Challenge « Il était 3 fois Noël » : 2 décembre

logo2

Voici le thème du jour :

  • Mer. 2 décembre : Journée des enfants au chalet, partageons une (ou plusieurs) lecture(s) jeunesse, sur le thème de Noël et/ou de l’hiver

Alors je n’ai malheureusement pas jeunesse pour les très jeunes mais je peux présenter 3 livres pour ado que j’ai lu et beaucoup aimé :

Disparu ! Les enquêtes d’Agathe Revais de Laurence Fantuz

Disparu

Lorsqu’Agathe se rend chez ses grands-parents, à Marlot, pour les vacances, elle est loin de se douter qu’une étrange disparition bouleverse ses habitants.
L’intrépide jeune fille, bien décidée à résoudre l’énigme et à démasquer le coupable, mène son enquête. Elle embarque son amie Jade et ses deux cousins dans cette aventure.
Lever le mystère n’est pas sans risque pour ces quatre détectives en herbe ! Des rivalités et des accusations vont jaillir avant qu’Agathe ne découvre la terrible vérité : une grande menace pèse sur Noël !

Une jolie découverte pour ce titre, qui malheureusement, ne se trouve plus, sauf erreur de ma part

Agathe est une ado attachante qui rêve de mystère et d’intrigue et qui n’a pas froid aux yeux. Elle passe les fêtes de Noël chez ses grands parents à la campagne et quand une étrange disparition survient, elle décide d’enquêter et entraine avec elle ses cousins et son amie Jade ! Les jours avant Noël seront mouvementés.

Le récit est bien monté et c’est très bien écrit. Les mots les moins courants sont même expliqués pour que les petits ne soient pas perdus. C’est fluide et pour un jeunesse c’est prenant, intéressant, on prend plaisir à suivre Agathe et ses cousins. Agathe est à 14 ans, un poil loin de certains ados de maintenant, moi ça me plait, je pense que certains ados d’aujourd’hui ne s’y retrouveront pas forcément. Moi je m’y suis retrouvé en tout cas 🙂 Je dirais que le public visé est les 8-11 ans, qui pourront se projeter un peu en Agathe 🙂  et se retrouver en Timothée son petit cousin de 7 ans, chahuteur et casse-cou. L’adulte comprendra très vite de quoi il retourne mais pour les enfants c’est très adapté. Pistes, questionnements, bêtises,… un cocktail qui plaira très certainement à un grand nombre ! C’est tendre, c’est une mignonne petite lecture, rafraichissante et de saison.

Le plus du récit c’est les liens entre les cousins, leurs chamailleries, leurs différences de point de vue, liées à l’âge, leur complicité et leur affection. Agathe, Baptiste et Tim sont tantôt espiègles, tantôt butés,  et puis moi qui était petite complice avec mes cousins / cousines, ça m’a rappelé le bon vieux temps, ça m’a beaucoup plu. Disparu ! cette première enquête d’Agathe Revais est une lecture jeunesse très sympathique.  A découvrir.

L’elfe du Grand Nord de Lucy Daniel Raby

9782226170200

Quand on est un garçon aux oreilles pointues et qu’une fée minuscule babille sans arrêt autour de soi, on a toutes les raisons de douter d’être un humain. Nickolaï décide de savoir qui il est vraiment. Ses alliés : huit rennes volant dans la forêt. Sa destination : le Grand Nord, vers Doransk, la Cité dorée où il pense trouver le secret de sa naissance. Mais les pièges maléfiques ne sont jamais très loin dans le monde magique. Surtout quand ils sont tendus par une sorcière diabolique qui n’a qu’une obsession : attirer auprès d’elle un merveilleux garçon aux oreilles pointues…

Une lecture coup de coeur, je crois qu’il se trouve d’occasion uniquement, mais ça vaut le coup

Si vous avez gardé votre âme d’enfant, ce conte est pour vous !!!!!!!!!! Personnellement, j’ai adoré, ça faisait longtemps que je n’avais pas retrouvé magie et émerveillement dans une lecture ^^ J’avais le sourire béat et les yeux qui brillent.

L’elfe du Grand Nord est très bien écrit, travaillé, c’est un très bon jeunesse, avec un suspense bien ménagé, des héros terriblement attachants, et des méchants laids, vils, égoïstes et vaniteux.

Une nuit de solstice d’hiver, au royaume des elfes créé de la magie des aurores boréales, une elfe bannie Magda et ses gnomes difformes, surgissent du Vortex et viennent se venger de leur bannissement. Interrompant la remise du trophée de la course de traineaux, remporté par Ella et son bébé, Magda vole les fées de aubes lumineuses, ces êtres qui accompagnent les elfes et leur permettent de vivre. Chaque elfe a sa fée qui le protège.  Faisant disparaitre les fées, le royaume se pétrifie. Mais Ella a réussi à fuire, elle emporte son enfant avec elle et tente de sortir de son monde enfoui sous la glace. Malheureusement, elle est poursuivie par des loups terrifiants aux ordres de Magda. Ella parviendra à la surface et son bébé sera sauvé par une étrange créature volante… Un renne ! Ce dernier parvient à la ville la plus proche et laisse le petit elfe tombé dans la seule cheminée sans feu du coin. Nickolaï est recueilli par Joe et Hannah un couple de personnes âgés qui n’a jamais eu d’enfant. Un enfant ? Pas vraiment et cette luciole qui le suit partout ? Joe et Hanna vont-ils accepter de s’occuper de ce petit être ? Que deviendra-t-il ?

Le lecteur suit ensuite l’enfance de Nick, ses dons étranges, ses camarades de classe, le « bravage » des interdits. Le lecteur découvre des personnages attachants, la forêt mystérieuse, les rennes…. La vie n’est pas toujours simple pour Joe et Hannah et encore moins pour un enfant différent. Nickolaï découvrira la cruauté mais aussi l’amitié solide et indéfectible. Le récit suit Nick et sa quête d’identité, on l’accompagne dans ses doutes et ses découvertes. J’ai beaucoup aimé ce personnage, ce garçon qui différent cherche à s’adapter, reste positif et sa jovialité malgré les coups du sort et les coups durs. J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage d’Anneka sa meilleure amie ou encore Zak ou Louisa. Mais aussi j’ai adoré détester Volpo ou Magda !

Quand une ville étrange sortie de nulle part attire les foules, et promet richesses et bonheur, nous ferons le chemin avec Nick, vers la clé de son destin ? vers la découverte de lui même ? dans une drôle d’aventure en tout cas !

Les légendes reprises par l’auteure, les croyances, la féerie, la magie sont subtilement et superbement mixées pour donner un récit prenant. La chute est habillement menée et amenée et s’adaptent fort bien à la période des fins d’année. Il s’esquisse un être fantastique, une ode à l’amitié et à la liberté. Le travail est fait de transmission de valeurs et de messages sans que ça soit moraliste ou pathétique. Il y a beaucoup d’humour aussi et parfois ça fait du bien quand le récit fait écho aux travers de notre société : pouvoir, argent, ambition, … qui engendre inégalité, malheur, … Attention, tout ça reste en arrière plan, le récit est à destination des plus jeunes, il ne faut pas les rebuter, ça reste souvent un émerveillement, mais ça n’empêche pas de réfléchir ! En tout cas, l’auteure a parfaitement réussi !
J’ai beaucoup apprécié les « explications » à la fin qui viennent compléter le récit ^^

J’ai beaucoup aimé cette histoire, cette genèse, c’est vraiment une excellente surprise ! C’est un récit que je n’hésiterai pas à lire à mes gamins si j’en ai un jour. Si vous avez gardé votre âme d’enfant, surtout en période de fête, ce livre devrait voir plaire !

Enchantement, frissons, émerveillement,… une lecture jeunesse très réussie !

La véritable histoire de Noël de Marko Leino, la LC de l’an dernier

100398451_o

Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.

Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

J’ai vu le film de 2008, il y a 3 ans et j’avais beaucoup aimé, je voulais retrouver un peu de la magie de ce beau film, toutefois trop court. Et c’est réussi ^^

L’histoire commence donc de nos jours, avec deux frères qui se chamaillent pas mal et qui découvrent par une belle journée d’été un petit coffret de bois ouvragé et délicatement ciselé contenant une ancienne montre à gousset de peu de valeur et un petit billet dans la montre faisant référence à Aada et Nicolas. Le grand-père des deux garçons décide de se rendre sur la plage à l’endroit où les enfants jouent sur les rochers et se rend compte qu’il a certainement entre les mains une preuve que la légende de Nicolas et d’Aada est réelle. Du moins, la coïncidence est trop belle pour ne pas raconter La véritable histoire de Noël à ses petits-fils, même lors un chaud après-midi d’été.

C’est ainsi que le lecteur bascule fort longtemps en arrière quand le petit village de Korvajoki ne comptait que 8 maisons. Et que tout prêt vivait sur une île, Nicolas 5 ans, sa petite sœur Aada 1 an et leurs parents. L’hiver tarde un peu à arriver et les parents de Nicolas nettoient leurs filets de pêche pendant que Nicolas s’occupe de sa petite sœur. Le ciel pourtant commence à se faire menaçant, annonciateur du vent, du froid, de la neige et de rigueur. Aada est prise de fièvre deux nuits avant Noël et ses parents décident de l’emmener, en plein nuit alors qu’une tempête s’annonce, sur terre dans l’espoir qu’au village, quelqu’un pourra les aider. Ils laissent le soin à Nicolas de veiller sur le feu de la maison, il doit l’entretenir car il ne serait pas sain de ramener leur petite fille malade même soignée dans une maison glaciale. Le père de Nicolas lui confie donc cette tâche ainsi que sa montre à gousset afin que le petit, même s’il ne sait pas lire l’heure, puisse voir le temps qui passe avant que sa famille ne reviennent. Au petit matin, le feu est presque éteint, le bois manque et la tempête de neige de la nuit à tout recouvert. Et la famille de Nicolas n’est toujours pas rentrée. Cependant la mission du petit étant ce qu’elle est, il se débrouille comme il peut pour entretenir le feu mais encore de longues heures plus tard, toujours aucun retour au chalet. Alors qu’il s’apprête à passer une nouvelle soirée seul, il attend du bruit mais ce n’est pas sa famille qui revient. Deux pêcheurs du village sont venus lui apprendre une bien effroyable nouvelle. Nicolas ne peut rester sur l’île, il accompagne alors avec ses maigres affaires, les deux hommes au village.

L’assemblée de villageois doit décider du sort du petit garçon. Même Iisakki, un ermite marchant ambulant d’ustensiles en bois et autres objets y assiste et met son grain de sel. Il est décidé que Nicolas vivrait un an chez une famille puis changerait tous les ans à la Noël, jusqu’à ses 13 ans, où une nouvelle assemblée déciderait quoi faire.

Les débuts de Nicolas dans la famille d’accueil sont extrêmement difficiles. C’est un petit bonhomme en deuil qui, même s’il est plus que reconnaissant de l’aide des villageois, n’ose pas s’attacher de peur d’avoir trop mal à la séparation. Il reste seul même s’il est serviable et qu’il apprend vite. Un jour, toutefois, une mésaventure le rapprochera d’Eemeli le fils du premier couple. Pour remercier la famille et rendre heureux les enfants, le petit Nicolas va fabriquer quelques jouets en bois qui leur donnera à Noël avant de changer de famille. Nicolas ne le sait pas encore mais il vient de sceller son destin.

La véritable histoire de Noël est un très beau conte. Une belle histoire qui explique comment serait née la légende du Père Noël. Mais c’est également, une histoire assez triste, car Nicolas, est orphelin et bien seul parfois. Il est pourtant très courageux et bien en avance pour son âge. Les difficultés l’ont privé de son insouciance et d’une enfance heureuse. Mais au fil de l’histoire, des années, il se rend compte que ce petit village est devenu sa famille. Et qu’il a connu beaucoup d’instants heureux. Sa rencontre avec Iisakki, cet homme aigri qui n’aime pas les enfants, va aussi le changer. La première particularité de Nicolas est son obsession pour Noël et ce que cela représente pour lui. Sa petite sœur était née à Noël et a disparu peu avant cette même date. Seulement, imposer sa vision des choses aux autres n’est pas facile. Il est aveuglé par certaines choses et en oublie d’autres  pourant important. Heureusement, la véritable histoire de Noël est aussi une grande histoire d’amitié entre Nicolas et Eemeli. Ce dernier aura beaucoup d’importance dans la vie de Nicolas. La seconde particularité de cet enfant puis de cet homme si spécial : c’est qu’il n’a aucune notion du temps qui passe pour lui ou pour les autres. Cela lui donne un air naïf ou distrait.

Cette lecture m’a fait verser quelques larmes, je suis très émotive. Je l’ai lu assez vite en une soirée, complètement immergée, du coup, je me suis fort attachée aux personnages et je n’ai pas pu retenir quelques larmes parfois ^^ Je pense que si je n’avais pas déjà connue l’histoire, via le film de 2008, cette histoire aurait été un coup de cœur C’est parfois triste mais c’est la vraie magie de Noël. Des valeurs passent dans ce livre jeunesse : l’amitié, savoir garder un secret, donner sans attendre en retour, ne pas tirer la couverture à soi, faire la joie autour de soi. Bref, de belles valeurs qui conviennent parfaitement à la période de Noël. Et puis quelque part, cette histoire est crédible, on peut y croire. Ou choisir de rester terre à terre. Peu importe. Moi en tout cas, je suis restée une grande enfant, et je crois à la magie de Noël. J’ai donc passé un excellent moment, malgré les larmes, oui oui ! J’ai même préféré le récit au livre qui a le mérite d’être plus développé, on est plus au côté de Nicolas et de ce qui lui arrive.

De plus, j’ai apprécié avoir l’impression d’y être, la Laponie, la solitude de l’hiver, les montagnes, la neige, le froid, les rennes (j’ai adoré le passage avec les rennes), la solidarité entre les pêcheurs qui ont la vie dure, les forêts, …

Je suis ravie d’avoir lu ce roman jeunesse, que je recommande aux enfants et aux grands enfants !

Voilà, j’ai hâte d’aller voir les billets des membres du chalet parce que je suis sure que je vais y trouver l’inspiration ❤

Publicités

13 réflexions sur “Challenge « Il était 3 fois Noël » : 2 décembre

  1. Elie dit :

    Je viens de commencer la véritable histoire de Noël et je note l’elfe du grand nord dans un coin de ma tête… 😉
    Merci pour ses découvertes !

  2. Ahhh la véritable histoire de Noël ❤

  3. Avalon dit :

    Merci pour cette belle sélection. Je retiens L’Elfe du grand nord et La véritable histoire de Noël. Ce dernier m’avait déjà tapé dans l’oeil l’année dernière.

  4. Chicky Poo dit :

    Le roman m’intrigue depuis l’année dernière, je suis très curieuse de le découvrir !

  5. scarlett21 dit :

    Il me tente terriblement tous les 3 !

  6. La véritable histoire de Noël de Marko Leino je voulais le lire l’année dernière et pis je n’ai pas eu l’occasion et cette année c’est mort aussi 😦 *Marie*

  7. […] Noël… » de Nadine Brun-Cosme & Olivier Latyk chez Clarababel ★ Dawn ★ KimySmile nous parle de 3 albums de Noël ★ Les carnets de Maï nous présente une sélection […]

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s