Chemin perdu d’Amélie Fléchais

chemin-perdu-amelie-flechais-bd-soleil

Les éditions Soleil, 96 pages, 17,95€

4ème de couverture

Vous qui possédez flair, sensibilité et goût de l’aventure, munissez-vous de votre carte des copinoux et lancez-vous dans cette fabuleuse chasse au trésor ! « T’es sûr qu’en passant par là, on va arriver plus vite ? ». Ainsi commence l’extraordinaire chasse au trésor lancée par Le Camp du bonheur. Munis dune carte, monsieur je-suis-le-meilleur, son petit frère qui s’imagine être un robot et leur copain, fils d’un chasseur en sont sûrs : ils seront les vainqueurs ! C’est simple, il leur suffit de suivre « le chemin des arbres déguisés en apaches ». Mais c’était sans compter la rencontre d’étranges créatures oniriques : un cerf géant au chapeau melon magique, un renard à la poursuite de sa bicyclette folle, un ogre branchu ou encore, une fée aux intentions ambiguës… Mais où donc cet étonnant jeu de piste les mènera-t-il ?

Mon avis

J’ai un avis un peu mitigé sur cette bande dessinée, il y a des choses que j’ai beaucoup aimé et d’autres moins.

Déjà la couverture épaisse de cette BD est magnifique, c’est vraiment une belle BD objet ! Et elle est fournie avec La carte des copinoux, très jolie (remplie de détails dont certains qu’on ne comprend qu’à la fin), classe quand même !

Le début traite une sorte de légende, sur une forêt mystérieuse dont il parait que personne ne peut ressortir. Un couple intrigué s’y rend, découvre une charmante demeure, et s’y installe. Mais la femme se sent épiée et oppressée, elle finit par s’enfuir terrifiée, persuadée que des créatures malfaisantes sont toutes proches. Elle s’égare et chute dans un abime où elle meurt sans d’abord avoir maudit la forêt et son mari. Ce dernier se laisse dépérir de n’avoir pas su comprendre son épouse. La forêt a fini par avaler ceux qui y vivaient.

De nos jours, 3 copains, deux frères et leur ami, participent à une chasse aux trésors dans un forêt. Monsieur-je-sais-tout-je-suis-le-plus-fort les entraine sur un raccourcit mais ils finissent par se perdre. C’est alors qu’ils vont croiser un monde inattendu et ses habitants.

On découvre 3 enfants totalement différents, une grande gueule, son petit frère qui se prend pour un robot et leur ami un peu peureux mais brave quand même. Le trio est assez spécial, on sent l’ami rapidement saoulé par le plus grand de deux frères mais il ne s’impose pas. Le petit ne parle pas, il est chou, dans son monde de robot, il s’invente des combats et des aventures. Le plus grand des deux frères est agaçant au possible, prétentieux et imbu de lui-même, on a tous eu un camarade comme ça non ?

Concernant l’histoire, j’ai aimé cette traversée dans l’inconnu, le développement de l’imaginaire. Mais l’intrigue n’est intéressante que pour découvrir sur qui ou quoi les 3 copains vont tomber. La fin m’a laissé perplexe, j’ai trouvé que ça se finissait trop vite et qu’on avait pas vraiment toutes les réponses aux questions que le lecteur se pose (une suite prévue peut être ? en tout cas, la liberté d’imaginer ce qu’on veut). Le conte en lui même m’a laissé un peu dubitative mais ça devrait plaire aux enfants car il laisse une grande place à l’imaginaire.

Dans les rencontres effectuées par les 3 garçons, dont on apprendra qu’ils s’appellent Elliot, Arthur et Charlie, certaines seront hallucinantes, d’autres troublantes, voire dangereuses ou complètement barrées… J’ai beaucoup aimé l’atmosphère qui se dégage de la forêt et des créatures qui l’habitent. Mais je pense que je m’attendais à autre chose quand même. Le mélange des styles m’a chagriné un peu je crois.

Concernant les planches, on retrouve deux voire trois styles différents. Le début (l’histoire du couple et la carte) dans les 3 couleurs : marron clair, noir et blanc sont très belles, elles m’ont fait pensé aux illustrations de certains contes de mon enfance, un air de nostalgie.

La majorité des planches sont en N&B comme celle-ci:

chemin-perdu-damelie-flechais-L-8vwumY

Elle peuvent sembler peut-être brouillonnes de prime abord mais il y a plein de détails (façon manga). J’ai bien aimé et à la fois pas. J’ai trouvé que ça permettait de créer une atmosphère particulière (un peu terrifiant, un peu oppressant, plus sombre, plus noir) mais elles contrastes beaucoup trop avec les planches en couleur, comme celle-ci :

chemin-perdu-amelie-flechais-bd-soleil-extraitque je trouve magnifique ! Les couleurs utilisées et un effet aquarelle, donnent de superbes planches. Dommage qu’il y en ait pas plus dans la bd. Les planches A4 (pleine page) de ce style m’ont laissées rêveuse, dans les tons marron, vert, gris, orange, noir, … et le détail, je suis conquise !

Il y a donc de très belles choses dans cette bd, un conte contemporain très sympa qui m’a fait penser à Alice aux Pays des Merveilles croisé avec le Bois de Quatr’sous. Un air de nostalgie avec une emprise contemporaine. Des planches magnifiques, un travail précis et fin. Charmée par les planches couleurs, vraiment magnifiques. Mais je suis quand même un peu perplexe sur l’alternance des planches couleurs et N&B, sur la fin trop rapide, sur certaines choses moins explicites par rapport à ce que j’attendais. Même si je suis mitigée sur cette bande dessinée, c’est une jolie découverte, je pense qu’elle plaira beaucoup aux plus jeunes comme aux moins jeunes 😉  ha pis, y a quand même un superbe hibou quoi !!! (argument de choc n’est-ce pas) ❤

Livre lu en partenariat avec Babelio, opération Masse Critique, que je remercie, ainsi que les Éditions Soleil (que je découvre par ailleurs même si j’entends parler depuis trèèès longtemps).

Voici le lien vers la BD

On My WishList #6

« On my Wishlist » est un petit rendez-vous sympa lancé à la base par Book Chick City, et repris par la belle Chica sur son blog A l’abordage de la Culture – Chica’s Booksland. Je trouve l’idée excellente ! Alors je m’y mets 🙂

Il a lieu tous les samedis et permet dans sa version originale de faire un récap’ de tous les livres que l’on voudrait désespérément ajouter à notre PAL, qu’il s’agisse de parutions récentes ou non. Le RDV français concerne UN livre qui se trouve sur notre Wishlist : votre découverte de la semaine que vous piétinez de vous acheter ou ce livre que vous voyez régulièrement sur les blogs des copinautes ou dans votre librairie, qui vous fait envie mais pour lequel vous n’avez pas encore craqué !!

****************************************************

Le Pantin sans visage d’Aalehx

Présentation de l’éditeur Les Éditions du Riez

Conteur polymorphe, Aalehx consacre sa musique et ses illustrations à l’univers sans frontière, sans époque et sans territoire du « Pantin sans visage ». Artiste visuel et sonore autodidacte, il redessine sur scène ce conte glacial par le biais d’un concept novateur de BD-Concert, alliant musique Indie Pop Rock, décors et projection d’animations tirées de sa bande dessinée.

Si ses illustrations aux allures de comic book « mangatisé » rappellent les ambiances des films de Tim Burton et d’Hayao Miyazaki, il s’est en outre façonné une identité musicale aux sonorités électro à l’écoute d’artistes tels que Radiohead, Björk, Noir Désir ou encore Portishead.

Les éditions du Riez vous proposent de découvrir à travers la BD et le CD d’Aalehx une échappée poétique et lunaire aux limites des mondes. Dans un univers industrialisé où les rêves sont prohibés et où les habitants dépourvus de bouches sont réduits au silence, un vieux créateur décide de défier l’oppression en offrant sa vie au Pantin sans visage. N’ayant pour seuls sens que l’ouïe et le toucher, le Pantin tentera de surmonter les multiples obstacles qui le conduiront à devenir le premier symbole de liberté de ce royaume soumis à la tyrannie…

Pourquoi ce livre ?

Je ne suis pas BD mais là, je suis subjuguée par le dessin d’Aalehx, son univers et la sensibilité qui se dégage de son œuvre. J’ai pu voir par-ci, par-là sur le net, quelques planches de cette BD, ce sont la poésie, le monde sombre, l’espoir, les épreuves, etc. qui semblent régner sur cette histoire. Les thèmes abordés sont forts et donnent à réfléchir. Les personnes qui l’ont lus ont été fascinées par cette bd et en général c’est un coup de cœur ! Me connaissant, il y a de forte chance que ça soit le cas pour moi aussi même en étant pas BDphile.

En plus, le concept de BD-concert est vraiment orignal, Aalehx est un artiste multi-facettes qui a réussi à allier ses deux passions la musique et le dessin. Je ne sais pas encore sous quelle forme, je découvrirai cette histoire (Bd seule, ou bd+cd) mais j’ai vraiment envie de me plonger dans cet univers.

Et vous, quel est le livre que vous très envie d’avoir cette semaine ?

—————-

Les On My Wishlist de Natiora, Serega, Lu Rêve, …