Le dit de Drégonjon et de son Elfrie de Chantal Robillard

reines-et-dragons-c1

Depuis 2009, les Éditions Mnémos publient en partenariat avec le festival, les Imaginales d’Epinal une anthologie annuelle de Fantasy.

Après Rois & Capitaines, Magiciennes & Sorciers et Victimes & Bourreaux, toutes trois dirigées par Stéphanie Nicot, anthologiste et directrice artistique du festival, l’édition 2012 sera co-dirigée par Sylvie Miller et Lionel Davoust.

 Quatrième de couverture:

« LES AILES IMMENSES. LE CORPS VASTE. La tête cornue et mobile au bout du cou. Et ces plaques d’écailles d’un bleu noir. La reine Ayline aurait pu défaillir si elle n’avait connu une succession d’épreuves, si elle n’avait été ballotée d’un cauchemar à l’autre. Son cœur était celui d’une guerrière : il n’était pas invincible mais il ne cesserait de battre qu’au prix d’une défense farouche. Elle sortit son glaive du fourreau ; il lui sembla dérisoire face a la puissance du monstre qui se percha sur l’édifice, ailes toujours déployées. »

Réalisée en partenariat avec les Imaginales le festival d’Epinal où le meilleur des auteurs de la fantasy française et mondiale se retrouve chaque année, l’anthologie Reines et Dragons s’inscrit dans la lignée de Rois et Capitaines, de Magiciennes et Sorciers et de Victimes et Bourreaux, saluée par une critique enthousiaste qui y a vu « sans doute la meilleure anthologie de Fantasy francophone parue à ce jour » (ActuSF).

D’un univers à l’autre, de l’exaltation aventureuse à la retenue intimiste, tout l’éventail de la Fantasy se déploie, porté par sa créature la plus légendaire et par sa figure la plus complexe. Drégongeon et son Elfrie, Chuchoteurs du dragon, Reines protectrices ou vengeresses, Soeurs de la Tarasque, Eveilleuse entre deux mondes, Déesses aux deux visages : vivez les frissons de l’épopée et de l’émotion, assistez à la confrontation de ces Reines et Dragons !

AUTEURS Pierre Bordage Charlotte Bousquet Nathalie Dau Anne Fakhouri Mélanie Fazi Mathieu Gaborit Thomas Geha Vincent Gessler Justine Niogret Chantal Robillard Adrien Tomas Erik Wietzel

Très impliqués dans l’équipe d’animation depuis la création, en 2002, du festival Imaginales, Sylvie Miller et Lionel Davoust y traduisent les propos des invités étrangers ou y assurent la modération des tables rondes. Tous deux écrivains et traducteurs, ils œuvrent depuis de nombreuses années dans le domaine des littératures de l’imaginaire, ayant notamment, pour elle, dirigé plusieurs anthologies et, pour lui, assuré la direction de la revue Asphodale.

L’auteur

Chantal Robillard vit à Strasbourg, où elle se consacre désormais à l’écriture, après avoir été conservateur en chef des bibliothèques et conseillère pour le Livre et la lecture en Drac (Alsace, PACA).
Elle est née au milieu des volcans auvergnats éteints, parsemés de sources chaudes, de fontaines pétrifiantes et d’orgues balsatiques : il était donc normal qu’elle s’intéresse aux contes ! Dans ses « romans par nouvelles », elle explore chaque fois un conte de fée précis, en puisant dans la langue mots juteux, expressions oubliées. Les récits se répondent, les personnages sautent de siècle en siècle, les archétypes sont détournés avec humour et tendresse.

Elle est membre de la Société des gens de lettres (SGDL). Elle a été membre de plusieurs jurys littéraires dans les années 90-2000.
Par ailleurs, elle tient la rubrique «critique de la littérature jeunesse» dans la revue annuelle Formules, revue des littératures à contraintes.
Elle publie des nouvelles et des poèmes, dont elle fait parfois des lectures publiques. Certains de ses textes ont été mis en musique par des compositeurs français (Christophe Bertrand, Jean-Marie Hummel).
Elle a été nommée chevalier des arts et lettres en décembre 1999, son poème de remerciement a été publié dans Action poétique en 2000. Elle a été nommée officier des arts et lettres en 2008.
Marraine du Festival du livre de l’Argentière la Bessée, août 2011.
Membre de l’Académie Rhénane depuis novembre 2010.
Elle a effectué en avril 2014 une résidence d’écrivain au Monastère de Saorge, Centre des monuments nationaux.

Mon avis

Il s’agit de mon premier texte de l’auteure. Je ne m’attendais pas à cette forme. C’est donc la surprise qui ouvre le champs des émotions. En effet, il s’agit d’un chant. Quelle entrée en matière dans ce recueil ! Original et dynamique.

Le lecteur découvre les Elfridés plus particulièrement 5 Elfrides, 2 Reines, 3 princesses, en danger de mort. Les princesses ont en effet refusés des mariages arrangés et donc pour montrer l’exemple, les Elfreux, les hommes du clan décident de les enterrer vivantes. Les jeunes Elfrides en appellent donc au secours Drégonjon, un drégon d’or. Cependant, le Drégon qui se présente ne semble pas plus que cela disposer à se presser et à secourir les Elfrides ensevelies…

Chantal Robillard surprend donc le lecteur par un texte sous forme de poème, très musical à l’oreille, aux tournures complexes. Déroutant quand on est pas comme moi habituée à ce type de forme. Il faut s’accrocher un peu pour bien lire le texte avec la ponctuation. Mais c’est un très beau texte qui sous couvert de nous parler de reines, princesses et dragons, critique le devenir de la société qui refuse toujours aux femmes l’acquisition de plus de droits, de pouvoir. Pour les hommes, elles n’ont pas leur mot à dire, n’ont pas à choisir. Elles doivent faire ce qu’on leur impose… Encore cruellement d’actualité dans certains endroits non ? Et dans l’univers fantasy, le dragon est-il réellement le sauveur ? On se pose en fait la question.

Ce texte montre le talent et le travail d’écriture de l’auteur qui ouvre à merveille le recueil. Vrai travail d’écriture, car le texte est très mélodique et sa particularité est l’absence total de « a » dans le texte. Une jolie surprise qui met le lecteur dans le bain  et donne envie de lire la suite des nouvelles. Mais cela sera pour les prochains mois !

 

logo

 

Les avis des membres de la LC

Marie et Anne : https://memelessorciereslisent.wordpress.com/2015/01/23/le-dit-de-dregonjon-et-de-son-elfrie-de-chantal-robillard/

Nyxx : http://nyxx-chronicles.blogspot.fr/2015/01/le-dit-du-dregonjon-et-de-son-elfrie.html

Fanny : https://danslemanoirauxlivres.wordpress.com/2015/01/25/reines-et-dragons-anthologie-dirigee-par-sylvie-miller-et-lionel-davoust-1-le-dit-du-dregonjon-et-de-son-elfrie-de-chantal-robillard/

Dionysos : https://bibliocosme.wordpress.com/2015/01/25/le-dit-de-dregonjon-et-de-son-elfrie-nouvelle/

Publicités

6 réflexions sur “Le dit de Drégonjon et de son Elfrie de Chantal Robillard

  1. Marie et Anne dit :

    Je vois que toi aussi tu a été surprise par la forme ^^ . J’ai hâte de continuer la découverte du recueil. *Marie*

  2. […] critiques : Dawn (Les Découvertes de Dawn), Marie et Anne (Même les sorcières lisent) et Nyxx (Nyxx […]

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s