Les Misérables de Tom Hoopern

Les misérables

avec Hugh Jackman, Russell Crowe, Anne Hathaway, …

Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d’amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l’affirmation intemporelle de la force inépuisable de l’âme humaine.
Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais.

Il s’agit de l’adaptation de la comédie musicale américaine issue du classique de Victor Hugo.

Comme dans le livre, Jean Valjean est arrêté pour avoir volé du pain et en prend pour 5 ans de prison, mais ayant chercher à s’échapper, sa peine est rallongée de 15 ans. L’inspecteur Javert le surveille étroitement. Et au bout de 19 ans de peine, il est libéré. Mais il est « sous conditionnelle » et doit se présenter tous les mois pour ne pas être renvoyé en prison. Avec une inscription comme dangereux criminel sur ses papiers, il ne trouve ni travail, ni logement. Seul un abbé, lui ouvre les portes de sa demeure. Mais Valjean le trompe en s’emparant de l’argenterie du presbytère. Il est rattrapé par la police mais l’abbé leur indique que l’argenterie était bien un cadeau. Sauvé par le religieux, Valjean s’interroge sur son avenir, il est redevable envers Dieu et décide de changer de vie et d’identité, il devient M. Madeleine, maire du village et propriétaire d’une usine de confection de chapelet où travaille Fantine. Grâce à ce travail, elle arrive à peine à survivre car elle doit payer les Thénardier qui élèvent sa fille Cosette puisqu’elle ne peut plus s’en occuper. Mais Fantine est renvoyée de l’usine et fini chez les femmes de petite vertu. Elle tombera malade et Valjean/Madeleine lui promettra de s’occuper de sa fille…

Les-Misérables 03

Dans l’ensemble tous les éléments de l’histoire sont là, des Thénardier à Gavroche. J’aime bien les comédies musicales mais là même si les chansons sont biens, elles sont trop nombreuses. En effet, les dialogues sont chantés sauf peut-être deux ou trois. Donc on doit vraiment avoir le droit à l’intégrale de la comédie musicale. Mais ça rend pas pareil quand on est au cinéma. Du coup, c’est long parce que tout est chanté et 2h38 c’est pas évident de rester attentif tout le temps. En plus, les dialogues chantés ça n’a pas tellement tellement d’intérêt et la musique de ces moments-là est un peu redondante. Des dialogues non chantés auraient allégé le film et permis qu’il soit moins long. Mais si certain(e)s sont fans de la comédie musicale de Broadway ils ne seront pas déçus, je pense (même si du coup, des hyper fans y doit pas y en avoir une flopée en France !)

Par contre, les solos, les chants des révolutionnaires ou les chants en canon, ça rend très bien, les émotions passent et certaines vous scotchent complètement.

Un gros plus pour les images, lumières et décors, parfois c’est particulier mais ça rend vraiment très bien sur grand écran. Pas assez experte pour savoir si l’époque est à 100% respectée mais je n’ai rien vu qui m’ait choqué. J’ai apprécié un peu de cohérence physique dans les personnages, on est loin des sourires Colgate et des brushing Loréal pour les moins aisés. Pour le jeu d’acteurs, les copines et moi, on est d’accord pour dire que malheureusement Russell Crowe passe à côté de son « Javert », ses deux solos sont pas mail mais le reste, bof bof.

les misérables 06

Pour Hugh Jackman, ça dépendait des moments, parfois excellent, parfois un ton en dessous, on a pas l’impression qu’il a pu donné son maximum, trop en retenu parfois. Dommage.

les misérables 04

Les excellents surprises : Anne Hathaway que j’ai trouvé parfaite en Fantine et qui chante extrêmement bien (et chanter en pleurant c’pas facile),

Les-Miserables08

Eddie Redmayne est très bon en Marius et il chante pas trop mal (surtout une à la fin), je me souvenais pas que dans les adaptations précédentes son oersonnage était aussi marquant

Les-Miserables-09

Aaron Tveit en Enjolras, l’ami révolutionnaire de Marius, excellent,

les miérables 02

Samantha Barks en Epoline (la fille des Thénardier) est très touchante, c’est là un très beau rôle.

les misérables 05

Dans l’ensemble, les passages chantés par le peuple et les révolutionnaires sont vraiment supers. J’suis un peu déçue de ne pas avoir entendu plus Amanda Seyfried (Cosette) que j’avais adoré dans Mamma Mia!

les misérables 07

Les deux enfants du casting sont vraiment bien trouvés, la petite Cosette est mignonne et attendrissante et l’actrice Isabelle Allen chante très bien, et Gavroche (Daniel Huttlestone) est espiègle, un peu tête à claque et courageux.

Les Thénardier joués par Helena Bonham Carter et Sacha Baron Cohen s’éloignent un peu des personnages du roman mais ce duo permet d’ajouter une touche d’humour et de couleurs dans le film dont les évènements sont assez sombres. Ils sont plus clownesques que méchants et terrifiants, même s’ils restent les détrousseurs des petites gens et des bourgeois.

les misérables 01

Peut être que le film aurait mérité un peu moins de tête d’affiche pour que ça soit un peu plus équilibré.

Le mieux dans le film ça reste quand même la magnifique histoire douloureuse et poignante écrite par Victor Hugo. Un homme épris de liberté qui à cause d’un seul faux pas, et même en ayant purgé sa peine, n’est plus qu’un moins que rien. Pourtant, il a payé pour son acte (et quel acte, franchement quand on voit que pour des crimes de sang on en libère plus tôt de nos jours…) mais il ne peut pas refaire sa vie tranquillement. Une jeune femme qui doit travailler dur pour permettre à son enfant de survivre mais que les autres jugent et ne soutiennent pas, elle se retrouve sans rien à devoir vendre tout ce qu’elle a et sa chute sera fatale. Un peuple qui se soulève parce qu’il n’a plus rien, des jeunes gens qui se révoltent parce qu’il croit en leur pays et en la liberté. Un policier qui s’accroche à son sens du devoir et à la loi quitte à s’aveugler sur la misère du monde.  Une jeune fille orpheline qui aura une chance de réussir sa vie et de trouver l’amour, une autre jeune fille qui ne compte pour personne et qui perdra la vie pour sauver celui qu’elle aime. Même si le film ne m’a pas donné envie de le revoir encore et encore, il m’a donné envie de lire le chef d’œuvre de Victor Hugo.

Si les comédies musicales c’est pas notre tasse de thé, je ne vous le conseille pas, c’est loin d’être évident de tenir 2h38 d’un film chanté à 95%. Un gros bémol, beaucoup trop de chanson font référence à Dieu, un peu ça se comprend, Valjean change grâce au prêtre, mais là, à ce point, c’est un peu soulant, les américains, ne savent pas faire dans la demi-mesure, je ne suis pas sure que ça se ressente autant dans le livre, si ? Et puis, quand même, j’ai du mal avec la langue anglaise quand l’action se passe en France avec des noms français et des expressions de chez nous, ça somme jamais juste à mon oreille. Enfin, si ça peut faire découvrir Victor Hugo au monde entier pourquoi pas ^^

les-miserables_00

Publicités

The Dark Knight Rises de Christopher Nolan

Le dernier volet de la trilogie de Christopher Nolan

avec Christian Bale, Anne Hathaway, Tom Hardy,…

Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S’accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l’arsenal de lois répressif initié par Dent.
Mais c’est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l’arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l’exil qu’il s’est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n’est peut-être plus de taille à affronter Bane…

Pas de résumé personnel cette fois.

On reprend donc la trilogie 8 ans après la mort d’Harvey Dent. Sans avoir revu le 2ème depuis sa sortie au ciné, je n’ai pas été perdue dans l’histoire, ce qui est nécessaire à la bonne compréhension de ce volet est redonné dans les dialogues. Je ne suis pas une méga grande fan de Batman et encore moins de Christian Bale mais j’ai beaucoup apprécié ce dernier volet de la trilogie. Christopher Nolan est vraiment doué et il a plus que réussi ses 3 films (même si je n’ai pas aimé le 1er). L’ambiance est sombre, les personnages sont torturés, l’intrigue se tient parfaitement. La réalisation est vraiment bien faite.

J’ai eu un gros coup de cœur pour Michael Caine (Alfred Pennyworth), il est vraiment bon dans ce rôle, émouvant et juste, c’est le personnage que j’ai préféré, parce qu’il dit les choses comme elles sont, il ouvre les yeux à un Bruce Wayne qui se voile la face. Bien sur il a ses failles, il a peut être trahi pour protéger son « maitre » mais on comprend pourquoi et on aurait sans doute fait pareil.

J’avais une grosse appréhension quand j’ai su qu’Anne Hathaway serait « Catwoman ». Pourtant, j’aime beaucoup cette actrice. Et j’ai été agréablement surprise parce que le traitement du personnage est tel qu’on a pas affaire à la Catwoman qu’on a pu rencontrer dans les autres films du genre ou les comics, c’est Selina Kyle, une voleuse hors pair, féline, mais pas réellement Catwoman. J’ai beaucoup aimé son rôle et la prestation d’Anne Hathaway, ce type de rôle, ça lui va très bien. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé cette manière qu’à eu Nolan de créer des personnages inspirés des comics mais qui ne ressemblent pas à ce qu’on a eu l’habitude de voir (ceux qui ont vu le film comprendront de quel autre personnage je veux parler).

Après, je ne suis pas du tout fan de Christian Bale (même si je reconnais ses performances physiques à chacun de ses rôles), j’ai tendance à lui trouver peu d’expressions. Là, ça ne m’a pas perturbée pendant le film. Finalement, il est un bon Batman, et je pense que je l’ai préféré dans ce dernier opus car le personnage est plus sombre et plus torturé, je trouve que ça s’adapte mieux au jeu de Bale. Bruce Wayne / Batman n’est pas mon personnage préféré mais il est humain (c’est pas le super héros avec des pouvoirs) et finalement, il est plus attachant qu’un Superman ou un Thor.

Bon, forcément, il serait bizarre de ne pas parler de Marion Cotillard, moi je l’ai trouvé bien (sauf évidemment la scène qui fait parler d’elle sur Internet, d’ailleurs dans le ciné, on a tous eu la même impression/réaction),  son rôle m’a plu et sa prestation aussi (même si le jeu de Marion ne m’a jamais transcendée).

J’ai bien aimé l’histoire de ce dernier opus et son méchant, Bane (très bon Tom Hardy, en brute épaisse, mais pas uniquement, avec un jeu « tout dans le regard forcément »). L’idée qu’on est entravé et de rendre leur vie aux citoyens de Gotham est assez forte (bien sur il y a forcément anguille sous roche),  son traitement n’est peut être pas encore assez développé mais cela n’était pas le plus important (et puis le film dure 2h45, on ne peut pas tout faire).

De plus, je n’ai pas vu venir le rebondissement du film et donc une bonne surprise pour moi ! La réalisation et le scénariste m’ont eu !!! Et en ce moment, j’avoue que c’est assez rare donc c’est un point positif de plus 🙂  Et je suis contente d’avoir revu certaines têtes que j’aime bien dans des seconds ou de tout tout petit rôle comme Joseph Gordon-Levitt (très très bon) qui joue Blake :

Ou encore Christopher Judge (Teal’c dans Stargate SG-1) en mercenaire, Aidan Gillen (Lord Petyr « Littlefinger » Baelish dans le Trône de Fer) en agent de la CIA ou Cillian Murphy qui joue le Dr. Jonathan Crane.

Le tout fait de ce film un très bon divertissement et plus qu’un film à gros budget, on peut aussi, si on veut, réfléchir à nos existences, à la politique, aux choix qui sont faits, leurs conséquences, etc.

Un très bon final à la trilogie de Christopher Nolan. J’ai personnellement préféré le 2ème  mais celui-ci est très très bon.