Hunger Games de Gary Ross

L’adaptation cinématographie du roman de Suzanne Collins : Hunger Games (paru en octobre 2008)

http://www.dailymotion.com/swf/video/xmde4x
Hunger Games – Bande Annonce #1 [VOST|HD] par addictomovie

En Amérique du Nord, le Capitole, capitale de la nation de Panem, est contrôlée par le président Snow. Pour imposer son pouvoir, le gouvernement impose un jeu télévisé : les Hunger Games. Chaque année, les douze districts devront envoyer, via un tirage au sort, un garçon et une fille âgés entre 12 et 18 ans. Une fois les 24 « tributs » réunis, ils seront lâchés dans une arène, où la règle du jeu est simple : tuer ou être tué. Katniss Everdeen n’a que seize ans lorsqu’elle prend la place de sa petite sœur, Primrose, qui avait été tirée au sort. Elle représente désormais le district 12, et affrontera ses adversaires aux côtés de Peeta, choisi dans le même district.

Une fois les douze filles et les douze garçons dans l’arène, des caméras obligeront le peuple de Panem à regarder, en direct, le massacre…

Je ne parlerai pas du livre, et donc ne comparerai pas les deux et pour cause, je ne l’ai pas lu. J’y suis donc allée en ne connaissant que peu de choses sur l’histoire et les personnages.  Je ne rentrerai pas non plus dans la polémique « il ressemble trop à Battle Royal ou Running Man », pourquoi toujours vouloir comparer ? Personnellement je ne les ai pas vu et ne serait pas contre, mais en parler plus longtemps ne servirai à rien, là n’est pas mon sujet.

Et donc ? Moi, j’ai adoré ce film !!!  Je suis vraiment bien rentrée dedans ! J’ai accroché à l’histoire, aux décors, aux costumes, au contraste flagrant entre la pauvreté des derniers districts et le Capitole… Le rythme du film suit la progression de l’histoire, le début plante le décor (il faut bien que ceux qui comme moi n’ont pas lu le livre, fassent connaissance avec le fonctionnement de ce système, des personnages, etc.) puis on passe à l’action avec l’entrée des 24 dans l’arène.

J’ai été saisi du contraste entre les populations de Panem, très bien rendu par les costumes et les attitudes des personnages.

Les derniers districts d’une part : leur monde est dur et cruel, on leur impose un sacrifice annuel pour les maintenir dans un état proche de l’esclavage, ils n’ont pas grand chose, voire rien, et on les contrôle uniquement pour qu’ils travaillent à la production des richesses naturelles (minerais, agriculture,…); leurs révoltes sont vites matées parce qu’ils ne disposent pas de la technologie des habitants du capitole. Ils subissent. [et là je me dis qu’il a deux livres dans lesquels on a de fortes chances de voir tout cela bouger! Non?]. Non seulement, 24 de leurs jeunes gens sont sacrifiés et obligés de se massacrer les uns les autres, ils ne peuvent pas faire autrement que regarder (il y a des écrans partout, c’est diffusé 24h/24 et le « jeu » dure un moment, comment ne pas être amené à regarder au moins une fois même quand on n’en a pas envie!). Non seulement, les « tributs » doivent s’entretuer, mais en plus, le jeu est truqué, la production leur imposant des obstacles supplémentaires. Ils doivent aussi gagner les faveurs du public pour avoir des sponsors et donc des aider à survivre. On s’aperçoit vite qu’ils sont manipulés comme des marionnettes. Comme le sont les districts.

Le Capitole, avec le Président et la Production du jeu télévisé, d’autre part : c’est coloré, les gens sont avides du spectacle, pour eux c’est un vrai jeu, une vraie télé réalité, forcément ils n’ont personne à perdre ! Mais pas rien à perdre ! Le pouvoir, la richesse, tout cela est possible, si les districts continuent de courber le dos et baisser la tête.

J’ai hâte de savoir la suite, les districts vont-ils se rebeller ? Vont-ils trouver quelqu’un pour les mener à la rébellion ?? Que se passe-t-il après ? Qu’arrive-t-il à Katniss et Peeta ?

Certains passages sont durs mais la réalisation permet de pas choquer les âmes sensibles (gros bémol en début de film, la réalisation avec la caméra qui bouge, j’ai cru que j’allais vomir; heureusement c’est beaucoup mieux après). En tout cas, on ne peut pas rester indifférent à ces jeunes gens qui doivent survivre, certains s’entre-aident, les autres s’entretuent sans vraiment d’état d’âme, ils sont cruels, violents et sans pitié.  Il ne soit en rester qu’un alors forcément …

En ce qui concerne les personnages et le casting, j’ai beaucoup aimé ! J’ai retrouver un de mes chouchous : Stanley Tucci (vu dans Julie et Julia, Le diable s’habille en Prada, Burlesques…)

J’ai beaucoup aimé Jennifer Lawrence, elle joue vraiment bien (la fille à côté de ses pompes quand elle ne maitrise pas ce qui lui arrive, appréhension avant de monter dans l’arène, etc.) et puis je la trouve super mimi !!!! et Woody Harrelson dans le rôle du mentor, alcoolique et arrogeant, il va changer au cours du film, j’ai beaucoup apprécié son personnage.

Et puis il y a Lenny (Kravitz) !!!!! J’m’y attendais pas !!!! Il a un rôle vraiment sympa et il s’en sort super bien ! (Et puis le trait d’or au dessus des paupières lui va à ravir !!!) Le personnage de Cinna les aide à sa façon et j’ai aimé ce personnage et ses réactions.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé les acteurs vraiment bons ! Mais ces 4 là sont mes préférés !

J’ai apprécié la réflexion issue de l’histoire, le contraste des populations, le film est équilibré et il y de l’action, de l’émotion, et de la réflexion ! Un bon film quoi !!!!! 2h22 qu’on ne voit pas passé si on est pris dedans du début.

J’irai sans doute voir les suites au cinéma. Et aussi j’aimerai beaucoup lire les livres pour avoir plus de détails sur les réactions des personnages et des districts.

Et vous, l’avez-vous vu ? Aviez-vous lu les romans?

2 réflexions sur “Hunger Games de Gary Ross

  1. Natiora dit :

    J’ai bien envie de le voir, c’est le genre d’histoires que j’aime, et ton enthousiasme est contagieux. Je n’ai pas vu les films dont tu parles mais j’ai lu Running Man, et si j’y retrouve un peu de ça, eh bien tant mieux ^^

  2. NyrA dit :

    C’est Cinna que je préfère de tous ! Mon bémol sur le film, c’est vraiment la réalisation en plan saccadé, rapide, et notamment sur les scènes de combat qui en deviennent ridicules à être trop édulcorées. Mais sinon c’était très sympa, j’ai même préféré au livre moi x)

une petite bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s