Le souffle des ténèbres de Frédéric Livyns

souffleVal Sombre Editions, 15€, 139 pages

4ème de couverture

Bryan et Suzy décident de faire un voyage en Bretagne afin d’échapper à un douloureux souvenir et de se ressourcer. Sur place, ils découvrent les ruines d’un vieux château qui n’est mentionné dans aucun guide touristique et dont les villageois superstitieux rechignent à parler. Animés par la curiosité, ils entreprennent alors de s’y rendre et vont, bien malgré eux, réveiller la force maléfique qui y sommeillait. Quel est donc le secret de cet étrange village que Bryan ne connaît qu’à travers les récits de son grand-père ? Entre légendes bretonnes et fantastique contemporain, l’auteur nous entraîne dans une spirale infernale.

Résumé

C’est enfin les vacances pour Bryan et son épouse Suzy. Destination la Bretagne, terre des ancêtres de Bryan et plus particulièrement Munoz, petit village reculé, loin des hauts lieux touristiques. Accueilli par Maz l’aubergiste, le couple s’installe et Bryan planifie les excursions. Il a hâte de découvrir les lieux où son grand-père a grandit. La première visite sera pour le château du village qui n’apparait étrangement sur aucune carte, dans aucun guide. Même Maz leur déconseille de s’y rendre. Mais Susy et Bryan ne donne pas de crédit aux superstitions des villageois… Mais ont-ils raison ou tord ?

Mon avis

Une très bonne lecture !

J’avais hâte de retrouver Frédéric Livyns dont je suis fan des nouvelles et dont j’ai adoré Oxana. Le souffle des ténèbres a été une très bonne lecture même si elle m’a apporté je dois l’avouer moi de surprises que les autres écrits de Frédéric. Mais ça n’enlève rien au fait que j’ai passé un super moment de lecture ^^

Bryan et Suzy sont un couple de parisien, venu découvrir ce coin particulier de la Bretagne, Munoz terre des ancètres de Bryan. C’est la première fois qu’il vient découvrir le lieu de l’enfance de son grand-père. Ce dernier lui a tellement parlé de ce coin, que c’est comme si Bryan était déjà comme chez lui. Mais les choses ne vont pas se passer comme il l’avait imaginé. Déjà, lui et sa femme Suzy se rendent compte que les villageois ne sont pas fans des touristes, et n’aiment pas qu’on vienne « fouiner » dans le passé. Pourtant quoi de plus normal que de vouloir visiter les coins pittoresques et typiques comme le château du coin. Enfin ses ruines. Bryan et Susy ne croient pas aux superstitions des gens du village. Les ruines seraient celles qu’un ancien domaine appartenant à la famille de Gilles de Rais … Que cachent donc les ruines ? Bryan et Suzy vont-ils réellement remuer le passé et les vieilles croyances ?

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère, l’ambiance créée par Frédéric Livyns, la localisation de l’intrigue en Bretagne, les mystères, les légendes… L’atmosphère est pesante, intrigante, un peu oppressante et de plus en plus sombre. Des choses étranges se passent, Suzy voit certaines choses,  certains villageois ont des réactions bizarres….

L’histoire est bien construite, les éléments sont fournis au fur et à mesure, avec certains passages intermédiaires qui donnent des pistes. J’aime bien cette construction. On s’attend alors à certaines choses et d’autres nous surprennent car moins attendues. Le récit est fluide, le livre se lit facilement et rapidement. Oui la fin est rapide mais je la trouve à l’image de l’ensemble du livre. L’ensemble est homogène et cohérent. Toutefois, j’aurai aimé plus de descriptions (c’est vrai que les descriptions ne sont pas la tasse de thé de l’auteur, plus incisif que contemplatif, et j’adore ça) mais là ça m’aurait plu. Parce que l’histoire se passe en Bretagne et que j’aurai aimé un peu plus voyager. En connaitre un peu plus que les légendes bretonnes évoquées et sur Gilles de Rais. En tout cas, ça donne envie de s’y plonger et de faire des recherches ^^

J’ai beaucoup aimé les personnages, au départ, j’avais peur qu’ils manquent d’épaisseur, mais en très peu de mots, de passages, Frédéric Livyns arrive à leur créer un passé, des failles, des fêlures, de la consistance. J’ai pu m’attacher à Suzy et Bryan et j’ai aimé que les personnages soient plus creusés que ce qu’on pourrait imaginer de prime abord. Surtout Suzy, j’ai apprécié me mettre à sa place, comment aurais-je réagit face aux événements passés et présents ? J’ai souvent partagé les réflexions de cette femme et c’est vrai que du coup, j’aurai bien aimé la connaitre encore plus ^^

Frédéric Livyns joue moins avec nos peurs dans ce récit (enfin je trouve comparé avec les autres textes que j’ai pu lire de lui) mais on est pris dans le texte, on a envie de savoir ce qu’il va se passer, comment vont tourner les événements. J’ai aimé savoir pourquoi, le but des événements et ça m’a beaucoup plu.

C’était une très bonne lecture, je ne le cache pas, que j’aurai aimé être un peu plus riche en descriptions, légendes bretonnes et lieux mais qui se lit extrêmement bien, prenante et agréable.
La couverture signée Miesis est magnifique, encore un superbe livre chez Val Sombre Editions !

**********************************

logo challenge

Publicités