Narcogenèse d’Anne Fakhouri

narcogenese-fakhouri

L’Atalante Editions, 312 pages, 19€

4ème de couverture

Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu’elle le peut, elle s’assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.
Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse.
Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise…

Dans Narcogenèse, Anne Fakhouri convoque les grandes peurs enfantines et les personnages de conte pour nous faire vivre la genèse de l’abandon et de l’infanticide. Sur fond de secret de famille, les deux enquêtes menées par Simon et Louise nous emmènent aux frontières du fantastique.

Résumé

En 1917, Adrienne a bâti son petit empire dans le domaine pharmaceutique, et a fait construire sa demeure « Le Chais » où elle vit avec sa fille et ses petits-enfants. Son héritage est son bien le plus précieux qu’elle souhaite transmettre aux générations futures. Adrienne a une sorte de don de prémonition, elle fait donc tout pour se conformer à l’avenir qu’elle entrevoit. Sa fille Cécile est de nouveau enceinte mais pendant son veuvage. Adrienne craint pour l’avenir du Chais et de sa réputation. Cécile ne pourra pas garder l’enfant…

De nos jours, Simon est flic et il enquête sur la disparition d’un enfant enlevé en pleine nuit sans intrusion dans sa chambre. Depuis quelques temps, le petit faisait d’horribles cauchemars. En parallèle, Zette travaille au service de réanimation de l’hôpital, elle possède le don de « voyager » dans les rêves des comateux. Lors d’une de ces incursions, elle rencontre un personnage infecte, Le Marchand de sable »… Que relie donc tous ces événements entre eux ?

Mon avis

Une très bonne lecture !

Quand j’ai vu qu’Anne Fakhouri était invitée aux Halliennales, j’ai eu envie de découvrir un de ses titres avant le jour J. Je me suis décidée pour Narcogenèse. La couverture est accrocheuse et c’est un thriller fantastique. De plus, je voulais découvrir les Éditions L’Atalante, ça tombe bien.

Le lecteur découvre d’abord une vielle femme, un peu austère et au caractère plus qu’affirmé. Dès le début, l’atmosphère est pesante, Adrienne, est très autoritaire, elle sait ce qu’elle veut, elle a construit son domaine et fait fortune toute seule ou presque et ne veut pour rien au monde que son héritage disparaisse ou que la réputation du Chais soit entachée.  Puis après ce prologue qui se déroule en 1917, l’action se situe de nos jours. Le lecteur suit Simon, un flic un peu atypique, pas marié, sans enfant, bon flic. Il enquête actuellement sur la disparition mystérieuse d’un enfant de la DDASS, en centre car maltraité par ses parents. Simon soupçonne un employé du centre, mais n’écarte aucune hypothèse. Le petit faisait d’horribles rêves, harcelé dans ceux-ci par un être décharné et terrifiant. Dans le coin, on raconte que le marchand de sable existe, ce sont surtout des commérages de vieux, qui croit aux fantômes et aux sorcières ou qui cherchent à effrayer les petits ! En parallèle, le lecteur rencontre au chais, Ti le fils des gardiens du Chais. Grâce à lui, on apprend que le Chais est occupé par Claude Gaucher, qui a perdu son mari, et qui vit avec ses deux filles Louise et Diane. Louise travaille au centre de réanimation de l’hôpital de la ville, et Diane s’occupe de ses deux enfants, Lucie et Max. La famille Gaucher est auréolée de mystère, c’est la famille la plus riche du coin, mais des bruits et des rumeurs courent et personne ne se lie jamais avec eux.

On reste dans une atmosphère un peu oppressante au sein de cette famille. Il se passe chez eux des choses, on le sent mais on se demande quoi sans arrêt. Et puis Louise a un don spéciale, elle peut communiquer avec les personnes dans le coma. Pourquoi ? Elle y fera une étrange rencontre, ce qui commencera à dénouer les nœuds de l’intrigue…

Elle est très bien menée, c’est prenant et le lecteur se pose beaucoup de question. Entre rêves, fantasmes et souvenirs, le lecteur est happé dans ce thriller fantastique où rien ne semble être ce qu’il devrait. Déjà il y a-t-il un secret entourant la famille Gaucher ? Si oui, quel est-il ? Les rumeurs vont bon train en ville. Le mystère est bien présent, Saul le frère de Louise et Diane a disparu mais est-il mort ? Où est-il enterré ? De même, Mamia, la mère de Claude est-elle vivante, personne ne l’a jamais revu, il n’y a pas eu d’enterrement. Ces événements alimentent le mystère autour du Chais. Ensuite, pourquoi des enfants sont enlevés ? Pourquoi en ville, des somnambules commentent des crimes? Tous parlent d’un être étrange, le Marchant de sable, une sorte de croquemitaine, terrifiant et cruel. Que se passe-t-il ?

Dans ce roman, les protagonistes devront remonter aux sources, replonger dans le passé. Comprendre les rêves et les cauchemars sera nécessaire pour dénouer les fils de l’intrigue. Le mélange est très bien fait entre éléments réels, fantastiques, oniriques… Certains passages plongent même le lecteur sur les sentiers de l’effroi… Certains sujets tabous sont exposés, plongeant le lecteur dans l’horreur…

J’ai beaucoup aimé, l’atmosphère, les secrets révélés au fur et à mesure, les références au magicien d’Oz, les passages quasi  fantasmagoriques,… Au début, j’ai eu du mal avec la psychologie des personnages principaux, puis je me suis attachée à Louis et à sa nièce Lucie. Certains personnages m’ont touchés comme Amélia, Max et Paulo. Cependant, je n’ai pas apprécié Simon. Je n’ai pas réussi à m’attacher. Du tout. Je n’arrive pas vraiment à comprendre pourquoi, surtout qu’on apprend pas mal de chose sur lui. C’est un bon flic qui ne cherche pas à briller mais qui est compétent, il a vécu des drames personnels.  Mais je suis restée distante.

Narcogenèse est un très bon roman fantastique, c’est très bien écrit, les points de vue alternés des protagonistes, permet du rythme et de conserver des effets de surprises et rebondissements. Je suis contente de mon choix, et ravie d’avoir découvert le talent d’Anne Fakhouri. J’irai me faire dédicacer mon livre demain aux Halliennales avec plaisir !

*****************************

88054467_p

6 réflexions sur “Narcogenèse d’Anne Fakhouri

  1. kimysmile dit :

    Tu donnes bien envie 🙂

  2. Acr0 dit :

    J’aime beaucoup la couverture moi aussi 🙂 (elle est signée Xavier Collette). J’ai trouvé les ambiances particulièrement réussies, je ne m’attendais pas à certains secrets révélés, mais clairement, je n’irai pas dormir au Chais 😀

    • A fond, l’endroit est assez… glaçant !
      J’ai discuté avec l’auteure, très sympa, je pense que j’aimerai relire un de ses livres. J’espère y retrouver sa patte et sa façon de créer les ambiances 🙂

      • Acr0 dit :

        J’ai beaucoup apprécié « Le clairvoyage » 🙂 (que j’ai lu avant Narcogenèse)… mais je n’ai pas encore lu « La brume des jours », le second tome.

  3. Milo dit :

    Ça a l’air pas mal

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s