Synchronicity (Carolyn Carlson) au Colisée de Roubaix (06/04/2012)

Ce vendredi, j’ai eu la chance que ma TOPine Camille m’emmène avec elle, voir le spectacle de danse de la chorégraphe américaine Carolyn Calson : Synchronicity

Extrait du programme :

« Pièce essentielle de Carolyn Carlson, Synchronicity est l’expression de sa perception sensible et éclairée de ces événements qui bouleversent le cours d’une vie. Inspirée par Jung, elle explore le sens de ces étranges coïncidences qui résonnent en soi avec une acuité particulière. Une horloge qui s’arrête lors de la mort d’un père aimé. Une rencontre qui change une destinée. Retrouver une personne chère par un hasard qui semble inouï. Ces situations surviennent lors d’émotions intenses, de circonstances singulières, de tournants décisifs. Elles se produisent aussi entre deux êtres mus par une relation très étroite : sœurs, amants, mère et enfant.

[…]

Interprétée par les personnalités singulières de neuf danseurs, cette création met à nu les aspirations vitales qui nous animent. »

chorégraphie et films  : Carolyn Carlson

interprétation  : Jacky Berger, Alan Brooks, Chinatsu Kosakatani, Riccardo Meneghini, Isida Micani, Yutaka Nakata, Sara Orselli, Céline Maufroid, Sara Simeoni

musiques : Bruce Springsteen, Tom Waits, Léonard Cohen, Bob Dylan, Ry Cooder, Gavin Bryars, Henri Purcell…

conception sonore : Nicolas de Zorzi

lumières : John Davis

La suite : ici

J’ai, à la fois découvert le Colisée de Roubaix que je ne connaissais pas (théâtre très beau), la danse contemporaine, mais la danse tout court, parce que j’en avais jamais vu en « vrai ».

J’ai beaucoup aimé cette création ! Même si je ne peux pas dire que j’ai toujours tout compris aux messages que Carolyn Carlson voulait véhiculer (pourquoi un des danseurs vole-t-il le parc-mètre ??? :D). Mais les tableaux (parce qu’il faut je pense prendre la représentation comme un ensemble de tableaux dansés) sont magnifiquement interprétés. Les 9 danseurs sont animés par une fougue et une force impressionnante ! Chacun à l’occasion d’être mis en valeur, il y a un équilibre dans cette création. Il ne s’agit pas seulement de danser mais de faire passer des émotions, des messages et ils avaient tous, en plus de leurs qualités indéniables en danse, un très bon jeu d’acteur. On entendait leur respiration, le froissement des tissus, … ça donnait un caractère encore plus fort et plus réel aux interprétations. Les chorégraphies sont vraiment très belles également, et l’espace scénique parfaitement utilisé.

Mes passages préférés sont ceux où ils dansent quasiment tous ensemble (la scène de la table, la scène de la « chasse » (sur du Springsteen en plus!),…). J’ai beaucoup aimé les passages entrainants (lorsqu’ils se courent après dans le 2ème ou 3ème tableau par exemple). Toutefois, les parties dansées en solo ou duo sont vraiment prenantes également. Certaines musiques par contre, n’étaient pas du tout dans mon style musical, je me suis qu’autant plus concentrée sur les chorégraphies à ce moment-là.

J’ai aimé m’interroger pendant la représentation et quand je ne comprenais pas ou que je n’arrivais pas à m’expliquer ce que je voyais, je me suis simplement laissée emportée par la musique et la chorégraphie. Dans l’ensemble, on arrive assez facilement à comprendre le message proposé ou à se faire sa propre explication. Un exemple, dans une scène, une des danseuses tombe et ne parvient à se ressaisir qu’aider par quelqu’un, une ou deux personnes, la scène se répète et une des danseuses qui veut aider celle qui tombe est arrêtée par une troisième, la danseuse n’est plus aidée que par une seule autre danseuse (je me rend compte que c’est pas facile à décrire),  je l’ai interprété comme une ode à l’amitié ou à la famille, à l’entre-aide. Seul on n’y arrive pas, c’est parfois trop dur, à plusieurs c’est déjà plus simple. Mais parfois, il n’est plus possible d’être là en soutien (pour des raisons propres ou parce qu’on a déjà fait ce qu’on pouvait pour l’autre). Bref, c’est un exemple, mais il y a sans doute plein de façon de voir et de s’interpréter les chorégraphies (les bagages, le passé qu’on traine derrière soi, l’espoir de retrouver l’autre, la déception,…).

Il y avait des passages vraiment forts, presque violents mais tellement de force et de beauté se dégageaient de l’interprétation scénique des danseurs.

La scène finale est très bien faite et je pense que tout le monde l’interprète de la même manière : l’être humain jamais satisfait de ce qu’il a même s’il a la même chose que son voisin, on envie ce que l’autre a, on se renfrogne quand on ne l’a pas, on se bat pour l’avoir aussi, et on se « bouffe » les uns les autres. Vraiment très bien vu !

J’ai beaucoup aimé ce spectacle de plus d’1h40 qu’on ne voit pas passer (en tout cas Camille et moi, on n’a jamais regardé notre montre), j’en garde un premier très bon souvenir de la danse contemporaine ! Les chorégraphies, les danses, les interprétations, les costumes et une grosse partie des musiques.

Petit bémol, des loges, il est difficile de voir toute la scène, on avait du mal à voir ce qui était à notre gauche par contre on voit très bien les danseurs et les voir de plus haut, cela rend vraiment très bien, du bon et du moins bon d’être placé en loge quoi 😉

Merci encore ma Camillounette !! ❤

2 réflexions sur “Synchronicity (Carolyn Carlson) au Colisée de Roubaix (06/04/2012)

  1. lilithcamille dit :

    Je suis très heureuse que ce spectacle t’ai plu.

    Pour une première c’est donc une bonne surprise pour toi ^^
    (Pas comme moi malheureusement, mon premier spectacle de danse contemporaine étant absolument édifiant !!!)

    Ce que j’ai aimé c’est non seulement le décor très simple mais très bien
    utilisé par les danseurs.
    J’ai adoré le petit balcon où il se passait des choses de temps en temps.

    J’ai beaucoup aimé également l’utilisation de la pièce annexe où l’on pouvait voir s’achever un tableau, pendant qu’un autre débutait.

    Par contre j’ai eu un peu de mal avec certains accessoires comme par exemple la symbolique des portes, le baquet d’eau ou encore les pneus de voitures …
    D’ailleurs je pense qu’on ne sera jamais pourquoi l’un des danseurs est parti avec l’horodateur …

    Je n’ai pas aimé la vidéo qui passait en même temps, car elle m’empêchait de me focaliser sur le vrai spectacle (c’est à dire pour moi le spectacle vivant)

    Mais c’est pas grave, parce que l’essentiel du spectacle est vraiment accessible.
    Et sublimé par la musique et les costumes (je vais le même pantalon que les chasseuses !!)

    On voit qu’il y a un vrai travail de conceptualisation de C. Carleson et de ses danseurs autour du thème de l’amour, de la vie et de la mort.

    Cependant ce n’est pas trop intellectualisé, et du coup cela laisse au spectateur la possibilité de ressentir et de comprendre ce qu’il se passe en face de lui.
    Ça permet également une interprétation multiple des différentes scènes.

    Ce que j’ai aimé c’est à la fois la sensualité des danseurs et la violence de certains propos.
    Comme par exemple au tout début lorsqu’un des danseurs plaque une danseuse contre le mur.
    Elle est passive, complètement désarticulée, et lui ne la lâche pas, use et abuse de son corps.
    C’était vraiment intense, dérangeant, écœurant et beau à regarder.

    Le jeux d’acteurs est vraiment très intense.
    On voit la joie,l’amour, la souffrance, le désarroi c’est spectaculaire !

    J’ai aimé le passage des chaises, où j’ai vu le symbole des fardeaux qu’on traîne et qui nous font toujours tomber de la même façon.
    Comme des espèces de boulets qu’on a aux pieds et qui font qu’on chute toujours de la même façon, toujours pour les même raisons.

    Le mieux étant la scène finale du pain, où l’on peut voir l’antithèse du dernier message de Jésus, qui lui a partagé le pain.

    J’avais l’impression de ne voir que des bêtes fauves arrachant à l’autre le peu qu’il a…

    Bref une très belle expérience que j’ai aimé partager avec toi ❤

  2. Merci pour ton avis ma Camille ❤ et merci encore pour cette très belle expérience !

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s