Secrets et mystères de la vie de Merlin de Marie Tanneux

arton781

Editions Ouest-France, 192 pages, 15,90€

4ème de couverture

Issu d’une tradition orale celtique archaïque, le personnage de Merlin a acquis, au cours des siècles, une immense popularité, le faisant accéder au statut de véritable mythe littéraire. Fuyant et méprisant les honneurs de ce monde, il s’est volontairement coupé de celui-ci pour vivre en ermite. Pourtant, il n’en demeure pas moins la figure centrale de la légende arthurienne. Merlin personnifie le détenteur des pouvoirs magiques du passé et de la connaissance des évènements futurs. Conjuguée sur le mode des fêtes celtiques, voici la vie secrète et mystérieuse de Merlin.

Résumé

Un vieil homme bat des cartes dans une Taverne un soir de Samain…. Une bien étrange nuit où tout est possible. Riwalen et ses amis écoutent ce vieux étrangement jovial, alerte, alors que son visage est fortement marqué par l’âge. Des cartes de l’étrange homme surgissent des animaux et commence alors la roue du temps. Riwalen se précipite dehors dans une course folle. Quand il s’arrête, il rencontre à nouveau le vieil homme de la taverne et s’il ne s’était finalement pas arrêté de courir ?

Mon avis

J’ai beaucoup aimé même si c’était mal parti ! Comme quoi !

Le lecteur découvre un vieil homme qui rapidement nous apprend être Merlin, il est pourtant bien dans une taverne bretonne possédant des tables en Formica… Comment dire ? ça m’intrigue quand même ! Le début est donc assez surprenant car on ne comprend pas bien comment Merlin peut être présent en Bretagne au 21ème siècle mais attention, c’est la nuit de Samain et cette nuit n’est pas comme les autres ! Rappelez-vous en en lisant ce livre ^^ Car les Portes sont ouvertes ce soir là…

Secrets et mystères de la vie de Merlin permet de façon un peu romancée de revisiter la vie de Merlin. Son histoire étant oral, le récit de Marie Tanneux, lui est donc propre et sa vision de certaines choses pourront surprendre voire faire bondir peut-être. Mais moi, j’ai bien aimé les liens entre Merlin et Arthur par exemple. Le lecteur retrouve donc les « temps forts » de la légende de l’enchanteur. De la légende arthurienne aussi, profondément liée. Mais Merlin ce n’est pas que le guide, le conseil du Roi, c’est une vie remplie bien avant et bien après également. Certains aspects de cette passionnante vie seront développés, quand d’autres seront moins abordés, parce que plusieurs légendes s’entrecroisent et qu’on ne peut pas tout dire en un seul ouvrage. Mais pas d’inquiétude, on retrouve Viviane, Morgane, Lancelot et encore d’autres ^^

Le livre permet un voyage sympathique en Bretagne mais également en Angleterre et en Irlande. J’aurais pu faire la liste des lieux, j’avais envie de tout voir, de tout visiter. C’est un magnifique voyage en Grande-Bretagne et Petite Bretagne, chaque lieux est l’occasion de développer un partie de la légende, la liaison aux mythes est vraiment très bien faite.  Pour compléter le voyage, la vie de Merlin, la culture celte, on redécouvre également les célébrations d’équinoxe et de solstice, les traditions, les symboles. Toujours un plaisir pour moi de glaner des infos sur ces célébrations, avoir plusieurs sources.

Si j’ai eu un peu de mal au début ensuite, je me suis complètement laissée emporter par la course du temps, l’initiation de Riwalen. Les choses vues, les propos de Merlin, les événements se mettrent progressivement en place et à avoir du sens. C’est une lecture envoutante, déroutante et surprenante. Passionnante également. Parfois, elle peut sembler un peu « fourre-tout » tant Merlin est lié à la culture et aux traditions magiques mais au final on est vraiment pris dans la roue du temps et on apprend beaucoup de choses. Un autre plus du livre, des lexiques, un des lieux de Bretagne, un des personnages, histoire d’éclairer encore plus le lecteur.

J’avais craqué sur la couverture, elle est vraiment parfaite pour cette lecture, on la comprend encore mieux en lisant ce récit de la vie de l’enchanteur, à mesure que l’on découvre les secrets et les mystères de son existence. J’ai beaucoup aimé la façon qu’à l’auteure de se réapproprier certains mystères. Poser par écrit une transmissions orale c’est accepter que chacun le retranscrive à sa manière. Ce qui donne des visions différentes d’un même mythe. C’est ce qui me passionne dans la légende de Merlin et celle d’Arthur, chacun contribue à la légende.

De plus, l’auteur sert cette visions d’un Merlin entre le fou et l’attendrissant bonhomme. Il y a beaucoup d’humour en lui, autant que de sagesse mais finalement d’humanité car, Merlin aussi n’a pas toujours fait les bons choix, réussi tout ce qu’il avait en tête.

Comme quoi parfois un début déroutant pour livrer une très belle surprise ! Je suis bien contente de l’avoir lu avant mes vacances en Bretagne, son souvenir m’a accompagné en Brocéliande et à Huelgoat. Le début d’un voyage…. initiatique ?

logo-1

Le souffle des ténèbres de Frédéric Livyns

souffleVal Sombre Editions, 15€, 139 pages

4ème de couverture

Bryan et Suzy décident de faire un voyage en Bretagne afin d’échapper à un douloureux souvenir et de se ressourcer. Sur place, ils découvrent les ruines d’un vieux château qui n’est mentionné dans aucun guide touristique et dont les villageois superstitieux rechignent à parler. Animés par la curiosité, ils entreprennent alors de s’y rendre et vont, bien malgré eux, réveiller la force maléfique qui y sommeillait. Quel est donc le secret de cet étrange village que Bryan ne connaît qu’à travers les récits de son grand-père ? Entre légendes bretonnes et fantastique contemporain, l’auteur nous entraîne dans une spirale infernale.

Résumé

C’est enfin les vacances pour Bryan et son épouse Suzy. Destination la Bretagne, terre des ancêtres de Bryan et plus particulièrement Munoz, petit village reculé, loin des hauts lieux touristiques. Accueilli par Maz l’aubergiste, le couple s’installe et Bryan planifie les excursions. Il a hâte de découvrir les lieux où son grand-père a grandit. La première visite sera pour le château du village qui n’apparait étrangement sur aucune carte, dans aucun guide. Même Maz leur déconseille de s’y rendre. Mais Susy et Bryan ne donne pas de crédit aux superstitions des villageois… Mais ont-ils raison ou tord ?

Mon avis

Une très bonne lecture !

J’avais hâte de retrouver Frédéric Livyns dont je suis fan des nouvelles et dont j’ai adoré Oxana. Le souffle des ténèbres a été une très bonne lecture même si elle m’a apporté je dois l’avouer moi de surprises que les autres écrits de Frédéric. Mais ça n’enlève rien au fait que j’ai passé un super moment de lecture ^^

Bryan et Suzy sont un couple de parisien, venu découvrir ce coin particulier de la Bretagne, Munoz terre des ancètres de Bryan. C’est la première fois qu’il vient découvrir le lieu de l’enfance de son grand-père. Ce dernier lui a tellement parlé de ce coin, que c’est comme si Bryan était déjà comme chez lui. Mais les choses ne vont pas se passer comme il l’avait imaginé. Déjà, lui et sa femme Suzy se rendent compte que les villageois ne sont pas fans des touristes, et n’aiment pas qu’on vienne « fouiner » dans le passé. Pourtant quoi de plus normal que de vouloir visiter les coins pittoresques et typiques comme le château du coin. Enfin ses ruines. Bryan et Susy ne croient pas aux superstitions des gens du village. Les ruines seraient celles qu’un ancien domaine appartenant à la famille de Gilles de Rais … Que cachent donc les ruines ? Bryan et Suzy vont-ils réellement remuer le passé et les vieilles croyances ?

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère, l’ambiance créée par Frédéric Livyns, la localisation de l’intrigue en Bretagne, les mystères, les légendes… L’atmosphère est pesante, intrigante, un peu oppressante et de plus en plus sombre. Des choses étranges se passent, Suzy voit certaines choses,  certains villageois ont des réactions bizarres….

L’histoire est bien construite, les éléments sont fournis au fur et à mesure, avec certains passages intermédiaires qui donnent des pistes. J’aime bien cette construction. On s’attend alors à certaines choses et d’autres nous surprennent car moins attendues. Le récit est fluide, le livre se lit facilement et rapidement. Oui la fin est rapide mais je la trouve à l’image de l’ensemble du livre. L’ensemble est homogène et cohérent. Toutefois, j’aurai aimé plus de descriptions (c’est vrai que les descriptions ne sont pas la tasse de thé de l’auteur, plus incisif que contemplatif, et j’adore ça) mais là ça m’aurait plu. Parce que l’histoire se passe en Bretagne et que j’aurai aimé un peu plus voyager. En connaitre un peu plus que les légendes bretonnes évoquées et sur Gilles de Rais. En tout cas, ça donne envie de s’y plonger et de faire des recherches ^^

J’ai beaucoup aimé les personnages, au départ, j’avais peur qu’ils manquent d’épaisseur, mais en très peu de mots, de passages, Frédéric Livyns arrive à leur créer un passé, des failles, des fêlures, de la consistance. J’ai pu m’attacher à Suzy et Bryan et j’ai aimé que les personnages soient plus creusés que ce qu’on pourrait imaginer de prime abord. Surtout Suzy, j’ai apprécié me mettre à sa place, comment aurais-je réagit face aux événements passés et présents ? J’ai souvent partagé les réflexions de cette femme et c’est vrai que du coup, j’aurai bien aimé la connaitre encore plus ^^

Frédéric Livyns joue moins avec nos peurs dans ce récit (enfin je trouve comparé avec les autres textes que j’ai pu lire de lui) mais on est pris dans le texte, on a envie de savoir ce qu’il va se passer, comment vont tourner les événements. J’ai aimé savoir pourquoi, le but des événements et ça m’a beaucoup plu.

C’était une très bonne lecture, je ne le cache pas, que j’aurai aimé être un peu plus riche en descriptions, légendes bretonnes et lieux mais qui se lit extrêmement bien, prenante et agréable.
La couverture signée Miesis est magnifique, encore un superbe livre chez Val Sombre Editions !

**********************************

logo challenge