Côté Face d’Anne Denier

En Auto-édition, disponible sur Lulu.com, 19€, 446 pages

4ème de couverture

J’étais en retard et si ce n’avait pas été le cas jamais je n’aurais pris ce tram et jamais je ne l’aurais rencontré. Lui. Celui qui allait détruire ma vie en réveillant une mémoire qui sommeillait en moi et dont j’ignorais l’existence. Un autre côté de moi-même. 
« Te séduire, t’emmener, te torturer, te violer et t’assassiner. »
J’avais une vie…

Résumé du début

Le personnage principal du roman est une jeune fille de 17 ans, donc la vie se résume à étudier, voir ses amis, se prendre la tête avec la famille. 17 ans quoi. Un matin, en retard, elle prend un tram à une heure plus inhabituelle pour elle. Elle croise un garçon. Est-ce que quelque chose se passe ? Pas si sur, enfin peut être que ? Le lendemain, en avance cette fois, elle découvre dans le tram, placardée sur une vitre une photo d’elle prise la veille. Derrière la photo, une heure et un lieu de rendez-vous. Va-t-elle y aller ? Et si c’était un psychopathe ? Des photos, il y en avait dans tous les trams ! Finalement la raison l’emporte, elle n’y va pas.

La nuit, insomnie, elle se lève mais fait une mauvaise chute dans les escaliers. Elle se réveille avec des souvenirs qui ne sont pas à elle. Elle se rappelle des choses d’une autre époque, qu’elle ne peut avoir connue et qui remontent… au début du XXème siècle. Que lui arrive-t-il ?

Mon avis

Tout d’abord je remercie NyrA de m’avoir prêté son exemplaire de Côté Face 🙂

J’ai bien sur entendu parler de ce roman par NyrA mais également par Méli du Bazar de la Littérature grâce à son Quinze littéraire sur Anne Denier. Je vous recommande d’aller y faire un tour, vous y découvrirai une bio, un extrait de Noce de Lune (le Tome 2), une interview d’Anne Denier, …

Et puis il y a ce 4ème de couverture, court, intriguant, mais tellement bien trouvé ! Efficace pour donner envie de se plonger dans le roman.

Pas facile de mettre des mots sur cette histoire ! Je m’explique. C’est une telle surprise que je voudrais que tout le monde soit aussi surpris que moi. Du coup, je ne rentrerai pas dans les détails de l’histoire. Je me contenterai de donner mes impressions. C’est un choix, je le fait.

Ça me fruste un peu mais j’aurais bien l’occasion d’en discuter plus en détail un jour de vive voix avec d’autres lecteurs. Et je reste disponible si vous voulez plus de détails bien sur (MP sur Facebook, mail, etc.).

Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai été plus qu’agréablement surprise ! L’intrigue est vraiment originale ! Je lis par mal de livres sombres (polars, thrillers,…) et je suis contente d’avoir eu dans les mains quelque chose de différent et qui se démarque ! ça commence par beaucoup d’humour, l’héroïne n’en manque pas puis on s’enfonce progressivement dans l’histoire, qui devient plus complexe, plus noire, plus sombre, plus torturé.

J’ai été prise dans le livre, dans l’histoire et j’avais envie de savoir pourquoi ? Comment ? Qui est celui-ci ? Que lui arrive-t-elle ? … Je l’ai lu assez rapidement, c’est difficile de le lâcher, tellement on veut comprendre ce qui arrive à la narratrice.

 C’est une jolie surprise aussi au niveau de l’écriture. Il y a parfois des passages un peu trop répétitif à mon goût (je ne parle pas de la manière de commencer parfois certains chapitres de façon identique, ça c’était super bien trouvé) mais c’est rythmé alors je ne me suis pas restée bloquée la dessus. Le style et le niveau sont très élevés. Notamment les passages situés dans le passé (à une époque que j’adore !) sont particulièrement précis, détaillés, bien écrits. J’ai vraiment eu la sensation d’y être ! Mais même dans le présent, c’est très contemporain, les différentes périodes sont très bien écrites. Le style s’adapte donc aux époques mais également aux situations et aux caractères des protagonistes, froideur, cruauté, peur, ironie, humour, détresse… visions des événements et ressentis vraiment très bien écrits, en fluidité et cohérence.

On découvre les personnages progressivement et plus on avance dans l’histoire, plus leur façon d’être, de se comporter, de ressentir les choses sont détaillées. La lumière est faire sur de nombreuses questions petit à petit. On ne comprend pas la trame trop vite (sauf une chose vite comprise pour ma part, le qui de certains événements) mais c’est comme au cinéma une seconde intrigue prévue pour brouiller les pistes et ça marche !

Dans mon billet sur Rebecca de Daphné du Maurier, j’ai indiqué avoir du mal à m’attacher à un personnage quand je ne connais pas son nom et vraiment d’où elle vient, ce qu’elle fait. Ici au début ça m’a fait le même effet avec l’héroïne de Côté Face, mais il faut des exceptions ! Et Côté Face en est une ! Parce qu’au fur et à mesure de la lecture, l’héroïne fait part de ses sentiments, de ses doutes, de son impression d’être folle, elle se bât, parfois se désespère, il se passe tellement de choses qui sont si bien décrites, les sentiments sont si bien retranscrits, qu’au final, j’ai réussi à m’attacher à elle.

Toutefois, j’ai quand même une drôle d’impression concernant l’héroïne, même si j’ai bien compris ce qu’elle vit, ce qui se passe, je ne peux m’empêcher de raisonner en terme d’individualité. Ce n’est pas facile d’en parler sans spoiler l’histoire. Ceux qui l’ont lu, me comprendront peut être. Pour les personnages du passé, ils restent encore entourés de mystère. Peut être que j’aurai les éclaircissements ou des réponses là-dessus dans les prochains tomes, notamment le Tome 2, Noce de Lune.

Les événements relatés se déroulant dans le passé se situent en Allemagne et dans les pays de l’Est. Je trouve vraiment ça agréable, de ne pas avoir Paris, Londres ou New-York, ça change. Et comme moi, je ne connais pas grand-chose voire rien de ces pays, de leurs cultures et de leur langue, ça a accentué pour moi, le côté mystérieux. J’ai découvert des textes inconnus pour moi, sublimes et profonds. Ces coupures, reflétant les passages lus précédemment, sont les bienvenus, permettent de faire une pose, mais aussi de compléter en quelque sorte le récit d’un point de vue extérieur. Quand l’allemand est utilisé, il est traduit, heureusement, sinon, je crois que ce point là m’aurait bloqué dans mon envie de continuer.

Sans en dire trop, j’ai apprécié certaines relations entre les personnages, parce que je n’aime pas trop les histoires d’amour, les triangles amoureux, la mièvrerie, etc. et là, la façon dont les choses se passent permet d’éviter ces éléments mais sans pour autant négliger les sentiments des protagonistes. Les relations sont étranges, particulières. Une est complexe, terrifiante, bouleversante, cruelle, étouffante… Une autre est particulièrement emprunte de romantisme et de poésie, subtile, presque enivrante mais dangereuse.  Un rayon de soleil dans le gris, le noir, le rouge et la cruauté.

Mes passages préférés sont donc ceux situés dans des époques passées. On y découvre les interrogations, certaines clefs de l’énigme, le caractère des personnages. On se sent comme l’héroïne, un peu perdue au début puis ça s’éclaire progressivement. Au sens figuré, parce que le passé n’est pas rose bonbon, fleurs et violettes. Ces passages réussissent pour moi, la prouesse de permettre un contraste vif entre le présent et le passé mais aussi d’en faire le lien ! Si l’intrigue en elle-même est complexe, la lecture ne l’ai pas, ça se dévore (même si tous les passages n’ont pas la même fluidité). C’est très prenant et on ne reste pas passif devant son livre.

Pas de panique, les parties passées ne sont pas dans l’ordre chronologique mais une note permet de se situer, je n’ai jamais été perdue dans la lecture ou la temporalité des événements et les liens entre eux.

Seulement, à mon gout à moi, il n’y a peut être pas assez de détails sur les actions les plus noires, c’est sombre et cruel mais pas encore terrifiant. C’est très certainement voulu et quelque part, ça permet aux lecteurs plus sensibles d’apprécier puisque ça n’est pas glauque comme du Chattam par exemple. Si j’ai bien compris, les tomes suivant reprennent la même histoire avec des points de vue différents. Et bien, j’attends impatiemment de lire le Tome 2, reprenant le passé d’un des personnages : Côme (ceux qui ont lu Côté Face comprendront pourquoi !).

La lecture finie, j’ai envie d’en savoir plus sur ces autres personnages qui gravitent autour de l’héroïne, donc oui, j’aimerai beaucoup lire Noces de Lune (Tome 2) et les 2 autres tomes prévus par Anne Denier. Notamment maintenant que j’ai lu Côté Face, je me suis penchée sur l’extrait disponible chez Méli, mon cœur s’est serré ! Si ça, ça ne reflète pas mon envie de poursuivre l’aventure, je ne sais pas ce que c’est !

Et vraiment quel dommage qu’aucun éditeur n’est accepté de publier cette histoire passionnante. Voici le site de Côte Face : http://coteface.e-monsite.com/, vous y retrouverez les liens pour commander les livres d’Anne Denier

Publicités

13 réflexions sur “Côté Face d’Anne Denier

  1. Angelsmuse dit :

    Hmm tu le vends bien et je pense que je le lirai (hop, dans ma wish list). Cela dit, le fait de passer à des époques différentes n’est-ce pas « trop »? J’imagine facilement qu’il y a un lien au final entre passé et présent mais « Allemagne de l’Est, dans le passé », ça me fait un peu peur…
    A voir ^^

    • Euh non ça fait pas « trop » et c’est pas l’Allemagne nazi si c’est ça que tu veux dire, c’est encore avant entre 1870 et 1925

      • Angelsmuse dit :

        Ouais mais justement lol. Je ne pensais pas forcément à l’Allemagne nazi (quand tu dis que ça parle d’une époque que tu aimes, j’ai de suite pensé à ce genre d’époque, par à la Seconde Guerre 😉 ). Je crains un peu ce genre de retour vers le passé.
        Mais Glenn Cooper, dans un autre genre d’histoire, fait de même avec le Livre des Morts (que j’ai A-D-O-R-E) et le Livre des Âmes. Donc pourquoi pas!

  2. NyrA dit :

    Il n’y a pas de raison d’avoir peur, c’est génial ! Je suis super contente que tu aies apprécié poulette, et ta chronique est géniale ! Pas de spoil, mais on comprend bien ce que tu veux dire ! Nos impressions ont été les mêmes à ce que je vois ^^ Là je vais te rendre folle de jalousie : j’ai Noces de lune =D Mais je ne l’ai pas encore lu. Si tu veux, je te mets en tête de liste pour un prêt ensuite ;o Comme toi, mes passages préférés sont ceux du passé…
    Bisou !

  3. Natiora dit :

    En lisant ton résumé je me rends compte que j’avais lu le début de ce roman. Mais je ne sais plus comment ni pourquoi :-/
    Ce que j’ai lu m’a moyennement plu, mais ta chronique me donne envie de retenter le coup ^^

  4. Anne Denier dit :

    Bonjour,
    Je suis ravie que mon modeste roman vous ait plu. 🙂
    Vous déplorez l’absence de détail dans les passages les sombres, je ne pouvais y aller trop franchement dès le tome 1 de peur de dégoûter le lecteur, j’ai donc préféré le laisser se débrouiller avec son imagination, par contre dans le tome 2 je détaille plus ces passages (rhalala, le chapitre 29 en a choqué quelques-unes XD ).
    Par ailleurs les différents tomes ne racontent pas la même histoires d’un point de vu différent (il y a très peu de scènes communes au différents tomes), ils content les différentes facettes d’une histoire qui s’étale sur 300 ans et 4 pays, comme les morceaux d’un puzzle.

    Je vous remercie d’avoir tenter l’aventure Côté face et d’avoir partager votre avis.
    🙂

    Anne Denier

    • Merci d’être venu commenter mon billet, j’suis touchée :rougit:
      Et merci pour ces précisions Anne ! C’est encore plus intéressant si les tomes suivants complètent et non donnent d’autres points de vue, j’ai du lire trop rapidement les infos sur FB ! Merci d’avoir corrigé 🙂
      ça va valoir le coup d’avoir les 4 tomes pour rassembler le puzzle ❤

  5. Il faut vraiment que je le relise !

  6. Deuxième essai de commentaires, j’ai toujours un problème avec le mot de passe de wordpress…
    Avant tout, j’ai fini le livre, donc j’ai un exemplaire disponible pour un ou une intéressée, en échange de préférence, pour avoir une nouvelle lecture.

    Alors pour ma part, mon avis est assez mitigé.
    Au tiers du livre, j’ai compris pourquoi tu avais aimé, le côté malsain et noir (certes peu détaillé mais bien présent) m’a dérangée, mais je sais que c’est ce que tu affectionnes (cf Thilliez…).
    L’histoire est bien menée, bien ficelée, mais je n’ai pas aimé le côté un peu sombre du roman. Après réflexion, je pense qu’il me renvoie à mes propres peurs en tant que mère, et j’ai particulièrement du mal à supporter certains passages.
    Je ne vais pas te mentir, j’ai failli arrêter de lire, mais je voulais évidemment connaître la suite de l’histoire, et je l’ai donc fini. La suite étant moins malsaine car plus « fantastique ». Par contre, pas fan des chapitres « littéraires », j’ai allègrement sauté ces pages (oui, je sais, ce n’est pas bien!).

    Tout cela pour dire que j’ai vite compris pourquoi tu avais aimé, que je pense que ce livre aura ses fans, mais que je n’en ferai pas partie.
    Maintenant, je crois que c’est à tes lecteurs de se lancer 😉

    • Merci Jessica pour ton avis détaillé !
      Oui, je pense qu’il peut beaucoup plaire, comme créer un malaise chez d’autres personnes, en tout cas, je suis touchée que tu sois allée au bout de ta lecture ^^

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s