem, est contrôlée par le président Snow. Pour imposer son pouvoir, le gouvernement impose un jeu télévisé : les Hunger Games. Chaque année, les douze districts devront envoyer, via un tirage au sort, un garçon et une fille âgés entre 12 et 18 ans. Une fois les 24 « tributs » réunis, ils seront lâchés dans une arène, où la règle du jeu est simple : tuer ou être tué. Katniss Everdeen n’a que seize ans lorsqu’elle prend la place de sa petite sœur, Primrose, qui avait été tirée au sort. Elle représente désormais le district 12, et affrontera ses adversaires aux côtés de Peeta, choisi dans le même district.

Une fois les douze filles et les douze garçons dans l’arène, des caméras obligeront le peuple de Panem à regarder, en direct, le massacre…

Je ne parlerai pas du livre, et donc ne comparerai pas les deux et pour cause, je ne l’ai pas lu. J’y suis donc allée en ne connaissant que peu de choses sur l’histoire et les personnages.  Je ne rentrerai pas non plus dans la polémique « il ressemble trop à Battle Royal ou Running Man », pourquoi toujours vouloir comparer ? Personnellement je ne les ai pas vu et ne serait pas contre, mais en parler plus longtemps ne servirai à rien, là n’est pas mon sujet.

Et donc ? Moi, j’ai adoré ce film !!!  Je suis vraiment bien rentrée dedans ! J’ai accroché à l’histoire, aux décors, aux costumes, au contraste flagrant entre la pauvreté des derniers districts et le Capitole… Le rythme du film suit la progression de l’histoire, le début plante le décor (il faut bien que ceux qui comme moi n’ont pas lu le livre, fassent connaissance avec le fonctionnement de ce système, des personnages, etc.) puis on passe à l’action avec l’entrée des 24 dans l’arène.

J’ai été saisi du contraste entre les populations de Panem, très bien rendu par les costumes et les attitudes des personnages.

Les derniers districts d’une part : leur monde est dur et cruel, on leur impose un sacrifice annuel pour les maintenir dans un état proche de l’esclavage, ils n’ont pas grand chose, voire rien, et on les contrôle uniquement pour qu’ils travaillent à la production des richesses naturelles (minerais, agriculture,…); leurs révoltes sont vites matées parce qu’ils ne disposent pas de la technologie des habitants du capitole. Ils subissent. [et là je me dis qu’il a deux livres dans lesquels on a de fortes chances de voir tout cela bouger! Non?]. Non seulement, 24 de leurs jeunes gens sont sacrifiés et obligés de se massacrer les uns les autres, ils ne peuvent pas faire autrement que regarder (il y a des écrans partout, c’est diffusé 24h/24 et le « jeu » dure un moment, comment ne pas être amené à regarder au moins une fois même quand on n’en a pas envie!). Non seulement, les « tributs » doivent s’entretuer, mais en plus, le jeu est truqué, la production leur imposant des obstacles supplémentaires. Ils doivent aussi gagner les faveurs du public pour avoir des sponsors et donc des aider à survivre. On s’aperçoit vite qu’ils sont manipulés comme des marionnettes. Comme le sont les districts.

Le Capitole, avec le Président et la Production du jeu télévisé, d’autre part : c’est coloré, les gens sont avides du spectacle, pour eux c’est un vrai jeu, une vraie télé réalité, forcément ils n’ont personne à perdre ! Mais pas rien à perdre ! Le pouvoir, la richesse, tout cela est possible, si les districts continuent de courber le dos et baisser la tête.

J’ai hâte de savoir la suite, les districts vont-ils se rebeller ? Vont-ils trouver quelqu’un pour les mener à la rébellion ?? Que se passe-t-il après ? Qu’arrive-t-il à Katniss et Peeta ?

Certains passages sont durs mais la réalisation permet de pas choquer les âmes sensibles (gros bémol en début de film, la réalisation avec la caméra qui bouge, j’ai cru que j’allais vomir; heureusement c’est beaucoup mieux après). En tout cas, on ne peut pas rester indifférent à ces jeunes gens qui doivent survivre, certains s’entre-aident, les autres s’entretuent sans vraiment d’état d’âme, ils sont cruels, violents et sans pitié.  Il ne soit en rester qu’un alors forcément …

En ce qui concerne les personnages et le casting, j’ai beaucoup aimé ! J’ai retrouver un de mes chouchous : Stanley Tucci (vu dans Julie et Julia, Le diable s’habille en Prada, Burlesques…)

J’ai beaucoup aimé Jennifer Lawrence, elle joue vraiment bien (la fille à côté de ses pompes quand elle ne maitrise pas ce qui lui arrive, appréhension avant de monter dans l’arène, etc.) et puis je la trouve super mimi !!!! et Woody Harrelson dans le rôle du mentor, alcoolique et arrogeant, il va changer au cours du film, j’ai beaucoup apprécié son personnage.

Et puis il y a Lenny (Kravitz) !!!!! J’m’y attendais pas !!!! Il a un rôle vraiment sympa et il s’en sort super bien ! (Et puis le trait d’or au dessus des paupières lui va à ravir !!!) Le personnage de Cinna les aide à sa façon et j’ai aimé ce personnage et ses réactions.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé les acteurs vraiment bons ! Mais ces 4 là sont mes préférés !

J’ai apprécié la réflexion issue de l’histoire, le contraste des populations, le film est équilibré et il y de l’action, de l’émotion, et de la réflexion ! Un bon film quoi !!!!! 2h22 qu’on ne voit pas passé si on est pris dedans du début.

J’irai sans doute voir les suites au cinéma. Et aussi j’aimerai beaucoup lire les livres pour avoir plus de détails sur les réactions des personnages et des districts.

Et vous, l’avez-vous vu ? Aviez-vous lu les romans?

Anonymous de Roland Emmerich

Il y a beaucoup de théories développées indiquant que William Shakespeare n’aurait pas écrit les œuvres qu’on lui attribue. William Shakespeare, une énigme littéraire, un mystère fascinant.


Ce film nous plonge au cœur du Londres de la seconde moitié du 16ème siècle et nous propose une nouvelle version de l’histoire de William Shakespeare, dramaturge et poète.

La théorie abordée ici est la suivante : le 17ème comte d’Oxford Edouard de Vère serait le véritable auteur de toutes les pièces de William Shakespeare. L’histoire se noue sur fond de succession du trône de la reine Elisabeth  Ière d’Angletette.

Un film qui tient ses promesses, les décors, les acteurs et la photographie sont sublimes !  2h18 que je n’ai pas vu passer !

J’ai beaucoup aimé le choix des acteurs :

Le comte de Vère est joué par Rhys Ifans.

Son nom ne vous dit rien mais vous l’avez déjà vu quelque part ?

Vous ne rêvez pas, cet acteur habitué aux seconds rôles, c’est bien Spike dans Coup de foudre à Notting Hill, Gavin dans Good Morning England ou encore le père de Luna dans Harry Potter !

 

Je sais pas vous mais moi j’aime les acteurs qui jouent avec leur style dans les différents films qu’ils font !

Rhys Ifans est ici dans le rôle principal et sa performance est très réussie !

J’ai beaucoup aimé le choix d’une actrice et de sa  fille pour le rôle Élisabeth jeune et vieille. C’est une très bonne idée et permet une cohérence dans le physique du personnage (qui parfois choque quand on passe d’une époque à une autre).

Vanessa Redgrave joue Élisabeth à la fin de son règne et Joely Richardson joue Élisabeth dans toute sa gloire :

et

Les autres membres du casting sont excellents également.

L’atmosphère, l’ambiance, le rythme, l’histoire, l’énigme Shakespeare, font que je suis complètement rentrée dedans.

C’est un très bon film, un coup de cœur!

J’attends sa sortie en DVD maintenant, normalement le 9 mai 2012.

Et vous, l’avez-vous vu ?

********************

Suite à des échanges sur la page FB du blog, j’ai eu la question suivante de ma copine Sidonie :

 » le film est bon, mais est-ce qu’il influence? cette théorie te semble-t-elle plausible? est-ce que c’est documenté? pourquoi les fanatiques n’ont-ils pas brûlé les cinémas?!!! ^^ parce que bon, Roland Emmerich, quoi! »

Je me permet donc de compléter un peu cette chronique avec la réponse donnée 😉

« Le film commence de nos jours et c’est un acteur de théâtre contemporain qui raconte cette théorie. On le voit dans la bande annonce, il expose ce que serait la vérité mais rien ne peut être prouvé.

Pourquoi brûler le cinéma? La thèse que Shakespeare n’aurait pas écrit ses pièces remonte à longtemps déjà, c’est pas Roland Emmerich qui l’a inventée. Et c’est très crédible dans le film, clairement on y croit au fait que Shakespeare qui était acteur, ait endossé le rôle de l’auteur pour de l’argent et parce qu’un noble ne pouvait être dramaturge et encore moins faire passer des messages sur la religion, la politique etc. Je pense personnellement que William Shakespeare est le père de ses oeuvres et je ne suis pas choquée ou outrée qu’on cherche à remettre cela en cause. Au contraire, c’est tout ce mystère qui est intéressant et qui alimente l’imaginaire !

Je pense que Emmerich ou plutôt le scénariste John Orloff est allé puiser toutes ces infos dans le nombreux documents produits par ceux qui recherchent la paternité des pièces de Shakespeare et celle des « anti-stratfordiens » comme Abel Lefranc ou J. T. Looney.

Le film est vraiment bien, qu’on aime ou pas le réalisateur (moi personnellement j’aime ses films Le Jour d’après, Stargate, The Patriot notamment), ici sans connaitre le budget ça ne fait pas grosse production avec multes effets visuels. Mais l’image est sublime.

(EDIT du 12 avril 2012)

C’est long d’attendre !

Bienvenue sur mon blog !

En ce jour de printemps, je publie mon premier billet, il faut bien se lancer !

Grande fan de Tim Burton, j’attends impatiemment la sortie cinéma de son dernier film: Dark Shadows !!!!!!

Pour patienter voici le trailer, je sens que je ne vais pas aimer, … je vais A-DO-RER !!!!!!!

Sortie prévue le 9 mai 2012

Et vous l’attendez-vous aussi ?