Cloud Atlas de Lana Wachowski, Tom Tykwer et Andy Wachowski

cloud atlas

avec Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, …

À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié.

On suit 6 époques différentes, et une multitude de personnages qui au final sont plus ou moins liés que ça doit parce ce qu’ils découvrent ou par leurs actes qui font influencer leurs… vies postérieures.

Si vous croyez à la réincarnation, au voyage des âmes, alors ce film ne vous posera (presque) aucun problème, pour les autres, vous envisagerez cela comme un conte, une série de coïncidence peut-être. Mais en tout cas, une chose est sûre qu’on comprenne tout ou pas, le film est magnifique, le talent des Wachowski et de Tykwer explose et les acteurs sont très très bons !

Je ne pourrais pas vous faire une comparaison avec le livre de David Mitchell, que je n’ai pas lu, cependant le film m’a vraiment donné envie de le lire, ne serait-ce que pour savoir comment l’auteur peut s’y prendre pour faire comprendre au lecteur sans image, le parcours de ces « âmes ». En film, pas de problème, un acteur se glisse dans plusieurs rôles qu’il devient un homme ou une femme, un savant ou un mendiant, qu’il est une longue vie ou une vie plus courte, on arrive à le reconnaitre les traits de visage sont les mêmes, mais comment faire dans un livre? Vraiment, je suis curieuse de voir comme c’est fait dans le livre.

J’en reviens au film, 6 époques :

* Le journal de la traversée du Pacifique d’Adam Ewing (1849), nous suivons un avocat Adam Ewing (Jim Sturgess) venu de la part de son père dans les îles pour signer un contrat. Dont le spectateur ignore la nature. Il l’enferme dans un coffre, dont il garde la clé autour du cou. Adam est de santé fragile, il supporte mal la chaleur et la violence faite aux esclaves. Il est observé par le Docteur Henry Goose (Tom Hanks), étrange médecin, qui lui diagnostique des maux du à un ver. Ils vont embarquer sur un bateau pour qu’Adam rentre chez lui rapporter le contrat à son père.

     CLOUD ATLAS

* en 1936, Lettres de Zedelghem, on découvre Robert Frobisher (Ben Whishaw), un jeune homme amoureux de Rufus Sixsmith (James D’Arcy) mais qui décide de le « quitter » pour aller trouver un talentueux compositeur, devenu trop vieux pour composer Vyvyan Ayrs (Jim Broadbent) et devenir son copiste. Frobisher  souhaite devenir grâce à lui le prochain compositeur en vue ! Il entretient une correspondance avec Rufus.

cloud-atlas-01

* Demi-vies, la première enquête de Luisa Rey (1973), on suit ici Luisa Rey (Halle Berry), une journaliste qui va rencontrer fortuitement Rufus Sixsmith alors qu’il est devenu un vieux professeur, qui a en sa possession un rapport qui controverse les intérêts de la société de Lloyd Hooks (Hugh Grant). Un soir, Rufus appelle Luisa, il aimerait son aide, mais elle arrive trop tard, et par la suite découvre qu’on chercher à la tuer.

cloud-atlas-banniere-2

* L’épouvantable calvaire de Timothy Cavendish (2012), on suit ici Timothy Cavendish (Jim Broadbent) éditeur malchanceux qui laissera un de ses auteurs Dermot Hoggins (Tom Hanks) s’en prendre à un critique littéraire. Cette publicité permettra à Timothy de payer ses dettes mais c’est sans compter sur les hommes de main de Dermott qui lui réclame l’argent qu’il n’a pas.

cloud-atlas-06-535x280

* L’Oraison de Sonmi-451 (2144), dans un futur où la montée des eaux à détruit une partie des villes et que la technologie a explosé, on suit Sonmi-451 (Doona Bae), une création de l’homme, employée dans un fast-food futuriste, qui ne connaitre jamais que cette vie. Elle a été arrêtée et elle est interrogé par un archiviste (James D’Arcy), elle lui raconte alors ce qu’il lui ai arrivée, et sa rencontre avec Hae-Joo Chang (Jim Sturgess).

Cloud-Atlas-Poster-Ban-02

* La Croisée d’Sloosha pis tout c’qu’a suivi (2321), on est ici après l’évènement dit « La Chute », on suit Zachary (Tom Hanks) qui fait parti d’un clan régulièrement traqué par un autre clan anthropophage. Un jour, ils reçoivent la visite d’une Prescient : Meronym (Halle Berry) qui sous un faux prétexte reste un moment auprès d’eux.

clould_atlas_banniere_08

C’est vrai qu’au début, on est un peu perdu dans ces 6 périodes différentes, on navigue de l’une à l’autre et progressivement on suit l’histoire d’Adam sur le navire, la vie de Timothy en 2012, l’enquête de Luisa en 1973, la correspondance de Robert en 1936, l’histoire de Sonmi dans le futur et la raison de la venue de Meronym. 4 des époques m’ont semblé plus importantes que les autres, mais les deux qui sont en peu en retrait permettent d’apporter humour et fraicheur à l’ensemble de l’histoire, avec une histoire d’amour et de passion pour la musique, et avec une comédie sur le besoin d’évasion et de liberté des petites vieux.

Les 6 époques sont magnifiquement bien retranscrites, les décors, les costumes, les maquillages, pas possible de se tromper dans l’époque, on arrive tout de suite à se repérer. Les acteurs à chacune des époques sont tellement différents dans leurs rôles, qu’il est impossible de confondre. C’est vraiment une prouesse visuelle.

Et j’ai beaucoup aimé les messages véhiculés dans le film. Que vos vies sont liées, qu’en fonction des choix qu’on décide de faire, la fatalité ne s’installe pas, c’est pas parce qu’on est mauvais dans une des périodes qu’on le reste forcément dans les suivantes, mais parfois ça vous poursuit, quoi que vous décidiez de faire. Les actes des uns ont des conséquences sur l’existence des autres. Les erreurs ne doivent pas être reproduites mais nous servir de leçon. Mais est-ce le cas?  Et quand on est lié est-on voué à se retrouver quoi qu’il arrive même si c’est dans une autre vie, sous une autre forme, sous d’autre trait, pour un autre type de relation ?

J’ai adoré le casting. Je ne suis peut être pas objective (j’adore Tom Hanks, Jim Broadbent, Susan Sarandon), mais j’ai trouvé que de chaque acteur, à un moment donné, il se dégage quelque chose. Qu’ils aient un rôle prépondérant ou un secondaire, suivant l’époque, on sent que le travail fourni est bien fait.

Après ou avant le film, selon l’importance que vous donnez à la découverte ou votre capacité à comprendre plus ou moins vite, je vous recommande cette page wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cloud_Atlas; vous y trouverez un tableau vous permettant de faire le lien entre l’auteur et les différents personnages qu’il interprète. Personnellement, je ne l’ai cherché qu’après, je voulais m’amuser à retrouver les acteurs dans chacune des époques mais ça n’est pas toujours évident. Restez aussi pendant le générique, vous avez par acteur, le personnage joué dans l’époque correspondante.

J’ai adoré les transformations, j’ai été bluffé de voir que certaines femmes jouent des hommes et inversement et j’ai rien vu ! J’ai adoré retrouvé Hugh Grant dans des personnages qu’on lui voit peu, Susan Sarandon, Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, James D’Arcy, Jim Sturgess, Ben Whishaw, Keith David, David Gyasi, et surtout Hugo Weaving (l’Agent Smith de Matrix), vraiment bons dans leurs rôles.

image_5268

Ce film m’a touché, j’ai été émue par moment, j’ai souri, ou rie à d’autres, j’ai vibré, je voulais savoir, où les scénaristes m’emmenaient, je voulais savoir pourquoi ces 6 époques, ces destins, ces histoires. Alors, je le reconnais, je n’ai peut être pas compris toutes les subtilités -pour ça il me faudra revisionner le film- mais j’ai compris ce qui tient l’ensemble. Et j’ai eu une claque visuelle !!!

La première partie sur le bateau mais surtout la dernière après la chute, m’ont fait pensé au Déchronologue de Stéphane Beauverger, avec le langage, les Prescients, même si c’est très différent attention point de vue histoire. La partie en 1973 est typique d’un polar des annnées 70 et celle de 2012 d’une comédie de notre époque. Chacun style est différent, et le mélange des 6, ne m’a vraiment vraiment pas perturbé, au contraire, c’est tellement bien fait !

Alors oui, on peut se demander, ce qu’on fumé Tykwer et les Wachowski, et très certainement l’auteur du livre à la base, mais c’est de la SF comme j’aime !

Alors oui, il faut s’accrocher, mais il est vraiment à voir une fois (ou deux pour tout bien comprendre), en tout cas, moi c’est certain, j’ai adoré, je l’achèterai en DVD ou en BluRay, j’ai hâte de le revoir ! ça m’a fait la même impression qu’au premier Matrix, c’est vraiment spécial, mais ça vaut le coup !

Désolée, c’est peut-être un peu confus, flou, mais je ne peux pas en dire plus, ou mettre plus de photos, il y a beaucoup de choses dans la bande annonce, le reste ça doit rester une surprise à la découverte du film.

Cloud-Atlas01

Publicités

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s